Présentation des PJs

Image
Répondre
Avatar du membre
Tuorin
Farfadet Garou
Messages : 61
Enregistré le : mar. 14 juil. 2015 23:31
Date de naissance : 20 mars 1991
Localisation : Dans une forêt...en attente de wifi

Présentation des PJs

Message par Tuorin » jeu. 16 mars 2017 01:21

Bonsoir,

Je vous laisse ici présenter votre personnage.
Poster son background etc. :)

Si vous voulez garder la surprise, vous pouvez mettre la présentation après la 1e partie de ce vendredi^^

Mouetto
Beta Cygni en Toge blanche
Messages : 13
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 23:26
Date de naissance : 01 déc. 1990

Re: Présentation des PJs

Message par Mouetto » jeu. 16 mars 2017 07:41

Salut !
Tout d'abord j'ai bien reçu ton mp . Merci de commencer plus tard c'est sympa
Ensuite concernant mon perso . Je racontera son BG oralement vendredi soir avant d'en faire un copier/coller plus tard .
Je pense que la notion de surprise est importante lors du commencement d'une partie .
A vendredi tout le monde

Cordialement,

MOUETTO

Lupus
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 5
Enregistré le : dim. 12 mars 2017 03:48
Date de naissance : 13 sept. 1996

Re: Présentation des PJs

Message par Lupus » ven. 17 mars 2017 15:03

De même pour moi !
Je mettrais le background ici après la partie de ce soir.

Lupus
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 5
Enregistré le : dim. 12 mars 2017 03:48
Date de naissance : 13 sept. 1996

Re: Présentation des PJs

Message par Lupus » sam. 18 mars 2017 02:51

Voici donc après cette bonne partie le fameux background de Rashadur Myastan

Image

Je suis né il y a de cela 26 hivers maintenant dans un petit village paisible proche d'une rivière ou y vivait une assez grande communauté humaine agricole.
Je fait partie du clan Myastan dont ma famille dans ce village n'est qu'une pâle représentation de ce clan.

Dès mon jeune âge je me suis lié d'amitié ou plutôt je me suis pris de curiosité pour les autres races là où mon père voulait toujours que je reste à l'écart. Mais il n'en fut pas de son bon vouloir, j'ai toujours eu de mauvaises relation avec mon père en cela. Plus grande encore fut sa déception quand dès mon plus jeune âge je montrais des caractéristiques innées pour la magie. J'ai vécu avec l'image d'un père déçu de moi et pendant longtemps je ne compris rien à ses raisons.

Malgré cela j'avais de bons amis et les années passèrent jusqu'au jour où le village fut attaqué par des monstres que je ne saurais reconnaître encore aujourd'hui. C'est la guilde des aventuriers qui sauva mon village in-extremis laissant mon père mourrant. J'héritais de tous ses biens dont sa fameuse pipe en bois noir qui était la chose la plus importante selon lui. Et c'est ce jour là que je découvris la vérité sur ma famille: Il y a de cela des lustres ma famille a fait partie des adeptes de Tiamat et était l'une des familles les plus puissantes sous son règne, des mages et des guerriers puissants en furent issus...mais liés à un mal des plus profond.
Dès cet instant je me suis mis à douter de l'intégralité de mes capacités magique et de ma nature, est ce que le passé allait-il me rattraper?

Afin d'en apprendre plus je me suis donc engagé un peu plus dans la magie avec l'espoir également de rejoindre la Guilde des Aventuriers qui me permettrait j'en suis sûr d'en découvrir plus sur les démons de mon passé.

Après avoir quitté le village il y a de cela six ans j'ai intégré l'Ecole des Arcanes, où je fut formé aux secrets des arcanes de la magie. Je fut un élève des plus studieux, avide de connaissance et de la moindre bribe d'information sur mon passé. Au bout de 3 ans l'un long apprentissage je m'en suis allé sur mon propre chemin. Découvrant le monde et ses secrets je me suis découvert un aspect sombre de ma personnalité si je puis dire: le besoin de racheter ma famille et pour cela je me suis entrepris à traquer des monstres et autres créatures. Bien que mes expériences furent rarement fructueuses j'en appris beaucoup sur les religions du monde et son histoire, et cela presque autant que durant mes classes.

Il y a un an j'ai réussi à rejoindre la Guilde des Aventuriers retrouvant par la même occasion mes amis d'enfance qui partageait ce même rêve. Mais la joie fut de courte durée , après quelques mois elle fut dissoute à la suite d'une horrible trahison. Nous nous sommes alors mes amis et moi regroupé et nous sommes allé par monts et par vaux jusqu'à ce qu'un beau jour nous mîmes d'accord sur le fait de recréer cette guilde auquel nous tenions tant et c'est ainsi que notre histoire débuta...
Modifié en dernier par Lupus le dim. 19 mars 2017 17:47, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Aramid
Initié Actarusien
Messages : 26
Enregistré le : ven. 17 juin 2016 19:15
Date de naissance : 24 sept. 1995

Re: Présentation des PJs

Message par Aramid » sam. 18 mars 2017 03:21

De même, voici le background de Gulkan Battlehammer.
Image Né dans un petit village, mon enfance n'a pas été très intéressante. Fils unique d'un couple de petit marchand, j'ai été confié très jeune au forgeron du village, Thorne, un humain qui, lui, commençait à se faire vieux. C'est lui qui s'est chargé de m'apprendre l'art de la forge, évidemment, mais c'est aussi grâce à lui que je suis ce que je suis. Il m'a appris à devenir plus indépendant et à ne pas aller trop vite en amitié. Il ressemblait un peu à un nain sur certains aspects quand j'y pense.

Puis vint ce que j'appelle aujourd'hui l'incident, et la guilde des aventuriers qui sauva notre village. C'est ce jour-là que j'avais trouvé ma voie. J'ai toujours voulu aider et protéger notre village, mais l'incident m'a fait entrevoir la largeur de cette tâche. Si l'on chasse un prédateur, le village vivra en paix plusieurs jours, mais si on chasse la meute, le village vivra tranquille plusieurs mois. Et c'est ce que faisais la guilde des aventuriers, chasser les menaces dans leur ensemble. C'est aussi ce jour que moi et mes amis avons décidé que nous la rejoindrions, un jour ou l'autre. Mais avant ça, il allait falloir que l'on murisse encore un peu, et que nous nous séparions, le temps de trouver avec exactitude nos voies respectives. Pour ma part, j'avais décidé de rejoindre la garde d'une cité voisine.

La vie au sein de la garde était plutôt monotone et basculait entre entraînement, patrouille et caserne. Mais quelque chose brisa la routine, un évènement qu'aujourd'hui je n'hésite pas à qualifier d'étonnement amusant ! Durant une patrouille à l'extérieur de la ville, je m'étais éloigné de mon groupe après avoir entendu quelque chose d'étrange et m'enfonçait petit à petit dans la forêt. J'étais tellement absorbé par cet évènement que j'en avais oublié d'appelé mes coéquipiers et que j'avais parcouru une distance non négligeable, suffisante pour que je perde mes repères ! Comble de l'ironie, ce qui m'avait amené jusque-là n'était autre qu'un petit animal qui s'était enfui en nous voyant ! J'étais donc seul et perdu dans une forêt, sans rien pour me repérer. Je mis à profit les quelques compétences de survies que les instructeurs m'avaient inculqués, espérant tenir jusqu'à tomber sur un village ou même la ville. Il ne fallut finalement que quelques jours avant que je tombe sur un chasseur, qui avait d'ailleurs failli me tirer dessus, qui me raccompagna jusqu'à son village, non sans se payer ma tête. Il s'avéra que j'avais tourné en rond et que je ne m'étais que peu éloigné des zones civilisées, puisque je n'étais qu'à quelques heures de la cité. Maintenant que j'y pense, ce doit être à cause de ça que je n'aime pas les forêts… Il y eu cependant beaucoup plus intéressant durant ma carrière, notamment il y a un peu moins de deux ans.

Un petit groupe de bandit sévissait en ville depuis plusieurs jours mais on ne comptait que quelques larcins de faible importance, surtout des vols de produit de premières nécessités, que ce soit des vêtements ou de la nourriture. Aucunes des victimes n'avaient été blessé, du moins pas de façon notable, et il s'agissait le plus souvent de bourgeois qui dramatisait la moindre coupure. Nous n'avions que peu d'information sur les criminels et les témoignages étaient souvent confus voir contraire. Certains disaient que les bandits étaient terrifiants, fort, grand et armé d'épée, d'autres qu'ils n'avaient que la peau sur les os et n'avaient que des couteaux, et dans la rue, on disait qu'ils étaient des gobelins cambrioleur. Nous savions cependant une chose : ils suivaient un modèle bien précis. Ils ne s'attaquaient jamais à la même rue deux fois de suite et ne repassait jamais dans la même maison. Certaines victimes avaient remarqué des ombres suspectes dans la nuit quelques jours avant les crimes, laissant penser qu'ils faisaient des repérages avant chaque cambriolage, et donc qu'ils étaient surement organisés. Nous avions de fort soupçons sur la prochaine maison qui allait être ciblé, et potentiellement quand elle serait cambrioler, et nous mîmes alors en place notre plan d'attaque.

Nous étions divisée en deux équipes, la première était dirigée par Kedgan, un humain qui aurait plus sa place dans une compagnie de mercenaire que dans la garde, et la seconde par moi-même. L'équipe de Kedgan devait jouer le rôle de rabatteur et s'assurer que les voleurs partiraient dans la bonne direction, puis mon équipe devait les embusqués et les capturer. Le début de l'opération fût une réussite, nos déductions étaient les bonnes et ils foncèrent droit dans l'embuscade, bien que Kedgan les ai perdu de vue sur le chemin. Lorsque nous avons tenté de refermer le piège, ils se sont immédiatement dispersés, et nous avons dû faire de même. Je me suis donc retrouver moi, un nain garde, à poursuivre un humain aux vêtements rapiécés dans les ruelles de la ville. S'il n'avait pas commis une erreur et n'était pas allé se coincer dans un cul de sac, je ne pense pas que j'aurais pu le coincer tellement j'étais essoufflé. Mais c'est là que les choses se sont compliquées.

Le criminel avait surement le même âge que moi, bien que beaucoup moins bien conservé, avait sorti une dague, visiblement en mauvais état, et me menacer avec alors qu'il tentait de trouver une solution. Il faisait sombre, mais j'arrivais cependant à discerner quelque chose derrière lui : deux enfants terrifiés qui tentait désespérément de se cacher, mais alors que je m'attendais à ce qu'ils s'éloignent de l'homme, ils semblaient se cacher derrière lui plutôt que de lui. C'est là que je compris qu'il y avait quelque chose de louche. Alors que j'incarner à ce moment l'autorité, l'ordre et la sécurité, c'était moi qui terroriser des enfants, et le criminel qui les protéger. Alors que je commençais à baisser mon arme et que je m'apprêtais à lui demander de se rendre sans résistance, il prit la parole et me demander clémence alors qu'il m'expliquer ses motivations. Nous nous étions toujours demandé pourquoi les cambrioleurs se cantonner à voler de la nourriture et des vêtements au lieu de prendre les bijoux et autres richesses des occupants, et la réponse de l'homme fût simple : Ils n'ont jamais rien vendu et ne faisait pas ça pour l'argent. C'est à ce moment précis que je me rendis compte que les vêtements de l'un des enfants étaient bien trop cher pour qu'ils lui appartiennent, et que je fis le lien. Je ne plus me résoudre à arrêter l'homme, sachant ce qu'il faisait et je lui intimai l'ordre de quitter la ville avec son groupe et de ne pas revenir, en échange de sa liberté. Il sauta sur l'occasion et on mit alors en scène l'échec de la capture. Avec mon accord, il me frappa au visage pour que l'histoire soit crédible et m'offrit son médaillon, que je m'empressai de cacher pendant qu'il partit en courant, tenant les enfants à bouts de bras.

Lorsque mon équipe se rassembla, je pu constater qu'aucun membre du groupe ne fût arrêter, au grand désespoir de Kedgan qui comptait sur cette opération pour monter dans la hiérarchie. Lorsque j'entrepris de lui raconter ma course poursuite et mon, soi-disant, échec, il ne me crû pas une seule seconde et sombra dans une paranoïa. Il m'accusa d'avoir fait échoué l'opération pour l'empêcher de prendre du galon, voir même de travailler avec les bandits et de toucher une part du butin. Il lança une croisade contre moi, tentant à chaque instant de me faire enfermer ou renvoyer. Ce fût pour moi le signal.

Je quittai la garde quelques mois plus tard car il était temps pour moi de continuer sur ma voie, et la hiérarchie de la garde ne pouvait pas me le permettre. Je rejoignis alors ceux que j'avais quittés cinq ans auparavant, déterminé à réaliser notre vieux rêve : Intégrer la guilde des aventuriers.
Gauffrement,
Le Gauffrier

Mouetto
Beta Cygni en Toge blanche
Messages : 13
Enregistré le : ven. 10 mars 2017 23:26
Date de naissance : 01 déc. 1990

Re: Présentation des PJs

Message par Mouetto » lun. 20 mars 2017 22:48

Le lore de Mance " Sparrow " Greenlight :

( désolé pour les fautes, écrit en une fois, pas de relecture "


Mance Sparrow est un jeune homme de 13ans fort attaché à ses amis et a son père adoptif Bjorn Minel, un homme de 50 ans assez petit ( 1m65 ) , trapu et doté d'une sacrée force, le forgeron du village . Il est bien batit pour son àge mais n'est pas forcement plus grand que ceux de son âge. Il a les yeux d'un vert emeraude, jamais vu aupparavant, qui transperce déjà les filles d'émoi.

Mance n'est pas vraiment le fils du forgeron, Bjorn l'a adopté à l'âge de 5 ans lorsque celui-ci était encore dans l'orphelinat du village . Pourquoi spécialement adopté Mance est pas un autre enfant ? Tout simplement car à 5 ans celui-ci était déjà bien costaud et un forgeron à besoin d'un apprenti fort.
Son père et sa mère de sang n'etant pas connus Mance obtient le nom de tous les bâtard " Sparrow". Aujourd'hui encore il en souffre énormement car,Bjorn, ne lui a jamais menti sur le fait qu'il n'était pas son père. Néamoins, il considère le forgeron comme son paternel et Bjorn le lui rend bien.
Mance aide son père d'adoption en lui apportant les matériaux et divers outils qui se trouvent dans l'atelier de celui-ci. A 13 ans il arrive à porter sans plus d'effort ce qu'un jeune adulte de 18 ans ne pourrait pas faire. Il a déjà du user de cette force pour se défendre, les Sparrow sont souvent moqués . En plus de cela, il porte autour de son cou un médaillon en argent pur , chôse impossible pour un ancien orphelin et pourtant il l'a depuis sa naissance( le symbole du médaillon est une épée pourfendant un crâne de mort cornu, personne n'a su lui dire ce que celà signifiait, même son forgeron de père n'avait jamais vu tel médaillon durant sa carrière ) . Beaucoup de chapardeur ont tenté de lui voler, trop, ce médaillon à une signification que quelqu'un connait forcement vu que des gens le convoitent.
Même si ce n'est pas un jeune homme méchant ,il s'est attiré plusieurs fois la foudre de la garde du village en refaisant le portrait de ceux qui se moquaient de lui. Il ne contrôle pas sa force, il a déjà mis des adolescents plus vieux que lui au tapis pendant plusieurs jours voir semaines.
Un jour alors qu'il travaillait avec son forgeron adopteur le village se fit piller par une horde de barbares venant de nul part, ils ont térassé le gardes ( sur Mance ne portait pas forcement dans son coeur ) , violé les femmes et pillé les commerces. Dont celui de Bjorn.

Bjorn cacha Mance dans sa cave. il a repoussé une demi douzaine de pirates acharnés qui tentaient de voler ses biens. Néanmoins il finit par succomber épuisé par un long combat, un pirate lui ayant enfoncé sa hache par derrière comme un couard, directement dans la nuque . Tout ça devant les yeux térrifiés de Mance qui a apperçu la scène via un trou de souris dans le plancher, il recevra d'ailleurs, une goutte de sang de Bjorn sur le visage, sang qui coula de la hache du bourreau de son père adoptif . Mance était tellement tétanisé qu'aucun son ne sorta de sa bouche, c'est ce qui le sauva.
Au bout d'un demie-journée Mance, toujours caché dans la cave regardant sans cligner des yeux le visage tristement mort de son père adoptif il entendit plusieurs personnes rentrer dans la forge. Mance se reveilla de sa longue somnolence et reprit ses esprits, recula et tribucha sur un lingot de fer qui était camouflé par la noir obscur de la cave . Il entenda alors :

??? : " Il a quelqu'un la dessous ?? Si oui vous n'avez rien à craindre nous sommes la Guilde des Aventuriers nous avons sauvés votre village "

La tête remplit d'espoir, sans même réflechir à un eventuel bluff d'un pirate, Mance sorta de la cave lugubre timidement. Il vit alors un homme d'environ 30 ans, les cheveux mi longs et bouclés avec une mandoline dans les mains, sans doute un barde, avec le symbole de la guilde des Aventuries sur sa tunique de cuir. Mance se met alors à courir et plonge directement sur les jambes du barde en larme . Le barde la voix plein d'émotions lui dit alors :

Sirvon : " T'inquiète pas petit bonhomme, c'est fini . Je suis Sirvon, je suis barde. Tu peux me considérer comme un ami. Allez sortons, je pense que ce pauvre homme ne voudra pas que tu le vois plus longtemps comme ça "

Mance regarda une dernière fois le visage de Bjorn qui lui semblait etonnament reposé et serein.

Sirvon l'ammena dehors, au niveau de la grand place, non loin de la forge. Là se trouvait tous les survivants du village, 3 hommes de la guilde des aventuriers, des scribes qui se trouvaient devant eux et prenaient les survivants un par un en notant leurs noms dans un livre, un éait occupé avec les homme adultes (18 ans et +, un avec les femmes adultes, et le dernier avec les enfants ( 17 ans et moins ) .Sirvon lui dit alors

Sirvon : " Va rejoindre les enfants , il doit bien y avoir quelqu'un que tu connais la bas ."

Mance apperçu de suite que ses amis avaient tous miraculeusement survécu. A cet instant ils se firent tous la promesse de rejoindre la guilde des aventuriers une fois adulte.

Alors qu'il y avait encore deux enfants devant lui , Mance sentit quelqu'un tapoté son épaule par derrière. Il se retourna alors et n'en cru pas ses yeux, face à lui le Lord Commandant Just Tyrgen de l'Orde des Paladins d'Argent se tenait face à lui avec un grand sourire, Mance fut aussi pétrifié et agard que dans la cave. Il ne vit cet homme qu'une fois lorsque qu'une maladie inconnu frappa le village 3 ans auparavant, il vint avec plusieurs paladins afin d'essayer d'éradiquer le mal, chose qu'ils reussirent non sans mal. Le Paladin lui dit alors :

Just Tyrgen : " Bonjour jeune homme ... pourquoi es tu si agard ? *sourire* "
Mance : " Euh ... c'est juste que je ne m'attendais pas du tout à ce que quelqu'un de votre stature ne s'approche de moi un jour, je suis surpris. "
JT :" *rire* pas besoin de préciser que tu es surpris, je le vois de mes yeux ! Venons au fait, nous sommes ici pour soigner les bléssés et eventuellement rechercher d'autres survivants mais bref ... je me suis permis de venir te voir car lors de ma discution avec le chef de la guilde des aventuriers mon regard a été absorbé par ton médaillon et ... "
M : " Avec tout le repesct que je vous dois, Lord, vous ne l'aurez pas . Ce médail... "

C'est alors que sans pouvoir finir sa phrase un violent choc vient faire s'ecrouler sur le Dos mancer 3mètre plus loin, puis quelqu'un le soulève d'une main par le col . En ouvrant les yeux Mance vu un autre paladin avec un air severe, celui lui hurla :

Reder Marlov : " Qui es tu, pauvre laquais, pour parler de la sorte au Lord Commandant Tyrgen ?! "
JT : " Capitaine Marlov ! Lachez cette pauvre âme sur le champs ! Quand allez vous donc cesser de réagir au quart de tour ? "

Reder se retourne avec un air furieux vers le Lord et lâche Mance qui retombe de tout son poids sur son dos en lachant un souffle coupé. Reder retourne alors à sa mission en ne lachant pas du regard Lord Tyrgen pendant un instant, toujours avec un air de duel . Le lord se met à genoux, relève Mance en lui frottant le dos et se retourne vers Reder en déclarant

JT : " Capitaine Reder, vous un très grand paladin , le meilleur que je connaisse, un capitaine qui a montré moulte fois son courage durant les combats et sa dévotion envers Torm. Mais dévisagez moi encore une fois du regard de la sorte et votre finira au bout de Châtiment ( il montre du regardson imposante épée à 2 mains gravé du symbole de l'ordre des Paladins d'Argent le gant de Torm ) avant que vous pouviez chier votre dernière merde de peur, me suis-je bien fait comprendre ? "

Un silence d'environ 10 sec se fut dans l'ensemble du village stupéfait par ce qu'il vient de se produire, puis Reder s'exclama abasourdi en pliant le genou :
RM: " Par.Pardon Lord commandant ce n'était pas mon intention ... "
Mance appercu qu'à la fin de sa déclaration, lorsque Just tourna le dos afin de s'occuper de lui que Reder se releva en mordant ses lèvres et fermant les poings, en poussant le 1er paladin devant son chemin.

JT :" Pardon petit homme fort courageux. Reder un bon paladin ... " il ne trouva pas les mots pour finir sa phrase et declara " mais bon revenons à nos moutons " il souria de nouveau " Ce medaillon tu ne sais pas ce que c'est ? "
M : " Non mon Lord "
JT: avec un regard soulagé " Très bien, permet tu que je le regarde de plus près "
Mance acquiesa
Just trésaillit un instant l'air vide, comme si quelqu'un venait de lui annoncer la nouvelle du siècle puis se ressaisissa : " *Touche le medaillon* Tu es fait pour devenir un très grand paladin petit homme . "
M :" Moi un paladin ?!! " Les yeux de Mance se remplit d'une pincée de bonheurmalgré la peine immense d'avoir perdu son père adoptif, comment lui un vulgaire apprenti pourrait-il croire un jour interessé Just Tyrgen l'un des hommes les plus influants de ce monde ? Un homme que l'on dit presque Saint ! " Mais pourquoi moi ? pourquoi me dire ca en touchant mon médaillon ?? "
JT : un peu géné " Euh le medaillon ? non, euh rien à voir ... Il est beau c'est tout . Bref que dirais tu de suivre la voie de Torm en rejoignant l'Ordre des Paladins d'Argent ? "
M: Surexcité " Oui Monsieur ! Euh mon Lord commandant !!!! " Mance s'empressa de rejoindre ses amis pour leur dire adieu, en se promettant de rejoindre un jour lrut guilde préférée

Mance rejoint alors l'Ordre des Paladins d'Argent, un rêve , repetons le, un rêve impossible pour un orphelin sans famille noble..Malgré le fait qu'il soit renié par le Capitaine Marlov qui est aussi le maître d'arme et le protecteur des initiés, qui ne l'acceptera jamais, lui fera vivre les plus durs entrainements, les plus injustes punitions, ne lui adressera jamais un regard, l'injuriant de “ Bâtard au médaillon “ “ Palagueux “ “ honte de Torm “ , Mance s'accrocha.

Il renda même Reder fou en accomplissant en 6 ans sa formation de paladin, ce qu'un initié normal mettrait 10 ans avec difficultés. Il appris à lire le commun, le divin et le démoniaque avec le Mestre Oduine, un fort gentil et agréable ancien et sage homme , qui le reconforta toujours et n'arretait pas de lui repeter “ Entrainement difficile, guerre Facile. Reder est le mur affranchissable qui te pousse à devenir un grand escaladeur.”


Mance alors initié confirmé, il fut alors adoubé par le Lord Commandant Just Tyrgen qui le nomma Paladin de l'Ordre des Paladins d'argent. Un paladin se doit d'avoir un nim de famille pour être connu et reconnu Just le renomma donc “Greenlight “ dû à la couleur profonde de ses yeux . Tous ces camarades l'applaudirent et l'acclamèrent, tous, sauf Reder qui quitta la salle en fermant la grande porte de la Salle Blanche et hurlant “ Hérésie !!!!! “ . Just ignora le spectacle, remit cotte de maille de Paladin débutant en acier étincelant frappé du symbole de Torm ( Un paladin confirmé recevera un Clibanion lors de la prononciation de son serment sacré ), Une fois habillé le jeune Mance âgé maintenant de 19 ans devait faire un choix , Le Choix de Protecteur ou celui de Justicier . Lors de son adoubement un paladin fait le choix d'être “Protecteur “ en jurant de rester dans la Citadelle de l'ordre des Paladins d'argent afin de la protéger du mal et enseigner la voie du paladin aux jeunes recrues sous al coupelle de Reder Marlov ou d'être “ Justicier “ en jurant de répendre la justice divine de Torm contre tout adorateur du mal, être malfaisant ou créature demoniaque a travers le monde tout en suivant sa propre voie de ce qu'il entend être “ Bon pour Torm et l'humanité “,

Mance choisit sans hésitation la voie du “ Justicier “ ayant promis de rejoindre ses amis lorsqu'il le pourra dans la guilde des aventuriers. Celui-ci lui permettra également de s’éloigner de Reder qui devenait de plus en plus fou les années défilants, en espérant de tout son être qu’il ne fasse de mal à personne ... il était honteux de penser ça de son capitaine, mais 'navait aucune confiance en lui . Mance se trompait rarement sur les gens et c'est ca qui lui faisait peur.


Le Lord commandant lui remit alors L'espadon que l'on remet à chaque nouveau paladin, une formidable et magnifique épée à deux mains faite d'acier qui brille tel un soleil argenté .

JT : Dictant une phrase sur un vieux parchemin usé “ Paladin, voici ton amie, ta soeur, ton attaque et ta défense . L'espoir des opprimés et la terreur des tyrans. La lame qui pourfendra de son écho sourd le pêché de ce monde . Cette épée , tu la nommeras comme un enfant venant de naître qui grandira en portant fièrement le prénom donné par son père . PALADIN! LEVE TOI OBÉI A TON LORD COMMANDANT, RÉCUPÈRE ET BRANDIS LA NOUVELLE PARTIE DE TON CORPS !!!! “

Mance “ Mes frères voici , REDEMPTION !!!! “

Après de franches accolades, Mance fit ses adieux à ses collègues et à son Lord Commandant qu'il devra revoir un jour pour prononcer son serment sacré, une fois que son nom commencera à être réputé au nom de Torm; Il se rendit donc, comme promis il a des années maintenant, auprès de la Guilde des Aventuriers en espérant retrouver ses amis d'enfance et vivre des aventures avec ceux-ci. Tout en ayant dans le coin de sa tête de nombreuses questions sans réponses comme ses origines ou son médaillon qu'il porte toujours fièrement contre sa poitrine,

Répondre

Retourner vers « D&D par Tuorin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité