Rapports de mission "Section 51"

Image
Répondre
Avatar du membre
Kallysten
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : mar. 11 oct. 2016 20:02
Date de naissance : 09 sept. 1962

Rapports de mission "Section 51"

Message par Kallysten » dim. 27 mai 2018 21:16

[ Rapport de mission : 16/05/2038 ]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9568VA 788459CK ]
[ De : Chevalier Leroy ; Rio de Janeiro ]
[ A : Chevalier Palomydès ; Camelot ]

Établi par : Chevalier Gauvain
Exécuté par : Chevalier Leroy ; Chevalier Torres ; Chevalier Johnson

INSTRUCTION :
- Récupération du civil Brian Sidway dans les meilleurs délais.
- Établir un bilan de la situation géopolitique locale dans l'optique d'une alliance à venir.

Madame,
Suite au briefing du Chevalier Gauvain, je me suis rendu à Rio avec les deux nouveaux éléments qui avaient donné satisfaction lors de la mission "Macromachine". Je tiens d'ailleurs à souligner encore une fois leurs prises d'initiatives régulières mettant en évidence à la fois l'implication et la capacité d'adaptation dont ils font preuves au sein de la section 51. Une fois sur place, notre contact, Phil Rotsand, s'est montré ouvert et coopératif, peut être un peu trop honnête pour être vrai mais bon. Il nous a malheureusement appris l'arrestation dans des circonstances obscures de la cible. Accusé de meurtre sur la personne de son frère au laboratoire Kells, il est rapidement apparu que sa libération sans enquête préliminaire ou pression politique serait impossible. Rotsand a aussi évoqué la construction en cours du projet Natureza qui mettrait en conflit Deseperados et habitants de la Centro city. Après concertation nous avons jugé bon de prendre contact avec un membre haut placé du Néo Vatican, un certain Pedro Segura.

Durant notre ascension par navette, j'ai pu constater que les moines guerriers de l'Ordre de la lumière rédemptrice faisaient preuve d'une dévotion sans faille, du genre bon soldat comme Jhélam en raffolerait, mais pas bavard, si ce n'est pour la prière. Torres nous a servi d'interprète auprès du père Segura. Il est vite apparu que les négociations se feraient bel et bien par cet homme. En échange de la cible il a souhaité l'appui affiché du Knight lors des négociations à venir. Il devait effectivement y avoir une sorte de pourparler entre eux et les Desesperados le lendemain a priori au sujet du projet Natureza. Vous n'êtes pas sans connaître le climat de tension entre la Centro et sa périphérie délaissée. Il y a fort à parier que ça ne se fera pas sans grabuge mais ça rentrait dans nos prérogative de mission que de s'immerger dans pareil conflit. On aura sans doute un meilleur œil de l'intérieur si vous voyez ce que je veux dire. En tout cas ce sera compliqué de vous dresser un bilan de l'opposition, ils n'ont pas une structure bien défini selon les autorités locales, pas de chef à proprement parler, ils agiraient plus sous la forme de gangs indépendants agissant tous pour la grande cause. Il m'est avis que l'ordre inquisiteur du coin leur mène la vie dure, on a pas encore eu de contact avec l'un ou l'autre jusqu'à présent.

On s'est rendu sur le chantier qui était à l'arrêt quand on est arrivé. Un local a tenté de m'expliquer la situation et j'ai surtout compris qu'on avait à faire à un sabotage organisé. Trop bien organisé même. Disparition de matériel et même d'ouvriers en pleine journée. Les moines qui surveillent le chantier semble n'y avoir vu que du feu et vu les gaillards ça m'étonne de leur part qu'ils aient pu faire preuve d'un laxisme pareil. Nan je sens qu'il y a anguille sous roche et que pour une raison ou une autre l'Ordre souhaite mettre des bâtons dans les roues de l'engrenage. Si c'est pour faire porter le chapeau aux Deseperados c'est une manœuvre politique qui m'échappe. J'ai pas l'impression qu'ils aient besoin de ça pour les pourchasser. A moins qu'ils soient clean et que je me trompe mais je jurerai qu'on est entrain de se faire rouler. On va cuisiner la garde pour en savoir plus mais vu les bonhommes j'ai grand peur qu'on en tire rien d'autre qu'un ave maria. Je vous tiens au jus.

PS : Où en est l'étude du projet que nous vous avions soumis avec le Chevalier Bora ? J'ai pu confirmer un des lieux, j'ignore si Lancelot a été mis au courant, si pouviez lui en faire part, je crois cette initiative prometteuse. Cela pourrait beaucoup apporté. Et je vous promets d'arrêter de vous harceler avec le dossier Kaneda.

Avatar du membre
Selenya
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 7
Enregistré le : mar. 18 juil. 2017 16:05
Date de naissance : 06 mars 1990

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Selenya » mar. 5 juin 2018 21:12

[Rapport de mission : 15/05/2018]
[De : Chevalier Alpha, Clearwater]
[A : Chevalier Lancelot, Camelot]

Chevalier présents : Kim Bora, Pavel, Houria Hadad, Manuella Segura
  • Poursuivre et arrêter le Chevalier Lawrence Alexander (nom d’emprunt : Merry Jones).
Présence d’un Chevalier Noir possédant une guitare aux effets désespérants lors de la mission « Macromachine ». Avons identifié le Chevalier Lawrence Alexander après échange avec le Chevalier Gauvain.

Avec les Chevaliers Beholder, Spartan et Thaelab, nous nous sommes rendus à Clearwater afin de suivre la piste du Chevalier Lawrence Alexander. De nombreuses disparitions y ont été constatées. Arrivés sur place, nous avons fait connaissance avec les forces de l’ordre locales qui nous ont indiqué que le dénommé Merry Jones était du lot des disparus. Avons demandé à visiter son appartement. Rien de particulier une fois dans les lieux. L’appartement a été habité mais semble vide de tout occupant. L’intéressé ne semble pas avoir quitté les lieux précipitamment.

Nous sommes rendus chez Hemera Genetics, entreprise dans laquelle Merry Jones - comme la quasi-totalité de la population de Clearwater – était employé. Avons rencontré le responsable qui a répondu à nos questions. Chaque employé possède une puce de pointage. Merry Jones a pointé la veille à l’heure habituelle. Il s’est beaucoup rapproché des frères Samson, dits les Balls, et a demandé à changer ses horaires pour travailler en même temps qu’eux. Rien de particulier sur ce point. L’entreprise traite des déchets dits toxiques en apparence. En réalité, le travail réalisé est totalement inutile, des mots même du directeur, et l’entreprise ne demeure que pour éviter aux habitants de tomber dans le désespoir. N’avons rien trouvé de particulier dans l’entreprise.

Décidons de nous rendre dans le bar local, le Red Jack, dirigé par un certain Markus Allman. Il nous indique que les Balls ne viendront qu’en fin de journée et que son fils, Angus Allman, ne se produira qu’en début de soirée. Décidons de lui poser des questions sur son fils, ce dernier étant, selon son père, « un excellent joueur de guitare ». Il se serait rendu dans l’Arche de Denver avant de revenir, plus étrange que jamais mais avec sa guitare sous le coude. Il aurait été accosté par Merry Jones mais le courant musical ne serait pas passé entre eux. Nous ne pouvons obtenir plus de renseignements et décidons d’attendre l’arrivée du fils prodigue.

Attendons l’arrivée des Balls qui nous indique – après menace – avoir subi une petite opération chirurgicale pour intégrer la puce de pointage de ce cher Merry Jones. Ce dernier aurait décidé de se rendre à la scierie, aux abords de la ville, pour enquêter sur la piste des disparitions. Prenons des informations sur les lieux qui semblent effrayer les deux frères. A l’arrivée de l’anathème, l’un des bûcherons présent aurait massacré tout le monde à la tronçonneuse. Autant dire que nous sommes enchantés à l’idée de nous y rendre.

Nous rendons à la scierie. Pénétrons de plus en plus dans l'anathème. Le mode Heartbeast nous indique 4 battements de cœur dont 3 avec un rythme très lent. Houria pénètre dans les lieux en toute discrétion. Elle est suivie de Kim puis Pavel et moi. Entrons dans les lieux et découvrons un homme, tronçonneuse à la main, riant aux éclats. Derrière lui se trouvent 4 cocons dont l’un est ouvert. Houria ausculte les cocons tandis que Pavel, Kim et moi abordons ce qui fut jadis un … bûcheron ? Nous venons à bout de cette créature de l’anathème grâce à la magnifique et foutrement efficace tronçonneuse de Pavel. Houria tente d’ouvrir un des cocon sans succès, qui se recroqueville en tuant son hôte. Elle parvient à sauver les deux autres personnes, un homme et une femme. Décidons de rentrer à Clearwater afin de les mettre à l’abri.

Aucune trace de Merry Jones.

Remarquons qu’il fait de plus en plus sombre sur le chemin du retour. Protégeons les deux civils jusqu’à les ramener au bar local. Constatons que les ténèbres semblent envelopper la ville. Entrons dans le bar avec les deux civils et constatons que toute la ville y est présente. Le jeune Angus joue de la guitare sur un air country et semble habité par sa musique. Constatons que ce n’est que grâce à cela que les habitants ne prennent pas peur. Décidons de sortir pour comprendre l’origine du phénomène. Bien nous en a pris, nous tombons nez à nez avec deux enfants du masque, une foule composée de plusieurs individus portant un masque et un « homme » que nous reconnaissons être le Collectionneur.

Aucune trace de Merry Jones.

Décidons de combattre les créatures présentes. Entendons la musique d’Angus derrière nous qui semble tenir l’anathème à distance. Venons à bout des deux enfants du masque et de la foule. Collectionneur en fuite. Il s’avère que ce dernier a fait des propositions à chacun d’entre nous, que nous avons tous refusé bien entendu. Population mise à l’abri grâce au courage d’Angus qui n’a pas cessé de jouer pendant toute notre intervention. Tout porte à croire que sans lui, ils seraient tombés en désespoir.

Rencontrons Angus. Convainquons son père de rester à l’écart de la conversation. Le félicitons d’avoir tenu le rythme et de ne pas avoir lâché. Il confirme les dires de son père au sujet de son passage à Denver. Comprenons que le Collectionneur souhaitait récupérer Angus et la guitare. Pensons que Lawrence Alexander n’est pas totalement soumis au Masque. Il semblerait qu’il ai encore une conscience. Après confirmation, il a dit vouloir « aller en pèlerinage » à Nashville, sa ville d’origine. Demandons autorisation de poursuivre la mission à Nashville.

Houria et moi sollicitons un entretien.

Avatar du membre
Leonim13
Vouivre
Messages : 459
Enregistré le : jeu. 19 juil. 2012 19:28
Date de naissance : 07 août 1973

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Leonim13 » jeu. 14 juin 2018 20:06

[ Suite transmission Code RA, ligne sécurisée : 9568VA 788459CK ]
[ Code RA, ligne prioritaire TAC-COM : 0206SCAR code BAYONNE ]
[ De : Chevalier Torres ; Rio de Janeiro ]
[ A : Chevalier Lancelot ; Camelot ]

Établi par : Chevalier Torres
Exécuté par : Chevalier Légat Leroy ; Chevalier Torres ; Chevalier Johnson

INSTRUCTIONS :
- Récupération du civil Brian Sidway dans les meilleurs délais
- Établir un bilan de la situation géopolitique locale dans l'optique d'une alliance à venir.

Après avoir cherché des indices concernant la disparition du matériel de chantier, mes coéquipiers et moi-même décidons d'interroger les gardes en charge de la sécurité des lieux.
Alvaro nous présente alors Sofia Albina, la cheffe des moines guerriers de l'Ordre de la Lumière Rédemptrice en charge de la protection du chantier.
Elle ne parle pas espagnol, le chevalier Légat Leroy sert donc de traducteur.
Elle rapporte n'avoir rien vu sur le chantier.
Nous sommes dubitatifs mais sa Foi la rend probablement sincère.
Elle nous conseille néanmoins d'aller voir la favela la plus proche, indiquant que des individus issus de ces quartiers extrêmement pauvres ont pu tenter de récupérer du matériel du chantier.

Chemin faisant, nous nous retrouvons entourés d'enfants avides d'histoires concernant le Knight et nos exploits.
Idriss commence alors à faire des kata pour démontrer les talents et l'expertise des chevaliers du Knight tandis que je leur raconte la bataille de Londres contre le colosse du Masque. Bataille à laquelle je regrette amèrement de ne pas avoir pu y participer car appelé d'urgence à l'Arche de Bordeaux pour assurer la protection de l'administratrice générale, Mme Hélène Garnier.

Par la suite, le chevalier Légat Leroy fait preuve de peu de sociabilité et d'empathie.
Notamment au moment où une vieille dame, Mama Jacinda, s'approche de nous pour savoir pourquoi nous sommes là et pourquoi c'est seulement maintenant que nous nous soucions d'eux.

Je suis obligé d'intervenir pour rattraper une situation que je sentais tourner en notre défaveur. Pour une fois, mes origines modestes m'aident, elles me permettent de mieux comprendre ces gens qui ont besoin de tout.
De tout sauf de notre pitié.
Mama Jacinda me prend en sympathie.
C'est un point positif car j'ai le sentiment qu'elle occupe une place importante dans cette favela qui refuse de se soumettre même aux Desperados.
Nous notons qu'une partie du matériel volé est là, mais pas la pelleteuse d'Alvaro.
A leur mention, Mama Jacinda précise qu'une pelleteuse est inutile pour combattre les créatures qui viennent rôder près de la favela.
L'Anathème est donc bien présent dans la région.

Élément crucial, la vénérable accepterait de nous servir de relais à Rio en échange de matériel que le Knight est en mesure de fournir.
Aucune arme.
En somme, elle peut devenir un feu follet.
Ce point là est à rapporter à Lancelot.

A force de discussions, elle nous rapporte que plusieurs centaines de personnes auraient disparu de la favela. Les accrochages avec les moines guerriers de l'Ordre de la Lumière Rédemptrice ne peuvent causer autant de pertes.
Confirmation que l'Anathème sévit ici aussi.
Mais sous quelle forme ?

Elle mentionne aussi que le fils d’Hector, Gabriel 10 ans, a été traumatisé par quelque chose qu’il aurait vu. Hector avait 2 fils, et l’un d’eux, Patricio, a disparu.
À la vue de nos armures, le garçon se débloque et accepte de nous parler.
Gabriel nous dit qu’ils -les moines guerriers- les ont tué, tous tué avec leurs armes.
L’autre nuit (il y a 2 jours), il a suivi son frère qui traînaient avec certains de ses amis d’ici et sont allés au chantier.
Ils ne sont pas arrivés, ils ont été interceptés en chemin par les moines guerriers, massacrés et enterrés.
Gabriel accepte de nous amener le lendemain sur les lieux du massacre.

La nuit tombant, nous décidons de dormir sur place, dans la favela. L'hospitalité nous est offerte au sein de la chapelle Santo Gabriel.
Le lendemain, Gabriel nous emmène dans la clairière où le massacre a eu lieu.

Nous trouvons effectivement les traces d’une bataille (sang, impacts de balles, combustible de lance-flammes, etc.), mais aucun cadavre car la fosse où les corps ont été enterrés est vide.
Grâce à sa Vision, le chevalier Légat Leroy nous indique voir la pelleteuse creuser une fosse. Rien d'autre.
Suite à cela, nous tentons de remonter les traces de la pelleteuse, en vain.

[ Code RA, ligne prioritaire TAC-COM : 0206SCAR code BAYONNE ][ FIN TRANSMISSION ]

Avatar du membre
Kallysten
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : mar. 11 oct. 2016 20:02
Date de naissance : 09 sept. 1962

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Kallysten » mar. 3 juil. 2018 19:05

[ Rapport de mission : 18/05/2038 ]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9568VA 788459CK ]
[ De : Chevalier Leroy ; Rio de Janeiro ]
[ A : Chevalier Palomydès ; Camelot ]

Établi par : Chevalier Gauvain
Exécuté par : Chevalier Leroy ; Chevalier Torres ; Chevalier Johnson

INSTRUCTION :

- Récupération du civil Brian Sidway dans les meilleurs délais.
- Établir un bilan de la situation géopolitique locale dans l'optique d'une alliance à venir.

Madame,
J'ai le regret de vous annoncer que la mission est un échec ... Échec dont j'assume l'entière responsabilité. Voici les faits :

Suite aux derniers évènements survenus dans les favelas, nous avions pris la précaution de mettre en place un agent feu follet afin d'appuyer notre présence dans la zone périphérique de la ville et obtenir une vision plus globale de la situation de Rio. Notre engagement a été je le crois bien perçu en grande partie grâce au soutien zélé du chevalier Torres envers les locaux.

En prévision de la réunion sur le projet Natureza, nous avions mis en place les procédures de sécurité habituelles à la hauteur de nos moyens. Il s'est avéré que l'Ordre n'a pas fait de difficulté pour nous aidé à gérer le périmètre, semblant craindre pour la sécurité du bâtiment après les récents évènements sur le chantier. Cela fait, les Deseperados n'ont pas tardé à se montrer, cherchant plutôt à impressionner par la monstration de leurs armes et de leurs muscles que par leurs professionnalismes. Il ne m'a pas fallut longtemps pour comprendre qu'ils ne seraient probablement pas les meilleurs interlocuteurs pour mener à bien un débat même si par ailleurs ils n'ont montrer aucun signe d'hostilité envers le Knight. Au contraire ils semblaient presque chercher à gagner nos faveurs et leur leader un certain Tomàs Teobaldo s'est présenté en ami.

La réunion a commencé par un discours du père Segura qui a expliqué qu'il s'agissait de mettre dans la balance l'Ordre et les Deseperados pour savoir qui des deux gérerait le bâtiment en construction. Puis comme de juste, il nous a désigné pour faire ce choix. Si ce n'était pas vraiment une surprise, il n'en restait pas moins qu'il nous mettait devant le fait accompli. L'Ordre a vaguement bronché mais il s'attendait visiblement à pareil décision, quant aux Deseperados ils ne firent pas mine de hausser les sourcils, et je compris un peu mieux l'accueil qui nous avait été réservé quelques minutes plus tôt. Ces derniers commencèrent par nous exposer leurs projets, qui consistait tout simplement à loger les familles dans le besoin dans ce nouveau bâtiment, avançant aussi qu'ils étaient ceux qui protégeaient le peuple, sans vraiment expliciter les conditions sous lesquelles ils le faisaient. L'Ordre lui n'ajouta pas grand chose que nous ne sachions déjà, le bâtiment avait pour but de ramener des investisseurs pour ainsi permettre la prospérité de la ville. Dans cette éventualité nous leurs avons posé la question pour savoir s'ils envisageaient la construction de logement et d'infrastructure pour la périphérie avec le budget qu'ils en retireraient, ce à quoi ils ont répondu favorablement. Pour ne pas prendre de décision à la hâte, nous étions d'accord avec mes collègues pour demander au père Segura 24h supplémentaire.

Mais au moment de sortir pour plus de confidentialité, des bruits à l'extérieur se firent entendre, sans doute couvert jusque là par le brouhaha de la réunion. Une attaque de l'anathème avec une myriade de désespérés qui se dirigeait vers la structure. Déjà l'Ordre et les Desperados sortaient dehors semblant oublier leurs différents face à cet ennemi commun. Des flammes venant de la forêt commençait à se propager tandis que le chevalier Torres emmenait le père Segura à l'abri pour demander des renforts. Au loin une espèce de pelleteuse monstrueuse sur dirigeait vers nous et je me mis à regretter de l'avoir finalement retrouver dans ces conditions. La machine n'allait pas nous faire de cadeau, et déjà trois mécanistes décimaient nos rangs. Pendant ce temps le chevalier Johnson défendait quant à lui corps et âme le générateur pour ne pas que leurs sources de lumière et les pompes à incendie tombent en rades dans ce chaos. Je fis feu à plusieurs reprises sur le colosse de métal mais malgré les impacts il poursuivit sa route en notre direction. Des civils arrivaient des favelas visiblement en panique. L'attaque devait s'étendre plus au nord. Il n'y avait pas de temps à perdre. Alors que Johnson essayait temps bien que mal de débarrasser de la piétaille pour mettre en sécurité tout le monde, Torres lui revint fracasser les mécanistes à grand bond, perforant les ténèbres de ces poings gigantesques tandis que le colosse sembla vouloir faire de même avec moi. Je ne vis pas le coup partir, au mieux j'eus le réflexe de serrer les dents pour ne pas me mordre la langue. En une fraction de seconde la créature fut sur moi et je vis une sorte d'énorme piston s'abattre sur moi, concassant l'armure dans un bruit effroyable, me laissant à peine conscient sous le choc. Un désespéré en profita pour se jeter sur moi et tenta de me greffer de force une baramine dans la poitrine. J'échappais à l’empalment de très peu en rassemblant les forces qui me restaient mais dans l'affaire il me brisa une côte.

A cet instant, tandis que je crachais mon sang par galon, que je voyais vaguement le chevalier Johnson courir vers moi et le chevalier Torres sur le dos du monstre qui m'avait réduit à cet état, il y eut un flash lumineux. J'ai bien cru que c'était la fin pour moi, que ma dernière heure avait sonné, et que tout ce que je vis alors n'était qu'une hallucination due à la perte de sang, mais le témoignage de mes deux collègues coïncident avec ce que je vais vous raconter.

De la lumière blanche sortirent deux êtres et ce fut comme si le temps s'était arrêté ou allait trop vite pour des yeux humains. L'un était une femme, très belle, habillée en armure médiévale, avec la main un étendard sur lequel on pouvait apercevoir des fleurs de lys. L'autre était aussi en armure médiéval mais de style japonais, je n'ai pas vu son visage. Il portait une grande lame, sans doute un katana je distinguais mal. La femme prit la parole devant le colosse de la machine qui ne sembla pas pouvoir agir. Elle prétendait être une sorte d'arbitre venu sanctionné une tricherie, dont la sentence devait être la mort. Devant ce spectacle incongru difficile à croire je vous le concède je ne pouvais rien faire d'autre qu'être obnubilé. Le samurai sorti la lame de son fourreau et en instant trancha le colosse en deux. Puis les deux êtres repartir comme ils étaient venus et le temps sembla reprendre son cours. Personne d'autres n'avaient vu la scène, on nous acclama comme des héros mais la marque de la créature tranchée en deux ne me laissait aucun doute pour ma part. Je ne sais que penser de cet évènement. J'étais encore abasourdit quand les premiers nods de soin firent effet.

A peine remis sur pied il fallut repartir car les favelas courraient un grand danger sans notre intervention. Laissant mes deux compagnons partir devant je fis mon possible pour stabiliser mon état plus qu'inquiétant selon mon IA. Il était hors de question de laisser les ténèbres gagner du terrain. Suivant en moto steed le semblant de route je vis au loin un colosse bondir pour éparpiller des êtres qui ne faisaient guère le poids. Heureusement il s'agissait de Torres en pleine action qui ravageait les rangs ennemis. Je me fiais au conseil de mon IA m'indiquant qu'il valait mieux que je sois à l'abri pour cette confrontation. Slalomant dans les ruelles de la favelas je trouvais une rampe en taule, qui devait servir de toit d'habitation, pour me lancer à toute allure... avant de folder la steed et me rattraper sur l'épaule de la Barbarian. Y a t il endroit plus sûr ? Nous vînmes promptement à bout des ténèbres, tandis que Johnson nous gratifia de son art pour achever la dernière créature en vie. Il semblait être comme l'aigle qui fond sur sa proie lorsqu'il arriva avec grâce pied en avant sur l'ennemi qui sembla même rendre l'âme avant l'impact. Cet homme a une maîtrise de son corps que je n'ai jamais vu chez nul autre.

Nous comptions nos morts, grandes avaient été les pertes cette nuit là. Pour ma part, je laissais le soin à mes collègues de surveiller la ville, j'avais besoin d'une intervention médicale. Le lendemain matin, nous avions pris notre décision concernant le projet Natureza, elle était unanime et je m'en félicite. Après avoir rappeler le père Segura, l'Ordre et les desperados nous avons exposé nos intentions telles que suit.
_ L'Ordre serait propriétaire du bâtiment et en assurerait la gestion.
_ L'Ordre, sous contrôle d'un partie neutre, s'engage à employer à hauteur de 50% les investissements qui en résultent dans la construction d’infrastructures et logements pour améliorer la condition de vie des favelas et de la périphérie.
_ L'Ordre s'engage également à partager les informations qu'il possède concernant l'Anathème et à se former aux méthodes de combat préconiser par le Knight contre ce type de menace ainsi qu'à former en retour des escouades de chevaliers qui interviendraient par roulement sur leur territoire de manière permanente.
_ Enfin le père Segura sera tenu de se présenter au Knight afin d'officialiser aux yeux du monde cet accord conclu entre le Knight et le Neovatican qui marquera nous l'espérons un premier pas vers une alliance contre les ténèbres.

Il va sans dire que les Desperados partir furieux après cette déclaration. L'Ordre quant à lui trop content de gagner cette bataille ne sembla pas se révolter outre mesure concernant l’ingérence à venir du Knight dans ses affaires. L'accord conclut, nous espérions que le père Segura tiendrait promesse et il le fit sans tarder nous autorisant le transfert du prisonnier Brian Sidway. Hélas nous attendait une mauvaise surprise à notre arrivée à la prison. L'un des gardien en charge du transfert nous demanda pourquoi nous étions de retour. Rapidement nous apprîmes que Sidway avait été récupéré par quatre personnes en exoarmure qu'ils avaient pris pour les chevaliers du Knight. Vérifiant les caméras, il devint clair qu'un groupe qui serait apparemment affilié à l'Arche d'Alexandrie nous avait devancé, visiblement au courant du transfert. Plus tard, la nouvelle comme quoi son assistant, un certain Antonio Ribeiro, avait été enlevé par des personnes qui correspondaient aux quatre exoarmures confirma qu'on s'était fait doublé et vu la réaction de Sidway face aux gars sur la bande vidéo il y a fort à parier qu'ils ne lui sont pas étrangers. Ne pouvant risquer l'incident diplomatique, il fut décider que la mission était terminée pour le moment.

Mes excuses pour avoir échoué Madame, il faudra être vigilant à l'avenir sur les transmissions, je propose que leur sécurité en interne soit renforcée. Quant à l'Arche d'Alexandrie vous devez en savoir plus que moi, il nous faudra plus d'information pour poursuivre.
Pour Arthur.

[Fin de transmission]

Avatar du membre
Kallysten
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : mar. 11 oct. 2016 20:02
Date de naissance : 09 sept. 1962

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Kallysten » mar. 10 juil. 2018 03:51

[ Rapport de mission : 07/06/2038 ]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9568VA 788459CK ]
[ De : Chevalier Leroy ; Boston ]
[ A : Chevalier Palomydès ; Camelot ]

Établi par : Chevalier Lancelot ; Chevalier Dagonnet
Exécuté par : Chevalier Leroy ; Chevalier Bora ; Chevalier Pavel ; Chevalier Johnson

INSTRUCTION :
- Installation secrète d'un avant-poste comme base relais près d'une zone de lumière dans une forêt au nord de Boston.
- Intercepter une créature de type "Bête" qui aurait été aperçu dans les environs.

Madame,
Nos découvertes lors de la mission "White Mountain" sont probablement une des avancée les plus importantes effectuées depuis l'apparition de l'anathème sur les mystères qui l'entourent. Ce que je vais révélé dans ce rapport est de première importance et sera classé confidentiel jusqu'à nouvel ordre.

A notre arrivée à Boston nous avons pris la route vers le nord où les relevés satellitaires semblaient indiquer la présence d'une source lumineuse d'origine inconnue. Si quelques humains ont bien tenté de prendre d'assaut notre véhicule blindé, des pillards très certainement, le trajet s'est déroulé sans autres faits notables. Il semble que la zone soit en grande partie désertée depuis la désertion de l'Arche. Il y a fort à craindre que de nombreux civils rebuts survivants dans les environs ne soient amenés à être perdus happés par les ténèbres sans intervention extérieur à la longue. En arrivant à l'orée de la forêt il fut décidé que nous suivrions le fleuve jusqu'au Mont Hancock. A pied naturellement, la densité végétale du coin ne permettant pas vraiment l'emploi de notre véhicule. De fréquents contrôles par drone de la zone alentour permirent d'établir une sécurité relative pour notre groupe ainsi que l'appui aérien du Chevalier Bora à l'occasion. Quand notre objectif fut atteint, notre point de vue dominant sur la canopée nous permit d'établir la position de la source lumineuse. La présence sourde de l'anathème commençait peu à peu à devenir pesante.

Le silence ne tarda pas être brisé par une explosion au loin. C'est en patrouillant quelques bornes devant nous que le drone espion nous fit découvrir l'origine probable de cet éclat au beau milieu de cette nature. Une escouade du Longinus, visiblement faisant retraite, avançait en sens contraire à ce que nous avions identifier comme étant la position de la source lumineuse. Étaient-ils à la recherche comme nous de la source ? Avaient-ils d'autres ambitions ? La question resta en suspens peu de temps. Très vite apparurent sur l'écran des bipèdes de la Machine à leur poursuite. Pour éviter le massacre à venir la décision fut prise de lancer un assaut éclair pour leur venir en aide, quitte à compromettre la discrétion de la mission. Ils ne furent pas long à mettre en échec, entre le contrôle psionique du Chevalier Bora qui créa un surnombre temporaire à notre avantage, et la force de frappe éclair des Chevaliers Johnson et Pavel, la menace fut éradiquée en un instant. Les soldats du Longinus quand à eux visiblement troublés et déconfits prirent à peine le temps de nous menacer pour nous signaler que nous n'avions rien à faire ici puis l'idée leur vint qu'il valait mieux battre en retraite et ils se retirèrent. En remontant plus au nord, les traces d'une bataille qui avait du être leurs expliquèrent en partie l'état dans lequel nous les avions trouvé. La Machine faisait des siennes dans le coin.

Mais alors que nous avancions, ils nous semblaient que la nature reprenait ses droits sur les ténèbres et que l'herbe ici et là était plus... verdoyante. Quelque chose dans les parages renforçait la vie, dissipait l'ombre qui affadissait la nature dans laquelle nous avions jusqu'alors progressé. Et plus nous approchions de la source lumineuse, plus ce sentiment s'accentuait chez moi. Une force agissait pour repousser l'anathème en ces lieux et nous étions bien décidé à la découvrir. Cependant que nos pas nous menaient au but, nous tombâmes nez à nez avec l'une des créatures les plus étonnantes qu'il m'ait été donné de voir. Devant nous se tenait majestueusement un être sous forme d'une centaure qui dégageait une aura de lumière et armée d'une lance dont le scintillement faisait un rappel à l'arbre qu'elle protégeait semble-t-il, et qui de part son éclat éblouissant ne pouvait être que la source que nous recherchions. Sa vue sans doute m'avait fait perdre conscience de mon environnement proche, car alors je remarquais que devant nous des créatures de la Machine se livrait une bataille interne, se mitraillant les uns les autres sous le regarde de la centaure. Si je n'avais vu dans le regard de mon compagnon Bora la même stupéfaction qui devait se lire dans les miens j'aurai juré qu'il était responsable de ce fratricide si j'ose dire, mais il n'en était rien visiblement.

Puis les choses prirent une tournure encore plus inattendu. Sans raison apparente le Chevalier Pavel, Johnson et moi même fûmes pris d'une sorte de folie frénétique qui nous fit nous en prendre les uns aux autres. C'était comme une pulsion dont réfréner l'envi ne dépendait pas de notre volonté, et si le Chevalier Bora n'était pas intervenu pour nous permettre de nous ressaisir, dieu sait ce qu'il aurait pu arriver. D'ailleurs les créatures de la Machine aussi parurent reprendre leurs esprits mais avant qu'elles ne s'en prennent à la centaure ou même à l'arbre nous étions déjà sur elles, faisant feux dans le plus grand des chaos que l'incompréhension d'une telle situation faisait régner. Le Chevalier Pavel se jeta corps et âmes dans la bataille prenant sur lui en retour les foudres vindicatives des engeances métalliques. Pendant ce temps le Chevalier Johnson virevoltait dans la mêlée pour court-circuiter les machines qui commencèrent à partir en vrille comme prise d'épilepsie, et moi même je me portais au secours de mon camarade en difficulté après avoir troué leurs rangs à grand coups de roquette. Si le Chevalier Bora tentait tant bien que mal de contenir les menaces nous faisant face il n'eut pas la chance d'empêcher celle qui le percuta de plein fouet. Un tir qui le fit valdinguer sur plusieurs mètre, mettant à mal l'armure psionique qui folda comme de juste le laissant inconscient. Peut être que la vue de notre compagnon durement touché décupla ses forces, toujours est-il que le Chevalier Pavel se déchaîna soudainement comme prit de folie furieuse mettant à bas nos ennemis, fracassant ces tas de ferrailles à coup de tronçochaine, les enserrant pour mieux les broyer, ne laissant que des cliquetis de métaux rouillés sur son passage. Bientôt il n'en resta plus qu'un que la centaure qui jusqu'ici s'était tenue en retrait vint transpercer de sa lance lumineuse. Le calme était revenu.

Comme je me précipitais pour porter les premiers secours au Chevalier Bora accompagné de Pavel qui fit de son mieux pour bander ses blessures, notamment sa jambe durement touchée par des impactes, j'observai du coin de l’œil cet être de lumière étrange qui s'assurait de la mort de chaque créature de la Machine en la plantant de sa lance. Bora stabilisé, je tentais d'échanger quelques mots avec la centaure afin de savoir qui elle était et ce qu'elle faisait ici. Il s'avéra qu'elle comprenait très bien nos langages respectifs et qu'elle était douée de parole. Elle parlait d'elle à la troisième personne, se désignant comme "cet être". De ce que nous comprîmes, elle défendait ce lieu et ce depuis des lustres. En récompense pour l'avoir aidé elle nous fournit à chacun un rameau mort de l'arbre de lumière, qui réveilla en le touchant nos instincts primaires mais qui sans nul doute feront des armes redoutables contre l'anathème une fois que nous aurons compris comment les utiliser. Elle nous parla de son rôle protecteur mais aussi d'un conflit plus vaste qui ne semblait pas devoir être le lot des humains selon elle. Tandis qu'elle parlait je pris la peine de fouiller son esprit et j'y découvris un conflit d'une nature presque divine, d'une symbolique dont certains éléments m'échappent. Je vous relate du mieux que je peux ce que j'y perçus.

Il y a avait un oiseau et un serpent gigantesque qui semblait se livrer bataille dans cieux. Des nuages clairs venant du ciel, domaine de l'oiseau tandis que le serpent se battait dans une nuée obscure. Frappé par l'oiseau, le serpent tombait sur une citée où trônait une tour immense à laquelle il s'enroulait furieusement regardant au loin quelque chose comme si ces yeux avaient été deux grands phares. En discutant avec le Chevalier Bora il nous semble que cette lumière avait été celle qui était ressorti lorsque soumis à l'hypnose nous recherchions les évènements liés à notre réapparition dans le Sahara. Il paraîtrait logique de voir cette vision comme celle de deux forces qui s'opposeraient dont l'une représenté par le serpent (la centaure ayant nommé les créatures de l'anathème comme étant les "écailleux") serait la représentation des ténèbres et l'autre, le faucon, serait celle de la lumière. Il nous est apparu que ce conflit coïnciderait avec la présence de ce géant lumineux que certains membres de la section avait rencontré en Sibérie. Une force s'opposant aux ténèbres existerait, et elle serait liée à notre instinct comme les évènements sus cités ont pu le montrer. Dangereuse mais diablement efficace, tandis qu'il nous est apparu que l'anathème serait plutôt le fruit de la connaissance, ayant émerger avec la découverte de l'immortalité, connaissance interdite aux hommes qui aurait pu être la raison de la peste rouge qui en aurait découlé. Bien entendu ces derniers éléments ne sont que pures suppositions et ne demandent qu'à être vérifier mais avouez qu'ils sont pour le moins troublant. Nous ne pouvons niés l'existence d'êtres dépassant notre compréhension, tâchons de comprendre ce qu'il en est pour gagner cette guerre au plus vite.

La centaure a bien voulu quant à elle de notre aide pour protéger son domaine, nous avons installé comme prévu l'avant-poste non loin de l'arbre de lumière mais elle a formellement explicité l'interdiction d'en approcher. Je déconseille à quiconque de prendre à la légère sa menace et d'ailleurs mieux vaut l'avoir comme alliée que d'essayer de la dominer. Elle a avoué avoir déjà fréquenté d'autres humains dans le passé. Et c'est quand elle a parlé d'une rencontre récente que je me suis permis de fouiller son esprit pour voir qui pouvait être cet individu sans vraiment d'espoir de pouvoir l'identifier que j'ai perçu ce Chevalier en armure rogue muni d'une grande épée à deux mains rouge orangé... je ne peux qu'être stupéfait que ce soit le Chevalier Balin en personne que j'ai reconnu là. Elle a admit l'avoir écarté de l'obscurité où il était plongé et l'avoir laissé en forêt de Brocéliande. Je sais qu'il est une priorité absolue, j'ai peur que la nouvelle n'enflamme le Chevalier Segura quand elle l'apprendra, elle est une amie précieuse pour nous et... Madame je me fais du soucis, les évènements semblent se précipiter et nous sommes au milieu d'un maelstrom d'une ampleur telle qu'il faudra le plus solide des rocs pour tenir la barre du navire... Puisse Arthur être cette personne.

[Fin de transmission]
Modifié en dernier par Kallysten le mar. 10 juil. 2018 12:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Ser Kaefer
Ogre
Messages : 224
Enregistré le : mar. 9 sept. 2014 16:33
Date de naissance : 18 juin 1986
Localisation : Colmar

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Ser Kaefer » mar. 10 juil. 2018 11:00

[ Rapport de mission : objets divers]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9568VA 788459CK ]
[ De : Chevalier Palomydès ; Johannesbourg]
[ A : Chevalier Leroy ; Boston]

Chevalier,
Votre requête concernant vos envies d’exploration en solitaire de lieux abandonnés a été portée jusqu’à la Table Ronde. Malgré mes réserves sur le fait que vous soyez lâchés sur des territoires où notre juridiction ne tient qu’à un fil, les Chevaliers Dagonnet et Lancelot se sont montrés plus enthousiastes. Vous avez l’accord d’Arthur, qui va vous parvenir en pièce jointe.
Concernant le dossier Kaneda, je vous rappelle que cette affaire est entre mes mains depuis bien avant l’entrée de cette personne dans notre organisation. Vous pouvez vous concentrer sur vos tâches en toute quiétude.
Concernant votre mission à Rio, cependant. Il est à relever que la priorité absolue du Knight, rappelée par Arthur lors de sa dernière intervention, a toujours été de protéger les vies humaines avant tout autre chose. A la vue des éléments surprenants et inattendus auxquels vous et votre coterie ont fait face, il revient de reconsidérer le terme d’échec tant votre prompte action a su protéger les habitants et la ville. Sauf s’il est de nature chez vous de vous concentrer sur les échecs.

Enfin, je m’étonne de plus en plus des informations de vos derniers rapports. Sachez que si le chevalier Lancelot n’avait pas eu des rapports concordants, je m’inquiéterais véritablement de votre exposition à l’Anathème.
Ces informations capitales dépassent de loin la vision étriquée du monde que nous semblons avoir. Des créatures fabuleuses semblent exister autant que les monstres des pires films d’horreur.
Je vous encourage à faire preuve de vigilance, de retenue et de professionnalisme face aux événements auxquels vous êtes à présent confrontés. Arthur est la personne capable de nous diriger dans cette situation qui nous dépasse, mais il a besoin d’un maximum d’informations pour savoir contre quoi il lutte. Lancelot a eu des mots très justes lorsqu’il a évoqué l’ouverture d’une boite de Pandore. La première ouverture semble avoir ouvert la voie à des monstres, la deuxième à des créatures fantastiques.
Reste à savoir si ces créatures pourraient nous aider et à quel prix.
Quant à Ilios Kayron, je vais faire émettre un avis demandant de ne pas s’approcher de la forêt sans une autorisation.

Soyez prompt et vigilant.
Mj du moment : Knight, au Coeur des ténèbres, Lames du Cardinal, Star Wars.

Avatar du membre
Selenya
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 7
Enregistré le : mar. 18 juil. 2017 16:05
Date de naissance : 06 mars 1990

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Selenya » mar. 10 juil. 2018 20:55

[ Rapport de mission : consultation du dossier de Lawrence Alexander - 07/06/2038 ]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9521DV 589665LG ]
[ De : Chevalier Segura ; Camelot]
[ A : Section 51 ]

Ai profité de votre mission pour consulter le dossier administratif du Chevalier Alexander, surnommé Nash.
Il est né à Nashville il y a 37 ans.
Il avait une sœur, Tayler, de trois ans sa cadette, portée disparue avec l'apparition de l'anathème.
Passionné de musique, il a baigné dès sa plus tendre enfance dans la country et a tenté de devenir guitariste professionnel. C'est cette passion pour la musique qui lui a permis d'entrer au Knight lorsque l'anathème s'est répandu sur la planète. Son fait d'arme, d'après son dossier, était d'être un artiste véritable.

Il a intégré la section Ogre lors de son entrée au Knight. Cette section protège l'humanité contre l'obscurité et a pour objectif "être silencieux et discret". Il a porté une armure Barde avec une IA nommée Glow. Il a intégré une coterie de 4 Chevaliers :

Jennie Long Shao (Archer)
Brad Jones (Paw)
Dajan Hamdoun (Voice)
Charlotte Bellander (Fox)

Un peu avant la bataille de Paris, il a demandé à quitter sa coterie et à faire partie de la section Dragon (chevaliers errants). Il y avait peu d'informations dans le dossier par la suite, simplement deux choses :

1) Il n'est revenu qu'une seule fois à Camelot par la suite pour remettre à jour son IA qui était, selon lui, défectueuse. La mise à jour a été faite mais les ingénieurs n'ont rien trouvé de particulier. Il n'avait simplement pas fait de mise à jour depuis plus d'un mois et demi qu'il avait passé à chercher le Graal en tant que chevalier errant. Je me pose la question de savoir si durant ce laps de temps, il n'aurait pas rencontré July qui l'aurait parasité comme elle a su le faire avec nos propres armures. Il aurait alors pu croire que son armure était défectueuse.

2) Il a ouvert un dossier d'officialisation de conjoint quelques semaines avant de quitter la coterie qu'il n'a cependant pas rempli par la suite. Ce dossier ne pouvant être ouvert que pour officialiser une relation avec un autre Chevalier du Knight, j'aurais tendance à suggérer qu'il s'agissait d'un homme ou d'une femme de sa coterie.

La coterie de Nash a été dispersée après Paris.
Les Chevaliers Fox et Voice sont morts dans le crash de leur vector durant la bataille de Paris. Leurs noms figurent sur la plaque commémorative à l'entrée du Knight.

Ai demandé un entretien avec Messire Lancelot qui a répondu à mes questions. Les Chevaliers Paw et Archer font toujours partie de la section Ogre et ont été réintégrés au sein d'une nouvelle coterie. Ai obtenu l'autorisation d'aller à leur rencontre. Ne souhaite pas m'y rendre seule. Il m'a également précisé qu'il avait rencontré le Chevalier Alexander lors de sa demande de changement de coterie. Il a vu quelqu'un de motivé à prendre un autre chemin pour pouvoir exprimer son art, aller au contact de la population et toucher le plus de monde possible avec son art. Il se sentait exclu de sa coterie. En effet, le Chevalier Fox possédait une armure Rogue et il avait l'impression de faire doublon, la considérant comme beaucoup plus douée que lui pour les opérations de discrétion et d'infiltration. Une coterie à 5 était compliqué à gérer pour lui. Le jour où il l'a auditionné, il a tenté de déterminer sa réaction au stress en le recevant sans parler. Il s'est contenté de l'observer pendant de longues minutes sans rien dire, cherchant à le tester et le mettre mal à l'aise. Le Chevalier Lawrence n'a rien montré, aucune réaction apparente ce qui a laissé pensé à Messire Lancelot qu'il pouvait intégrer la Section. Ai posé la question de savoir si des rapports avaient été rendus sur le Chevalier Lawrence, il m'a indiqué ne pas avoir consulté de rapport depuis longtemps mais a aussi précisé qu'il me recontacterai si un rapport lui revenait en mémoire.

Me tient à votre disposition pour rencontrer son ancienne coterie.
Sommes allées à l’armurerie avec le Chevalier Hadad. Avons rencontré Nathan Johnson qui nous a expliqué qu’il ne se souvenait pas plus que ça de la rencontre avec le Chevalier Alexander. Il a cependant regardé dans les archives avant que nous arrivions, à la demande de Messire Lancelot. Le Chevalier Alexander est venu lui apporter son armure pour qu’il révise son IA qui, selon lui, était défectueuse. Il a expliqué qu’elle faisait des choses étranges, lui transmettait des relevés inexacts, ne répondait pas toujours à ses sollicitations. Monsieur Johnson a fait un backup de Glow et a procédé à la mise à jour. Il a confirmé pouvoir nous transmettre le journal de bord du Chevalier Alexander.

Avons rencontré le Chevalier Archer en compagnie du Chevalier Hadad. Elle a répondu à la convocation et semble étonnée de notre présence. Elle demande immédiatement si « Nash est mort ». Le Chevalier Hadad précise que ce n’est pas le cas, que nous avons été confrontés à lui et que nous recherchons par conséquent des informations. Le Chevalier Archer nous explique que le Chevalier Alexander a traversé une mauvaise passe et qu’ils ont eu quelques soucis avec lui. Elle avoue avoir fini par ne plus ressentir d’esprit de camaraderie au sein de la coterie en raison de sa présence.

Elle nous apprend que le Chevalier Alexander était en couple avec le Chevalier Fox et que leur histoire a mal fini. Cette dernière était un chevalier « plus doué que lui » et ce serait « sa fierté masculine mal placée » qui aurait engendré leur dispute. Il aurait été jaloux de ne pas se voir confier autant de missions que sa compagne. Elle était capable de s’infiltrer partout, de traquer l’anathème jusque dans son cœur et de servir de guide. Elle passait toujours devant.

Le Chevalier Archer doute qu’il ai gardé contact avec le Chevalier Paw. Il n’a en effet manifesté aucun intérêt à les recontacter, même après la mort des Chevaliers Fox et Voice. Il n’était pas présent aux funérailles, ce qui semble nourrir une certaine rancœur chez elle.

Elle le décrit comme quelqu’un de solitaire qui aimait jouer de la musique auprès des gens. A ses yeux, il n’était pas dans la bonne section depuis le départ car les Ogres n’ont pas vocation à sauver du désespoir. En revanche, si elle est incapable de se souvenir d’une musique qu’il aurait joué plus que d’autres, elle explique qu’il changeait réellement lorsqu’il grattait, qu’il devenait enthousiaste et heureux et changeait clairement de personnalité.

Lui avons montré le poème écrit par le Chevalier Alexander, cela ne lui a rien évoqué.

Elle nous confie cependant que lors de leur dernière mission, il a souhaité s’infiltrer seul dans l’anathème pour trouver le chef des créatures qui se regroupaient en Allemagne. Mais à force d’être au milieu de toutes ces créatures, il a fini par être détecté. Le Chevalier Fox a été obligé de prendre les commandes et d’aller le secourir, notamment en motostead. C’est cette mission qui fut à l’origine de leur dispute et de son départ.

Il a souhaité quitter la coterie pour partir dans la quête du Graal. Le Chevalier Archer s’est confiée à nous en avouant craindre les disparitions successives de « plus en plus de Chevaliers » selon ses dires.

Avons réfléchi au poème avec le Chevalier Hadad et le Chevalier Torres. Pensons que la monture fait référence à la motostead sur laquelle le Chevalier Fox est venue à son secours. Elle était toujours la première au combat car toujours envoyée en éclaireur et la dernière à se retirer car conductrice de vector. Avec sa mort, il a perdu une part de lui-même, sa réaction lorsqu’il a appris son décès tend à le prouver. Avons été intrigué par les dernières strophes. Avons réfléchi à la référence au « Roi ». Pensons qu’il fait référence au Seigneur Arthur. En effet, ce dernier n’était pas physiquement présent sur le champ de bataille, tentant de rendre espoir, de rassurer la population en répondant aux sollicitations des journalistes. Le Chevalier Alexander nourrit visiblement une rancœur envers le Seigneur Arthur selon notre analyse des dernières strophes du poème. Il pourrait être mué par sa volonté de se venger de ce qu’il estime être une faute du Seigneur Arthur qui n’a pas protégé le Chevalier Fox à ses yeux.

Attendons la transmission du journal de bord du Chevalier Alexander.

Avatar du membre
Selenya
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 7
Enregistré le : mar. 18 juil. 2017 16:05
Date de naissance : 06 mars 1990

Re: Rapports de mission "Section 51"

Message par Selenya » ven. 13 juil. 2018 21:09

[ Date : 07/06/2038 ]
[ Code RA, ligne sécurisée : 9521DV 589665LG ]
[ De : Chevalier Segura ; Camelot ]
[ A : Chevalier Lancelot ; Camelot ]

Chevaliers : Houria Hadad, Manuella Segura, Maxime Torres
Mission :
  • redonner un message d’espoir à la population après l’attaque du Masque
  • montrer que les enfants sont bien traités au sein de l’orphelinat
  • protéger Eva Carpenter, Alicia Longstrad et sa fille, Irina Longstrad

Nous avions pour mission de nous rendre dans un orphelinat où seraient présents des enfants ayant perdus leurs parents durant l’attaque du Masque sur Londres. L’objectif principal étant d’assurer la sécurité Madame Alicia Longstrad, sa fille ainsi que Eva Carpenter. Le Seigneur Jelham a par ailleurs fait intervenir les journalistes ainsi que des personnalités pour cet événement. Vous nous avez également transmis une convocation de Messire Merlin suite aux derniers rapports transmis par la coterie.

Nous sommes rendus auprès du Seigneur Merlin, dans son atelier, proche du bâtiment de Big Ben. Avons trouvé Monsieur James Niakaté absorbé par son travail mais néanmoins sur le qui-vive. Il a tourné la tête dans notre direction dès notre arrivée et n’a pas semblé étonné de nous voir si promptement. Il travaille actuellement sur un nouveau projet d’arme et nous demande l’origine de notre venue.

Lui expose les faits selon lesquels le Colosse rencontré en Russie émettait une énergie capable d’attirer et de détruire l’anathème et fait montre de mon étonnement à ce que nos armures utilisent la même matière que celle retrouvée dans le corps du Prédateur. Le Seigneur Merlin semble étonné de cette déduction. Il répond néanmoins qu’on ne sait actuellement pas utiliser autre chose que l’élément alpha et nous apprend que le Colosse s’est actuellement immobilisé en plein milieu de son trajet sans raison apparente. A notre étonnement de « combattre le mal par le mal », il semble fuyant.

Le Chevalier Hadad remarque alors dans un coin de la pièce un endroit bien rangé, propre et dans lequel figure une peinture. Ce n’est pas un tableau d’un artiste mais il attire suffisamment son regard pour reconnaître une femme rousse aux yeux bleus, relativement jolie. C’est presque une photo qui aurait été transformée en peinture. A la question de savoir qui c’est, le Professeur Merlin (appelé ainsi à sa demande) répond « un esprit brillant ». Il semble néanmoins réticent à se confier.

Le Professeur se met alors à nous raconter les origines du Knight en expliquant notamment qu’il ne croit absolument pas « à ces conneries de légende arthurienne ». La femme qui est représentée sur ce tableau, et ce n’est pas un secret pour la table ronde, est celle qui a inventé la première méta-armure en Afrique du Sud. Elle se nommait Viviane Frost. Le Professeur ne sait pas comment elle a eu l’idée d’utiliser l’élément alpha, en revanche, elle a disparue lorsqu’ils sont partis tester les premières méta-armures en Afrique sub-saharienne. Elle n’est jamais ressorti du nuage d’anathème et il a perdu tout contact visuel avec elle. Aucune créature n’était alors présente. Selon lui, ce serait d’elle, de son prénom que seraient « parties toutes ces conneries arthuriennes » car c’est de là que le Seigneur Arthur et lui eurent l’idée de nommer l’armure Excalibur.

Il ajoute qu’il ne pouvait plus lui-même porter le prototype de méta-armure et qu’il s’est mis en recherche de quelqu’un capable de le faire. Il a alors entendu parler d’un homme dont l’état major avait rompu tout contact mais qui continuait d’exfiltrer les gens, seul contre les créatures du Masque, à Dublin. Lorsqu’il l’a retrouvé, il était en piteux état, aux portes de la mort et le Professeur l’a soigné. Il a alors présenté la méta-armures aux Immortels et le Seigneur Arthur a accepté de la porter.

À la mention du fait que nous avons remarqué être moins sensibles à l’Art, il explique qu’ils ne connaissent pas les effets à long terme de l’élément alpha.

À la mention de l’échantillon du Colosse rapporté de Russie, il répond que Messire Gauvain se charge de l’exploiter.

Le Professeur nous a paru mal à l’aise, il explique alors qu’il a fait « des conneries » et qu’il « faut les rattraper ». Il nous explique avoir inventer les nanomachines dans son laboratoire en Afrique du Sud. La NAU (alliance des Nations d’Afrique Unies) le finançait. L’Europe a essayé de s’ingérer dans ces recherches, sans succès. Les USA ont alors tenté de découvrir ce qu’ils construisaient, ont demandé une intervention de l’ONU et cela a mal fini, il y a eu de nombreux morts. Les USA ont supputé qu’il y avait quelque chose à cacher et lors du discours aux Nations Unies des USA, le 10/05/2029, une bombe bactériologique a éclaté, tuant 55 millions de personnes dont le président américain et celui de l’ONU.
Le Chevalier Hadad précise se souvenir de cette histoire. En réalité, parmi les membres de l’ONU se cachaient des agents infiltrés souhaitant voler le travail du Professeur qui, après confirmation de son appartenance au Mona-Molelo, se montre plus bavard sur la question. C’était un coup monté pour savoir ce qu’il avait découvert et ce qu’il voulait détruire. Il nous avoue penser avoir créé l’immortalité. En effet, il a créé des nanomachines capables de régénérer les cellules. C’était une erreur de programmation mais lorsqu’il l’a découvert, il en a fait part à ses confrères. Après plusieurs tests, cela marchait beaucoup trop bien. Il a pris peur en voyant ce que, entre de mauvaises mains, cela pourrait donner. Il s’est rendu compte que « jouer à Dieu était trop risqué ». En tant que chef de projet, il a fait tout disparaître, a crypté toutes les données, a tout incinéré.
Néanmoins, un des professeurs, le Professeur Bryan Montgomery, a contacté un de ses amis qui travaillait à l’ambassade des USA (Monsieur Ethan Henry). Ce dernier lui a proposé de l’argent mais il n’a rien voulu savoir. C’est à ce moment-là que les USA ont commencé à vouloir savoir ce qu’il se passait dans ce laboratoire. En revanche, il insiste sur le fait qu’il pense que la NAU n’est pour rien dans la peste rouge. Pour lui, une autre force est intervenue en même temps, dans l’ombre, sans qu’il ne puisse mettre le doigt dessus.

A la question de savoir s’il serait capable de refaire ces nanomachines, il répond par la négative.
A la question de savoir s’il serait capable d’inventer un processus inverse, il répond par la négative.

Terminons l’entretien et sortons prendre notre vector.
Apprenons que Mademoiselle Irina Longstrad est souffrante et que la visite – et notre mission – sont reportées.

Me tient à votre disposition pour vous faire part de mes avancées.

Que la lumière soit avec vous. Soyez prudent.

Répondre

Retourner vers « Knight, Au coeur des ténèbres par Ser Kaefer »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité