Résumés des parties

Image
Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Résumés des parties

Message par Maticus » sam. 13 janv. 2018 14:33

Première séance :

Milton H. ERICKSON et Robin T. MULLY se sont rassemblés chez Ray VERTOV pour boire un coup et passer une soirée à discuter. Alors qu’ils viennent d’entamer une bouteille de vodka, le trio est brusquement interrompu par une coupure de courant. Une apparition fantomatique surgit derrière leurs fauteuils et - bien que le spectre n’ait pas de visage - il leur semble reconnaître la forte odeur que dégageait le Pr. Philip BAXTER. L’apparition est progressivement décapitée par un tortionnaire invisible et elle disparaît tout aussi subitement qu’elle était apparue.

Milton présentant une explication rationnelle à ce qu’ils ont vu (ou pensent avoir vu), les trois hommes reprennent leur soirée. L’esprit toujours envahi par ce qu’il vient de voir, Robin gribouillera bien une esquisse rapide de l’apparition mais son gribouillage sera jugé trop confus et abstrait par ses deux camarades.
Malgré le fait qu'il soit 2h du matin, les trois hommes se décident à contacter Ernesto CATANZARO pour lui demander de venir les rejoindre. Pendant l'heure de route que va mettre Ernesto pour arriver, Milton hypnotisera Robin pour lui faire produire un portrait plus fidèle du spectre. Ils continueront leurs discussions avec Ernesto mais n'iront pas plus loin que le fond des bouteilles de vodka dans leur recherche de la vérité.

Le lendemain matin, Milton - sorti acheter le journal en attendant que ses trois compagnons émergent de leur grasse-mat’ improvisée - lira dans la rubrique nécrologique que le Professeur BAXTER est décédé et que son enterrement est prévu le lendemain à Providence. Madeleine aura lu ce même article et elle tentera de prendre contact avec Ray mais tombera sur Milton.
Ernesto, Robin et Ray (par ordre d’émersion), prirent connaissance de l'avis publié dans le journal et arrivèrent à la conclusion unanime qu'il y avait bien eu un fantôme ici la veille. Ils s'entendirent sur le fait de se rendre à l'enterrement du Professeur BAXTER en effectuant le trajet en train. Avant de partir, Ray appellera Madeleine et lui proposera de se joindre à eux.

Suite au voyage en train et à une nuit passée dans un dortoir miteux, ils se rendirent à l’église où se tenait la cérémonie. Athée à l’extrême, Robin refusa de pénétrer dans le lieu (prétendument) sacré et partit prendre son petit-déjeuner dans un snack proche. Moins bornés que Robin, les autres membres du groupe allèrent à la rencontre du père BAXTER (le frère du défunt qui s’occupait de la messe).
Ils présentèrent leurs condoléances à tour de rôle et, des brefs échanges avec le prêtre, ils apprirent que la cérémonie allait avoir lieu cercueil fermé (pour cause de décomposition accélérée). Leurs discussions avec le curé permirent aussi de savoir que le défunt avait eu des nuits agitées ces derniers mois et qu'il avait tenu son frère au courant du contenu de ses rêves (avant de ne plus en faire part ces deux derniers mois), qu'il avait rejoint un club d'académiciens se retrouvant toutes les semaines et que, récemment, il avait hébergé un inconnu érudit mais dérangé.
Mettant un terme à leurs discussions, le père BAXTER fut poussé vers l'autel (par son neveu Emmet) et entama la cérémonie. Il regretta l'absence de deux des trois enfants du professeur mais que Cynthia et Colin étaient retenus à l'autre bout du monde par leurs fonctions, l'une de missionnaire, l'autre de marin. La messe se poursuivit quelques temps encore puis une procession s'organisa.
Modifié en dernier par Maticus le ven. 26 janv. 2018 16:01, modifié 7 fois.

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Message par Maticus » sam. 13 janv. 2018 20:02

Deuxième séance :

Les personnages ont suivi le cortège funéraire en direction du cimetière de Providence et tous s'apprêtaient à subir le long prêche du prêtre. Robin, qui avait noté la présence d'un personnage isolé, est allé le rejoindre. Il s'agissait simplement du patron du salon funéraire qui était en charge de l'enterrement. Une rapide discussion apprit toutefois à Robin que le corps avait été porté au salon funéraire l'avant-veille par le service de police.

Parmi les proches, qui se tenaient non loin du cercueil, on pouvait remarquer une femme d'origine italienne d'une cinquantaine d'années (Angela VINCENZO), un homme bien plus jeune aux traits rappelant ceux du Professeur BAXTER (Emmett BAXTER), un autre homme plus âgé et avec de l'embonpoint et, enfin, un dernier homme entre deux âges portant des lunettes rondes (Silas PATERSON).
Trois homme âgés et bien habillés se tenaient également en avant du reste de la foule. Ernesto reconnut l'un des trois comme étant Harold ENGELHARDT, l'intendant de l'Université Brown. Harold n'était pas non plus passé inaperçu de Silas PATERSON qui lui lançait des regards nerveux, pleins de rancœur et de peur.
Robin MULLY, qui s'était reculé pour dessiner la foule, remarqua l'expression de Silas et il fit un portrait rapide de la scène. Alors qu'il gribouillait rapidement, Ray VERTOV le rejoint et saisit une photographie de toute la foule en un instant.

La cérémonie étant terminée et l'espace autour des proches de feu-Philip s'étant dégagé, Ray et Ernesto allèrent présenter leurs condoléances à Emmett et Angela. Émerveillée par cet étranger si gentil et parlant sa langue natale, la gouvernante accepta sans réserve qu'il vienne avec ses amis visiter la maison du Professeur BAXTER. Bien moins charmé, Emmett ne se départit pas de son air sérieux et s'il tendit d'abord sa carte professionnelle pour aussi donner son accord à une visite, il la retira d'un coup quand la discussion ne fut plus à son goût.
Par la suite, Ray et Ernesto auront aussi une rapide discussion avec Harold ENGELHART mais ce dernier restera particulièrement sec envers l'italien. Alors qu'ils venaient juste de rejoindre leur groupe, le juge BADDOCK viendra annoncer qu'allait très prochainement se tenir une lecture du testament de Philip BAXTER. Il conseillera de descendre au FarPointView Hotel et il ira même jusqu'à donner ladresse de son cabinet.
Par contre, il perdra toute sa cordialité quand Ray puis Milton tenteront de lui faire briser son secret professionnel. Milton ira même jusqu'à menacer le juge, malgré les regards sévères de Madeleine et la tentative de bousculade de Robin.

Furieux, le juge s'éloigne en promettant que la police serait mise au courant de ces propos. La place qu'il libère ne reste pas inoccupée bien longtemps puisque c'est Silas PATERSON qui s'approche. L'homme vient parler à des membres de l'ancien club d'occultisme de Philip BAXTER en tant que membre de l'actuel club également monté par le même Professeur. Il invitera les joueurs à venir discuter chez lui.

L'appartement occupé par Silas PATERSON ne contenait rien qui retint l'attention et, bien qu'il fit l'effort de mettre en avant les deux livres qu'il avait écrit ( "Croyances et coutumes des peuples primitifs des Indes orientales" et "Croyances et coutumes des peuples primitifs d'Asie du Sud-est" ) présents dans sa bibliothèque, il ne s'agissait que d'ouvrages faciles à oublier. Ernesto tenta bien d'y jeter un coup d'œil mais l'écriture sans aucune saveur et assez creuse de leur auteur le laissa sur sa faim.
Heureusement, Silas fut moins abscons à l'oral qu'à l'écrit et durant la collation qu'il leur servit, les joueurs apprirent qu'au cours de ses recherches, il avait rencontré le nom d'Azatoth. Il avait pu rapprocher cette divinité impie du panthéon ( à côté des divinités Niyarlatotep et Atlachnatcha ) du peuple Cho-cho, un peuple nomade et cannibale vivant dans les îles au sud des Indes. Silas rajouta que le pseudo-culte d'Azatoth intéressait également le Professeur BAXTER et que cette passion soudaine avait sans doute été motivée par le clochard habillé en grand-chef indien ( aussi fou qu'intelligent ) que Philip hébergeait à un moment.
Enfin, la discussion dériva vers les clubs d'occultisme que Philip BAXTER avait mis en place au cours de sa vie et elle se finit en évoquant le projet d'astronomie que Dimitri PASSELHOF ( un citoyen russe membre de l'Académie du mardi soir, le dernier club de Philip ) menait dans l'Indiana.

Après avoir pris congé de Silas, les joueurs se séparèrent entre Milton, qui partait de son côté vers la bibliothèque de l'université Brown et le reste du groupe qui se rendit directement au FarPointView hôtel pour y prendre une chambre. Confortablement installé à une table de lecture de la bibliothèque, Milton piqua rapidement du nez et s'endormit sur les épais ouvrages qu'il avait rassemblé.
Pendant ce temps, Robin partit de l'hôtel pour retourner au dinner où il avait déjeuné et il profita de la vie du lieu pour réaliser plusieurs dessins. Ernesto quitta également l'hôtel et alla à la bibliothèque de l'université Brown pour y réaliser quelques recherches. Bien que les ronflements d'un autre lecteur perturbent sa concentration, il compléta ce que Silas leur avait déjà apprit sur les Cho-cho par le fait que cette ethnie est originaire du plateau de Leng dans les montagnes tibétaines.
Satisfait de ce qu'il a pu tirer des livres, Ernesto envisagea de partir mais avant de le faire il prit la peine d'aller réveiller Milton. Lorsque les trois hommes ( Ernesto, Milton et Robin ) rentrèrent à l'hôtel, Ray et Madeleine leur apprirent que Milton était convoqué au commissariat le plus proche et qu'ils étaient tous conviés à la lecture du testament du Professeur BAXTER demain soir au cabinet du juge.

Après le petit-déjeuner du lendemain matin, le groupe de joueurs prévoit d'aller rendre visite à la gouvernante de feu le Professeur BAXTER. Arrivés au manoir vers les 11h du matin, ils auront la surprise ( partagée ) de réveiller la gouvernante. Une rapide observation du salon dans lequel ils attendent qu'Angela leur serve un café ne leur apprendra que très peu de choses : la bibliothèque du Professeur BAXTER contient, entre autre, les livres de Silas PATTERSON et une copie du manifeste de constitution de l'Académie du Mardi Soir.
À la suite de la discussion avec Angela, les joueurs confirment que la mort du Professeur a bien été soudaine et imprévue et que peu avant il avait donné l'asile à un mendiant habillé en amérindien. S'appuyant sur l'affection toute maternelle qu'Angela lui porte, Ernesto parviendra à négocier de pouvoir explorer la chambre du Professeur tandis que ses collègues l'attendront dans le bureau.
Sur la table de chevet, l'universitaire trouvera un flacon plein de poudre brune. À l'intérieur de ce petit mobilier, il mettra la main sur de nombreux carnets contenant le journal intime de Philip BAXTER. Enfin, il remarquera que la table a récemment été déplacée.

Ceux restés au rez-de-chaussée ne trouvent toujours rien de notable dans les bibliothèques du Professeur mais, au contraire, le bureau au centre de la pièce se révèle receler plusieurs objets remarquables : deux lettres des enfants du Professeur et un journal intime des rêves de ce dernier. La lettre écrite par Colin ne contient aucune information à retenir mais dans la lettre de Cynthia, datée de 1918, elle relate un enlèvement sans gravité réalisé par des tribus primitives des Indes. Enfin, le Journal des Rêves, écrit par Philip BAXTER mais en partie annoté par Julian, rassemble les rêves réalisés par Philip les mois précédant sa mort. Une carte accompagne cet ouvrage et sert à globalement situer ce qui y est raconté.
Philip indique rédiger ses rêves sur demande de son frère, qui commente d'ailleurs les premiers rêves relatés. Le 5 Février, Philip fait mention d'un "Médicament" favorisant ses rêves. Il lui aurait d'ailleurs permit d'atteindre un pays onirique ( représenté sur la carte jointe ), d'y rencontrer plusieurs habitants étranges et d'y visiter une bibliothèque bien fournie.
La lecture de ce journal évoque d'autres ouvrages à Ernesto qui le rapproche du Nécronomicon ou du livre d'Aïban. Robin, quant à lui, fait un lien entre la secte évoquée dans ce journal et le panthéon hérétique des Cho-cho.

Angela interrompt les joueurs dans leurs lectures et les rend coupables des traces de pas boueuses qu'elle vient de découvrir dans la salle de bain. Ernesto arrive de justesse à arrêter la colère de la bonne femme et fait plutôt ressortir les traces comme preuves de passage de cambrioleurs. La gouvernante s'effondre et décrit comment elle n'a vu personne entrer dans cette maison depuis que son petit cousin est passé lui rendre visite la veille. À ces mots, Milton sort une seringue et prélève quelques gouttes du thé bu par Angela la veille.
Resté dans la salle de bain, Ray photographie les traces de pas et les traces d'effraction sur la fenêtre. Robin, quant à lui, fait le tout de la maison pour voir les marques des cambrioleurs à l’aplomb de la fenêtre. Il remarque que les cambrioleurs couraient en partant du manoir.
Modifié en dernier par Maticus le jeu. 8 mars 2018 16:48, modifié 12 fois.

Avatar du membre
Troll Traya
Disciple du Prince d'Euphor
Messages : 319
Enregistré le : mar. 6 déc. 2016 11:17
Date de naissance : 17 juil. 1985

Re: Résumés des parties

Message par Troll Traya » dim. 14 janv. 2018 14:47

Merci beaucoup Maticus pour tes résumés !
Je précise toutefois que le bon professeur n'à jamais été mutilé d'après ce qu'on vous à dit : on vous à rapporté que le corps s'était "dégradé" plus rapidement que la normale, et que ça expliquerait le pourquoi du cercueil fermé...
MJ (sur JDR virtuel) :
Jeudi (21h30) : D&D 5 "Le Tombeau d'Andromède"
Samedi (14h30 une semaine sur deux) : AdC "Le rejeton d'Azathoth"

Mon blog sur le JDR : Averse de dés prévue dans la soirée

Ma chaine youtube

Avatar du membre
Troll Traya
Disciple du Prince d'Euphor
Messages : 319
Enregistré le : mar. 6 déc. 2016 11:17
Date de naissance : 17 juil. 1985

Re: Résumés des parties

Message par Troll Traya » mar. 13 févr. 2018 19:59

Voilà, avec ce qui à été mis en ligne, tu devrais avoir tout ce qu'il te faut^^

Autre point important, qui va de pair avec les résumés, je pense que l'un de vous devrais se dévouer pour noter en partie quelle serait les pistes que vous voudriez explorer. Parce que bien souvent, vous envisagez de faire un truc -qui peut être très intéressant à faire ou pas du tout, mais ce n'est pas le sujet-, mais vous semblez l'oublier quand d'autres événements vous tombent dessus. C'est dommage, mais avec un pense bête, ça n'arriverait pas^^
MJ (sur JDR virtuel) :
Jeudi (21h30) : D&D 5 "Le Tombeau d'Andromède"
Samedi (14h30 une semaine sur deux) : AdC "Le rejeton d'Azathoth"

Mon blog sur le JDR : Averse de dés prévue dans la soirée

Ma chaine youtube

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Re: Résumés des parties

Message par Maticus » lun. 19 févr. 2018 21:42

Troisième séance :

Le groupe des joueurs laissent Angela et Ray dans la maison de BAXTER et partent suivre les traces des cambrioleurs (*). Après l'escalade de plusieurs palissades (¹) et une longue marche vers le centre de la ville, les traces de pas disparaissent dans une rue marchande au niveau d'un drugstore. Le gérant de cette épicerie apprendra aux joueurs qu'elles appartiennent à deux ritals dont un a eu une crise cardiaque juste devant la vitrine du magasin.

Ernesto et Madeleine choisissent de faire demi-tour et de rentrer chez le professeur. Milton, accompagné de Robin, se rend au commissariat et y rencontrera le Lieutenant STILHS. Étant donné que Milton fait une bonne impression au policier, le brigadier passe l'éponge sur l'infraction mineure dont Milton était accusé. De plus, sur demande de Robin, le lieutenant acceptera que l'étudiant en médecine puisse assister à l'autopsie du cambrioleur retrouvé dans la rue ce matin. Milton et Robin partent donc en direction de l'hôpital et de sa morgue.

Revenus chez le professeur, Ernesto et Madeleine s'assurent qu'Angela va toujours bien et tentent de voir si elle connaît une famille italienne vivant à proximité. Se murant dans le silence, Angela lâchera juste qu'il s'agit d'une famille trempant dans l'illégalité sans pour autant en citer le nom ou la localisation.

Arrivés à la morgue, Milton et Robin y font la connaissance du Docteur JOHNS, médecin légiste sur le point d'autopsier Jacky MINIETTO. Une rapide analyse extérieure du macchabée confirme qu'il n'a pas subit de blessures, rien de plus que deux infimes traces de piqûres dans son cou. Le cadavre est bien médicalement décédé mais, dès la première coupure, il se redressera en hurlant.
Sous le coup de la surprise, Milton paniquera et abattra le tabouret à côté de lui sur la tête de Jacky. Le bruit du choc fera revenir à eux Robin et le Docteur JOHNS qui feront de leur mieux pour bander le mort-vivant.

À la maison de BAXTER, Ernesto et Madeleine sont sortis pour attendre l'arrivée d'Emmett. Bien qu'il soit assez pressé, l'universitaire et la journaliste lui tireront le nom du neveu italien d'Angela vivant à proximité : Rosario GIOVANNI ( pas la peine de chercher trop loin, c'est une goule !!! ). Relevés de leur garde auprès d'Angela, Ernesto et Madeleine vont au café débattre de ce qu'ils ont pu apprendre (²) en attendant l'heure de se rendre au bureau du juge BRADDOCK.

À l’hôpital, Robin a ramené une équipe d'infirmiers pour aider le Docteur JOHNS à soigner Jacky. Pendant ce temps, Milton qui geignait prostré au sol est soudain sorti de la salle puis, toujours traumatisé par ce qu'il avait vu, s'est précipité dans les rues de Providence. Robin aurait préféré courir à sa suite mais il est finalement resté pour dédramatiser l'opinion du docteur JOHNS. Quand l'artiste démoniaque ( qui ne pénètre pas dans les églises et qu'un mort-vivant laisse indifférent ) partira dans les rues, il essayera de retrouver Milton mais bifurquera vite en direction du bureau de BRADDOCK.

Quelques minutes avant 19h, tout le groupe se retrouve au cabinet du juge pour l'ouverture du testament du défunt.
____________
(*) Avant de partir, Milton renifle le médicament du Professeur et détermine qu'il est principalement composé de produits exotiques.
(¹) Madeleine trouve des boutons de manchettes, ayant appartenu aux cambrioleurs, au niveau de la palissade du fond du jardin.
(²) Ernesto et Madeleine s'accordent sur la nécessité d'aller rendre visite au Père Julian au sujet de son "médicament".
Modifié en dernier par Maticus le dim. 22 avr. 2018 09:27, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Re: Résumés des parties

Message par Maticus » jeu. 8 mars 2018 16:52

Youpi : 3 / 3 enfin complets.

Avatar du membre
Moonchewe
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 138
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Résumés des parties

Message par Moonchewe » jeu. 8 mars 2018 16:58

T'assure Maticus, merci ;) !

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Re: Résumés des parties

Message par Maticus » sam. 17 mars 2018 15:14

Quatrième séance :
L'histoire reprend juste avant la lecture du testament de feu Philip BAXTER dans le bureau du Juge BRADDOCK. Les dernières volontés du Professeur se révélèrent plutôt surprenantes et choquantes pour la famille du décédé étant donné qu'une importante part de l'héritage du défunt était destiné à ses différents clubs d'occultisme.
Alors que tous repartaient de chez le juge avec la dignité qu'il leur restait, Madeleine et Ray interceptèrent le Père Julian et lui posèrent des questions sur le médicament qu'il avait fourni à son frère les mois précédant son décès. ¹...
Pendant ce temps, Ernesto resté avec le juge ...

Alors que tous sortaient enfin dans la rue, Madeleine et Ray exprimèrent leur envie d'aller immédiatement voir Jacky MINIETTO ( le cambrioleur revenu à la vie ). En compagnie d'Ernesto et Robin, ils partirent donc en direction de l'hôpital, alors que Milton choisissait, lui, de retourner à leur chambre d'hôtel. En vue du bâtiment hospitalier, les quatre investigateurs montèrent un plan rapide pour s'infiltrer : Robin et Ernesto allaient tenter de subjuguer l'infirmière à l’accueil de façon à ce que son sauveteur et son cousin puissent rendre visite à Jacky, pendant ce temps, Madeleine et Ray feraient le tour et s'infiltreraient par un accès de service.
L'artiste et l'académicien partirent donc en direction de l'entrée de l'établissement mais un autre italien prétendant être un membre de la famille de Jacky avait eu la même idée qu'eux et était déjà en train de négocier son passage. Alors que les deux investigateurs s'étaient jeté à couvert, ils virent l'inconnu sortir une épaisse liasse de billets et poursuivre librement son chemin tandis que l'infirmière comptait la somme astronomique que son écart lui avait rapporté.
Surgissant de leur cachette, Robin et Ernesto reprirent leur plan tel que prévu en y intégrant toutefois un autre proche à visiter. Noyant l'infirmière d’accueil sous un flot de paroles en italien ( librement traduites par Robin ), Ernesto se précipita à la suite de son "cousin" venu aussi rendre visite à Jacky. Robin essaya de retenir le geste d'alarme de l'infirmière en lui contant fleurette pour tenter de la déstabiliser mais comprenant qu'elle envisageait toujours d'alerter les vigiles, il décida de l'embrasser.

...

Les lèvres de Robin et l'infirmière se séparèrent et l'artiste utilisa le fait que la dame était visiblement émue et toute retournée pour continuer à jouer au beau-parleur. Profitant de l'instant de panique émotionnelle qui brouillait les sens de la gorgone, Madeleine se glissa dans le hall d'entrée et se précipita dans le couloir menant aux chambres. Bien que Robin continuait à jouer de son charme, la gardienne reprit assez ses esprits pour brusquement le repousser et lui ordonner de partir. L'artiste fit de son possible pour traverser le hall d'entrée le plus lentement qu'il put mais, comme ni Ernesto ni Madeleine ne revenaient, il sortit en espérant leur avoir libéré assez de temps pour trouver Jacky.

...

Le coup de feu résonnant dans tout le bâtiment et jusqu'à l'extérieur, Robin se rua dans l’hôpital et couru dans la direction suivit par ses camarades plus tôt. Dans l'escalier, la bagarre se poursuivait et Ernesto, Ray et Madeleine tentaient toujours de désarmer ou assommer le mafieux. Ils parvinrent à le maîtriser juste avant que la foule des docteurs, infirmiers et patients n'arrivent sur les lieux.
Profitant de ne pas directement être assimilé aux lutteurs entourés par la foule des curieux, Robin partit vers la chambre de Jacky MINIETTO. Paniqué par les bruits de la bagarre qui avait eu lieu à deux pas de sa chambre, le jeune homme épinglé à son lit lança de nombreuses questions à ce nouvel étranger. Robin ne lui accorda aucune attention et fouilla rapidement la chambre du regard en y cherchant les effets personnels de son occupant. Malheureusement, les affaires de ce patient victime d'une erreur de diagnostic n'avaient pas encore été montées de la morgue et Robin dû se débrouiller sans elles.
Il feuilleta donc son carnet jusqu'à la page des dessins de traces de pas et il se lança dans un interrogatoire plutôt agressif. Jacky nia fortement toutes les suppositions de Robin ² ce qui amena assez rapidement ce dernier à douter de la culpabilité de l'italien. L'artiste finit même par penser s'en prendre là à un parfait innocent et le sentiment de culpabilité qui montait en lui le poussa à soudainement prendre la fuite. Il fut ralentit par la foule qui encombrait encore les escaliers et ...
__________
¹ Le père Julian confirma tenir la recette de son produit de ses années passées en mission en Afrique et dans les Indes. Il confirma aussi que les ingrédients qui composaient la mixture provenaient bien de ces régions exotiques mais ...
² L'italien commit juste l'erreur d'involontairement confirmer sa récente présence au manoir BAXTER
Modifié en dernier par Maticus le lun. 20 août 2018 10:03, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Re: Résumés des parties

Message par Maticus » mer. 18 avr. 2018 20:33

Cinquième séance :

Le lendemain matin, au niveau de l'hôtel assez sordide dans lequel la plupart des personnages avaient passé la nuit pour ne pas trop s'éloigner de l’hôpital. Ernesto reçu un appel urgent de son université et il sauta dans le premier taxi pour y passer. Madeleine, quant à elle, indiqua qu'elle avait un article important à rédiger et elle s'enferma dans sa chambre. Ray et Robin retournèrent au FarPointView Hotel pour mettre Milton au courant de ce qu'il s'était passé la veille et décider avec lui de la suite.
Après une discussion assez animée, les trois hommes se mirent d'accord sur le fait d'aller rendre visite à Alvin BESWICK l'entrepreneur des pompes funèbres qui s'était chargé de l'enterrement du Professeur BAXTER. Étant donné que Robin avait récupéré sa carte de visite au cours de l’enterrement, il essaya de guider ses collègues vers l'adresse indiquée mais ils finirent par appeler un taxi.

Personne ne se tenait derrière le comptoir lorsque les trois hommes pénétrèrent dans la salle d'accueil de l'entreprise des pompes funèbres. Ils eurent le temps d'observer la pièce et ce qu'ils apercevaient de l'atelier derrière la porte de l'arrière-salle avant qu'Alvin BESWICK ne vienne les accueillir et s'enquière des raisons de leur passage. S'ensuivit une discussion sur son commerce qui se transforma peu à peu en interrogatoire au sujet du corps de Philip BAXTER.
L'échange devint de plus en plus tendu et le croque-mort finit par péter un câble et sortir un fusil de sous son comptoir. Alors que Milton bondissait derrière le cercueil le plus proche pour se mettre à couvert, Ray tenta de désarmer Alvin. Robin tenta bien d’assommer l'entrepreneur en lui jetant une lourde plaque au visage mais son lancer manqua largement sa cible. Pendant ce temps, Ray et Alvin continuaient de se disputer la maîtrise du fusil et un coup finit par partir.
Heureusement, le canon était levé vers le plafond et personne ne reçu de balle. Par contre, Ray tenait le canon à pleine-mains au moment de la déflagration et le métal surchauffé et le bruit assourdissant le firent se jeter en arrière.
Voyant Ray projeté au sol et Alvin sur le point d'abattre son camarade de guerre, Robin se précipita en hurlant sur l'homme armé. Son action détourna admirablement l'attention de BESWICK et le tir réflexe ne le rata que d'un cheveu. Il permit toutefois à Ray d'avoir le temps de rouler sur le côté et de s'enlever du milieu.
Robin n'avait pas vu tout cela et il tenta à nouveau d'atteindre BESWICK pour lui prendre son arme. Mais c'était la bouche du fusil qui l'attendaient quand il se dressa de derrière le bureau. Un tuyau de plomb encore fumant des derniers tirs réalisés. Le contraste entre le cercle de métal noir et la fumée d'un gris clair était joli. De même que la différence entre cet inflexible tuyau de métal et les sinueuses fumerolles. À cette distance, le coup allait lui emporter le torse et lui déchirer le cou. Cela dit, ce n'était pas plus mal, il n'aurait pas le temps de souffrir.
Mais Ray le bouscula soudain, lui criant de dégager. Et le tir partit.

Soufflés par le coup de feu, Ray et Robin furent projetés de quelques mètres. Comprenant qu'il venait de tuer un homme, Alvin marqua une hésitation, lâcha son arme et s'enfuit en courant vers l'atelier. Sortant du cercueil dans lequel il avait trouvé refuge, Milton aida Robin à écarter le corps de Ray et il lui intima de rattraper BESWICK pendant qu'il s'occupait de Ray.
Mais Robin avait vu le visage de Ray se figer au moment du coup, il avait senti le dernier souffle de son camarade lorsqu'ils avaient été projetés. Il savait que son ami ne pouvait plus être sauvé. Totalement enragé, Robin saisit le fusil abandonné par Alvin et, comme l'avait indiqué Milton, se lança à la poursuite de l'assassin mais avec un objectif différent de celui que Milton prévoyait.
Rattrapant Alvin alors que ce dernier était sur le point de s'enfuir par la porte de service au fond de son atelier, Robin lui tira dans le dos sans sommation. Gravement blessé, BESWICK tomba au sol et Robin vint l'achever d'une nouvelle décharge en pleine tête. C'est la voix de voix de Milton au téléphone avec les secours qui ramena Robin à la réalité. Il entendit les cris des passants et réalisa qu'il avait essayé de continuer à tirer bien que le chargeur soit vide.
Couvert de sang et conscient de l'horreur de ce qu'il avait fait, Robin jeta le fusil et prit la fuite. Il évita les policiers qui se précipitaient vers le lieu du meurtre et couru vers les bas quartiers pour demander de l'aide. Bien sûr, les Noirs ne comprenaient pas ce que leur voulait un Blanc complètement fou et couvert de sang. Ils ne voyaient en lui qu'une menace et un risque à leur légalité.
Un mafieux noir finit toutefois par lui proposer une aide et Robin l'accepta sans réfléchir. Il fut en effet sauvé mais on l'enferma dans un coffre et il fut emmené vers l'extérieur de la ville. Pendant ce temps, la police était arrivé sur les lieux et Milton fut emmené comme témoin d'un double meurtre.

Avatar du membre
Maticus
Theudbaldien des neiges
Messages : 46
Enregistré le : mar. 7 nov. 2017 13:09
Date de naissance : 23 avr. 1989
Localisation : Europe

Re: Résumés des parties

Message par Maticus » dim. 29 avr. 2018 17:06

Sixième séance :

Ayant achevé l'écriture de son article, Madeleine sortit de sa chambre d'hôtel et chercha ses collègues. Elle se rappelait qu'avant de la quitter, ils avaient évoqué l'idée de passer récupérer Milton et d'aller rendre visite aux pompes funèbres qui s'étaient occupées de l'enterrement de Philip BAXTER. Bien qu'assez pressée de poursuivre l'enquête actuelle¹, Madeleine évita toutefois de se précipiter à la suite de ses camarades et elle prit le temps d'entrer en contact avec un laboratoire pour demander l'analyse du médicament des BAXTER qu'elle avait en sa possession. Contre une promesse de dîner, elle obtint du professeur du laboratoire qu'il procède à l'étude de la poudre et lui transmette les premiers résultats d'ici quelques jours.
Une fois libérée, elle décida de partir vers les pompes funèbres d'Alvin BESWICK. Avec surprise, elle découvrit que le bâtiment de la compagnie funéraire était entouré d'une foule compacte s'agglutinant autour d'un cordon de police. Bien que mettant en avant sa position de journaliste, Madeleine ne récolta que de maigres informations lui apprenant qu'un meurtre (double meurtre ?) avait été commis par un homme débraillé et aux cheveux en batailles (Robin ?). Ce fou avait prit la fuite avant l'arrivée de la police mais les forces de l'ordre avaient apparemment tout de même appréhendé son complice (Milton ?). Ne sachant pas quoi croire, Madeleine souhaita rejoindre un endroit calme pour pouvoir mettre de l'ordre dans les informations parcellaires et contradictoires qu'elle venait de récupérer.

Rentrée au Far Point View Hotel, elle s'installa dans le salon faisant face aux comptoirs. Elle vit alors Jane WILLIAMS pénétrer dans l'établissement. Jane était la copine (officielle) de Ray et elle soupçonnait que sous la relation amicale qu'il entretenait avec Madeleine se cachait, en fait, une liaison plus intime ². Les deux femmes avaient du coup une relation assez tendue et électrique. Madeleine eu de la chance de ne pas avoir été immédiatement remarquée et elle en profita pour relever bien haut son journal et cacher son visage.
De toute façon, Jane ne cherchait pas vraiment à dévisager les clients en entrant dans l'hôtel et elle se rua plutôt vers le comptoir de la réception. Elle sauta sur le pauvre grouillot présent à l'accueil pour exiger avoir accès à la chambre de son mari. Devant les nombreuses demandes de la jeune femme, toutes lancées comme des ordres, le réceptionniste battit en retraite en assurant qu'il allait chercher son supérieur. Laissée à attendre, Jane trompa son impatience en observant le hall de l'hôtel et les gens qui le peuplaient. Elle remarqua bien vite celle qui se dissimulait derrière son journal et, peut-être la reconnut elle par sa corpulence ou son style vestimentaire, mais il lui sembla apercevoir celle qui la concurrençait ². De la même démarche qu'en entrant dans l'établissement, Jane se rua sur la journaliste.
Jane s'assit en face de Madeleine et les deux femmes s'engagèrent dans une vive discussion. Arrivé sur ces entrefaites, Bruce SANTORO vit la femme qui le précédait dans la file (Jane) envoyer le réceptionniste chercher son supérieur et se précipiter vers l'une des tables du salon déjà occupée par un lecteur. Lorsque le lecteur abaissa son journal, Bruce reconnu Madeleine SEC-BLANC, l'une des personnes dont il était en quête. Cependant, étant donné que Madeleine n'était pas exactement la personne qu'il était venu voir et qu'il s'agissait d'une simple femme, il ne s'avança pas et attendit qu'un nouvel employé apparaisse derrière le comptoir. Quand le réceptionniste en chef apparut, Bruce l'intercepta alors qu'il partait en direction de Jane et il lui demanda si Milton ERICKSON faisait bien partie des clients de l'hôtel et s'il était présent. Le majordome refusa sèchement de lui donner ces renseignements et il partit en direction de Jane.
De la même façon que son supérieur, le jeune réceptionniste était sorti de l'arrière-salle et s'était remis derrière son comptoir. Toutefois, Bruce n'eut pas le temps d'aller lui parler qu'un nouveau groupe de personnes s'étaient précipitées sur lui. Cette fois-ci, il s'agissait de trois policiers demandant à être guidés vers les chambres de Ray VERTOV et des personnes arrivées avec lui. Reconnaissant le nom d'un ancien membre de l'Académie de l'Invisible* et sans doute proche d'ERICKSON, Bruce dévisagea mieux les policiers et reconnu le Lieutenant STILHS. Étant donné qu'ils s'étaient déjà rencontrés chez le Juge BRADDOCK, Bruce arrêta l'agent en espérant que lui aussi se rappellerait que Bruce occupait une fonction judiciaire. Heureusement, ce fut le cas et il informa le directeur de l'agence d'avocats Sanctus que la police investiguait sur une affaire de meurtre dont Ray VERTOV était la victime et l'un de ses compagnons le meurtrier.
À ces mots, Jane, qui s'était rapprochée, fit part de sa surprise et de son incrédulité. Apprenant qu'il s'agissait là de la compagne de Ray VERTOV, les policiers lui permirent de suivre leur enquête et la menèrent vers la chambre de son amant. Bruce et Madeleine suivirent aussi la petite troupe et l'avocat en profita pour examiner plus avant les chambres des suspects avant de s'en faire sortir. Il n'y vit rien de notable mais ce ne fut apparemment pas le cas de l'enquêteur qui appela presque immédiatement son supérieur. Alertées par ce mouvement soudain des policiers, les deux femmes se précipitèrent vers ce qui devait être la chambre de Milton ERICKSON et eurent le temps de voir des documents écrits en Russe éparpillés sur le lit avant d'elles aussi être refoulées. Alors que la police continuait son travail à huis clos, l'avocat, la journaliste et la danseuse redescendirent vers le salon de l’hôtel.
Jane s'enquit de la présence de Bruce en ces lieux et de son étrange intérêt pour son compagnon et ses amis. Le directeur d'agence avoua qu'il était en fait à la recherche des anciens membres de l'Académie de l'Invisible* pour les informer de la demande d'annulation de leur héritage par Emmett BAXTER. Bien qu’interpellé à la base pour soutenir la démarche de réinterprétation du testament de Philip BAXTER, Bruce souhaitait en fait que le club se reforme et il était même prêt à (légèrement) puiser dans sa fortune pour que ce soit le cas. Cette annonce laissa les deux femmes de marbre même si Bruce proposait (à ses frais) d'aller en discuter plus longuement dans un établissement de standing plus élevé. De toute façon la discussion n'alla pas plus loin puisque les policiers redescendaient de l'étage avec plusieurs pièces à conviction et ils proposèrent à Miss WILLIAMS de les accompagner à la morgue pour identifier le corps de la victime assassinée.

La morgue se trouvant à l'hôpital, une voiture de police y emmena Jane alors que Bruce et Madeleine la suivaient dans le majestueux bolide du patron d'entreprise. Les deux personnes n'étant pas concernées par cette affaire, elles durent arguer être l'avocat et l'amie de Jane pour l'accompagner dans les sous-sol de l’hôpital. Bien leur en prit car à la vue du corps de Ray criblé de chevrotine, Jane s'effondra et Bruce dut la soutenir pour quitter la morgue.
____________
¹ Notamment du fait des nombreux secrets aux frontières du mystique qui la jalonnait.
² Ce qui n'était pas le cas.
* Club d'occultisme mis en place par le Pr BAXTER et dont les joueurs ont été membres.

Répondre

Retourner vers « Appel de Cthulhu "Le rejeton d'Azathoth" par Troll Traya »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités