Résumés des parties

Image
Répondre
Avatar du membre
Saergaras
Dryade
Messages : 167
Enregistré le : dim. 7 déc. 2014 22:08
Date de naissance : 10 août 1994
Localisation : Mons, Belgique

Résumés des parties

Message par Saergaras » mar. 15 janv. 2019 13:21

Dans les post ci-dessous, vous trouverez les résumés des séances.

Marmotte
The Duke Jr
Messages : 42
Enregistré le : sam. 19 déc. 2015 20:32
Date de naissance : 01 janv. 1916

Re: Résumés des parties

Message par Marmotte » dim. 3 févr. 2019 18:03

Ils s'étaient finalement décidé à quitter cette terre oubliée des dieux où même la pluie avait le goût des larmes.
Il y avait Joreï, le pisteur taciturne, Bérémo, qui pouvait faire bouger des objets par magie, le volubile Asta, qui aimait raconter des histoires et puis Telder, le guérisseur au félispectre.
On leur avait parlé d'avenir, promis qu'une fois les Titans franchis il y aurait davantage de sourires mais Ambria n'était que pluie, froidure et grisaille, misère, rigueur et oppression.

La caravane avait malgré tout fini par atteindre Fort Chardon, cité de planches et de rondins bâtie en lisière de l'immense forêt de Davokar, écrin pour tant de rêves de richesse et de gloire.
Leur guide les avait même recommandés à un magistère local de ses amis, qui saurait assurément employer leurs talents au mieux et les lancer sur la voie de la fortune et du succès, même si chacun d'entre eux était là pour des raisons différentes.
Les choses allaient enfin pouvoir s'arranger.

Malheureusement, lorsqu'ils se présentèrent chez Maître Vernam, car tel était son nom, ce fut pour apprendre que celui-ci était mort dans la nuit, et pas de la plus belle des façons.
La garde était débordée et les nouveaux arrivants se virent proposer de mener l'enquête sur ce qui était en fait une série de meurtres particulièrement atroces, avec l'aval du maire Lasifor Noirenuit en personne.
Ce n'était certes pas une tâche qui s'annonçait plaisante mais s'ils réussissaient, s'ils se montraient à la hauteur, il y aurait beaucoup à gagner : de quoi manger et dormir pour encore quelques temps et surtout, à terme, une licence d'exploitation pour Davokar, irrévocable et illimitée dans le temps. C'était mieux que ce que beaucoup pouvaient espérer.

Les exilés se mirent donc à l'oeuvre, découvrant que sur les victimes on avait prélevé certaines organes particulièrement recherchés par les victimes de Corruption, et dans un courrier de Maître Vernam destiné au maire une allusion à un crâne maudit autrefois rapporté de la forêt par un chasseur de trésors nommé Gorak.
Rien ne semblait lier entre elles les cinq victimes de "l'écorcheur" et tous les membres de l'expédition de Gorak étaient morts ou disparus, mais il restait quelques pistes à explorer, des témoins à interroger, des recherches à faire.
Tout n'était peut-être pas encore perdu.

"Il y a de la grandeur en Fort-Chardon, comme en témoignent Sombregîte, la demeure du maître des lieux, cet immense squelette qui donne son nom à la place du Crapaud ou certains individus qui ont encore le cœur à la bonne place.
Mais on trouve également beaucoup de noirceur dans cette cité. La violence et la faim sont partout. L'avarice et la luxure ont pignon sur rue. Et que dire de cette bruine perpétuelle ? Faut-il y voir le signe que Prios a bel et bien disparu, comme le clament certains ? Que l'espoir est mort avec Alberetor ?"

Avatar du membre
xelal
The Duke Jr
Messages : 41
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2017 20:02
Date de naissance : 14 août 1992

Re: Résumés des parties

Message par xelal » jeu. 21 févr. 2019 21:49

Cette enquête traîne en longueur.
Et elle est quasiment en cul de sac, les maigres indices trouvé hier ne nous permettent pas de d'avoir une idée précise sur ou trouver un suspect.
Nous suivons donc l'idée de Bérémo, qui a proposé d'aller essayer d'en savoir plus sur la pratique de écorchage.
Nous nous sommes donc séparés en deux groupes, Bérémo et moi, à l'Ordo Magica: et les autres à l’académie de Vernam pour essayer de glaner des renseignements (Je ne sais pas lesquels mais bon).

L'Ordo Magica, est un bâtiment totalement différent des habitations crasseuses de Fort Chardon, et l'intérieur affiche un luxe incongru dans cette ville.
Un vieux gobelin nous fait rentrer à l’intérieur. C'est le domaine de Bérémo ici, je le laisse donc poser les questions.
Le nabot, fidèle à son âge avancé semble être acariâtre et imbu de lui même, il refuse de répondre et s'en va .

Malgré ça nos paroles semblent avoir intéressé un individu encapuchonné qui se présente comme le Corbeau. Après s’être informé de nos motivations, il nous a emmené dans une salle à part, et après avoir consulté le registre, il nous a informé que Maître Vernam était venu, et avait emprunté un livre, la veille alors qu'il était supposé mort.
Le livre emprunté était traitait d'un rituel dont le nom m’échappe mais qui en gros sert à purger la corruption, un truc des prêtres de Prios.
Nous avons posé multiples questions mais peu d'entre elles furent élucidés, sinon que, selon le corbeau , maître Vernam est bel et bien venu en personne,
et que les glandes aux noms imprononçables pourraient être plutôt efficace combinée au rituel.
Nous revenons, sur nos pas et malgré le mot du corbeau qui délie la langue de notre ami gobelin, nous n'apprenons rien de plus.

Pendant ce temps,les deux autres sont allés à l’académie de Maître Vernam ,peut être plus si "feu que ça".
Ils ont parlé à sa collègue, mais ils n'ont pas appris grand chose, sinon qu'une sorcière du nord pourrait nous en apprendre plus sur la pratique de l'écorchage. Et que la femme de Noirenuit en est une.
Et sinon je crois qu'il ont recopié des papiers à propos de navets ou je ne sais quoi.

Suite à ça notre groupe s'est rassemblé autour de la statue de la place du crapaud, pour se faire mutuellement part de nos découvertes.
Pendant que nous discutons, un duo de ploucs, faisant visiblement partie de la lie de cette ville, Bouscule violemment Asta l'envoyant au sol.
Et en profite pour nous toiser d'un œil méprisant.
Il cherche visiblement querelle, pour je ne sais quelle raison. Je prends donc en charge la résolution de la querelle, et je profite d'un quolibet à son encontre pour résoudre notre différent. En espérant avoir tapé assez fort pour qu'il ne puisse jamais se reproduire.

Après cet interruption, nous partons à Sombregite pour parler à la femme du maire, ce que nous faisons.
Nous discutons un peu avec elle, lorsqu'elle semble entrer en transe, racontant que le "Crane du Roi doit retourner à Symbaroum" ou un truc du genre, c'est son garde du corps qui nous a fait la traduction .
Mais nous n'apprenons pas grand chose de plus, sinon que l'ecorchage a un très fort lien avec la corruption et que Maître Vernam n'est peut être pas si vivant que ça.

Sur le chemin du retour, Telder a eu une idée pour suivre la trace de la corruption. Nous retournons donc à l'auberge après avoir acheté quelques ingrédients chez l'apothicaire.
Pendant que nous mangeons il fabrique donc sa potion "traqueuse de corruption"

Et une fois qu'il a réussi à faire sa mixture nous sommes reparti vers la place du crapaud, ou nous avons rencontré la ronde de la garde de nuit qui n'a pas l'air plus doué que ses collègues de la journée.
Telder a donc bu sa potion et nous a mené vers un entrepôt.
Comme le groupe piétinait devant l'entrée sans trop savoir quoi faire, je suis rentré par la fenêtre histoire de me faire une idée de ce que pouvait contenir. Après une rapide inspection des lieux dans le noir, j'ai fait rentrer Beremo avec moi, car il m'avait semblé entendre un molosse derrière une porte, je préfère éviter de mourir d'une façon aussi stupide qu’être tué par un chien de garde.

En entrant dans la pièce, nous avons vu une horreur, un cadavre qui bougeait se déplaçait et même rongeait des os.
Et en plus la chose m'a repéré et semble agressive. Beremo et moi prenons la situation de la façon la plus appropriée qui soit, nous attaquons la créature. il lui jette un sort tandis que moi je campe sur ma position pour en finir avec ma lance. et comme prévu la créature se jette sur moi et comme prévu, je l'embroche, et par précaution, je lui tranche la tête et l'envoie un peu plus loin. Qui sait, cette chose aurait pu encore se relever.

Et suite à ça je fait rentrer les deux autres. Et nous descendons par la trappe qui était dans la pièce où était la créature. Ce corridor a l'air totalement différent de la battisse que nous venons de quitter, il est taillé dans la pierre et est constellé de symbole ésotériques.
Nous débouchons dans une grande salle ou deux personnes sont présentes, un allongé, visiblement en souffrance et l'autre à son chevet.
Il s'agit de Gorak et d'Alhara. Et derrière eux se trouve le fameux Crane du Roi.
Alhara se retourne et nous invective, elle reconnait avoir écorcher les gens, la discussion progresse lentement, mais elle ne semble pas tout à fait rationnelle ou raisonnable.
Malgré des négociations et même une proposition pour tenter d'aider Gorak, Alhara dégaine ses armes et nous attaque. Asta se fait attaquer, alors qu'il a les mains levées sans se montrer agressif, mais cela ne semble pas lui poser de problèmes.

Je m'interpose, pour le protéger pendant qu'il est à terre, Mais se ressaisissant Asta lui parle et semble calmer, notre opposant.
Mais à ce moment Gorak se met à hurler et commence à se transformer. Alhara court vers lui et se retrouve très vite à lui parler et bientôt à se battre avec le monstre qu'est devenu son compagnon.

Je profite de ce moment de confusion pour aller chercher le Crane du roi, je prends bien soin de ne pas le toucher directement, et je l'emballe donc dans ma peau d'ours, et l'emporte sur mon dos.

Pendant ce temps Alhara se bat, et ne pouvant me résoudre à la laisser avec la grosse bestiole, j'essaie de la traîner derrière moi, mais je n'y parvient pas. C'est de nouveau Asta qui lui parle et qui parvient de nouveau à lui faire "entendre raison".
Nous fuyons donc le monstre en entraînant Asta qui est désormais prostrée au sol.
Mais sur les marches vers la sortie , je trébuche et alors que la créature commence à se jeter sur moi, lorsqu'un carreau d'abalete lui arrive dans le corps; ce qui la fait avoir un moment d'arrêt.
Il s'agit de Telder qui a prit l’arbalète et a tiré, il a l'air plus surpris que moi, j'en profite alors pour me relever et me jeter dans les escalier ou Gorrak, ou plutôt la chose qu'il est devenu ne peut nous poursuivre.
Nous courrons vers la sortie et nous parvenons à revenir dans l’entrepôt.
Nous ressortons tous ensemble du bâtiment, et tandis qu'Asta se réveille doucement, Alhara semble reprendre ses esprits, même si elle reste prostrée. Je lui assène donc un coup à l'arrière de la tête pour l’assommer. On ne peut pas la laisser se balader comme ça.
- lundi : présent
- mardi : mon agenda est vide
- Mercredi : je peux jouer
- Vendredi : rien de prévu
- Samedi : je suis là
- Dimanche : dispo

Répondre

Retourner vers « Symbaroum "Chroniques du Trône d'Epines" par Saergaras »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Egodeï et 1 invité