Résumé partie 9: Le plein s'il vous plaît

Image
Répondre
Avatar du membre
Faux
Pégase
Messages : 198
Enregistré le : mer. 4 avr. 2012 10:21
Date de naissance : 01 janv. 1980

Résumé partie 9: Le plein s'il vous plaît

Message par Faux » lun. 25 nov. 2013 22:40

Quoi-t'il c'est passé avant?
Euphorie la Prophète essaye de sauver une partie de la population de La Base, le camp où elle a monté sa petite secte d'adorateurs-hippies, du Maelström. En effet, depuis peu, les gens tombent comme des mouches, en se vidant de leur sang. D'après Euphorie, ils ont été touchés par le Maelström. D'autres personnes ont été touchées, et pour ne pas subir le même sort, doivent faire un pèlerinage dans la vallée des Rêves, haut lieu d'activité du Maelström.

Pendant ce temps, la Base sombre dans le chaos suite à la disparition de Colonel, le Taulier. Grâce au soutien psychique de ses adeptes, Euphorie parvient à "guider"(c'est-à-dire manipuler) les infectés pour qu'ils la rejoignent dans son périple mystique.

Dans le convoi se trouve également Pâle, la Céphale, qui préfère rester avec ces gentils allumés sous la protection d'Euphorie plutôt que d'affronter la vindicte populaire parmi le gros des survivants de la Base. Une rumeur persistante prétend que les récents malheurs que subit la Base sont de sa faute, et elle n'a jamais vraiment rien fait pour dissiper cette impression.

Joyce, passeur sans attaches, a accepté de servir de guide à Euphorie, en partie parce que celle-ci la paye, en partie pour rester près de Pâle. Il faut dire que Joyce a un peu du mal à choisir entre Pâle et son besoin pathologique d'indépendance. Le seul petit problème c'est que la Vallée des Larmes, c'est aussi pas très loin du territoire de chasse de la Horde.

La Horde, c'est une tribu de psychopathes qui a capturé et lavé le cerveau de la mère de Joyce. Joyce s'en est échappée grâce à Voltaire, l'arrangeur. Mais la Horde, c'est aussi un peu la famille d'Euphorie, le chef de la tribu était son mari, et elle a eu de lui un fils, Jeudi.


Ah oui d'accord, mais et alors?
Et alors, avant que le convoi ne se mette en route, Joyce décide de sonder le Maelström. Malheureusement pour elle, cette action attire l'attention de Yak, shaman attitré de la Horde. Chamboulée par les mauvais souvenirs qui l'assaillent, Joyce a du mal à ne pas céder à la paranoïa. Elle fait quand même clairement comprendre à Euphorie qu'il est hors de question qu'elle les guide à travers le territoire de la Horde.

La petite troupe se met finalement en route, rejointe par une bande de curieux ainsi que trois miliciens fidèles à Colonel. En route, ils croisent une bande de nomades qui leur indique un endroit où ils pourront se ravitailler en essence. En effet, la route est longue et les réserves sont maigres, un arrêt à une station-service bien achalandée serait le bienvenu.

La station-service en question est en réalité une raffinerie fortifiée, habitée par une tribu pas toujours très amicale avec les nouvelles têtes. C'est alors que Joyce tente une nouvelle fois de gratter un peu plus de ressources auprès de Joyce (à moins que ça ne soit une crise de jalousie déguisée par rapport à cette concurrente pour l'attention de Pâle) que le groupe est rejoint par Voltaire et son équipe.

Voltaire, c'est un arrangeur, et il a connu des jours meilleurs. En effet sa dernière mission, une grosse livraison d'essence, a échoué du fait de la trahison de Ridé, l'un de ses équipiers. Forcément, le commanditaire (Tocard, un lieutenant du chef de guerre Soleil Radieux) n'est pas très content, mais il veut bien passer l'éponge si Voltaire lui ramène Pâle, pour on ne sait quelles raisons sordides.

Cramé, un acolyte de Voltaire, le renseigne bien vite: Pâle est partie dans un convoi avec Joyce. Ça tombe plutôt bien, Joyce, c'est une collègue, avec qui il aurait presque une sorte de relation de confiance, et en plus, il doit justement se faire payer par des gens dans le coin où elles sont parties. Très exactement, dans la fameuse raffinerie-forteresse.

Tout ce petit monde se regroupe non loin de la forteresse, Voltaire se fait payer, Euphorie achète de l'essence, et tout pourrait bien se passer lorsque Pâle décide de saisir l'opportunité pour contrôler un des snipers de la forteresse et faire abattre d'une balle en pleine tête Sergent, milicien de la Base avec qui elle avait quelques désaccords.

Cette simple petite manœuvre potache suffit pour que, comme on dit, le caca atteigne le ventilateur. Les gens de la forteresse, se croyant attaqués, sortent l'artillerie lourde, dont un tank. Le camion qui servait de moyen de transport principal est détruit, et Euphorie se démène pour convaincre Azur (Un membre du convoi, égoïste et ambitieux) de sauver une partie de ses compagnons d'infortune, et tente de prendre d'assaut le tank. Elle ne parvient pas à atteindre cet objectif, et a juste le temps de voir Croquette (un de ses adeptes) se sacrifier pour la sauver avant de sombrer dans l'inconscience.

Pendant ce temps, Pâle, Joyce et Voltaire n'ont pas demandé leur reste et ont lâchement fui pour se regrouper dans un endroit plus tranquille. Le trajet pour la Vallée des Rêves semble bien compromis...

Répondre

Retourner vers « Apocalypse World par Faux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités