JDRVirtuel

Le forum du JDR à distance
Nous sommes le Mer 18 Jan 2017 20:10

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Notes des joueurs
MessagePosté: Ven 30 Sep 2016 23:15 
En ligne
Sdompy magnifiscient
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 18 Oct 2012 12:57
Messages: 2718
Localisation: L'Ouest Londonien
Date de naissance: 06 Aoû 1972
Session numéro 19
Melioch54

13 Avril 1204 : Constantinople, le sac.

Convoqués par Baudoin, nous nous rendons dans ses quartiers au Palais Blachairnae. Il nous attend avec son frère Henry de Flandres. La réunion semble, sinon secrète, au moins discrète.
Certaines rumeurs sont venues aux oreilles de Baudoin : des Vénitiens ont monté une Cabale Hérétique et sont venus avec moult malles contenant des objets maudits. Selon lui, des forces occultes et démoniaques sont à l'oeuvre pour corrompre les Francs qui pillent la ville. Son occultiste personnel, Merovac, est un lépreux qui est dans un bateau lépreux au large de la ville. Bien entendu, l'enquête qu'il nous confie doit être discrète et ne pas alimenter les frictions entre Francs et Venitiens.

Les hérétiques doivent être punis mais discrètement. Un prêtre Vénitien est soupçonné et mis aux arrêts par des hommes de Beaudoin. Un monstre aurait été également lâché par les Byzantins. Neutraliser le monstre sera un bonus.

Blédic, le barde personnel de Beaudoin, nous servira de guide.

Après une courte prière nous suivons Blédic à travers la ville en chevauchant. Nous arrivons après une bonne heure de cheval au Forum de Theodorus. Blédic nous fait entrer dans l'une des basilique et nous emmène voir le Père Agostino (il a été énucléé par des conspirateurs vénitiens).

Le Père nous parle des Vénitiens, la "Chair révélée". Le culte travaillerait avec le Doge pour piller les trésors occultes de la ville, dont un livre "Le Simulacre du Diable". Le possesseur du livre pourrait prendre l'apparence de quiconque il porterai une partie de la peau voire même invoquer le démon. Un chevalier Vénitien du nom de Ramardi chercherai une armure (?) et le livre.

Il a lui même trouvé dans l'église de St Mokius un coffre qui a été caché par des moines byzantins contenant le livre et l'à lui même caché ailleurs.
Martinus et le Frère David vont rendre visite à l'occultiste de Beaudoin et je retourne à mon cantonnement pour lever quelques troupes et nous nous retrouverons sur la route de l'Eglise de St Mokius.

Selon l'occultiste, les Vénitiens vénèrent un dieu païen "L'écorché" (viendrait de la Rome Antique). Selon lui, la vraie menace serait le Simulacre et un certain Sedefkar, un Turcs entièrement dévoué à l'Ecorché. Selon lui, il doit être trouvé et tué, ses possessions amenées à Beaudoin.

Le Simulacre (détenu par Sedefkar) est totalement dévoué à l'Ecorché également. Ce serait une armure en céramique et elle possède des pouvoirs magiques qu'elle confèrerait à son porteur.
Le rituel DOIT être trouvé et réalisé pour trouver Sedefkar.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Notes des joueurs
MessagePosté: Ven 7 Oct 2016 23:20 
En ligne
Sdompy magnifiscient
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 18 Oct 2012 12:57
Messages: 2718
Localisation: L'Ouest Londonien
Date de naissance: 06 Aoû 1972
Session numéro 20
Melioch54

13 Avril 1204 : Constantinople durant la nuit, vers l'église.

A l'arrivée, nous trouvons une petite troupe composée d'hommes d'armes et d'un prêtre portant une rondelle métallique sur l'oeil.

Nous entrons dans l'église alors que les Venitiens reçoivent des renforts par une vingtaine d'hommes en plus.
Le frêre David fini par trouver le Livre alors que nous sécurisons les lieux.

Nous décidons de fuir par les cryptes, suivis par les hommes du Vénicien. Nous trouvons un passage dans les cryptes qui doit nous permettre de nous en sortir. Nous nous y engageons.
Nous tombons nez à nez dans une citerne face au Dragon d'Anatolie que St Georges a combattu. Je le combat de mes mains avant que nous ne trouvions la sortie et cherchons à nous rapprocher de Baudoin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Notes des joueurs
MessagePosté: Ven 21 Oct 2016 23:38 
En ligne
Sdompy magnifiscient
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 18 Oct 2012 12:57
Messages: 2718
Localisation: L'Ouest Londonien
Date de naissance: 06 Aoû 1972
Session numéro 21
Melioch54

14 avril 1204 : Constantinople

Nous amenons le rituel au Frêre Mérovac et rendons compte à Baudoin des dernières affaires...
Je rejoint mes compagnons ensuite.

Ils ont localisé la Tour Rouge (sanglante ?) qui serait habitée par un certain Sédefkar depuis fort longtemps.
Nous réunissons une douzaine de compagnons, nous renseignons auprès de quelques locaux et prenons la direction de la tour.
Sur le chemins, nous perdons trois frères dans une embuscade dressée par des démons grotesques. Nous sommes rejoints ensuite par une patrouille du Marquis et fort d'une trentaine, nous reprenons la route.

La tour dont nous nous rapprochons semble avoir été incendiée à divers endroits. Au pied de la tour nous sommes envoyés par le frêre Gotmaris, envoyé par les responsable de la croisade, avec une dizaine d'hommes.

Nous pénétrons dans la tour qui est jonchée de morceaux de cadavres et nombres de mouches volent au vent.
Au sommet de la tour, un portail composé de chair humaine, dont s'échappe des volutes nauséabondes et une lumière blafarde.
Nous réussissons à défaire Sédefkar et démembrer son armure. Celui-ci utilisait la magie du Simulacre pour se faire passer pour Gotmaris, tombé il y a quelques jours au combat...Les reflets de la lumière issue du portail se reflètent dans son Simulacre, sorte d'armure de verre qui lui permet de prendre l'apparence de qui il veut!!

Le combat fut sanglant et meutrier, mais le Frêre David a réussi à terrasser la Bête, d'un coup de marteau d'une puissance inouie!

Malgré quelques réticences, nous allons cependant retrouver Baudoin, notre seigneur. Il fait remettre au frère Mérovac les différentes parties de l'armure pour qui'il s'en débarasse. Las ! Quelques jours plus tard, son bateau disparait avec le Simulacre et les parchemins...Trahison!

Baudoin s'approprie cependant la dague maléfique de Sedfkar, la nomme Croc de Serpent et la confiera à Miho de Dubrovnik afin qu'elle soit emmenée à Zara, première ville tombée sous les Croisés pour payer les Vénitiens.Tout ces morts pour rien !

Nos héros feront partie de l'Ordre du Bouclier Noble, des soldats de Dieu amenés à combattre des entités comme Sedefkar ou encore l'Ecorché!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Notes des joueurs
MessagePosté: Sam 26 Nov 2016 13:46 
En ligne
Sdompy magnifiscient
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 18 Oct 2012 12:57
Messages: 2718
Localisation: L'Ouest Londonien
Date de naissance: 06 Aoû 1972
Session numéro 22
Melioch54

9 Février 1925 - Le soir
Nous finissons la lecture de cet intéressant livret datant des croisades.
Nous passons une bonne nuit de repos.

10 Février 1925
Nous nous rendons à l'enterrement de M. Stagliani. Nous montons sur des gondoles qui nous mènent au district de San Marco. La lagune semble infecte : les odeurs et la couleur de l'eau sont horribles.
Lors du retour, le gondolier semble nous amener dans un traquenard : je le frappe sur la gondole et nous rentrons ramenés par le communiste jusqu'à l'hôtel.
Vers 15 h nous décidons d'aller en repérage à la chapelle St Isidore pour déterminer ce dont nous aurons besoin pour prendre la troisième partie du Simulacre. Voyons que se sera facile, nous repartons acheter ce dont nous avons besoin (lampes, corde, pied de biche et valise).
Nous tentons d'exhumer la partie du Simulacre qui s'y trouve : en vain, elle a déjà disparu. Il n'y a qu'une lettre cachetée par un sceau représentant un chérubin ailé contre un bouclier qui fait un calin à une poupée.
La lettre est ouverte.
Nous dormons sur la pierre froide et humide.

11 février 1925
Au petit matin, je cherche à savoir à qui est le sceau : celui des Grémanci, d'anciens Princes de Venise, fabricants de poupées. Aujourd'hui, ils fabriquent des prothèses pour les militaires blessés de la dernière guerre.
Ils sont une usine à Venise.
Au siècle dernier, ils étaient connus pour des commandes spéciales et maîtrisaient tellement la technique qu'ils étaient soupçonnés d'utiliser la Magie.
Au milieu du 18ème, un certain Alvise Gremanci était soupçonné d'avoir fait des poupées "Vaudou" mais l'enquête fut abandonnée car sans substance réelle.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com