Résumés, notes de campagne

Image
Avatar du membre
boulash
Modérateur Forum MJ
Messages : 1564
Enregistré le : lun. 2 avr. 2012 16:52
Date de naissance : 30 sept. 1974
Localisation : Hambourg

Résumés, notes de campagne

Message par boulash » ven. 24 nov. 2017 14:18

Après le décès tragique de leur ami Rupert Merriweather, Alexandra, Eric, Howard et Richard commencent à prendre conscience des menaces qui pèsent sur l'humanité.
C'est ici que nous suivrons les récits de leur lutte désespérée.
présentation
Lundi : PJ Masks of Nyarlathotep par Vackipleur/Forbidden Lands par NeuralNoise
Mercredi : MC Dungeon World
Jeudi : MJ AdC (1 semaine/2)
PJ "Etranges Conflits" par Libra

Deckard
Theudbaldien des neiges
Messages : 45
Enregistré le : dim. 9 avr. 2017 21:25
Date de naissance : 01 janv. 1971

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Deckard » ven. 1 déc. 2017 01:57

Journal des joyeux poissards, ou notes d'Eric Graves pour un futur Pulitzer Printemps 1928.

Tout à commencé par une lettre étrange envoyée à Howard.

Son beau-frère, un certain William Arsen, le supplie de venir l'aider face à un menace indescriptible. Ça aurait pu être banal, mais ça ne l'est jamais avec notre détective de service.

Il nous apprend que ce Willy est un fieffé sale type, bien accroc à la bouteille et qui joue du ceinturon sur sa femme, Dolorès (la bien nommée). Du coup entre Howard et lui, il y a eu pas mal d'étincelles par le passé et leur dernière rencontre, qui remonte à loin maintenant, s'est terminée par un joyeux craquement de la mâchoire de Willy sous le poing rageur d'Howard. Autant dire qu'ils ne se sont pas quittés dans l'amour fraternel.

Alors pourquoi cet appel à l'aide mystérieux ? Pourquoi cette lettre, qui ne dit pas un mot sur la soeur d'Howie, le conjure-t-elle de ne surtout pas s’arrêter en chemin dans la bourgade d'Innsmouth ? Pourquoi est-elle bien calligraphiée alors que l’enveloppe est gribouillée d'une main tremblotante ?
Il faut en avoir le cœur net, surtout vérifier que Dolorès est en sécurité.

Nous voici donc parti tous les quatre dans la voiture d'Howard, après quelques emplettes (et mensonges à nos proches) : je me suis trouvé un colt, nos précédentes expéditions ayant souvent mal tourné pour ma pomme. Alexandra, notre doux toubib, a carrément pris un fusil de chasse, qu'elle a l'air de savoir manier comme le stéthoscope ! Quant à Richard, évidemment, il n'est armé que d'une bible et de sa foi inébranlable, le fou ! Des fois je me demande s'il ne cherche pas son ticket pour le paradis...

On a trouvé le beau-frère comme prévu, dans une fermette délabrée au fin fond de la cambrousse après Rowley. Le gars est complètement parano et flippé alors qu'il nous parle de cette ville maudite où il a vu des êtres difformes et contre-nature. Il est si terrifié par ce qu'il dit avoir vu à Innsmouth, qu'il ne nous dira où est Dolorès qu'à condition qu'on le mette en lieu sûr pour échapper à ces abominations. Et les ramponneaux décochés par Howard pour lui faire cracher le morceau n'ont rien pu y faire.

Alexandra et Richard on pu calmer Howard, et nous avons donc dû céder l' ignoble chantage de Willy. Mais au petit matin, on a retrouvé le petit fumier agonisant dans sa cuisine, le visage boursouflé, manifestement empoisonné. Aucun indice sur la façon dont le poison a été administré, malgré l'examen minutieux d'Alexandra. Des traces de passage à l'extérieur. Howard trouve a demi enterré un permis de pêche commercial d'Innsmouth avec l'immatriculation d'un rafiot.

Face à l'urgence de la situation, nous n'avons guère le choix. Alexandra a besoin de matériel médical pour tenter de sauver ce "bastard", et seule Innsmouth est suffisamment proche de la ferme. Nous fonçons donc avec un camion et notre mourant, vers la ville honnie !

Dans la précipitation Howard, sans doute troublé à l'idée que Willy clamse sans nous révéler où se trouve Dolorès, plante magistralement le camion à l'entrée d'Innsmouth, dans un joli poteau gris. Nous continuons à pied dans cette ville sinistre, moite, et suintant l'odeur de poisson. Les rares habitants croisés ont l'air malade, ils ont du mal a se tenir droit, toussent ou éructent au lieu de parler, et puent, eux aussi, le poisson.

Nous mettons quand même la main sur le Dr Bloom, qui malgré cette heure matinale, aide alexandra à stabiliser Willy. Le bougre semble tiré d'affaire (la mauvaise herbe c'est tenace), mais reste inconscient. La police est appelée pour étudier cet empoissonnement mystérieux, mais le gros flic amorphe semble à peu près aussi concerné par l'affaire que Richard par les bars à entraîneuses. Le Doc nous dit qu'Il y a des précédents à l'agression de Willly, et qu'il soupçonne de deux sales types qui pourraient avoir fait le coup : HARRIS Jake et Sandy LANIER.

Nous décidons de pousser jusqu'au port pour enquêter sur le permis de pêche trouvé le matin. Sur place nous localisons le rafiot. Délabré, la coque rongée par les coquillages, il pue la moisissure tout comme la petite cabine auprès de laquelle il est accosté. Sous le regard impavide de pêcheurs locaux et aussi "malades" que bcp de leurs concitoyens (borborygmes vivants, voûtés, aux grands yeux globuleux et vides ), Howard décide courageusement de plonger ses mains dans la fange, et trouve parmi les détritus jonchant le sol, le carnet de Jake Harris (ndlr : penser à passer Howard à la chaux pour enlever cette odeur immonde qui désormais lui colle à la peau !)

Alors qu'il nous en fait la lecture deux évidences nous frappent : d'une part ce Jake Harris est un adepte de la violence, d'autre part il fait partie d'un genre de secte "L'Ordre", qui prétend ne pas faire partie de l'Humanité... Qu'est-ce que c'est que cette nouvelle horreur ?

Tiens, quand on parle des loups...
-------------------- [HRP]J'ai volontairement écrit ce résumé comme le ferait Eric s'il devait le raconter ou l'écrire. Si on change de "rapporteur" à chaque séance, ça pourrait être sympa d'avoir un style de narration propre à chaque PJ, avec sa subjectivité et son ton.[/hrp]

Avatar du membre
ChukYoda
Puck Dépressif
Messages : 53
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 02:01
Date de naissance : 20 sept. 1994
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Résumés, notes de campagne

Message par ChukYoda » jeu. 14 déc. 2017 21:10

Bonjour Seigneur,

Cela fait un moment que je n’ai plus eu l’occasion de te prier, mais pour raison que j’étais en déplacement dans le nord. Encore en quête d’aider ceux qui sont dans le besoin, mais cette fois-ci tout ne c’est pas passé comme prévu… Je dois te confier ce qu’il s’est passé là-bas…

Pendant notre « balade » au port d’Innsmouth, je me suis un peu perdu dans mes pensées… Et me suis retrouvé à errer seul, il m’aura fallu un peu de temps pour comprendre que mes amis étaient rentrés dans un bateau. Mais alors que j’allais pour les rejoindre, ceux-ci étaient en pleine discussion avec deux marins. Il s’agissait en faite de Harris Jake et Sandy Lanier, par malchance les propriétaires du bateau sur lequel mes amis venaient de sortir. Mais par chance, ils utilisèrent le permis de pêche comme alibis de leur présence ! Nous étions presque sortis d’affaire, je dis bien « presque » car ces deux marins ne semblaient pas comprendre la situation. Apparemment dans cette ville, il ne nécessiterait pas de permis de pêche pour exercer le métier, et donc ce papier ne leur appartenait pas semble-t-il… Heureusement que Éric à réussi à les amadouer par un discours sur les risques qu’ils encouraient à laisser traîner ce genre de documents.

Je sais ce que tu vas me dire Seigneur, que ce n’est pas bien de jouer de la crédulité des gens. Mais là il ne semblait pas des plus accueillants, c’était la meilleure solution. Qui d’ailleurs nous permit de partir sans causer le moindre problème.

Nous sommes donc repartis prendre des nouvelles de notre « malade », chez ce bon docteur. Une personne bien plaisante d’ailleurs, c’est un bon croyant et semble dévoué à aider ceux qui sont dans le besoin. Je me demande encore toujours ce qu’il peut trouver à cette ville pour vouloir y rester. Mais enfin passons, je m’égare ! Sur le chemin Howard, m’expliqua qu’il avait trouvé un mystérieux journal dans ce bateau. Il m’expliqua en passant les détails, que ça parlait d’un Ordre, d’argent sale, mais ce qui me frappa c’est qu’il parlait « d’enfant de Dagon ». Qu’est-ce donc encore que cela ? J’aurai bien voulu éplucher la question mais le temps nous était compté, nous étions épiés par les habitants, peu importe où nous allions. Cette ville me fait vraiment froid dans le dos…

A notre arrivé à la maison du docteur, le patient n’allait toujours pas mieux, et semblait même montrer des signes d’aggravation. Nous eûmes une longue conversation avec le docteur, qui semblait ne pas vouloir nous aider pleinement, si nous ne lui disions pas tout sur nos intentions. Étant dans une impasse les autres partirent trouver un garagiste pour faire réparer le camion ; quant à moi je restai avec le docteur à discuter pour me faire un avis sur la question.

Presqu’une heure plus tard, les autres revinrent, et nous décidons de tout expliquer au docteur. A propos de la disparition de la sœur de Howard, ainsi que du mystérieux journal trouvé sur le bateau. Compatissant, il nous indiqua d’aller voir une personne en particulier, un homme qui pourrait nous aider. Dans l’impasse, nous n’avions de toute façon plus le choix si nous voulions retrouver la sœur d’Howard.

Nous nous rendîmes donc à l’adresse donné, c’était une jolie petite maison. Cela nous changeait vraiment des quartiers délabrés que nous avions pu voir avant. Une vieille femme nous informa qu’elle était la propriétaire et que Mr Rawes était son locataire. Mais lorsque celle-ci partit le chercher, elle revenu en courant nous informer qu’il faisait une crise ; Alexandra se rua donc à son secours. Mais alors qu’elle venait dans l’intention de le sauver, elle fût attaquée par cet homme. Je n’avais jamais vu ce genre de chose Seigneur, il psalmodiait des paroles incompréhensibles. Et Alexandra qui tombât inconsciente, j’étais terrifié. Heureusement Howard et Eric réussirent à le faire arrêter ce maléfice, ce qui sauva la vie de notre amie.

Après que tout le monde fut calmé, nous expliquèrent la situation à cet homme. En lui racontant toute l’histoire, qui étrangement le toucha. Je n’en reviens pas encore maintenant, je savais au plus profond que moi qu’il n’était pas celui qu’il voulait nous faire croire. Mais nous lui furent tout de même confiance, et rentrèrent ensemble jusqu’à la maison du docteur. Où il fut premièrement étonné de l’état du patient, « il aurait déjà dû être passé à trépas » dans le plus grand calme. Il nous expliqua également que c’était une punition et non une maladie ; quelques minutes après l’avoir laissé seul avec William, il revint en nous disant que nous n’avions que 10 minutes, et sortit de la maison.

Je n’en revins pas Seigneur ! La malade était complètement rétablie, comme s’il ne lui était jamais rien arrivé, peut être la raison lui était également revenu ? Je me proposai donc pour m’entretenir avec lui pour savoir où était la sœur d’Howard, mais celui-ci ne voulut rien me dire et s’enfuit dans l’autre pièce. Pensant être sauvé et sous la tension ambiante, il révéla enfin que celle-ci s’était enfuie dans un couvent à Salem. Seigneur si vous aviez entendu les paroles de cet homme, celles-ci n’étaient qu’injure et méchanceté. Nous ne pouvions rien de plus pour lui, mettez vous à notre place, nous n’avions pas le choix. Lorsqu’il le comprit il fuit par l’arrière de la maison ; quant à nous, nous sortirent par devant et informèrent les habitants rassemblés devant la bâtisse, de la fuite du patient. Je ne veux pas savoir ce qu’ils ont bien pu lui faire Seigneur, mais hélas je ne pouvais faire autrement. Comment aurais-je pu troquer la vie d’une honnête femme qui n’a connue que le malheur, contre cet être abject…

Le camion maintenant réparé, nous décidèrent de reprendre la route, en direction de la ferme pour récupérer la voiture. Mais ce tas de ferrailles ne tient pas jusqu’à notre destination, mal grès la réparation du garagiste. Il nous fallut rentrer à pied, jusqu’à l’exploitation pour enfin pouvoir rentrer chez nous.

Le trajet me semblait interminable, je n’ai jamais connu tel bonheur à rentrer à Arkham. Mais je n’eus l’esprit réellement soulagé que lorsque j’entendis l’opératrice me confirmer qu’il y avait bien un couvent à Salem. Cette nouvelle que je m’empressai d’apprendre à Howard, j’espère que sa sœur s’y trouve bel et bien.

Pardonnez moi Seigneur si je vous ai déçu, mais je ne suis qu’un homme, qui pense faire ce qui est bon.
Le père Richard Lewis
[HRP] Je vous ai fait un petit résumé à la façon Don Camilio, j’espère que cela vous plaira. Je m’excuse d’avance des fautes de français, mais pour me défendre je parle Belge, plus sérieusement j’ai fait de mon mieux. ☹[/hrp]
"Finir un jeu ne t'apporte rien dans la vrai vie, mais tout le monde y joue avec le sourire. Cependant, que ça ait du sens ou non, ça a une valeur de faire ces choses-là."

Mes dispos :
Lundi : indisponible
Mardi : [PJ] Démiurges 1 sem/2
Mercredi : variable
jeudi : indisponible | [PJ] Cthulhu 1 sem/2
Vendredi : variable
Samedi : variable
Dimanche : variable

Ma présentation

Deckard
Theudbaldien des neiges
Messages : 45
Enregistré le : dim. 9 avr. 2017 21:25
Date de naissance : 01 janv. 1971

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Deckard » jeu. 4 janv. 2018 13:24

Notes non exhaustives sur nos premiers jours à Salem.

15 juin 1928.

Lieux visités chronologiquement :
- The Hawthorne, hotel chic réputé de Salem
- Officine privée de tourisme, rencontre du vieux Jack qui nous rencarde sur le coin ;
- Chambres dans la pension du Crapaud rouge.
- Hospice des Sœurs Egarées : institution privée qui accueille des femmes en difficulté. Mme Goodson se présente ente comme la directrice des lieux. En sa présence, Howard et Alexandra obtiennent une brève entrevue avec Dolores. Celle-ci confirme qu'elle a échappé à son tyran de mari, qu'elle est ici de son plein gré, et semble heureuse de son choix. Elle nous confie une note griffonnée qui nous aidera à récupérer quelques effets personnels auprès de son ancienne logeuse.
Remarques :
Alexandra félicite mrs Goodson pour cette initiative des Soeurs Egarées et propose même son aide.
Dolorès se détend au fur et à mesure de la conversation. Howard remarque que ce qu'il avait pris dans un premier temps pour des mèches de cheveux blancs sont les restes d'une couleur (blonde). elle semble bien aller. Elle nous donne rdv dans quelques jours.

Lieux :
- chez l'ancienne logeuse : Howard récupère la boite à bijoux de Dolores (contient notamment médaille militaire)
- Musée Peabody pour Richard et Alexandra
- front de mer pour Eric
- visite en groupe d'une attraction/arnaque autour des sorcières de Salem.
- Diocèse : en soirée, Richard et Eric pour demander au prélat des infos sur les Soeurs Egarées et sur Mrs Goodson. L'homme d'église reste évasif et un peu gêné par nos questions qu'il estime indiscrètes.

Remarques :
- Richard nous dit avoir fait un "cauchemar" dans lequel un enfant tenant une tartine disparaît tout à coup. Seule la tartine demeure en suspension dans l'air. Nous nous moquons de lui, mais il a l'air assez chamboulé par ce rêve.
- Eric reste perturbé par la note donnée par Dolores. Il finit par remarquer que son écriture est complètement différente de celle sur la carte postale qu'Howard avait apportée avec lui.

A compléter...

Madame mrk
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 21
Enregistré le : lun. 5 juin 2017 23:25
Date de naissance : 05 févr. 1984

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Madame mrk » lun. 8 janv. 2018 00:20

16 Juin 1928

Nous sommes retournés dans cette attraction fictive qu'a mis au point ce pauvre paysan appelé Emile
En regardant de plus près, Howard et Eric se rendent compte que le cercle de pierre n'était pas authentique et que les pierres avaient été déplacées jusqu'à ce lieu
Ils remarquent également d'étranges inscriptions qu'Eric a prit le soin de photographier.
Personnellement je ne voyais pas grand chose, que des sillons probablement creusés par des intempéries.

Après que Père Richard ait fait pression sur le pauvre Emile (par le biais de superstitions) celui-ci finit par prendre peur et nous demande de faire le nécessaire pour remettre ces pierres à leur place originelle en échange de ses petites économies que Père Richard ne refusa point!
Il nous a aussi donné le nom du professeur Tremory qui enseigne à l'université de Salem qui semblait en savoir beaucoup sur les histoires de sorcières.

Nous avons rendu visite à ce professeur à l'université tous ensembles: il avait l'air ravi de nous rencontrer et de l'intérêt que mes compagnons et moi-même (je dois l'avouer) nous portions sur toutes ces histoires fantastiques:

Quand nous lui posâmes la question si un lien supposé existait entre la blondeur des cheveux et la sorcellerie tenez vous bien le professeur nous répondit que la plupart des femmes exécutées à Salem avait cette couleur de cheveux.Il ne faisait pas bon d'être blonde à l'époque!
Il voudrait aussi s'occuper lui-même de l'affaire concernant le transport des pierres pour qu'il puisse étudier leur lieu d'origine.

Après cela, nous nous sommes mis à la recherche de toute informations relatives à cet étrange hospice pour femmes (titres de propriété, identité de la directrice etc...) ceci nous a conduit à la mairie où nous avons pu mettre la main sur son acte de naissance
Nous avons appris qu'elle était veuve et en farfouillant bien , une photo nous montrait qu'elle était probablement battue par son défunt mari.
J'ai suggéré que l'on fasse une recherche généalogique à partir de cet acte de naissance pour voir si l'une de ses ancêtres (femme) n'aurait pas été victime de l'horrible massacre infligé à ces femmes au 17ème siècle.

Après cette longue journée, nous sommes rentrés à l'auberge et je me suis littéralement effondrée sur mon lit après une bonne douche et un repas chaud.

17 Juin 1928
Horrible journée.Catastrophique.Je n'aurais jamais du y aller.
ça commence par un réveil difficile pour Howard qui a fait un cauchemar dans lequel il voit un arbre avec un objet accroché dessus, ce qui l'a le plus terrifié est qu'il n'arrive jamais à atteindre cet arbre même au prix d'une course effrénée
Le pauvre doit être très inquiet pour sa sœur...

je n'aurais jamais du aller dans ce couvent
On devait y trouver une femme qui avait autrefois vécu dans l'hospice pour femmes des Sœurs Égarées.
La pauvre était tellement perturbée qu'elle en a fait un malaise.
Elle parlait de retrouver celle qui était perdue et soudain elle a été prise d'une crise d'épilepsie
J'ai fait tout ce que j'ai pu mais elle est partie...
La pauvre était si jeune....mais au moins nous savons maintenant que quelque chose de pas net se trame dans cet hospice et je sens que la sœur Dolorès est en danger là bas...

Avatar du membre
boulash
Modérateur Forum MJ
Messages : 1564
Enregistré le : lun. 2 avr. 2012 16:52
Date de naissance : 30 sept. 1974
Localisation : Hambourg

Re: Résumés, notes de campagne

Message par boulash » mer. 24 janv. 2018 14:36

Notes de Howard
Au confins de l’étrange

Hôpital de Salem 9h27 (TOUM TOUM) :
Entretien avec le Dr. Lolmann.
Nous apprenons que des femmes de l’hospice des Sœurs égarées viennent régulièrement à l’hôpital recueillir des femmes dans le besoin.
Le Dr. Lolmann nous fait part de quelques rumeurs et ragots sur l’ancien couvent. Les sœurs avaient souvent l’air fatigué, les traits tirés et perdaient souvent l’esprit. Certaines ont dut être hospitalisées dans un institut psychiatrique.
Les gens racontent qu’un esprit venait se venger de quelque chose.
On apprend également que la principale donatrice de l’hôpital est madame Prudence Wooten, une femme qui a repris l’entreprise de feu son mari.

Diocèse 10h48 (TOUM TOUM) :
Nous informons l’évêque que la Sœur Merik est passée de vie à trépas. Ce qui nous a amené à parler du couvent. Il nous informe également que la plupart des sœurs ont dut être renvoyées chez elles suite à des troubles mentaux.
Mme Goodson avait vraiment insisté pour reprendre le couvent tout en connaissant toutes les histoires s’y rattachant.
Il y a quelque mois les Sœurs ont demandées à effectuer des travaux pour agrandir la cave, soi-disant pour entreposer leurs bocaux. Suite à quoi nous avons été dirigés vers Mr. Gatt, l’entrepreneur qui a réalisé ces travaux.
(Note pour plus tard : se renseigner sur la nature des travaux)

Chez Mr. Gatt 11h27 (TOUM TOUM) :
Nous concluons un marché avec Mr. Gatt pour qu’il nous explique les travaux qu’il a réalisé à la cave des Sœurs en échange de quoi, moyennant finance, il nous aidera à déplacer les pierres sur la propriété d’Emile.
En nous rendant chez Emile nous passons prendre le professeur à l’université comme promis, pour qu’il puisse étudier les pierres.

Chez Emile 12h13 (TOUM TOUM) :
En arrivant sur le site, Emile est introuvable. Nous avons découvert des traces de sang qui nous mènent à la clairière. Le ciel a soudain changé de couleur, tirant vers le violet, l’ambiance est devenue lourde et oppressante.
En suivant les traces de sang qui nous amenaient vers une des pierres de la clairière, nous découvrîmes le corps d’Emile, sur lequel un chat noir prenait son déjeuner de tripes à la mode de Caen. Ce dernier s’enfuit à notre vue. En nous approchant nous vîmes un trou béant au niveau de la poitrine, comme si une chose était sortie de là, pressée de découvrir le vaste monde.
En auscultant le corps ce dernier se mis à bouger, ce pauvre hère n’avait pas encore atteint la lumière au bout du tunnel. Des mots sont sortis de sa bouche : « ils sont venu me chercher, les diables les démons, je ne pouvais pas fuir » « Ils avaient des ailes, la peau noire, avec des écailles et la gueule pleine de crocs ».
En accord avec ses dernières supplications, Eric lui tendit son fusil qui était posé à côté de la pierre, pour que ce dernier puisse péniblement extraire son cerveau de son réceptacle.
En entendant le coup de feu Mr. Gatt accouru, et en voyant le corps s’empressa de prendre le large sans demander son reste.
(Note pour plus tard : on ne connaît toujours pas la nature des travaux à la cave …)
Soudain en regardant autour de moi j’ai eu la sensation d’un déjà vu. Tout était identique au rêve étrange que j’avais fait la veille. Plusieurs mobiles étaient accrochés aux branches des arbres et au pieds de l’un d’entre eux une poupée confectionnée à l’aide de feuillage et branchages probablement ramassés dans la forêt. En prenant cette poupée en main je me suis coupé à une feuille de celle-ci. Je me suis senti presque immédiatement très mal et une soudaine envie de vomir me pris à l’estomac. Heureusement Alexandra me prodigua les soins adéquats.
Eric et Richard se sont décidés à brûler ces objets, que Richard qualifie d’hérésie. Tout en brûlant, la poupée émettait des sortes de râle et des flammes vertes s’en dégageait.
Pendant ce temps le professeur Tremory était plus qu’heureux avec ces pierres, charmes et poupée á examiner sans prêter quelconque attention à Emile qu’il connaissait depuis quelques années. En l’interpellant sur ce fait il ne semblait montrer aucune honte à cela, au contraire, il continuait de nous expliquer que tout ceci était très intéressant tout en ayant les yeux qui brillent. Selon lui, la description des bêtes que nous a fait Emile, ce serai des Byakhees.
(Note pour plus tard : Trouver des informations sur ces Byakhees)
Sur le chemin du retour nous déposâmes le Professeur devant le poste de police pour qu’il puisse faire une déposition.
présentation
Lundi : PJ Masks of Nyarlathotep par Vackipleur/Forbidden Lands par NeuralNoise
Mercredi : MC Dungeon World
Jeudi : MJ AdC (1 semaine/2)
PJ "Etranges Conflits" par Libra

Avatar du membre
ChukYoda
Puck Dépressif
Messages : 53
Enregistré le : ven. 9 juin 2017 02:01
Date de naissance : 20 sept. 1994
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Résumés, notes de campagne

Message par ChukYoda » dim. 11 févr. 2018 20:06

Seigneur,

Aujourd'hui encore tu m'as mis à l'épreuve... Mais notre groupe ne lâchera rien ! Nous nous sommes donc rendu au couvent avec un plan qui nous permettrait d'en savoir plus sur ce qu'il se passe ici.
  • Phase 1 : "visite de famille"
    • Moi & Eric descendirent de la voiture un peu avant le couvent, pour qu'on ne voit pas le groupe ensemble.
    • Howard & Alexandra se rendirent au couvent, l'accueil fût des plus froids comme à leur première visite, mais cela n'étonna plus personne. Une fois devant Dolores, il remarquèrent que la couleur de ses cheveux s'accentuait encore plus vers le blond qu'avant. Son comportement était tout aussi étrange, celle-ci semblait tiraillée intérieurement. Lorsque son frère lui proposait de sortir prendre un café, elle semblait ne pouvoir accepter l'invitation. Et répétait qu'elle devait terminer ce qu'elle faisait, qu'elle n'était pas encore prête. Mais le plus étrange encore ! Celle-ci semblait porter une affection particulière et des plus étranges à une espèce de chat noir. (Vous savez Seigneur, je ne dis pas que... Mais tout de même!)
    • Ils rendirent également les objets qu'elle leur avait demandé de ramener, en ajoutant qu'un jour elle devrait affronter son ancien mari. Pas tout de suite car elle n'est pas encore "prête", mais cela devra arriver à un moment. (Prête à quoi ? Il se passe quelque chose en lieu Seigneur, je le sens !)
    • Alexandra profita de cette discussion entre frère et sœur pour s'éclipser à la recherche de la responsable de ce lieu, pour tenter de lui soutirer quelques informations. Il ne lui fallut pas chercher longtemps, celle-ci aborda notre docteur d'un ton des plus sévères. Prétextant le domaine médical, et l'aide procurée en ce lieu, elle tenta d'en savoir plus. Mais en vain, ses réponses restèrent floues, l'incitant fortement à revenir dans une semaine pour assister à une "réunion". Avant de la reconduire dans la pièce où se trouvait Howard, elle lui saisit la main, ce qui blessa Alexandra. (Cela était sûrement intentionnel, je ne suis pas dupe!)
    • Au moment de partir Howard constata qu'on avait bougé ses affaires, et qu'il lui manquait ses allumettes.
  • Phase 2 : "l'inspection des travaux"
    • En attendant le bon moment, nous inspectèrent les alentours à la recherche de ce qui pourrait nous sembler suspect. Mais notre seul découverte fût des traces de feu à l'arrière du jardin, sûrement des tas de feuilles.
    • Une fois que nos amis furent repartit nous nous présentèrent également à l'entrée, prétextant la disparition des plans des travaux effectués il y a quelques mois de cela. Eric se faisant passer pour un homme de métier pouvant réaliser les "nouveaux" plans. Cependant rien ne se passa comme prévu, elle nous certifièrent qu'elles avaient bien remis les plans. Et que dans le doute, elles les feront remettre prochainement à l'église, le tout en nous raccompagnant à la porte. Nous n'étions pas désirés et elles nous le firent parfaitement comprendre... Alors que j'allais protester, une masse noire me fonça dessus faisant tomber mes lunettes qui se brisèrent sous le choc, j'en perdis même un morceau! C'était un corbeau, un volatile se promenait tranquillement dans la bâtisse, ce n'est plus un couvent, c'est une véritable animalerie !
    • En repartant Eric constata qu'il n'avait plus son crayon, celui-ci semblait avoir disparu.
    • Ce fût bredouille que nous rejoignirent les autres plus bas sur le chemin, loin des regards.
Cette journée remplie de péripéties, se termina par notre déclaration au poste de police et enfin notre retour à l'auberge. Mais que nous réserve cette nuit...
"Finir un jeu ne t'apporte rien dans la vrai vie, mais tout le monde y joue avec le sourire. Cependant, que ça ait du sens ou non, ça a une valeur de faire ces choses-là."

Mes dispos :
Lundi : indisponible
Mardi : [PJ] Démiurges 1 sem/2
Mercredi : variable
jeudi : indisponible | [PJ] Cthulhu 1 sem/2
Vendredi : variable
Samedi : variable
Dimanche : variable

Ma présentation

Deckard
Theudbaldien des neiges
Messages : 45
Enregistré le : dim. 9 avr. 2017 21:25
Date de naissance : 01 janv. 1971

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Deckard » jeu. 22 mars 2018 17:17

Notes pour la postérité :

18 juin
Nous avons quitté le Prof Tremory ce matin avec dans l'idée de retrouver Mr Gatt puis le vieux Jack. l'un d'entre eux connait peut-être une issue, un passage, un tunnel désaffecté qui nous permettrait de nous approcher discrètement de cette baraque de folles. La situation devient urgente. Nous avons acquis la certitude que les frangines maudites se livrent à quelque magie noire et attendent le solstice pour exécuter un rituel de possession ou de réincarnation. Et tout laisse à croire que Dolores serait au centre de ce rituel...
Nous avons fait un crochet par l'église ou Richard a pu rencontrer plus timbré que lui : Le père Mattew et son "disciple" semblent extatiques à l'idée d'en découdre avec le malin, quitte à brûler quelques poignées d'âmes innocentes au passage. Ils m'ont fait froid dans le dos ces deux zigues. On a filé vite fait.

- Chez mr Gatt. Le gars a disparu des radars, sans doute trop choqué par l'épisode chez Emile. On a commencé à fouiner chez lui, sans succès. On a juste trouvé un "charme" à sa fenêtre, ainsi que le noms des deux gars qu'il a dû employer pour son chantier chez les sœurs égarées : Gary O'donell & Pedro Sanchez. Fait étonnant, ils ne semblent pas avoir encore réclamé leur paye pour ce boulot... pendant la "visite" le téléphone du bureau de Gatt sonne. Howard décide répondre. Encore un coup de fil malsain, comme celui que j'avais eu hier. Voix bizarre, ton vicelard. Howard "remonte" l'appel en faisant du charme à l'opératrice qui nous renvoie vers...la maison voisine ! On fonce.
chez la voisine de Gatt : un truc à vous glacer le sang. Un gamin possédé par le malin, avec une force inouie qui manque de tous nous envoyer valdinguer. Richard psalmodie tant qu'il peut mais sans résultat. C'est finalement en posant la pierre runique sur le front du petit Tommy qu' on parvient à "chasser" ce qui l'habitait. A ce moment là, la "chose" a brièvement traversée Alexandra qui par bonheur a pu lui résister. Elle est balèze notre toubib, sans doute celle qui resiste le mieux aux phénomènes étranges qui nous arrivent.

Secoués nous retournons voir le prof pour lui déballer tout ce qu'on sait/croit sur les sœurs égarées. Son savoir empirique nous aidera-t-il dans ce combat qui semble de plus en plus déséquilibré, voire perdu d'avance ? Sur place, alors que nous déballons notre sac, Tremory échappe de justesse à la mort avec l'explosion de la grande fenêtre près de son bureau. C'est certain maintenant, plus on s'approche de la "vérité" plus on subit des attaques puissantes et dangereuses pour nos vies et celles de ceux qui nous aident.

Tremory nous apprend quand même des trucs importants :
- à l'aide du charme récupéré chez Gatt et de la lettre de Dolores, nous pourrions observer les agissements de celle-ci à distance !
- à l'aide d'une mixture alambiquée, on pourrait à notre tour échapper à la surveillance que semble exercer les sœurs sur nous.
- si l'on interrompt physiquement un rituel de possession, ce dernier ne fonctionnera pas.

Pour finir cette journée Alexandra et moi tentons sans succès de retrouver les ouvriers disparus de Gatt pendant qu'Howard et Richard restent près du Professeur. Howard est celui qui se concentrera sur le charme pour observer Dolores.

19 juin :

Une nouvelle nuit de rêve étrange : cette fois c'est moi qui le vit. Un rêve moins angoissant que celui de Richard ou Eric ; plus dans la veine de celui d'Alexandra. Une lumière brille dans les ténèbres, et quelque chose semble nous guider au travers des écueils. Serait-on sur la bonne voie ? Nous passons la matinée à récupérer les ingrédients de l'onguent de Tremory.
Que faire du reste de la journée : Mettre la main sur les plans du refuge des sorcières ? Chercher de l'aide ? trouver le vieux Jack ? se renseigner sur les "byakhees" ? Aller placer le charme à proximité de Dolores pour pouvoir l'observer ?

J'ai besoin d'un verre.

Avatar du membre
Pates
Puck Dépressif
Messages : 51
Enregistré le : ven. 21 avr. 2017 17:28
Date de naissance : 28 déc. 1982

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Pates » mer. 11 avr. 2018 20:55

19 juin 1928 début d’après-midi à Salem.


Après avoir préparé une décoction censé nous rendre invisible aux forces ennemies, nous nous sommes assis dans le jardin de la cour de la pension où nous séjournons. Nous discutons à propos du plan à adopter pour nous rendre à l'hospice Des Sœurs Égarées et de sauvez ma sœur. Nous décidons de nous enduire avec cette mixture pour qu'on ne soit plus suivi à la trace.


En nous rendant en voiture chez Jack pour qu'il nous emmène dans les sous-terrains, un camion a manqué de peu de nous percuter, et finit sa route sur une autre voiture. Le conducteur a été éjecté du camion sur quelques mètres, pendant que le camion, lui, prend feu et menace d'exploser. Eric court vers l'autre véhicule pour secourir un homme et une femme, dans un élan d’héroïsme digne d'un film de Michael Bay.

Alexandra apporte les premiers soins à Mr Gates, le conducteur du camion. Elle remarque que des incisions ont été faites dans la nuque de celui-ci et que des sortes d'épines y ont été mises.



Nous allons finalement chez Jack pour le questionner à propos des souterrains de la ville, et plus particulièrement, ceux se trouvant sous le couvent. Il nous emmène donc à l'endroit voulu. Arrivé sur place Eric perd son sang froid et tape sur les murs en faisant tomber quelques briques. (Sans doute une tentative de possession). En voulant le calmer, j'ai été projeté sur quelques mètres et atterris sur un mur. Une fois tout le monde calmé, avec ou sans talisman, nos regards se sont portés sur les morceaux de briques tombées. Nous avons découvert de l'autre coté du mur des ossements. Selon le professeur ce serait la fosse commune des sorcières jadis brûlées.

On découvre dans une pièce de grands sacs contenant des ossements et au niveau de la fermeture de chacun d'eux un objet.

Un objet en particulier attire mon œil. La bague de notre mère. Nous supposons que ces sacs seront utilisés pour le rituel de réincarnation. Eric tel un ninja profite de l'heure du repas pour placer le charme - qui servira à espionner Dolorès - dans le pli d'une robe.

Nous décidons finalement de retourner vers notre lieu de résidence provisoire, pour fomenter un plan qui pourra interrompre le rituel et enfin ramener Dolorès à la maison.

Madame mrk
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 21
Enregistré le : lun. 5 juin 2017 23:25
Date de naissance : 05 févr. 1984

Re: Résumés, notes de campagne

Message par Madame mrk » jeu. 3 mai 2018 19:47

20 juin

Howard a eu une sorte de vision aujourd'hui, incroyable! d’après sa description il semblait regarder a travers les yeux de Dolores, il se voyait marcher dans les bois de nuit la ou le rituel aura probablement lieu.

Nous somme allés voir le professeur Armitage dans l'espoir qu'il nous éclaire sur cette étrange pierre, le signe des anciens l'a-t-il appelé mais créer une réplique de cet objet prendrait d’après lui, beaucoup trop de temps ce qui nous manque cruellement.
Ce soir, nous avons tenté une surveillance devant le couvent et nous n'avons pas été déçus! Une des femme a quitté la pension portant sur son épaule ce qui semblait être une chouette et s'est dirigé vers la foret, nous l’avons suivie et elle disparut tout d'un coup sous nos yeux, le pauvre Eric en a fait une crise cardiaque!
Une chance qu'il y ait eu un médecin pas loin de la, on a bien faillit le perdre mais j'avoue que c’était troublant comme phénomène. Apres réflexion nous avons déduit que ça doit être une sorte d'illusion, un mur invisible visant a cacher le lieu du rituel.
Mais dans quelle genre de folie me-suis je embarquée?!

21 juin

Nous sommes retournés sur le lieu où avait disparu la femme accompagné du chien et ça a marché! nous avons réussis a passé a travers le mur invisible et nous avons trouvés derrière un cercle de pierre dressés avec au milieu les restes d'un feu en fouillant un peu plus, nous avons trouvé les ossement de nourrissons! Ces folles pratiquent des sacrifices humains! elles sacrifient des bébés! cet endroit est malsain je m'y sentais pas bien du tout; nous nous sommes hâtés de quitter ce lieu en laissant une marque derrière nous pour pouvoir y retourner sans peine... il faut qu'on les arrête... mais pourquoi tant de mal? ne sont-elles donc pas humaines? je crois que j'ai vu trop d’horreurs... je n'en peux plus...

Répondre

Retourner vers « Appel de Cthulhu "La Confrérie des Lumières" par Boulash »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité