Brainstorming

Image
Avatar du membre
Dr. Lecter
BenScottiste obstiné
Messages : 462
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Nantes

Brainstorming

Message par Dr. Lecter » dim. 13 août 2017 14:51

Tout ce qui concerne la proposition d'idées, personnages, aventures ou concernant le système.
Modifié en dernier par Dr. Lecter le dim. 20 août 2017 20:15, modifié 1 fois.
"Ne pas sous-estimer les qualités aérodynamiques du gobelin de base" Mode d'emploi du MJ: http://www.jdrvirtuel.com/viewtopic.php ... c0#p328862

Avatar du membre
Arkanson
Mini Beketois
Messages : 79
Enregistré le : mer. 11 mai 2016 20:49
Date de naissance : 11 sept. 1996

Re: The Sprawl

Message par Arkanson » lun. 14 août 2017 21:16

Même si ça paraît un peu tôt, en lisant le pdf, une idée m'est venue pour l'axe de la campagne. J'en parle maintenant parce qu'elle nécessiterait de la réflexion, mais en gros ça serait de faire une campagne "tour du monde", afin d'être véritablement dans du bac à sable. Pour développer un peu, j'ai eu cette idée en regardant le rôle driver (qui m'intéresse beaucoup, maintenant que je l'ai lu) ; on aurait une "base" (un aéronef énorme et mobile) ; à la Xcom 2 (évidemment pas aussi gros, mais un gros transporteur de troupe pour une petite équipe ça fait une base mobile) et on se promènerait sur le monde pour remplir notre objectif (à déterminer ensemble, je suppose que faire de l'oseille en est un bon).

Les avantages que j'y vois :
- une liberté "totale"
- un dépaysement pour les joueurs et le MJ (on pourra fréquemment changer de registre au niveau des endroits dans lesquels on évolue)
- une grande variété d'intrigues et de missions
- la possibilité de gérer un équipage, et donc avoir une pool de PnJ potentiellement "PJ" (pour changer de perso si le besoin s'en fait ressentir ou si c'est malheureusement nécessaire xD)

c'est probablement plus difficile à gérer qu'une campagne "sédentaire", mais je trouve l'idée intéressante et je trouvais ça judicieux de partager maintenant, même si tout est loin d'être fixé (si ça plaît, autant prendre ce facteur en compte au plus tôt si on veut définir l'univers).

Avatar du membre
Dr. Lecter
BenScottiste obstiné
Messages : 462
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Nantes

Re: The Sprawl

Message par Dr. Lecter » mar. 15 août 2017 12:12

Ca me fait plus penser à Rogue Trader qu'à The Sprawl ^^

Après ce n'est pas parce que l'action ne se déroule "que" dans une ville gigantesque que vous n'aurez pas beaucoup de libertés si c'est ce qui t'inquiètes. Le changement de registre et le dépaysement est assuré par la variété des missions et des corporations.

Résumer la structure de The Sprawl :
- Vous êtes des marginaux obligés de bosser pour les corpos pour survivre. Les missions sont le coeur de The Sprawl.
- Ce qui ne vous empêche pas de poursuivre des objectifs perso à travers ça et de créer une histoire, ou de créer vos propres missions en lien avec vos objectifs
- La Conurb, bien que gigantesque, est un enfer dont il est difficile de sortir (c'est l'un des "buts" possibles du jeu : réussir à amasser 20 Cred pour pouvoir se barrer et s'assurer la belle vie). Mais pleine d'endroits à explorer.

Le côté sandbox c'est plutôt comment vous vous démerdez, quel genre de jobs vous prenez et comment vous les faites, quels liens vous établiez avec quelles corpos, etc. Un point stable est important par rapport aux contacts et au système de "liens" avec les corpos. Ca restera très proche de ce que tu as pu connaître avec Cyberpunk2020.

Le sandbox a 3000 définitions aussi... Pour moi faut différencier exploration/ jeu sans scénario. Ici ce serait plutôt la 2e, l'histoire se crée librement.

Si en fait ce pitch ne te tente pas, et que c'est l'exploration qui te fait vraiment vibrer on peut toujours réfléchir pour Rogue Trader !
Mais comme je l'ai dit, une Conurb c'est une ville gigantesque avec pleins de millieux différents et si c'est important pour toi on peut carrément donner une grande place à la variable Exploration.
"Ne pas sous-estimer les qualités aérodynamiques du gobelin de base" Mode d'emploi du MJ: http://www.jdrvirtuel.com/viewtopic.php ... c0#p328862

Avatar du membre
Arkanson
Mini Beketois
Messages : 79
Enregistré le : mer. 11 mai 2016 20:49
Date de naissance : 11 sept. 1996

Re: The Sprawl

Message par Arkanson » mar. 15 août 2017 13:50

Ah mais le pitch me tente parfaitement ; mais l'univers est libre c'est pour ça que je proposais cette idée, sans pour autant vouloir absolument y adhérer ! L'idée maîtresse était la mobilité (campagne nomade, du coup ; en opposition avec une campagne sédentaire) ; comme si dans un medfan, on avait incarné un groupe de pirates / d'explorateurs en bateau. Rogue Trader, c'est un univers complètement différent, qui met plus en avant la campagne "nomade" je pense. The Sprawl m'a l'air assez neutre et polyvalent ; On peut très bien travailler pour une corpo et se déplacer de cornub en cornub pour ça ; sans pour autant bouger énormément (reprendre le format qu'on avait sur dark heresy, au final ; on fait un arc narratif sur une planète, on passe potentiellement à une autre pour un nouvel arc).

Je suis vraiment fan de toutes les options, sinon ; à force de jouer au jdr, je réalise que tous les cadres me plaisent ; c'est plus le groupe qui m'importe. En l'occurrence, là ça ira parfaitement !

Je ne m'inquiète vraiment pas au sujet des libertés ; depuis le temps que je fais des campagnes avec toi xD. Même dans une ville, on aura l'occasion de bien explorer je suppose donc je ne m'inquiète pas vraiment.

Avatar du membre
Dr. Lecter
BenScottiste obstiné
Messages : 462
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Nantes

Re: The Sprawl

Message par Dr. Lecter » mar. 15 août 2017 13:59

D'accord, l'idée du déplacement par arc me plaît plus, ça laisse le temps de développer chaque endroit. J'ai vraiment envie de tester le jeu by the book donc en commençant dans une ville, stable, déjà explorer celle-ci, la connaître, puis envisager une mobilité supérieure ensuite. Ca te conviendrait ?
Et je partirai du principe que les réseaux, liens, contacts, faveurs/rancunes se transmettront d'une ville à l'autre, en raison de l'hyper connexion.
"Ne pas sous-estimer les qualités aérodynamiques du gobelin de base" Mode d'emploi du MJ: http://www.jdrvirtuel.com/viewtopic.php ... c0#p328862

Avatar du membre
Arkanson
Mini Beketois
Messages : 79
Enregistré le : mer. 11 mai 2016 20:49
Date de naissance : 11 sept. 1996

Re: The Sprawl

Message par Arkanson » mar. 15 août 2017 14:39

Oui ; faut voir avec DT si l'idée lui plaît mais voilà.

Au pire, je pourrais commencer par un soldier, et ensuite amener un driver pour la mobilité en utilisant les opportunités du jeu (second personnage comme major advance). C'est pour ça que je voulais le proposer autant à l'avance ; au moins, ça permet de discuter d'un contexte autour de nos personnages compatible avec cette idée.

Du coup, on pourra jouer carrément by the book ; en même temps, j'vois pas pourquoi on devrait pas. C'est vraiment bien foutu je trouve.

Avatar du membre
Dr. Lecter
BenScottiste obstiné
Messages : 462
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Nantes

Re: The Sprawl

Message par Dr. Lecter » mar. 15 août 2017 15:54

Oui bonne idée ! ^^

Voilà mon brouillon, mêlant les idées d'Arkanson (et j'ai repris des tropes de Cyberpunk2020 ), celles de DT, les miennes et l'inspiration de Ghost in the Shell, la trilogie de la Conurb de Gibson, le jeu vidéo Remember Me, et en partie l'anime Psycho-pass.
J'ai changé quelques points surtout sur les Mégacorpos et l'économie pour rester dans le style Gibson.

Qu'est-ce que vous en pensez ? Est-ce que ça vous branche ? On verra les détails ensuite et vous pourrez créez vos propres corporations

Histoire
- ponçage progressif des droits sociaux jusqu'à obtenir un capitalisme caricatural, dans lequel les mégacorporations ont usé et abusé du système afin de servir leurs intérêts, jusqu'à ce qu'elles n'aient même plus à le cacher. Les Méga corpos ne font que prendre de plus en plus de place et arrêtent de tirer les ficelles depuis les ombres.
- les catastrophes climatiques se sont poursuivies et aggravées, entraînant des millions de réfugiés
- la montée en puissance ouverte des mégacorpos a entraîné quelques guerres intercorporatistes
- Les corpos ont décidé d'arrêter les frais, ont désormais un Code Corporatiste prohibant les guerres ouvertes ( avec quelques exceptions), ce qui les pousse à se taper dessus essentiellement dans l'ombre via des agents tels que vous.
- On serait quelque chose comme en 2087 (ni trop loin ni trop près, 70 ans me semble être un écart qui reste dans le genre)

Géopolitique
- [paragraphe Nation de DT} on n'a donc plus des Etats-Nations mais des Cités-Etats (qui selon l'emplacement géographique seraient des survivances de la nation en question) aux centres économiques majeurs. Ces Etats sont manipulés et en partie constitués par les Mégacorpos mais paradoxalement forment un garde-fou contre ces dernières en empêchant qu'une seule corpo domine tout un territoire. Cela évite également que les corpos puissent faire passer toutes les lois qui leur chante (même si une grande partie passe). Ainsi ces Etats forment l'ultime survivance des droits civiques et constituent un arbitrage entre les corpos, ils pourraient avoir la charge du Code corporatiste (toutes les Cités-Etats formant un Conseil Mondial).

- on pourrait en conclure que les territoires n'étant pas sous la juridiction d'une Cité-Etat sont selon les cas soit complètement sinistrés et abandonnés, soit le champs de bataille littéral de guerres corporatistes (autorisées en dehors des territoires des Cités-Etats, donc) pour une domination absolue et des bénéfices particulièrement juteux puisque les populations de ces zones n'auraient aucun droit ; soit des zones à autorité contestée mais pas ou peu en proie à la violence, et qui changent beaucoup de main et d'allure selon les développements économiques...

- Les Cités-Etats sont des putains de méga Conurbations (on joue à The Sprawl après tout ^^) et leur juridiction couvre un territoire important (survivances de l'Etat-Nation).

- Au sein d'une Cité-Etat, les mégacorporations ont des micro-territoires, des enclaves où elles appliquent une loi moins contrainte, une sorte de loi de propriété un peu délirante. Ces enclaves seraient probablement héritées du moment de la disparition des Etats-Nations. Via les luttes politiques et les manigances, les corpos tentent ainsi d'accroître ces propriétés, ce qui est très difficile. A terme, elles pourraient dévorer de l'intérieur complètement les Cités-Etats et se débarrasser de toute contrainte.

- La fonte des glaces, la pollution, les changements climatiques créent des conditions affligeantes de par le monde. Les pôles sont devenu le seul endroit de la planète avec un climat « sympa » et peu pollué.
- L'antarctique est désormais Antarctiqua, unique au monde, un immense territoire artificiel où les élites du monde entier et les mégacorporations cohabitent sans la juridiction de quelque Cité-Etat. Une clause de paix unique à ce territoire y empêche la guerre ouverte entre corpos. Libres de toutes contraintes, les mégacorporations y expérimentent le futur sous leur loi absolue et le délire des multi-milliardaires.

La lune est colonisée, c'est juste une sorte d'immense carrière infernale avec quelques laboratoires secrets et centres pour touristes très riches
Je vois bien de grosses banques en station orbitale

Culture et identité
idées de DT dans Nation et Langue. En outre, hyper-métissage de la population, le racisme n'existe plus. La culture d'entreprise aurait une place forte également (ex. Apple). Les discriminations sociales sont axées sur le fric, le niveau de vie, les implants.
L'anglais est la langue dominante d'occident, le chinois la langue dominante d'orient.
Tout le monde est bilingue mais les langues « nationales » persisteraient je pense dans l'usage courant, malgré toujours plus d'anglicismes et de transformations (qu'on ne va pas rôleplayer, parce que perso ça m'emmerde). Vu l'hyper mélange de la population, il est raisonnable de dire que les enseignements sont en anglais, et que c'est aussi la langue utilisée au travail pour tous les échanges, communications etc.. Mais je vois bien aussi un regain d'intérêt pour les langues en train de disparaître, effectivement, comme le français, peut-être une sorte de marque d'identité chez certaines Cités-Etats que de préserver une langue désuète en usage casual en parallèle de l'anglais

La population
La classe pauvre : tous les réfugiés et les plus pauvres peuplant les abords et quelques points des Cités-Etats dans d'immenses bidonvilles. Communautés directement basées sur les gangs, les lieux, ou des sous-cultures, voir des ethnies pour ce qu'il en reste (peut être chez un certain type de réfugiés et pauvres qui n'ont pas été exposés autant au métissage que le reste de la population). Va pour le féodalisme chez ceux qui sont en marge de la société, seul moyen de survivre.
Hormis les réfugiés, tous les chômeurs, tous ceux qui sont dans la merde, marginaux, etc.

La classe moyenne : tous les entre-deux. Allant du petit commerce perso à celui qui bosse pour une petite filiale ou corpo, ou avec un poste peu important. Reste relativement précaire, faut pas faire de vagues. Menacés en permanence par la robotique et les licenciements de masse.
Il n'y aurait plus de Facultés à proprement parler, plutôt des formations hyper spécialisées et professionnalisantes, avec entrée payante mais relativement accessible, le tout contrôlé par les corpos.
Au niveau du train de vie, il y a le wage slave, un train de vie qui te permet de vivre, d’avoir quelques divertissement et de partir une fois par an en vacance dans des destinations complètement aménagée pour le tourisme où les locaux ne vivent plus. Le monde entier de toute manière ne change que par le paysage naturel et certainement plus pour le paysage urbain. Le but des corpo restent de garder le wage slave dans les clous et dans l’idée qu’il pourra un jour partir deux fois par an en vacance et évoluer peu à peu. Ce qui est vrai, il aura une évolution dans sa vie, très légère mais il en aura une, principalement vis-à-vis des divertissements.


La classe supérieure, les vrais corporates: ceux qui bossent pour/dans une corporation d'un certain standing, ou une filiale importante. Vie en arcologie, dans les enclaves corpos et/ou dans les étages élevés des immeubles, très contrôlés mais disposant d'un confort et d'une sécurité largement supérieurs. Issus de familles aisées ou individus exceptionnels ayant obtenus des bourses. Carrière basée sur de grandes et très coûteuses écoles.
Mode de vie luxueux. Tourne beaucoup autour de l'entreprise. Il y aurait un code social incitant à rester fidèle à l'entreprise et donc privilégier ses produits, au moins dans ce qui fait la fierté de cette corpo.
Train de vie proche du wage slave mais amélioré (commencent là où un salarié de classe moyenne serait en fin d'une carrière réussie)
Les scientifiques, développeurs etc seraient parmi les employés les plus précieux en raison de leur potentiel d'innovation.


Economie

Tel un écosystème, il y a des prédateurs et des proies, des gros bestiaux et des minuscules, tous étant utiles d'une certaine façon. Les géants des géants, le sommet des mégacorporations dominent le monde, possédant (en comptant leurs filiales) environ 70% des parts du marché mondial. Les places tournent souvent, et les corpos ne sont pas des entités stables, tout au contraire ; les filiales d'une même corpo se bouffent entre elles et récupèrent la moindre place libérée par les échelons supérieurs (ou inférieurs). Certaines conquérantes ont acquis une place de choix, une spécialité dans certains domaines, mais le monopole n'est jamais assuré. La concurrence est omniprésente et d'une certaine manière nécessaire à ce darwinisme économique sans fin. Pour chaque type de produits, il y a toujours au grand minimum deux adversaires dans l'arène.

L'économie souterraine tient une place importante, à hauteur d'au moins 30% du PIB. En effet, presque toutes les corpos sous-traitent en masse, donnant indirectement du travail aux classes pauvres et moyennes non par charité mais pour des bénéfices optimaux. Ces circuits permettent aux corpos une adaptabilité extrême à l'offre et à la demande, au grand détriment des employés au bout de la chaîne qui se retrouvent à la rue du jour au lendemain selon les besoins en main d'oeuvre. Certains de ces travailleurs sont pourtant qualifiés, et parfois arrivent à se démerder pour trouver un travail plus officiel et sécurisant.

Concernant les petits commerces, ils sont nombreux mais servent tous les corpos, aussi bien sous formes de chaînes franchisées que de commerces apparemment indépendants mais en réalité rapportant des bénéfices à quelque corpo profitant de ce circuit auxiliaire. On peut supposer que les autres commerces sont soient trop petits pour attirer l'attention des corpos, soit contraints de s'y soumettre, soit détruits.

Tout est sacrifié sur l'autel du pouvoir d'achat.


SECURITE
Forces : polices privées signant des contrats avec les Cités-Etats, je vois bien une corpo-police par Secteur de la ville, voir sous-secteur (afin de ne pas donner le pouvoir à une seule, tout en maintenant une cohérence d'action, méthode, etc par territoire). Les flics de base sont souvent corrompus, ont un équipement moyen dépendant du degré de dangerosité du secteur où ils se trouvent (typé CRS Pour les zones craignos et flic classique/gendarme pour les endroits plus sûrs). En cas de fusillade ou autre merde du genre déclarée par une patrouille, forces plus musclées et entraînées à disposition rapide.
Enfin quand il y a une grosse urgence, forces spéciales hyper-entraînées (cf. DT) sont déployées. Ces dernières seraient hyper-contrôlées, certainement issues de plusieurs corpos différentes et surveillées par l'Etat. Une section spécialisée est le Psychosquad, pro dans la neutralisation d'individus fortement augmentés et de cyborgs.

Surveillance :
Tous le monde est pucé à la naissance. Ne pas être pucé, c’est être sans identité, criminel, sans vie. Lorsqu’on est pucé, on est traquable via Géolocalisation en permanence. Le tout offre un sentiment de sécurité aux wages slaves. Et cela offre aux forces de sécurité une manière de retrouver très facilement les débutants dans le crime qui ont eu la mauvaise idée de faire une connerie en étant encore pucé. En effet, je vois bien la sécurité pouvoir traquer le passage de toutes les puces étant passée par une zone donnée et pouvoir savoir en cas de litige qui est passé à partir du moment où il est pucé. Les caméras de surveillances auraient d’ailleurs un détecteur de puce immédiat, ce qui rend le retrait de la puce la première étape de tout criminel.

Des détecteurs de stress global seraient présents dans toutes les zones bien régulées, ils seraient capable d'indiquer un « stress topographique » signifiant que quelque chose de foireux ou une personne « dangereuse » serait présente dans un lieu donné (même si ne peuvent identifier directement la personne en question). Facilite la tâche des flics, qui vont vérifier. Les personnes trop « stressées » seraient contrôlées, et potentiellement emmenées directe chez un thérapeute si jugé nécessaire.
La définition de stress serait très vague, englobant tout ce qui est potentiellement déviant. Ce calcul se ferait à partir des données de connexion de chaque personne.
Les bons criminels auraient donc aussi des méthodes poussées pour camoufler leur « stress », incluant probablement un truchement des informations de connexion à leur sujet.

Protection informatique d'une Cité-Etat :
 Trois serveurs externe reliés à un central avec une nécessité d’activation d’autorisation de la part des trois serveurs externe posté en triangulation autour de la zone de contrôle pour prendre contrôle du central qui ne peut pas émettre l’autorisation sans recevoir celle des trois externes sachant que ce sont les trois externe qui peuvent émettre l’autorisation et on ne peut pas hacker les autorisation depuis le central. Ca fait qu’en cas de volonté de piratage, il faut pirater les 3 externes souvent aux abords du territoire contrôlé (on peut imaginer une ville là) en forme de triangle et le central en plus de ça. Si le central peut etre pirater à distance (mais très difficilement), les trois externes, nécessite une présence physique étant donné qu’ils sont externes et donc dérouté du système et que le cental est le seul lien mais ne peut émettre 0 autorisation envers eux. Ca fait que ceux qui voudrait prendre le contrôle administrateur de l’ensemble du réseau d’une ville devrait etre à trois endroits en meme temps et réussir une infiltration physique et informatique extremement difficile car le tout est bien gardé bien entendu. Ca reste possible, mais très difficile vous vous en doutez. Cela ne veut pas dire qu’il faut faire ça pour pirater une caméra, mais pour shutdown le système d’une ville entière ou une autorisation administrateur sur toute la ville passerait par là. Et puis ça serait probablement de courte durée, car un administrateur supplémentaire, les méga corpo ont de bons hacker aussi et le détecterait. :p 

ENERGIE

Au bout d’un moment, le manque de pétrole et le climat aurait fini par être un problème, meme pour les corpo. Les avancements du début-mi année 2000 aurait permis une transition majoritaire vers le renouvelable. Je vois bien quasiment tous les hauts bâtiments être recouvert de panneau solaires, les campagnes blindées d’éolienne moderne et d’énormes machines récupérant l’énergie des marées le long des côtes. Le tout permettant de fournir l’énergie pour l’ensemble du monde. Après je vois l’accès à l’énergie moins facile pour tout le monde, les engins électroniques comme les ordinateurs de poche, téléphone, aurait des générateurs solaires indépendant et seul les wage-slaves/ceux ayant de l’argent pourrait s’offrir une électricité constante pour le reste. Dans les slums, c’est la galère absolue hormis en ce qui concerne les ordinateurs/portable qui se recharge d’eux-mêmes. Ca dépend des endroits, mais je vois bien les pires endroits de la terre éclairé de nouveau à la lanterne dans les maisons/bidonvilles. L’éclairage de rue, quand il n’est pas dégradé est tout de meme assuré, comme l’accès à l’eau courante (qui n'est pas toujours potable).




LE RESEAU, LA MATRICE, LES REALITES
La plupart des gens ne possèdent même plus d'ordinateurs, mais des terminaux. Avec des réseaux massifs de milliards d'ordinateurs et de cyber-cerveaux la population partage désormais une base de données d'informations en commun. La quantité de connaissances partagées sur Internet s'est accrue exponentiellement. Sans noyau central, le Net est désormais alimenté par les cerveaux des utilisateurs cybernétiques y accèdant chaque jour. L'information n'est plus transférée par câble mais par des satellites et des antennes relais. Il n'y a plus d'endroit sur Terre qui ne soit couvert par le Net.


Cyber-cerveau
Il y a eu les ordinateurs portables, puis les smartphones, puis les terminaux portables et implantés et désormais, le cyber-cerveau. Ce dernier consiste en trois implants essentiels, un directement connecté au tronc cérébral, le second au niveau des yeux et le troisième au niveau auditif.

Grâce à cela, la personne est connectée absolument en permanence au Net et à la réalité augmentée, donnant continuellement en surimpression visuelle et auditive des informations sur l'environnement, à partir de données du Net et souvent via des applications. Pour naviguer sur internet, un « écran » apparaît dans son champs de vision, qui réagit de façon tactile et n'est visible que par la personne en question sauf si elle active le partage d'écran.
Il est aisé d'enregistrer tout ce que voit et entend la personne, comme une vidéo classique mais avec vue à la première personne hyper-immersive. Les gens enregistrent ainsi leurs souvenirs, et les stockent sur des périphériques ou dans le Cloud.

La personne reçoit les appels directement dans sa tête (mais doit répondre oralement).
Elle peut plonger dans des vidéos immersives tout en marchant dans la rue, un écran latéral l'avertissant des obstacles ou communication éventuelle (quelqu'un est en train de vous parler ; attention passage piéton...), ou bien elle peut régler la transparence de l'image et le degré d'isolation sonore par rapport à l'environnement.

Cette connexion permanente va de pair avec des cookies qui restent dans le terminal cérébral et facilitent le fonctionnement des applications en recueillant par exemple des informations physiologiques poussées. Des applications gentiment obligatoires, comme celles surveillant la santé et le stress du sujet ; aux applications variées permettant par exemple de repérer toutes les nouveautés alentours, ou analyser schéma de mode du jour dans la rue et proposer les adaptations vestimentaires, etc.

La réalité virtuelle
Il faut un implant spécifique pour pouvoir s'immerger complètement dans la Matrice et alors agir à la vitesse de la pensée. Plus aucune conscience corporelle, il ne reste plus que cette réalité alternative.
Les implants permettant de vivre des enregistrements de réalité sont très courants. Ceux qui permettent de les enregistrer sont déjà beaucoup plus chers.
Les implants permettant d'accéder à des forums en réalité virtuelle sont également très courants, avec possibilité de personnaliser son espace, etc. Idem pour les jeux vidéos. En revanche implant permettant d'accéder à la Matrice dans son ensemble en réalité virtuelle sont spécifiques aux informaticiens, aux télétravailleurs des grandes corpos et aux hackers (Jack in) et accorde une rapidité de manipulation incroyable.

Les stimulations en réalité virtuelle sont généralement bridées, particulièrement concernant la douleur ou les traumatismes. En effet, un film en RV permet soit d'être en état fantomatique assistant à la scène comme si vous y étiez, soit de vivre la scène à travers l'un des acteurs, accédant alors à ses émotions. Les acteurs aujourd'hui sont sélectionnés pour leur capacité à se mettre dans leur rôle et à ressentir comme leur personnage (quitte à les aider un peu avec des injections, stimulants de toutes sortes...), et les films ont tendance à être « réels » : le sexe, la violence sont vrais (dans une certaine mesure).

Le low-tech
Ceux qui n'ont pas de cyber-cerveau peuvent quand même avoir accès à la réalité augmentée avec des lunettes, des écouteurs, des gants et une montre-terminal, mais c'est ringard et beaucoup plus limité.

Les plus retardés n'ont que la montre-terminal, et pianotent sur son écran holographique qui leur indiquera la réalité augmentée, mais de manière beaucoup moins efficace.

Sans cyber-cerveau il n'est pas possible d'accéder à la réalité virtuelle ou aux enregistrements totalement immersifs ni de bénéficier des applications de sécurité (contrôle santé et stress), ce qui est très mal vu et même interdit dans certains endroits.

Les cyber-cerveaux varient grandement en qualité, capacité de connexion, stockage, enregistremetn...
La majorité de la classe moyenne possède aussi un cyber-cerveau, quitte à s'endetter pour.

Les abus
Les gens avec un cyber-cerveau ont des pubs dans leurs rêves, et les cookies implantés ainsi que les applications (dont nombre utilisent les enregistrements/données visuelles et auditives) permettent une surveillance extrême des individus.

Apparition de troubles mentaux liés à la surconsommation de données et enregistrements : confusions mémorielles et de personnalité.

Il est désormais possible pour un hacker de pirater la perception d'une personne ayant un cyber cerveau. Mais aussi, avec beaucoup de talent, d'altérer sa mémoire. Les plus doués, en jouant sur la mémoire et les extensions cognitives, parviennent même à modifier la personnalité.

LES IMPLANTS ET AUGMENTATIONS

Quête permanente des mises à jour, nouvelles applications, etc pour le cyber-cerveau, avec particulièrement tout ce qui va permettre de rendre plus intelligent, plus perceptif, plus connecté (nombre de sites suivis, flux RSS...) et d'accroître la mémoire.

A côté de ça :

la classe supérieure dispose assez facilement d'implants supérieurs et qui facilitent aussi grandement leur travail. Il y a toujours une compétition pour l'intelligence, la perception, la mémoire, l'athlétisme...

La classe moyenne possède des implants axés sur leur performance au travail en priorité, puis d'implants les rendant plus cools.

La classe pauvre a des implants orientés sur la survie, et le cool.


Pour tout le monde, il est considéré comme bien d'avoir des bras cyber, par exemple, parce que plus facile à entretenir que la chair, moins vulnérable, moins fatigable, plus facilement programmable et donc spécialisable, rassurant aussi parce que preuve de force (moins facile à blesser, plus facile de blesser), etc.

Les implants les plus courants concernent donc le Net, la coolitude et aussi la protection contre l'environnement (filtres anti-pollution).

Le cyberware reste quelque chose de franchement coûteux. L'arrivée du bioware se fait mais concerne vraiment l'élite des élites ; autrement c'est plutôt orienté santé (greffes).

Il y a des cyborgs complets mais ils sont hyper rares OU de qualité douteuse (le ganger qu'a réussi a tout se remplacer)
Il y a des androïdes mais en circulation limitée, encore expérimental

Il y a des IA, de petite et grande envergure, toutes surveillées par la Police de Turing.

SANTE MENTALE
L'abus d'implants et de consommation virtuelle ou de données peut engendrer la nouvelle maladie mentale, la cyberpsychose.

Par ailleurs, la population est hyper surveillée et des systèmes analytiques dans le cyber-cerveau sont conçus pour repérer des schémas (à travers ce que fait, visionne et recherche la personne) menant à la dépression, la criminalité, la déviance. Beaucoup suivent des thérapies semi-obligatoires (s'ils ne le font pas, sont fichés comme anti-sociaux et perdent leur emploi, leur appart, etc...).
Les contrôles de niveau de stress sont omniprésents.

Couplés avec les puces, bien physiques et qu'on peut difficilement pirater, cela fait un système de surveillance très efficace.


DIVERTISSEMENTS ET LUXE
Classes inférieures et moyennes :
enregistrements RV
Vidéos immersives
Forums, jeux vidéos RV
La classe inférieure se contente beaucoup de vidéos immersives tandis que la classe moyenne préfère la RV (mais utilisent les vidéos immersirves sur le chemin du travail ou n'importe quand elle ne peuvent pas plonger en RV puisque ça induit une complète déconnexion de la réalité).

Le nouveau luxe, aussi appelé le luxe d'expérience, concerne la classe supérieure et les audacieux de la classe moyenne (je vais escalader cette tour et m'enregistrer). Ils vivent des événements extraordinaires, qui sont enregistrés et que les masses revivent artificiellement, permettant à ces dernières de se suffire de leur quotidien minable grâce à ces émulations de quotidien palpitant.

Les classes supérieures sont de fait moins accros à la RV puisque leur quotidien est agréable, dicte le monde et qu'on veille très soigneusement à leur confort.


VIE URBAINE

Grande désorganisation, tout qui pousse dans tous les sens sans forcément beaucoup de cohérence (getthos à un pâté de maisons d'une enclave corpo), il y a des slums complètement abandonnés par les autorités et aux abords des Cités-Etats de grands bidonvilles, véritables jungles modernes.

Une grande part de la population est ingérable et tout simplement abandonnée, c'est celle qui se retrouve dans les bidonvilles, les getthos, les zones de non-droits...

Un semblant d'organisation est donné par la division en Secteurs. Certaines parties sont séparées par d'épais barrages (ex. entre le bidonville géant et la cité même).
Le déplacement urbain se fait surtout à pied et via d'omniprésents services de transport commun. Seuls la classe supérieure à le luxe d'éviter la proximité induite par la surpopulation.
Les plus pauvres bougent peu, préférant la protection de leur quartier.

Du béton partout, cotôyant les superbes structures corpos, les machines récupérant l'énergie thermique, solaire et hydraulique.

VILLE : néo-Paris. Visage changé à cause de la folie de l'urbanisation et d'une guerre (européenne ou de corpo, peu importe) ayant causé la reconstruction d'un bon pan de la ville.

Climat schizophrène : chaleur nuageuse, soleil implacable, froid acide, pluies tièdes. Part de la ville inondée à cause de la montée des eaux, dérèglements climatique...
Pas d'animaux, pas de parcs (sauf intérieurs, en arcologie)

ARMES
Circulent surtout dans les slums etc. Régulation ailleurs, mais tellement de flics corrompus...
C'est surtout dans les quartiers chics qu'il est difficile de passer en raison des nombreux contrôles.
"Ne pas sous-estimer les qualités aérodynamiques du gobelin de base" Mode d'emploi du MJ: http://www.jdrvirtuel.com/viewtopic.php ... c0#p328862

Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2180
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Re: The Sprawl

Message par DarkTenebross » mar. 15 août 2017 16:27

Hop petit message rapide pendant ma pause,

Je suis plutôt contre le fait de bouger Arkanson ! Rester dans une ville ça me plairait.

L'ensemble de ce que tu as écris/repris me va Lecter, même si j'ai un doute sur la cohérence d'un monde toujours surpolué, pour moi, c'est un problème qui aurait fini par être réglé par obligation (car on est trop en dette sur les ressources naturelles et même si le Capitaliste est stupide, il est pas suicidaire au bout d'un moment). Pour toutes la partie Cyborg/android, je ne m'y connais pas assez pour donner un avis, ça fera la partie fantastique pour moi donc ça ira :P.

Comment est géré l'évaluateur de stress de quelqu'un qui regarde un film d'horreur en pleine rue ?

Pour Néo-Paris : Ca pourrait m'aller, mais je suis un Parisien qui connaît excessivement bien la ville et qui la fréquente tous les jours, un Dubai, Hong Kong, Singapour voir ex-USA/Canada m'aurait un peu plus dépaysé, voir avec Arkanson.
Parties actuelles :
Lundi [MJ] Deadlands Reloaded
Mercredi [PJ] The Sprawl (Cyberpunk)
Dimanche [PJ] Deadlans Reloaded

Avatar du membre
Arkanson
Mini Beketois
Messages : 79
Enregistré le : mer. 11 mai 2016 20:49
Date de naissance : 11 sept. 1996

Re: The Sprawl

Message par Arkanson » mar. 15 août 2017 17:28

Pour régler le souci de pollution, faudrait développer sur les guerres intercorpos. Avoir un monde moins peuplé, c'est avoir un monde moins pollué (au niveau de la consommation de ressources, je crois que c'est ce dont tu parles DT) ; il "suffirait" de dire qu'une partie du monde a été nuke durant la guerre (l'Inde et ses potentiels milliards d'habitant par exemple, sont des gros consommateurs/pollueurs actuellement). Pour justifier que c'est pas une hécatombe totale : des corpos se sont affrontées, l'une a pris le contrôle informatiquement des silos nucléaires du pays et a fait pété leur armada dans leurs silos. Les systèmes étaient gelés par des virus/attaques informatiques dont pas de riposte.
ça justifierait cette obligation de paix. On repasserait à 5-6 milliards d'habitants sur terre (la surpopulation globale, c'est vraiment un gros problème). La surpopulation urbaine serait expliquée par l'automatisation de l'agriculture ; on détruirait tous les villages pour exploiter chaque parcelle de terrain. Il n'y aurait rien en campagne, à part des champs là où la désertification n'a pas fait son effet.

pour justifier l'ambiance dégueulasse du coup, la guerre nucléaire ça aide puisqu'elle serait maintenant expliquée par deux points :

- les retombées nucléaires causées par la guerre. Même en cas d'hécatombe nucléaire d'ailleurs, le pire des scénarios, si on se base sur la carte stratégique actuelle et les cibles probables des tirs de missile, l'hémisphère sud serait encore viable (personne ne nukerait l'Afrique, en fait) ; mais un refroidissement de l'atmosphère se ferait ressentir à l'échelle globale (y'aura un hiver nucléaire dans l'hémisphère nord). Là, on parlerait juste d'une région géographique (pour reprendre l'exemple, l'Inde) ; mais où le nombre de missile a été tel que les radiations se font encore ressentir aujourd'hui et que des nuages radioactifs et retombées acides en proviennent. Ces retombées auraient un impact relatif sur la température globale ; elles auraient tempéré le réchauffement climatique. Le taux de cancer aura juste fortement augmenté, mais l'atmosphère n'est pas toxique et les champs restent exploitables (tu vas juste manger des plantes irradiés et bourrées d'ogm si t'es pauvre ; alors que les riches mangent les trucs cultivés sous terre).

- le réchauffement climatique, causé par la pollution intense jusqu'à la transition écologique (les cycles de Milankovic jouent probablement aussi). La fonte des glaces s'est effectuée ; mais également la désertification (les déserts avancent naturellement et tranquillement ; et c'est favorisé par le réchauffement climatique). Les climats (et les écosystèmes, dans une certaine mesure) se seraient déplacés. Genre, la côte d'Azur ressemblerait à la côte marocaine alors que celle ci serait devenue un désert.

Je ne suis pas climatologue, mais voilà, j'ai beaucoup lu à ce sujet et ça permettrait de rendre l'univers plus cohérent, non ? ça reste une suggestion mais voilà.
Je suis assez d'accord du coup avec DT au final ; un monde complètement pollué, c'est pas envisageable parce qu'il faut nourrir les gens ; même avec des cultures souterraines de fou, c'est juste énorme la quantité de ressources dont a besoin l'homme et il pourra difficilement tout trouver sous terre, même avec des moyens technologiques avancés.

Au passage, faudrait pas oublier de parler des I.A ; dans ce type d'univers, c'est pas mal important (en plus, c'est d'actualité, avec Musk qui veut à juste titre poser des limites au développement des I.A)

Avatar du membre
Dr. Lecter
BenScottiste obstiné
Messages : 462
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Nantes

Re: The Sprawl

Message par Dr. Lecter » mar. 15 août 2017 19:13

- Je suis plutôt pour rester dans une ville aussi. Un driver Arkanson aurait plein de possibilités malgré tout, oublie pas les drones ! Et si y en a un dans l'équipe forcément ça donnera des missions liées à ça aussi, ta bagnole restera pas au garage. D'ailleurs on peut dire que c'est vraiment dans les centres urbains que y a moins de voitures mais je vois toujours pas mal de trafic dans la périphérie.

- Pour la ville, on peut dire Hong-Kong, ça me va.

- Niveau pollution, je pensais pas à un truc démentiel, juste comme le nôtre en un peu avancé. Dans les grandes villes, on manque déjà d'air sain, je suppose que ce serait pareil en légèrement accentué. Et la conversion au renouvelable aurait empêché que ça empire trop. A côté de ça, fonte des glaces et désertification, forcément. Les implants filtres c'est juste pour éviter d'avoir un cancer du poumon précoce, quoi. Pour rester dans l'ambiance cyberpunk classique, climat plutôt pluvieux (pas tout le temps mais beaucoup).
Ou on peut prendre l'idée de la guerre nucléaire. Tout me va sur ce point franchement, comme vous voulez, j'aime juste l'esthétique de Blade Runner et Remember Me avec le ciel sombre, la pluie, les inondations.
EDIT : j'aime bien la justification de la surpopulation urbaine par la surexploitation des campagnes. Pour moi ce que tu présentes Arkanson se tient bien

- Les IA : il y en a, beaucoup de "petites" qui sont derrière les applications et nombre de services liés au net. Quelques unes beaucoup plus conséquentes, sans doute même avec une réelle intelligence voir conscience, pour le trading, la manipulation de données à échelle macro, etc. Mais TOUTES sont hyper fliquées par la police de Turing qui veille à ce qu'elles ne dévient pas d'un pouce de leur fonction.
Les androïdes expérimentaux sont justement le coeur de projets de nouvelles IA, limitées mais conscientes.

"Comment est géré l'évaluateur de stress de quelqu'un qui regarde un film d'horreur en pleine rue ?" bonne question ! stress non-pertinent, le type n'émettrait pas de stress. Sauf s'il devient réellement paniqué. Un sursaut ou un peu d'angoisse ne provoqueront rien. Si la moitié de la rue sursaute en même temps, par contre, il y aura une alerte de stress topographique.
L'application de contrôle serait assez fines pour discriminer si le stress est pertinent ou non.
"Ne pas sous-estimer les qualités aérodynamiques du gobelin de base" Mode d'emploi du MJ: http://www.jdrvirtuel.com/viewtopic.php ... c0#p328862

Répondre

Retourner vers « Cabinet de Curiosités par Dr. Lecter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité