Background Mylene & Mini aventure

Image
Répondre
Avatar du membre
lordfred
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 490
Enregistré le : sam. 24 avr. 2010 01:00
Date de naissance : 01 janv. 1914

Background Mylene & Mini aventure

Message par lordfred » mer. 13 avr. 2016 13:17

Poster ici le background du personnage Mylene et la mini aventure

Khaleesi
Gobelin Malin
Messages : 84
Enregistré le : ven. 25 nov. 2011 22:20
Date de naissance : 18 avr. 1983

Re: Background Mylene & Mini aventure

Message par Khaleesi » mer. 13 avr. 2016 16:14

Mylène, prête-nom, en hommage à mon inspiratrice, Mylène Farmer

A 16 ans, mon cher géniteur de père et accessoirement un elfe de haut rang, écouté du mari de la reine efle, décida, non que dis-je, dicta, imposa mon mariage au fils du premier conseiller de la reine elfe. Un mariage fort avantageux pour ma lignée. Sur ses 7 filles, le choix fut porté sur moi. Même à la courte paille, le matelot le plus jeune, a eu plus de chance que moi ! Bref, son choix uniquement motivé par mon charisme et ma position en tant qu’ainée. Au dela des intérêts géo-économico-politico-génético stratégiques, ce mariage assurait à mon cher père une position encore plus avantageuse pour lui, et s’assurait que sa fille chérie soit bien cadrée pour les centaines d’années à venir.
Voilà pourquoi, il y a 4 ans maintenant je me suis enfouie avec mon petit pot de beurre et mon pot de confiture et surtout le cœur lourd, de ce royaume soit-disant enchanté et enchanteur… Une elfe de la génération désenchantée, désenchantée, voilà ce que j’étais.
Pendant mon périple à travers les bois et surtout à travers les villages et tavernes, il m’aura fallut beaucoup d’idées et de débrouillardises : dans le premier village, je me suis résignée à voler ce qui sert de vêtements à vous humains, et ainsi passer inaperçu et me fondre dans la masse humaine. Je dos résignée car je suis toujours au top de la mode (oui, je tiens à être Ma-Gni-Fike, comme dirait Christina Cordula), j’ai du dans un premier temps attacher ma chevelureafin de me couvrir, et me camoufler avec différents articifices afin de ne pas être reconnaissable, ni par mon peuple, ni par vous les humain bien trop voyante. Il m’a ensuite fallut subvenir à mes besoins primaires que sont la faim et la soif : dans une deuxième auberge grace à mon pot de confiture elfique, j’ai bénéficié d’une vie de château (enfin, d’une vie de taverne) pendant 10 bons jours. A dernière nuit fut synonyme de fuite, je ne voulais pas me faire remarquer en troquant mon pot de beurre, bien plus précieux que la confiture. Je me suis encore éloignée et j’ai trouvé gite et couvert dans une troisième auberge, où là mon pot de beurre elfique fit également l’effet escompté, j’ai eu 15 jours d’auberge ! Faute de pouvoir payer plus (car il était hors de question que je troque mes vêtements si luxueux et fins, ou mes instruments, qui sont mes attributs, prolongements de moi-même), j’ai vite appris comment échapper à l’addition sans passer par la case prostitution, grâce à un homme, étrange que je n’avais pas répéré. Ce barde connu et respecté dans la région a vite compris que je me retrouvais dans une impasse, et aussi elfe que je sois, je me suis bien retrouvée malgré moi forcée à devoir respecter moi aussi cet humain !
Partants à travers les bois, lui sur sa monture, et moi sur la mienne, je suis devenue la barde que je devais être au fond de moi, cet aspect qui déplaisait (ou effrayait tant mon paternel). Grâce aux vertues de certaines baies, j’ai pu changer la couleur dorée de ma chevelure. Jeune padawan que j’étais, en élève attentive, j’ai ouvert ma culture musicale à d’autres horizons sonores. Et les délits de filouteries détournés m’ont valu quelques bons repas, et beaucoup de bidonnage (oups, Ce langage là c’est aussi mon mentor ou mon maître yoda (appelez le comme vous voudrez) que l’a enseigné). Chose incroyable chez vous humain, le barde ne m’a jamais, jamais rien demandé en retour, aucune question sur mon origine ou mon histoire, aucune demande déplacée, aucun service quelconque.
Voilà comme l’elfe que j’étais, est devenue barde sur les bords…

Khaleesi
Gobelin Malin
Messages : 84
Enregistré le : ven. 25 nov. 2011 22:20
Date de naissance : 18 avr. 1983

Re: Background Mylene & Mini aventure

Message par Khaleesi » mer. 13 avr. 2016 16:32

Clairval, un soir, le barde revient gravement blessé à l'auberge où nous logions. Au loin, les bruits d'une bataille sans pitié et des odeurs de fumées nous parviennent. Le danger et cette situation insolite me pousse à dispenser les premiers soins au barde. Ce dernier m'exhorte à ramasser nos affaires et à fuir sur nos montures vers Laelith.
Arrivés devant le poste de garde de Laelith, le barde n'a pas pu entrer, "sa présence n'était plus la bienvenue ici", d'après un ordre du bras droit du roi-dieu. Mais avant de m’engouffrer dans cette ville inconnue, bruyante, mais surtout vivante, il me confie sa rapière. Rendez-vous est donné dans quelques jours à l'auberge du dragon rouge, c'est là où je suis sensée, où j'espère retrouver mon seul et unique ami (je dois le dire, c'est parce qu'il est absent que je réalise cela) afin qu'il m'explique ce qu'il s'est passé et ce qu'il sait (il ne m'a rien révélé de peur que je me fasse capturer ?! Et chose bien plus surprenante il connaît mon vrai prénom).
Nous devons y retrouver le prêtre Khaor.
En me rendant rue de l'arcade, des enfants en guenilles et crevant la dalle ont mendié auprès de moi. contre 1 pièce d'argent, j'ai négocié du pain, du fromage et des pommes pour deux jours. En se débrouillant bien, ils tiendront 3 jours. Les enfants m'expliquent qu'ils ont été "virés" de l'orphelinat (appartenant à un demi orc, j'ai mal dû comprendre) par des hommes qui s'en sont emparés car le propriétaire avait disparu. Ils me demandent d'intervenir, particulièrement Isalys.
Loin d'être dans mes habitudes, mais dans les enseignements appris, je m'en vais roder autour de l'orphelinat, et frapper à la porte. Me faisant passer pour une jeune fille venant chercher sa sœur à l'orphelinat, je tente d'avoir des informations. Mais le gars me fait vite comprendre que je n'étais pas la bienvenue ici. Un second homme s'approchant, et me faisant comprendre que j'étais au contraire la bienvenue si on pouvait s'arranger (vous voyez ce que je veux dire), je les salue et m'en vais retourner voir les enfants.
Seule, sans connaissance de cette ville et de ses mœurs, je ne suis pas armée pour intervenir. J'informe les enfants que je vais réfléchir à leur cas, je les revoie dans deux jours. En attendant, ils doivent être mes yeux et mes oreilles, pour revenir avec un max d'informations.
Je pars enfin faire connaissance avec le dragon rouge de la taverne où je dois attendre mon maître.
A moi de me contrôler...

Répondre

Retourner vers « Chroniques oubliées fantasy "Anathazerïn & aventures en Osgild" par Lordfred »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités