COMPTE_RENDU DES PARTIES

Image
Répondre
Avatar du membre
Tharabbor
Guthiste Thermoformé
Messages : 1208
Enregistré le : mar. 12 mai 2015 18:03
Date de naissance : 24 mars 1968

COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Tharabbor » jeu. 9 août 2018 13:22

Le carnet de bord de l'aventure !
Tharabbor, Friendly

MJ - Mardi : THE DARK EYE (V 5) - NOMADES

https://www.youtube.com/channel/UCZlroD ... Fsg5AaYuUg

Avatar du membre
Floutch
Skaven Sombre
Messages : 119
Enregistré le : mer. 27 sept. 2017 14:48
Date de naissance : 21 nov. 1967
Localisation : Marseille

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Floutch » mer. 5 sept. 2018 16:56

CR du 4 septembre 2018-
Image Les geôles deTeskal

Chaadim ouvrit péniblement les yeux...
Des traits de douleur zébraient son corps...
Son esprit peinait à sortir d'une torpeur profonde mais peu à peu il prenait conscience de la situation...
Enchainé...
Au fond d'une geôle...
A ses côtés, quelques hommes, enchainés eux aussi...
Et cette odeur fétide...

Des bruits de clés, des pas qui s'approchent: un garde chiourme, solide et armé.
Celui là ne verra pas le soleil se coucher: Le colosse enchainé à la droite du nain, un dénommé Amborg, incroyablement souple pour un gars de cette corpulence, parvient à passer ses cuisses autour du cou du geôlier et se joue de ses vertèbres comme d'un fagot de petit bois...

La sortie du petit groupe d'évadés aura encore coûté la vie à quelques gardes mais, à la nuit tombée, les voilà rendus aux rues de Teshkal.



Image Alri - le tavernier de "L'honneur de Rajha" Dans le petit groupe, personne n'a le moindre souvenir des évènements qui les ont menés jusqu'aux prisons de la ville. Toutefois, renseignés par Alric le tavernier, Al, Fazul et Yovanni découvre le crime dont on les accuse: les portes de Freddrick, Sénéchal de Teshkal, ont été forcées et les importuns ne sont pas repartis les mains vides!

Image Le Sénéchal Freddrick



A la connaissance de l'aubergiste, le petit groupe aurait passé la dernière soirée précédant leur arrestation dans un bouge du quartier des tanneurs connu sous le nom de "la patte de lièvre"...

Avatar du membre
Dyvim_star
Jérémilien des steppes
Messages : 145
Enregistré le : ven. 22 juin 2018 11:08
Date de naissance : 20 mars 1975

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Dyvim_star » dim. 23 sept. 2018 17:58

CR du 19/09/2018

La nuit qui suivit, nous avons tous dormi d'un sommeil de plomb. Au réveil nous ne nous sentions guère mieux. Surtout Yovanni qui peina beaucoup à se lever et fut quasi apathique toute la journée. Par contre nous avions regagné quelques souvenirs des événements passés et surtout quelques infos sur la ville de Teshkal où nous nous trouvons.

Ne sachant pas si nous allions pouvoir nous restaurer avant longtemps ni même sortir de la pièce où ce généreux aubergiste nous avait caché, nous avons englouti une partie des provisions de Chaadim.
Ayant bénéficié de cours de premiers soins lors de ma formation, je me suis proposé pour tenter d'améliorer nos conditions respectives. Surtout dans l'optique de faire disparaître ces douleurs si handicapantes. La séance de guérison ne fut pas particulièrement réussie (enfin pas pour tout le monde en tout cas). J'ai même dû utiliser mes pouvoir pour compenser une maladresse sur ce pauvre Chaadim. Il me paye à manger et moi je lui rouvre une plaie. Quel maladroit je fais. Heureusement le Balsamon est un sort vraiment pratique.
Au final je crois que je suis le seul à ressentir encore les effets de ces séances de tortures. j'espère que ça finira par passer.

Après cette séance de guérison, nous avons donc cherché à sortir de la chambre fournie par l'aubergiste. Heureusement Tazul réussit à se souvenir de comment ouvrir la porte dissimulée qui donne vers les écuries.
Une fois sortis discrètement nous sommes allés voir ce qui se passait dans la salle de l'auberge. Devant l'absence de forces de l'autorité nous nous sommes décidés à compléter notre frugal petit déjeuner par ce que l'aubergiste nous proposait. Sa confiture est délicieuse, il faut le noter.
Malheureusement en plein milieu de ce repas très apprécié, nous avons vu ce que nous craignions le plus franchir la porte : une troupe de 3 gardes.

Image
Garde de Teshkal

Ils se sont très vite rapprochés de l'aubergiste pour lui demander s'il n'aurait pas vu 4 individus dont un nain... Nous donc...
Alors que nous commencions à paniquer quelque peu, l'aubergiste a pris l'affaire en main et les a poliment reconduit à la porte en leur affirmant qu'il ne nous avait pas vu.
Nous avons appris en discutant avec lui qu'il n'agissait pas de façon désintéressée : il espère bel et bien une part de notre butin.
Alors que nous lui expliquions qu'il n'y avait pas de butin (j'ai quand même l'impression qu'il ne nous a pas cru), il nous a dit qu'il verrait avec nous plus tard mais qu'il espérait bien une récompense.

Après ça nous sommes partis à la recherche de notre passé : direction "la patte du lièvre", un tripot de mauvaise réputation où visiblement nous aurions passé du temps deux jours plus tôt.
Nous nous sommes séparés pour ne pas attirer l'attention sur notre groupe (puisque les gardes recherchent un groupe de 4 dont un nain). Tazul a même pris le temps d'aller se grimmer avec certains outils et talents dont il dispose.
Je dois avouer que je ne l'ai pas reconnu lorsque nous nous sommes retrouvés à la patte de lièvre.
Après un petit conciliabule nous avons décidé de laisser Yovanni, qui ne se sentait toujours pas bien, dehors pour faire le guet et de nous introduire dans le tripot pour interroger le patron.

Image
Miros le patron de la patte de lièvre

Nous fûmes justement accueillis à notre entrée par le patron, un dénommé Miros, d'origine Tulamide visiblement (qui autrement porterait un turban si loin au nord) . Il n'était pas chaud pour nous parler, son établissement étant fermé disait-il.
Lorsque Chaadim a insisté, il nous a directement envoyé ses gorilles (occupés jusque là à faire du rangement et à balayer la salle.)
S'en est ensuivi un combat (encore un décidément) où mes amis Tazul et Chaadim ont fait preuve de leur maîtrise malgré quelques maladresses. J'ai dû de mon côté casser la jambe d'un des gorilles avec mon bâton pour m'en débarrasser.
En plein milieu du combat, deux personnes (nous avons appris plus tard qu'il s'agissait des frères Lansky) se sont introduits dans l'établissement et ont commencé à traiter le tenancier de tous les noms et à l'attaquer lui et ses sbires. Heureusement pour nous ils ne s'en sont pas pris à nous.
Finalement ils sont ressortis de l'établissement en ayant éliminé un des gorilles mais sans s'en prendre à nous et en criant haut et fort qu'ils allaient revenir.

Après avoir convaincu l'aubergiste de se rendre et l'avoir protégé de ces deux frères. Il a finalement décidé de se mettre à table et il nous en a appris un peu plus sur ce qui s'est passé ce fameux soir.
En fait il nous a purement et simplement renvoyé vers un dénommé Baluel : l'employé d'un des plus gros vendeur de chevaux de la ville. Le patron nous a raconté que celui-ci s'était semble-t-il pris d'amitié pour nous et nous avait offerts des cadeaux et payé à boire.
C'est louche...
Nous avons décidé d'aller voir ce vendeur de chevaux et de retrouver Baluel le plus vite possible.

Avatar du membre
Floutch
Skaven Sombre
Messages : 119
Enregistré le : mer. 27 sept. 2017 14:48
Date de naissance : 21 nov. 1967
Localisation : Marseille

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Floutch » ven. 28 sept. 2018 18:04

CR du 24/09/2018 Le marché aux chevaux était un bâtiment monumental et circulaire planté au centre d'une immense esplanade. Et c'est là que nous devions tenter de retrouver la trace d'un certain Baluel...
Le vent balayait la poussière que les nombreuses allées et venues des chevaux avaient laissées à nu tout autour de l'édifice. Malgré un soleil au zénith, l'endroit était désert. Nous profitions de cette tranquillité pour examiner les massives portes cochères qui ouvraient le bâtiment à intervalles réguliers. Toutes étaient fermées de l'intérieur par d'imposants madriers. Alors que nous allions nous résoudre à tenter l'escalade pour entrer par le haut des murailles nous entendîmes des bruits à la porte voisine.

Aussitôt, nous nous abritâmes à l'angle d'une des portes cochères. Tous, sauf Al, qui lui choisit de se tenir posté en face de la porte qui déjà s'entrouvrait. Mal lui en prit car sitôt les deux vantaux rabattus un cavalier surgit de l'enceinte en lançant sa monture au galop. A peine eut-il franchi le seuil qu'un carreau d'arbalète atteignit Al en haut de la cuisse.
Le groupe venant à sa rescousse, le combat s'engagea contre l'homme qui semblait bien être le maraudeur que nous recherchions. Après quelques passes d'armes Al se trouvait en mauvaise posture. Affaiblit par plusieurs blessures il dût rompre le combat et battre en retraite non sans essuyer une dernière attaque ( ;) ).

Image
Alors que Spurt, le cavalier, avait fait demi-tour pour nous prendre à revers, Yovani esquiva sa charge et laissa le piètre cavalier venir se fracasser au fond du porche avec sa monture lancée au galop. Sitôt relevé le comique fut embarqué dans les feintes de Yovani qui, en fin bretteur, profita des l'hésitations de son adversaire pour lui fracasser le bras gauche. Désormais inutilisable son membre pendait inerte à son côté... Yovani multiplia les passes d'armes et Spurt finit à terre, incapable de se relever...

Image
Baluel, l'autre laquais d'écurie, fut très combatif en parvint facilement à esquiver les attaques de Tazul et de Chaadim... Prudent Chaadim s'arma de son bouclier en sentant que le combat pourrait durer plus longtemps que prévu... Mais après avoir dévier la lame de son adversaire d'une ferme parade de son bouclier, Chaadim trouva l'ouverture et parvint à embrocher son adversaire par un coup d'estoc qui eut raison des dernières forces du combattant. Il tomba genoux à terre...

Une fois le calme revenu, les deux moribonds n'eurent pas d'autre choix que de révéler ce qu'ils savaient des évènements qui nous avaient amener jusqu'aux geôles de Teshkal. Baluel, commandité par un certain Sandros Obadiel, nous avait empoisonné lors d'une soirée à la Patte de Lièvre. Le puissant narcotique nous avait rapidement plongé dans un profond sommeil dont nous ne devions sortir que plusieurs jours plus tard, enchaînés au fond de la prison de la ville, accusés d'avoir volé le Sénéchal Freddrick... Nous jetant dans les griffes de la garde, Obadiel s'imaginait pouvoir profiter des richesses qu'il avait en fait lui-même dérobées.

Découvrant les chevaux qui étaient parqués dans le grand manège Chaadim sentit son coeur battre plus fort. Il lui sembla même l'espace d'un instant percevoir l'odeur de ses terres natales... Etait-ce bien réel? Mais oui! Les chevaux étaient bien des chadifs! Ceux là même qui avaient été volés dans l'élevage des Berberii voilà deux années! Voilà que le hasard, ou plutôt la bienveillance de Rasthula, remettait Chaadim sur la piste du voleur! Chaadim devait en avoir le coeur net... Il s'isola avec les deux garçons d'écurie tandis que ses compagnons tâchaient de travestir leur apparence en vue de franchir les portes de la ville. Chaadim eut confirmation que l'homme qui avait cédé les chadifs à Sir Godfrey était celui qu'il poursuivait depuis tout ce temps. Il n'avait pas fait fausse route en poussant jusqu'à Teshkal! Et de nouveau Chaadim senti en lui le feu de la vengeance se raviver...

Chaadim promit la vie sauve aux deux hommes pour les informations qu'il lui avaient données. Restait désormais à se sortir du guêpier dans lequel il s'était embourbé avec ses compagnons et confondre Obadiel pour poursuivre sa route et continuer sa traque...

Avatar du membre
Dyvim_star
Jérémilien des steppes
Messages : 145
Enregistré le : ven. 22 juin 2018 11:08
Date de naissance : 20 mars 1975

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Dyvim_star » mar. 9 oct. 2018 02:04

CR du 02/10/2018

Après le combat et l'interrogatoire, nous avons décidé de passer l'après-midi à nous reposer un peu. Il faut dire que certains d'entre nous en avaient besoin (moi surtout).
Suite aux soins de Chaadim et à ce repos, je me sentais mieux que depuis bien longtemps.
Après cette petite sieste (qui a quand même duré toute l'après-midi pour moi tout du moins) nous nous sommes mis à fouiller de fond en comble les écuries/le cirque où nous nous trouvions.
Nous en avons aussi profité pour déterminer la façon dont nous allions franchir les portes de la ville.
Après moult délibérations noous avons décidé de profiter des chevaux et du chariot que nous avions trouvé dans les écuries ainsi que du sauf-conduit remis par Baluel.
Nous avons aussi découvert quelques objets intéressants. Chaadim a mis la main sur des accessoires pour chevaux et de mon côté j'ai trouvé une petite boite contenant des sortes de patisseries dont tout nous porte à croire qu'on les utilise pour doper les chevaux (bien qu'aucun de nous n'ait pu réellement confirmer cet usage).

Le lendemain matin, nous sommes donc passés avec le chariot à la porte de la ville.
Tazul et moi-même étions cachés à l'arrière. Chaadim et Yovanni, grimmés par les bons soins de Tazul, s'occupaient de diriger le chariot et de baratiner les gardes.
Heureusement l'usage du sauf conduit du sénéchal nous a évité tout controle inopportun.
Nous sommes donc partis en direction de la villa de Sandros Obadiel : le commandiatire du crime et celui qui s'était débrouillé pour nous faire accuser à sa place.
Nous n'en menions pas large à l'idée de mettre la main sur lui et de lui faire payer les tortures que nous avions subi.

Image Sandros Obadiel


Au final nous avons laissé les chevaux de Chaadim dans les écuries avec les deux gaillards qui nous avaient si chaleureusement accueillis la veille.
Après une petite discussion avec eux Chaadim nous avait certifié qu'ils ne représentaient plus une menace.

Après quelques minutes de route, la villa n'étant pas située exceptionnellement loin de la route, nous sommes arrivés à proximité de notre destination. Nous avons donc commencé à réfléchir à un moyen de nous introduire dans la villa fortifiée (elle est en effet cernée d'un mur d'enceinte plus que conséquent).
Du fait de ce mur d'enceinte et de l'absence de point haut dans les environs (il semble que les plaines de l'Est de l'Andergast soient particulièrement plates), nous n'avons pas pu malgré la longue vue de Tazul établir ce que pourrait bien être le comité d'accueil à l'intérieur des murs.
Nous avons donc décidé de faire semblant de casser un essieu à proximité de la porte d'entrée et d'appeler au secours.
Devant l'absence totale de réaction et ayant remarqué que contre toute attente le portail était resté ouvert nous avons décidé de pénétrer à l'intérieur.
Cette fois j'ai bien pris soin de lancer le sort de Protection Armatura (aussi appelé Armatruz) pour ne pas subir à nouveau les méchants coups de la veille. Ce sort à l'heureux hasard de protéger l'incantateur (et seulement lui) des coups qui pourraient lui être portés. C'est un de mes préférés.

Au départ, nous nous sommes faits discrets en pénétrant dans la villa mais devant l'absence totale de gardes, mes camarades ont poussé l'allure.
Finalement en arrivant sur le patio, nous avons bien rencontré des gardiens : deux des gardes esclaves de Sandros Obadiel dont Spurtz et Baluel nous avaient mentionnés la présence. Ces deux là je les retiens... J'espère que nous n'avons pas été trop coulants avec eux. D'un autre côté l'idée de semer 2 cadavres de plus dans notre sillage ne me plait pas du tout.

Image Garde esclave d'Obadiel
Le combat contre ces deux gardes fut rapide, brutal et sanglant. Ayant appris de nos erreurs nous nous sommes montrés plus prudents et les avons expédiés rejoindre leurs ancêtres.
A ce propos j'ai tenté d'empêcher Chaadim de tuer le deuxième garde mais celui-ci pris d'une fureur que je ne lui connaissais pas lui a fendu le crâne en deux de son Kunchomer, malgré qu'il se soit rendu.
Toujours pris de furie Chaadim s'est ensuite précipité à l'intérieur de la maison.
Malheureusement pour nous, Yovanni a quand même été blessé pendant le combat.
Je me suis retrouvé face à un dilemme : secourir Yovanni ou suivre Chaadim. J'ai choisi la deuxième option, Tazul prenant soin autant que faire se peut de notre camarade.
Il le fallait bien, j'avais peur tout à la fois que Chaadim tombe sur de la résistance et qu'il commette un massacre dans la maison.

Mais ce n'est pas du tout ce qui s'est passé. Nous sommes tombés nez à nez avec Sulla la femme d'Obadiel accompagnée de deux gardes.
Étrangement Chaadim semblait la connaitre et il s'est calmé rapidement.

Image Sulla la femme d'Obadiel
Sulla nous a expliqué que son mari avait quitté la villa le matin même en emportant tout ce qu'il pouvait.
Nous avons aussi pu remarquer que beaucoup de choses manquaient dans la villa, notamment certaines statues dont il ne restait plus que le socle.
Finalement, tout le monde étant clamé, Sulla nous a laissé accéder au bureau de son mari. Elle ne sembla pas porter son mari dans son cœur, au contraire...
Nous avons pu y découvrir un carnet de note rédigé par lui indiquant sa probable destination : une tout en plein milieu des plaines d'Andergast à l'est de la ville.

C'est alors que nous avons entendu le bruit d'une cavalcade. Une troue de guerrier montés venait de pénétrer dans la propriété.
Nous avons juste eu le temps d'apercevoir le visage de leur chef.

Image

Avatar du membre
Floutch
Skaven Sombre
Messages : 119
Enregistré le : mer. 27 sept. 2017 14:48
Date de naissance : 21 nov. 1967
Localisation : Marseille

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Floutch » sam. 13 oct. 2018 15:45

CR du 9/10/18


Mokktar Dobrek et sa riche caravane marchande avait préféré éviter Teshkal autant pour ne pas perdre de temps que pour éviter des distractions aventureuses à sa cohorte de caravaniers. Aussi avait-il préféré s'arrêter chez Obadiel pour abreuver ses troupes et ses bêtes. Une belle aubaine pour nous car sa route devait le mener jusqu'aux fameux caravansérail des plaines de l'herbesabre. Les notes que nous avions trouvées dans le bureau d'Obadiel ne nous paraissaient pas suffisantes pour nous disculper du crime dont on nous accusait. Il nous fallait donc retrouver l'homme qui avait justement pris la route de l'est vers une tour mystérieuse dont le caravansérail nous rapprocherait.
Après avoir partager une collation chez Sula nous acceptâmes donc de venir renforcer l'escorte de Dobrek qui avait croisé non sans pertes la route de quelques rôdeurs orcs.
Le voyage à travers les plaines rocailleuses, arides et ventées fut pénible mais nous ne fîmes aucune mauvaise rencontre...

Image

Après quelques journées nous arrivâmes à destination où nous découvrîmes l'imposant bâtiment qui abritait une foule cosmopolite de marchands et voyageurs venus des quatre coins de l'Avanturie. Dobrek nous promis notre rémunération sous quelques jours, le temps pour lui de réaliser quelques ventes mais sûrement aussi pour nous avoir encore à sa disposition si la situation le réclamait...

Cela nous convenait parfaitement bien car il nous faudrait sûrement quelques temps pour trouver des infos sur la localisation de la fameuse tour. Et la faune locale abritait probablement quelqu'un capable de nous aiguiller...
Après avoir pris connaissance des règles d'usages et noter les quelques figures importantes de l'endroit, nous prîmes congé de Dobrek pour nous installer dans les dortoirs communs et commencer de tâter de l'ambiance babylonienne.



Image



Chaadim traina sans succès du côté des écuries dans l'espoir d'y vendre ses services ou de trouver trace de Malko. Yovani ne fut pas plus vernis aux tables de jeux où sa maitrise ne lui fut étrangement d'aucun secours. Al et Tazul laissèrent trainer les oreilles, interrogeant au hasard, mais personne n'avait connaissance d'une tour dans la région...
Le soir venu, observant le ciel étoilé, Chaadim se laissa aller à quelques conjectures... Selon Sula, Obadiel avait changé de comportement depuis quelques mois. Après les premières disparitions d'étoiles dans la voute céleste il était devenu nerveux et impatient... Se pourrait-il que la tour, comme un poste d'observation du ciel, soit liée à ces mystérieuses disparitions...? Et la baronne Ossidra, qui semble s'intéresser au problème, agit-elle pour le compte de Yolande, la reine de Nostria...? Chaadim avait le pressentiment que la sombre affaire du Sénéchal Freddrick allez les plonger dans une aventure bien plus sombre encore...
Modifié en dernier par Floutch le ven. 2 nov. 2018 11:26, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Tharabbor
Guthiste Thermoformé
Messages : 1208
Enregistré le : mar. 12 mai 2015 18:03
Date de naissance : 24 mars 1968

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Tharabbor » mer. 24 oct. 2018 00:31

Au sommet de la tour, une faible lueur vacille. Assis devant un pupitre d’écriture en pierre, Sandros Obadiel achève de parapher un parchemin en agitant sa plume de faisan colorée. Il plie délicatement le précieux message et fait fondre un peu de cire orange pour le sceller en y apposant son cachet, l’empreinte de sa chevalière, qui représente un cheval cabré.

A la lueur de la lampe à huile il se retourne vers un grand échalas flanqué d’une cuirasse de cuir brodée de plaques métalliques et recouverte d’une fourrure épaisse qui sent la mort.
- « Va Gontiec ! Hâtes-toi vers Kettanka, nos amis attendent après ce pli. Prends garde à toi lors de la traversée sur l’Ingval, les marins convoyeurs de bois jouent parfois des mauvais tours aux voyageurs imprudents. A Ranval, tu couperas par la forêt pour rejoindre la route des Seigneurs jusqu’à Symo. Cilibert t’y attends avec impatience ! 
- Bien maître ! Je ferais comme vous dites. Soyez sûr que votre message atteindra bien son destinataire.
- J’y compte bien Gontiec ! Il en va du bon déroulement de nos plans, et nos récentes alliances nous condamnent à bannir l’échec. Notre commanditaire à ses humeurs… »

Sandros pousse un petit soupir songeur en dévisageant son interlocuteur. Puis il se retourne vers sa table d’écriture et se saisit d’une main leste, de son narguilé d’argent pour y aspirer une grande bouffée, avant de la recracher devant ses yeux en regardant le dessin que forment les volutes au contact de l’air humide et frais. Au loin dans la nuit profonde, quelques feulements déchirent l’atmosphère et viennent se fracasser contre les parois de la tour.
Tharabbor, Friendly

MJ - Mardi : THE DARK EYE (V 5) - NOMADES

https://www.youtube.com/channel/UCZlroD ... Fsg5AaYuUg

Avatar du membre
Tharabbor
Guthiste Thermoformé
Messages : 1208
Enregistré le : mar. 12 mai 2015 18:03
Date de naissance : 24 mars 1968

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Tharabbor » mar. 6 nov. 2018 12:35

Ayant appris qu'un événement devait survenir dans la soirée, dans la cour du caravansérail, vous avez squatté quelques braséros hâtivement installés pas très loin du parvis de la fontaine extérieure qui jouxte l'entrée de la salle commune, pour prendre votre dernier repas en compagnie de Tazul.

En effet celui-ci vous a annoncé qu'il était parvenu à trouver une piste qui pourrait le conduire jusqu'à son associé disparu. Il doit prendre la route, le soir même en compagnie d'une petite caravane horasienne qui va s'enfoncer dans les terres du sud. Tazul restera discret sur ces affaires personnelles, et, vous avez tous le sentiment qu'il ne vous a pas tout livré le concernant. Mais vous respectez la discrétion de votre compagnon, et une fois les fruits partagés, vous lui souhaitez bonne route, alors qu'il rejoint les hommes de la caravane et s'éloigne au delà des portes du caravansérail.

Vous voici tous les trois sous les étoiles, constatant une nouvelle fois que la voûte céleste s'est amoindrie et que certains astres ont bel et bien disparu. Quelques bribes de conversations vous parviennent depuis la partie Ouest du caravansérail, où sont plantées de très nombreuses tentes. De petits groupes de marchands et de voyageurs discutent sous le ciel en buvant un dernier verre. En tendant l'oreille, vous pouvez presque devinez les ronflements des marcheurs les plus harassés, qui remontent depuis le dortoir souterrain. La cantine ferme ses portes et seuls demeurent quelques préposés du caravansérail, qui s'affairent au nettoyage et rangement des tables. Sur votre droite, la façade du temple, avec ses bas-reliefs grimaçant, est faiblement éclairée par un rayon de lune timide qui projette des ombres sur les vieilles pierres. La température a chuté, comme chaque nuit, et vous profitez des restes de charbon qui se consument dans les braséros, sans trop vous souciez de l'odeur de brulé et des trainées de fumée noire qui piquent les yeux...
Tharabbor, Friendly

MJ - Mardi : THE DARK EYE (V 5) - NOMADES

https://www.youtube.com/channel/UCZlroD ... Fsg5AaYuUg

Avatar du membre
Floutch
Skaven Sombre
Messages : 119
Enregistré le : mer. 27 sept. 2017 14:48
Date de naissance : 21 nov. 1967
Localisation : Marseille

Re: COMPTE_RENDU DES PARTIES

Message par Floutch » jeu. 8 nov. 2018 21:40

CR du 06/11/2018


La journée au caravansérail touchait à sa fin. L'agitation retombait lentement et chacun se préparait à la nuit. Al avait anticipé son coucher préférant un bon sommeil réparateur qui lui apporterait un regain d'énergie astrale et lui promettrait une journée du lendemain des plus profitable. Sûrement ronflait t-il déjà dans les communs... Il avait laissé Yovani et Chaadim qui continuaient de deviser sur les étranges circonstances qui les avaient amené dans cette communauté bigarrée où des marchands des quatre coins du pays commerçaient aussi fort que s'ils avaient été en plein cœur de la capitale de l'empire.
Le départ de Tazul, partit rejoindre son partenaire sous d'autres horizons, laissait perplexe les deux amis. Peut-être recroiseraient-ils le nain, une pinte de bière à la main en train de fourguer son herbe à pipe à de pauvres pigeons au détour de quelque taverne ? Rastoulah seul le sait...

Image


Alors que s'installaient sur l'esplanade centrale quelques chariots tout juste arrivés et remplis de filles de joie et de jeunes éphèbes, Chaadim et Yovani invitèrent à se joindre à eux un solide gaillard du nom de Voron Asbjörson. Venant des lointaines terres du nord, en pays Thorvallois, le voyageur qui louait ses services à qui avait besoin de solides lames à ses côtés, semblait chercher contrat pour arrondir sa bourse, tout à fait maigre au demeurant. Toujours en attente du paiement promis par Moktar Dobrek et n'ayant aucun thalers en poche, Chaadim et Yovani étaient bien en peine de pouvoir offrir quelques rémunérations au thorvallois. Ces services, et surtout l'impressionnante et magnifique épée couverte de runes étranges qu'il portait dans son dos, pourraient pourtant s'avérer bien utiles sur la piste d'Obadiel...
Point de contrat entre ceux là donc... mais le contact passait bien et la conversation était bien agréable. Aussi dura t-elle un bon moment avant qu'elle ne fut interrompue par un vacarme provenant de la grande entrée du caravansérail.
En fait de vacarme, il semblait bien s'agir d'une vaste échauffourée d'où provenait des bruits de lames qui s'entrechoquent, des cris de fureur et déjà, des râles de douleur. Les trois compagnons s'approchèrent prudemment et discrètement d'abord. Mais constatant que le caravansérail était pris d'assaut par une troupe de gobelins, Chaadim se rua vers le combat suivi à bonne distance par l'ami Voron, retardé pour récupérer ses armes, et Yovani qui se glissait discrètement entre les toiles de tente pour prendre les assaillants au dépourvu.

Le combat battait son plein. Yovani, de sa fine rapière, transperçait à tout va tandis que Chaadim était bien en peine, accumulant maladresses sur maladresses. Tout juste parvint-il à allonger un gobelin avant un festival de lame brisée et autre bouclier perdu !
Le vacarme arracha Al à son sommeil. Il déboula au moment le plus opportun pour constater qu'une compagnie d'humains , menée par le malandrin Liemar, profitait de la diversion gobeline pour dérober une imposante pierre sacrée volée dans le temple du caravansérail.
Al, protégé par une magie puissante et défouraillant à grands coups de bâton, mit les porteurs en échec, les contraignant à battre en retraite en abandonnant leur butin. Voyant l'affaire tourner vinaigre, Liemar sonna la retraite et les envahisseurs disparurent dans la nuit des plaines de l'Herbesabre.

Image Victor Asarinn - propriétaire du caravansérail

Le calme retomba. Tout le monde s'affaira pour porter secours aux blessés et remettre en ordre ce qui pouvait l'être. Asarinn,le patron du caravansérail, demanda à nous entretenir. Il nous remercia de notre rôle dans la sauvegarde de la pierre sacrée mais nous appris que ce n'était qu'une réplique. Il souhaitait rapatrier l' originale au caravansérail mais ne pouvait se permettre d'envoyer ses hommes en pleine nature pour ne pas affaiblir la défense de son établissement... Ainsi il nous sollicita pour que nous prenions la route de l'est en direction des ruines qui abritait la précieuse pierre. Moyennant un bon prix, tout le matériel nécéssaire et l'assurance de garder pour nous toutes les richesses que nous pourrions trouver sur place, la proposition déjà fort attrayante retint encore plus notre attention lorsque Asarinn mentionna la présence d'une tour sur le chemin...

Image
Mardi : The Dark Eye (MJ Tharabbor)

Avatar du membre
Tharabbor
Guthiste Thermoformé
Messages : 1208
Enregistré le : mar. 12 mai 2015 18:03
Date de naissance : 24 mars 1968

NOMADES

Message par Tharabbor » ven. 9 nov. 2018 13:08

Au petit jour, après vous être entretenus avec Viktor Asarinn, pour l'informer de votre acceptation de la mission qu'il vous a confiée, vous prenez la route, sur le plateau rocailleux des steppes d'herbes-dagues. La piste, large de quelques mètres, est la seule voie qui vous paraît praticable, car elle est bordée par des champs d'herbes hautes de la couleur des blés mûrs et coupantes comme des lames effilées. Votre voyage est loin d'être une sinécure et les bêtes qui vous accompagnent semblent se fatiguer rapidement sur le sol crouteux de la piste. D'autant que peu de temps après votre départ, un vent violent se lève et vient perturber votre avancée. Vous êtes contraints de protéger vos voies respiratoires pour continuer à progresser dans les tourbillons de poussière qui virevoltent alentour...

Après une courte halte pour faire souffler les bêtes et vous désaltérer, vous reprenez votre chemin, bien décidés à venir à bout de cette épreuve. C'est alors que vous apercevez quatre cavaliers, encapuchonnés dans de longues capes de voyages sombres. De là où vous les observez, leurs silhouettes se détachent un peu avant la ligne d'horizon vers le sud. ils ne ressemblent pas à des guerriers et, plus étrange encore, vous ne parvenez pas à vous expliquer comment ils sont en mesure de se déplacer parmi les hautes herbes, sans y laisser trop de chair ou meurtrir les flancs de leurs montures. Assez vite, ils disparaissent de votre champ de vision, vous laissant seuls à nouveau face à l'immensité de la nature. De temps à autre, un rapace famélique à l'envergure impressionnante, vient tournoyer au-dessus de vos têtes en poussant des glapissements inquiétants, comme s'il tentait d'évaluer ses chances de fondre sur vous pour s'abreuver de sang et de viande...

Enfin, vers le milieu de la matinée, vous distinguez, à plusieurs centaines de mètres devant vous, dans la direction du tracé de la piste, trois arbres aux branches défeuillées qui étirent leur maigre tronc sec vers les nuages. En approchant un peu, vous remarquez que le plus haut est flanqué d'une chaîne qui supporte, à plusieurs mètres au dessus du sol, une cage de fer, dont les montants sont fortement rouillés. Alors que vous avancez, vos yeux rougis par la poussière ambiante, aperçoivent un humain, assis au fond de la cage, qui se balance au grés du vent en émettant un grincement mortifère. Lorsqu'il vous voit à son tour, l'homme se léve en se saisissant des barreaux et appel dans votre direction: "Là ! Ici, au secours, venez-moi en aide, par pitié !" Sa voix est plaintive et porte peu, comme rongée par la fatigue et le manque d'eau. Aux pieds des trois arbres, deux roches de granit fermement plantées dans le sol, soutiennent un troisième roc perpendiculaire, de la taille d'un homme. Devant cet autel de fortune, traînent quelques plumes et plusieurs carcasses de volatiles, à moitié décomposées qui empestent l'odeur des tripes séchées...
Tharabbor, Friendly

MJ - Mardi : THE DARK EYE (V 5) - NOMADES

https://www.youtube.com/channel/UCZlroD ... Fsg5AaYuUg

Répondre

Retourner vers « The Dark Eye "Nomades" par Tharabbor »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Kaïavelis et 1 invité