[PJ] Morinae - Sorcier : SABASIUS PANN

Image
Répondre
Avatar du membre
Markjan
Sdompy magnifiscient
Messages : 2653
Enregistré le : mar. 26 févr. 2008 01:00
Date de naissance : 18 févr. 1965

[PJ] Morinae - Sorcier : SABASIUS PANN

Message par Markjan » jeu. 13 oct. 2011 08:45

Image

Avatar du membre
Morinae
Lammassu
Messages : 418
Enregistré le : jeu. 21 mai 2009 01:00
Date de naissance : 11 avr. 1967
Localisation : 48° 38′ 38″ Nord, 1° 49′ 48″ Est

Re: [PJ] Morinae - Sorcier : SABASIUS PANN

Message par Morinae » jeu. 20 oct. 2011 01:18

Sabasius Pann

Né dans la province d'Aglarond, dans un petit village de pêcheurs nommé Carbella, situé à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Lointainlogis. Son père, Lucius, est charpentier de marine, sa mère, Mélusine, couturière. Sabasius a aussi une sœur de 16 ans son aînée, Sybile, qui s'est installée à Lointainlogis et épousée un notable, lui assurant un avenir serein.

Dès son plus jeune âge, Sabasius a montré d'étranges pouvoirs qui se traduisaient par une sorte de rayon magique mortel. Alors qu'il n'avait pas encore un an, sa mère remarqua que les mouches qui s'aventuraient au dessus de son berceau ne faisaient pas long feu, elles finissaient toutes grillées. Rapidement, ses parents comprirent alors que leur fils était doué d'un pouvoir magique, un pouvoir que jadis, son arrière grand père possédait. Dans sa famille, ceux qui connaissaient l'existence de cet aïeul, assurait que ce pouvoir s'était tari car, jusqu’a ce que Sabasius n'en soit investi, il se transmettait d'une génération à l'autre et ce depuis des décennies, des siècles selon un grand oncle demeurant dans la métropole, Velprintalar.

Un pouvoir pour certains mais une malédiction selon ses parents. Il fut très difficile pour Lucius et Mélusine de le cacher aux yeux du voisinage car ce genre de magie est plutôt mal perçu, notamment par la puissante guilde de magie, dirigée par la Simbule et qui étend son pouvoir sur l'ensemble du pays. Heureusement, le grand oncle de la capitale, Ernesto, se proposa immédiatement pour s'occuper du petit. Vers ses deux ans, Sabasius partit vivre à la capitale. Il n'était plus possible pour sa mère de travailler, il fallait constamment surveiller ce petit garçon un peu trop turbulent et qui est passé des mouches aux assiettes, récipients en tout genre et autres objets posés à portée de tir.

La séparation fût difficile mais ses parents lui rendaient visite assez souvent et sa sœur, vivant tout près, passait le voir quasiment tout les jours. Quant à Ernesto, il prit en main l'éducation mais surtout l'instruction du jeune sorcier. N’étant pas sorcier lui même, il semblait toutefois connaître cette magie, ses origines, les techniques de contrôles, les divinités liées à cette magie, etc. En fait Ernesto est la mémoire de la famille, il dispose de nombreux ouvrages racontant des histoires, contes, légendes liés de près ou de loin aux aventures de ses ancêtres ou aux mésaventures, qui, dans certains cas, ont déclenché des catastrophes mais c'étaient surtout des légendes!

Grâce à la patience et aux leçons dispensées par Ernesto, le jeune Sabasius fût enfin capable de dompter son pouvoir dès ses cinq ans, ce qui lui permit d'aller plus souvent dehors, découvrir toujours un plus la grande capitale et son agitation. Puis vint l'adolescence et un plus de liberté. Sabasius connaissait alors la ville comme sa poche, se demandant de plus en plus souvent ce qu'il y avait hors de ses murs. Ses parents, vieillissants, virent s'installer en ville, dans un quartier modeste. Mélusine, trop fatiguée, arrêta de travailler, Lucius trouva un emploi sur le port.

Au fil des années, Sabasius apprit perfectionner sa "décharge fantastique», un nom souvent utilisé dans les livres traitant de magie mystique, voire de magie noire. C’est une magie peu répandue au regard de la magie profane ou divine mais certainement pas d'utilité publique, ce qui rend donc les sorciers peu populaires. Sabasius le découvrit à ses dépends, alors devenu un jeune homme, lors d'une rixe dans une taverne. UN client le bousculât et ne voulut pas s'excuser. La situation dégénérât et Sabasius blessa gravement le client en utilisant sa décharge, devant de nombreux témoins. Ayant deviné les conséquences de ses actes, Sabasius prit la fuite, d’autant plus motivé par les appels à la garde des témoins.

Devenu un hors-la-loi, Sabasius demeura caché quelques temps chez son grand oncle, priant qu'on l'oublie au plus vite mais l'attente sera très longue. Ne pouvant rester terré, Sabasius prit la décision de quitter la ville. Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis l'incident de la taverne, mais les recherches étaient encore actives. Et puis le moment était venu d'aller voir ce qu'il y a au delà de l'enceinte de la ville....

Répondre

Retourner vers « D&D 3.5 "The Red Hand of Doom" par Markjan »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité