le journal d Ino

Image
Répondre
Avatar du membre
webfourmi99
Satyre
Messages : 230
Enregistré le : jeu. 19 janv. 2017 10:25
Date de naissance : 26 sept. 1975

le journal d Ino

Message par webfourmi99 » mar. 27 mars 2018 15:38

Reservé a la prose de Zaell ...
Disponible en soirée.
Lundi :
Mardi : COF MJ Invincible
Mercredi : Dungeon WOrld MJ boulash
jeudi : Cthulhu Lady Ottoline Quarell 'terreur sur l orient express' MJ abolas

Variable : Cthulhu 1890 Ann Baker MJ yello

Samedi : Pathfinder MJ irl eveil seigneur des runes
Variable : COF MJ irl Anathazerin

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » sam. 7 avr. 2018 18:38

Hello !

Je tiens à redire que les récits qui seront postés là représentent la vision que la gnome a des faits qui se sont passés, qu'elle a vu, entendu ou/et qu'on lui a rapporté. Ils ne seront jamais fidèles à 100% au déroulement de la partie ^^

Sur ce je vous souhaite une bonne lecture !

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » sam. 7 avr. 2018 18:52

Vers Belhaim

Une bougeotte chronique:
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Zaëll le dim. 22 avr. 2018 21:03, modifié 1 fois.

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » lun. 9 avr. 2018 14:29

Tour en échec : 1
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Zaëll le dim. 22 avr. 2018 21:03, modifié 1 fois.

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » sam. 14 avr. 2018 16:48

Monstres et compagnie:
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Zaëll le dim. 22 avr. 2018 21:04, modifié 2 fois.

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » mar. 17 avr. 2018 13:54

Corbeau, robot et leur bac à trésors:
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Zaëll le lun. 23 avr. 2018 15:57, modifié 1 fois.

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: le journal d Ino

Message par Zaëll » lun. 23 avr. 2018 15:57

Dans ta goule:

Je n'avais jamais vu de goule auparavant et je souhaite de tout mon coeur ne plus en voir à l'avenir tellement c'est laid et férocement agressif: Son corps long et décharné possédait une teinte bleue-grise passée, son visage allongé dotée d'oreilles pointues avec des yeux rouge sang nous dévorait d'avance, se léchant les babines de sa longue langue fourchue telle celle d'un serpent et je ne doutais pas que sa bouche qu'elle avait très grande était remplie de dents très aiguisées. Je frissonnais de peur en remarquant ses bras sans fin se terminant par des mains griffues et sales qu'on aurait dit ses pieds et inversement, l'une d'elle tenant un crâne dont je ne voulais même pas savoir depuis quand elle le tenait. Le combat qui s’ensuivrait présageait bien des douleurs, la rapidité qu'elle développait pour nous attaquer nous motiva plus que jamais à mettre un terme à la vie de cette créature impie comme le disait si bien Atemys.

Suite au tir juste de Ren, elle tenta de le mordre et j'exhalais un soupir de soulagement quand je vis le demi-elfe esquiver souplement la mâchoire vorace, Colin réagit en vitesse en invoquant un mur végétal constitué de racines sortant du sol qui s'enroulèrent autour de la goule, resserrant leur prise au moindre de ses mouvements. Atemys en profita pour se soigner tandis que je lançais une injonction sur la moche en l'obligeant à sucer ses deux pouces, l'image qu'elle donna me rendit le sourire. Gorok ne tenant pas être en reste, marcha comme il put sur les racines, persuadé que c'étaient des plants de tomates puis une fois face à sa cible, se décontenança en la voyant se comporter comme un bébé et rata son coup. En revanche Ren s'en sortit brillamment en lui envoyant un trait dans les côtes, la douleur provoquée "aida", malgré elle: La monstruosité devint enrager et arracha son entrave, Colin dans un réflexe lâcha sa torche puis attrapa son arc, tira mais sans doute un peu tremblant face à cette force incontrôlée, sa flèche alla se planter dans une des racines. Le prêtre nain suffisamment remit, dégaina son marteau et l'abattit sans pitié sur notre adversaire, lui éclatant quelques vertèbres ce qui lui valut sifflements et crachats de la part de sa victime. Elle n'eut pas le temps de faire autre chose, mon injonction lui fit imiter la position du flamant rose et je riais de voir ses yeux flamboyants exprimés une magnifique surprise jusqu'à ce que Gorok décide d'en terminer avec mon cirque en lui explosant la cage thoracique à coups de hache soi-disant que les ennemis qui font n'importe quoi, ça l’énerve: Petit joueur va !

La créature passant à trépas, nous regardions d'un air inquiet Atemys et son bras enfin vu le volume qu'il prenait, ce serait bientôt une troisième cuisse mais apparemment ça ne le dérangeait pas trop: Le demi-orc, plein de bons sentiments, l'encouragea à faire pipi dessus me prenant même à témoin supposant que j'approuverais la technique, mon visage interloqué et celui de Ren dubitatif ne suffirent pas à les dissuader. Je leur tournais ostensiblement le dos quand je vis le nain baissé son pantalon. Colin émit l'idée de la fiole marron que nous avions, peut être était ce une potion de soin ? L'échec de l'urine prouvé (NB: On ne dissipe pas une fièvre de goule avec ce genre de méthode, je vous conseille plutôt un bon médecin.), nous étudiâmes de plus près la fiole qu'Atemys nous présenta: Pour le barbare, c'était de la boue, Colin et moi savions que le contenu ne se buvait surtout pas sauf si il voulait être agraver son cas. Le liquide visqueux n'étant rien d'autre qu'une huile servant à enduire les armes, probablement du genre à enflammer et on nous écouta, le cocktail retourna dans une des poches du nain. La pause serait de courte durée, nous avions à nouveau de la compagnie, ceux que nous cherchions depuis le début: Les kobolds.

La caverne possédait deux ouvertures, la première par laquelle nous étions passées et la deuxième, au nord, après le gros tas de débris. Ce fut par celle-là que 3 kobolds et leur chef débarquèrent en tentant de nous arroser de flèches mais comprenant que leurs tirs n'allaient pas suffisamment loin, préférèrent taper un sprint jusqu'à nous pour ensuite reprendre leur attaque. Je numéroterais les kobolds pour être plus clair:
Kahain s'approcha de Ren, visa et tira sa flèche ailleurs, son compère Kadeux escalada la petite montagne et prépara sa fronde, enfin Katrois se plaça devant son Chefain. Colin nous sortit un nouveau sort intitulé Nuée d'insectes, je ne vous fais pas un dessin, Kadeux se donna des baffes dans la foulée en espérant les chasser délaissant Atemys qui se mit en position défensive. De mon côté, j'offris une bonne sieste à Kahain, je sais je suis généreuse, bon il n'aurait plus l'occasion de se réveiller vu que Gorok le hacha menu direct, ce qui me vexa quelque peu mais passons. Ren cibla Kadeux et lui ficha son trait dans l'épaule, Chefain voulant sûrement apporter son aide à son sbire, grimpa à son tour puis se retourna vers Gorok et lui envoya un caillou en pleine poire (J'ai même cru comprendre "Vengeance !!!" au moment de l'impact).

Notre bazar en attira d'autres, nous avons donc eu le droit à Kakatre, petit kobold nerveux se prenant pour un ninja et Chefdeux, possédant comme Chefain, une lance emplumée. Colin, bien chaud, vise Kakatre et le rate déclenchant les rires du petit moche puis Atemys brandit son marteau pour enfoncer le crâne de Chefain qui lui fait un roulé-boulé de dernière minute, esquivant l'arme de justesse. Me sachant cible facile, je rapprochai de Gorok au moins avec lui je me sentais un peu plus en sécurité, ce dernier fidèle à lui-même verrouilla son Katrois, le chargea hache en avant et le décapita puis s'arrêta l'air presque déçu de ne pas avoir les suivants à sa portée. Ren eut le choix entre un Kadeux sur les rotules et un Chefain au taquet, il choisit donc... le Chefain: Il tira et le malandrin esquiva d'un nouveau roulé-boulé bien maîtrisé pendant ce temps le Kadeux déclara forfait et se laissa mourir gentiment sans plus de formalité. Chefain s'en prit à Atemys, ses esquives à répétitions ont du lui tourner la tête vu qu'il se loupa, Chefdeux ajouta une blessure à la cuisse de Gorok d'un coup de lance montrant l'exemple à Kakatre, mais celui-ci trop excité rate son mouvement sous un regard noir de son supérieur. Colin se plaça devant moi visant sûrement un des assaillants du demi-orc, notre nain fracassa le genou de Chefain empêchant ainsi toute prochaine tentative d'esquive. En mal d'injonction, je me fis plaisir en ordonnant à Chefdeux de faire la toupie: il se mit donc sur la pointe des pieds tel une ballerine et tourna, après un moment de surprise de Gorok, le barbare s'orienta plutôt vers Kakatre lui assenant un coup de hache sans grande conviction. La suite du combat se résuma en attaques ratées pour Ren et Chefain, d'un lent forage du sol par Chefdeux La Toupie, d'un coup bas de Kakatre sur Colin manqué qui pour se venger voulut lui trancher la gorge: Manque de bol, le petit nerveux passa sous la lame à renfort de grand écart faciale, je ne soupçonnais pas souplesse pareille venant d'un kobold. Ce dernier enchaîna un double salto pour échapper à Atemys, avec brio me faisant rater mon sort préféré.

Un étrange silence et des bruits de pas fuyants interrompirent momentanément notre bataille, le reste de la meute prenait la poudre d'escampette et ça c'était chouette mais ça voulait aussi dire qu'on en aurait pas encore finit avec eux et là, je fus moins enthousiaste. Le combat reprit avec Gorok qui tenta de stopper Chefdeux, Ren agrémenta le maquillage de Chefain d'une flèche entre les deux yeux et comme il avait un peu mal, rata le barbare dans son offensive. Chefdeux, malgré une perte d'équilibre d'humain complètement ivre, réussit tout de même à viser l'autre cuisse de Gorok, le demi-orc possédait maintenant une jolie blessure sur chaque jambe. Atemys, dans sa grande bonté, accorda le repos éternel à Kakatre d'une bénédiction de son marteau et inspirés par cet altruisme exemplaire, Colin et moi lançâmes nos sorts de concert sur Chefdeux: Si la Nuée d'Insectes ne brilla pas d'efficacité, mon ordre de déplumer son arme fonctionna très bien. Devant le regard exaspéré du barbare, Chefdeux prit sa lance et enleva méthodiquement chaque plume qui servait d'ornement au point que Gorok n'arriva même pas y mettre fin. Nous n'oubliâmes pas pour autant Chefain qui ressemblait de plus en plus à un hérisson grâce à Ren, et lui aussi eut l'immense honneur de devoir enlever les plumes de sa lance du moins jusqu'à ce que le demi-elfe le tue alors qu'il n'en avait pas terminé. Il ne restait plus que Chefdeux, réunissant ses faibles forces, il infligea une nouvelle pique au mollet de Gorok et ce fut-là son dernier fait d'armes: Colin lui ajouta une flèche dans le ventre puis le barbare acheva enfin son travail, dans la rage, en le transformant en purée. Un calme plat envahit la caverne, nous étions venus, nous avons vu et nous avions vaincu.

Atemys commença rapidement à fouiller les corps, il en sortit: Une belle lance de petite taille, une fronde de qualité et 3 potions de soin. Gorok récupéra une miraculeuse plume intacte en guise de souvenir même s'il ne cacha pas sa déception en voyant le piteux état de l'arme, je me gardai bien de lui dire que j'en étais la responsable, je ne voulais pas mourir tout de suite. Le tour fait, nous reprîmes notre torche et sortîmes de la caverne, le bruit d'un cours d'eau au nord annonçait la sortie tandis qu'un autre chemin nous amena à leur dortoir. Leurs départs précipités laissaient rien d'intéressant, nous ne nous attardâmes pas et mîmes définitivement fin à cette exploration en quittant l'obscurité pour le soleil: En suivant les pas des kobolds, nous parvînmes au sommet d'une falaise verdoyante, ornée d'un escalier en pierres grossièrement taillées conduisant à un lac azur entouré d'une corniche et à une route menant à la ville. Le soleil se levait à peine, la brise fraîche nous caressait le visage, les kobolds se réfugiaient dans une carrière de pierres désaffectée et au loin, Belhaim s'éveillait doucement: l'heure de rentrer avait sonné.

Une demi-heure de marche plus tard, nous décidâmes d'aller faire un tour du côté du manoir de feu le magicien pour voir si les clés que nous possédions pouvaient confirmer notre supposition mais notre initiative ne se déroula pas comme prévu. Les deux gardes peureux, avachis sur leurs lances, et un cadavre carbonisé de kobold protégeaient l'entrée du bâtiment, impossible de passer la porte d'ailleurs à peine nous reconnurent-ils, qu'ils engagèrent la discussion:
- C'est pas vrai ! Vous êtes en vie ! Hey t'as vu Mulle, ils sont en vie ! C'est fou ça !
- Je ne suis pas bigleuse Varyl, je vois bien ! ils sont quand même blessés hein...
- T’énerves pas Letha, je m'ennuie autant que toi ici. Bon c'est pas tout mais comme vous n'êtes pas morts, j'ai l'ordre de vous transmettre que Dame Devy vous attend à l'auberge de Talia Orem alors ne traînez pas plus !
Nous songeâmes un instant à insister, nous estimions avoir encore des réponses à trouver avant de faire notre compte-rendu à la baronne mais l'estomac ronchon de Gorok finit de nous convaincre, ce fut donc avec le soulagement évident de Mulle et Hood comme l'envie de manger que nous rejoignîmes l'auberge. Notre démarche tranquille nous permit de noter la présence de 2 temples, 2 forges et quelques autres petits commerces, l'aube s'achevait lorsque nous entrâmes chez Talia qui dépêcha son fils de prévenir Dame Devy de notre présence. Une fois bien installés et nos plats servis, la baronne écouta attentivement le résumé de notre aventure puis d'un hochement de tête soucieux, elle prit la parole:
- Je ne suis pas surprise de la tournure des événements: Hunclay a toujours détesté cette tour, soit-disant qu'elle l'empêchait de mener à bien ses travaux et que vous l'ayez retrouvé mort, ensevelis, est un lien direct avec l'effondrement voir même, une preuve. En revanche, je suis outrée qu'il soit aller jusqu'à s'acoquiner avec des kobolds ! Cette vermine n'a rien à faire dans ma ville ! Ils ne sèment que désordre et chaos, je ne peux pas le tolérer. Ils doivent être définitivement chassés... Mais je n'oublie pas votre récompense, tenez voici une bourse de 500 pièces d'or comme promis.

Ses yeux perçants, orageux nous dévisageaient avec insistance et espoir, elle ne dissimulait en rien le fait qu'elle comptait simplement sur nous pour exaucer son souhait, puis ils dérivèrent vers le blason de Gorok. D'emblée, sa voix devint très intéressée: Elle reconnaissait les armoiries des Canteclure, d'après elle, il avait une grande valeur notamment familiale et son fils serait enchanté de nous l'acheter à bon prix. La Dame ne se doutait pas une seule seconde que Gorok ne le vendrait certainement pas, mais je n'en dis mot, nous ne venions pas pour ça même si à cette annonce, le demi-orc lui demanda le mot de passe si elle voulait vraiment l'avoir ce qui nous fit bien rire sauf la baronne, ne comprenant pas le rapport. Origène Devy de son petit nom n'en perdit pas le nord pour autant et revint vite insisté sur le ménage à faire chez les kobolds, nous sentant hésitant, elle sortit de sa poche une belle boîte finement ouvragée, la posa sur la table et l'ouvrit, je crus que j'allais m'évanouir: Elle contenait de magnifiques sublimissimes perles noires, d'une valeur inestimable à mes yeux, j'en perdais presque la tête à les contempler. Il nous les fallait ! Absolument ! Captant mon intérêt soudain, elle referma le petit coffret et déclara d'un ton satisfait:
- Ceci sera à vous si vous menez à bien votre nouvelle mission, ne doutez pas de l'équivalence en pièces d'or de mes perles, les yeux brillants de votre amie en disent long sur mon offre.
- J'suis bien d'accorrd avec vous ma p'tite dame, mais on est pas assez équipés pour en affrrronter en grrrand nombrrre alorrrs une p'tite avance, ce s'rrait pas du luxe ! Si vous voyez c'que j'veux dirrre... Genrre objets magiques, arrmes et arrrmurres...
Le nain ne la quittait pas du regard et quand Gorok ajouta son grain de sel en la fixant à son tour elle craqua:
- Bon... Je comprends bien votre besoin. J'accepte donc de vous avancer la somme de 100 pièces d'or et rien de plus. Je vous conseille la forge de Bacchus et celle de Mr Chance même si je l'apprécie moins; Faites un tour aussi à la chapelle des 7 roses, vous y rencontrerez sûrement des personnes pouvant vous aider et si nécessité, dites que c'est moi qui vous envoie, ça devrait convaincre les récalcitrants à vous aider.
Le repas achevé, le programme de la journée s'afficha tout seul dans nos esprits: Achats, ventes, manoir et carrière. Je doutais fort que nous ferions tout ça avant la tombée de la nuit.

Répondre

Retourner vers « Chroniques oubliées "L'injonction du dragon" par webfourmi99 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités