3. Présentation des personnages

Image
Avatar du membre
Saergaras
Jérémilien des steppes
Messages : 149
Enregistré le : dim. 7 déc. 2014 22:08
Date de naissance : 10 août 1994
Localisation : Mons, Belgique

3. Présentation des personnages

Message par Saergaras » dim. 4 janv. 2015 12:37

Je vous laisse la plume, pour présenter votre personnage, avec une image à l'appui éventuellement.
Vous pouvez bien sur dévoiler ce que vous voulez de votre background :)

Avatar du membre
Sygillé
Leprechaune Immature
Messages : 97
Enregistré le : jeu. 4 déc. 2014 20:11
Date de naissance : 06 juin 1994

Re: 3. Présentation des personnages

Message par Sygillé » lun. 5 janv. 2015 00:33

Bon bah je commence;

Durant le repos pris à l'auberge vous pouvez apercevoir un petit carnet sur la table de chevet de Marha. Le liriez-vous ? Ce sera entre vous et votre conscience.
Spoiler :

Ce voyage est long ! Quel ennui ! Encore 3 jours avant Eauprofonde, j’ai donc le temps d'écrire sur ce petit carnet. Écrire sur sa propre vie est toujours un exercice un peu curieux.

Mais commençons par le commencement. J'ai été recueillie près d'Everlund, il y a bien 56 ans de cela, dans la charmante église d'un prêtre de Deneir, enfin église, c'est un grand mot; cela ressemblait plus à une bibliothèque, pas toujours bien rangée d'ailleurs... Vous allez sans doute penser que cela n'était pas très convenable pour l’éducation d’un enfant ? Bien au contraire, pensez à tout les livres de la région à ma disposition, du récit des plus homérique au pamphlet des plus grivois. C'était fantastique ! J'avais de plus les visites de voyageurs venant se recueillir ou rechercher tel ou tel ouvrage; je pouvais leur poser toutes les questions que je voulais. Certains venaient de l'autre bout du monde. Après tout, le credo de Deneir n'était-il pas de stocker toutes les connaissances du monde ?

Certes, tout n'était pas rose: Guerey, le prêtre, m'éduqua, et il n'était pas toujours pédagogue; ainsi apprendre l'histoire des kua-toa n'était pas toujours plaisant. J'avais aussi le droit à mon lot de corvées comme ranger pour une énième fois tel ou tel rayon, nettoyer les toiles d'araignée dans d'autres étrangement, elles étaient plus présentes sur les tomes traitant des pratiques paysannes post-nétherisse du Cormyr que sur d'autres... Bien sûr ayant été élevée dans une "église",l’orientation de la suite de ma vie en fut certainement affectée. J'ai toujours vu les dieux comme une expression des mortels, et celle de Deneir me semblait a l'époque plus que satisfaisante.

Fier de sa nouvelle conversion, Guerey décida de m'envoyer enrichir mes connaissances à Lunargent. J'acceptais donc avec joie, d'autant plus que je commençais à avoir fait le tour de ce que je pouvais apprendre ici. Il m'envoya donc à la Grande Bibliothèque de la ville où il avait quelques collègues prêtres, et après plusieurs lettres échangées entre eux, j'avais donc ma place.

Mon arrivée à Lunargent fut inoubliable; je me rappelle d'un énorme dôme parcourant la cité, la protégeant ainsi du climat rude des Marches d'Argent. L'architecture même de la cité était époustouflante, le meilleur des Hommes côtoyait le sylvestre des Elfes qui en son socle se terminait par le rocailleux Nain. C'était magnifique ! Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle le Joyau du Nord.

Mon séjour dans la ville fut pour le moins intéressant. J'ai bien sûr continué mon apprentissage chez les prêtres, apprentissage dur et très rigoureux certes, mais je ne regrette rien. J'ai pu apprendre tout ce qu'il me manquait à Everlund. J'ai ainsi pu m'ouvrir à la vie mondaine, bien plus facile à Lunargent pour un non humain qu’ailleurs.
La Grande Bibliothèque m'envoyait régulièrement à l'Université de Lunargent, une école de magie parmi les plus prestigieuse du Nord. Il y'avait certe quelques accointances; il suffit de la présence à un endroit de quelques parchemins pour intéresser tous les dévots de mon Église.... Ayant remarqué que l'archiviste de l'Université était un fidèle d'Oghma, dieu de la connaissance, de l'inspiration et de la transmission du savoir, je me suis renseignée sur lui. Bien entendu, je savais aussi que Deneir était son scribe. L'archiviste, en plus d'être un homme des plus instruits, organisait régulièrement des cours à des étudiants ou même à des gens de l’extérieur sur des sujets des plus variés. C'est en cela qu'Oghma m'a touché; quel est en effet l'intérêt d'amasser une somme astronomique de connaissance si c'est pour la garder pour soi ? Je voulais aussi transmettre.

Après quelques temps de réflexion, j'ai donc changé mes voeux. Le transfert fut plutôt bien accepté, sans doute dû à la proximité des deux Églises. Je fut donc intégrée à celle d'Oghma à Lunargent, au service du Haut Maître des Légendes. L'organisation de l’église en elle même était un peu diffèrent de celle de Deneir. Ce n'était plus une simple bibliothèque, elle laissait également la place à l'éducation des disciples ou même aux artistes, que ceux ci écrivent, composent, peignent... J'ai pu rencontrer beaucoup de gens formidables venant de tout le nord de Faerûn et même de plus loin.

Hélas ! l'Église d'Ohgma était sclérosée par une hiérarchie extrêmement importante avec des titres souvent des plus pompeux. Et malheureusement, ce qui primait n'était que rarement la volonté du Dieu, mais plutôt celle de son supérieur, et Dieu sait qu'ils sont nombreux au-dessus de moi ! C’est incroyable le nombre de fois où j’ai pu voir le Maître des Légendes refuser de perdre son "précieux" temps à instruire "les abrutis illettrés" que sont nos citoyens et préférer utiliser ses “précieuses ressources” pour gravir en échelon. J'imagine qu'il à du devenir Scribe du Dieu ou autre Inspirateur à l’heure qu’il est. Grand bien lui fasse !

Après une douzaine d'années dans le temple, j'ai demandé à prendre la place d'un prêtre qui venait de mourir dans un coin perdu près de la Haute-Forêt. C'était drôle de voir la tète des mes supérieurs quand je leurs ai annoncé la nouvelle... Quel chemin étrange, à vrai dire, pour un “respectable” prêtre d’Oghma...

J’ai donc atterri dans le charmant village de Beaurieu, fort d’une grosse centaine d’âmes. Le début fût difficile face à des gens qui ne voyaient pas l'intérêt de compter plus loin que leurs dix doigts, ne connaissant pas leur région au-delà d’une journée de cheval et voyant le livre comme une perte de temps. Je dois bien avouer que les premières semaines,je failli renoncer et retourner à Lunargent. Mais peu à peu les villageois ont commencé à voir l'intérêt d’une prêtresse lettrée: je commençais à être de plus en plus sollicitée pour la rédaction des contrats de mariages, d’héritages, commerciaux… Mais là n’était pourtant pas ma plus grande réussite; en effet, une ferme, quelle soit laitière, céréalière ou autre nécessite au bout d’un moment une gestion du patrimoine d’une manière plus rigoureuse. J’ai donc convaincu les paysans de me laisser leurs enfants pour leurs apprendre à lire, écrire et compter au lieu de partir directement travailler. C’était gagnant-gagnant. Les parents avaient des enfants qui pouvaient les aider dans la gestion de la ferme et moi, eh bien, j’espérais en faire des personnes plus accomplies, d’autant plus que je commençais à être submergée par tous les papiers à rédiger.
Bien entendu, mes cours ne se résumaient pas seulement à savoir écrire, lire et compter. C’était aussi un prétexte pour leur apprendre les bases de la géographie, de l’Histoire de Toril, connaissances des Plans bref des aperçus d’une connaissance plus globale que leur quotidien.... Ils avaient bien sûr à leur disposition la bibliothèque du temple, il aurait été dommage de savoir lire et de ne se cantonner qu’aux lettres officielles du seigneur du coin.

Parlons en du temple. j’ai du le réaménager, un banc de messe sur deux fut retourné pour l’utiliser comme support pour écrire et mon autel fut transformé en grande table. J’ai quand même arrangé sur le côté un autel plus petit pour certains fidèles qui venaient quelques fois, et j’avoue de plus qu’à l’époque, j’avais un peu peur face à la réaction de mes frères et soeurs quant à l’organisation peu orthodoxe de mon église.

Enfin donc, me voilà en route à Eauprofonde, pour une concession de l’Eglise d’Oghma. Je devais faire acte de présence, car hélas, l’argent ne tombe pas du ciel, et les dons des villageois n’étaient pas suffisant pour faire vivre mon église. Je me devais d’y participer, aussi pénible que cela soit.
Et voilà l'illustration de mon personnage, de bien meilleure qualité que sur Roll20. Voir ici.

Avatar du membre
Ooka
Manticore
Messages : 187
Enregistré le : lun. 27 janv. 2014 17:18
Date de naissance : 15 oct. 1985

Re: 3. Présentation des personnages

Message par Ooka » sam. 10 janv. 2015 12:09

Mo jeune demi Orc. Grand et massif. Yeux gris Regard intense. Machoire carrée, large bouche d'ou
sort deux petites défense. Peau verte. Cheveux brun coupé court. courte barbe brune bien taillée
Voix grave et posée.
Spoiler :

La pluie tombe, glaciale, sur un homme d'âge mûr tenant fermement la main d'un enfant de cinq ou six ans. L'enfant est étrange, d'une couleur verdâtre, la mâchoire proéminente. Les congères le long de la route sont aussi grande que lui. Ils sont devant un bâtiment de pierre grise. Un temple. L'homme frappe trois fois aux portes. Derrière-eux une voix féminine se fait entendre.
«Père ! Non ! Teppek reviens ! »
L'homme marmonne. L'enfant tente de se retourner mais, son bras est vivement secoué par l'homme. La jeune femme pleure, sa voix est suppliante.
« Père s'il vous plait. Ce n'est pas de sa faute. »
Le père grogne. Sans lâcher l'enfant il se penche, ramasse un bout de glace sur les congères. Il se retourne et le lance en direction de sa fille.
« Je t'ai dit de rentrer ! »
La femme s'effondre touchée au visage. Elle éclate en sanglot mais ne bouge plus. Prostrée sous la pluie.
Le garçon a les yeux fixé sur la porte lorsqu'elle s'ouvre enfin. Un homme à la barbe grisonnante et à la posture martiale se tient en face d'eux. Sa seule réaction est de hausser un sourcil en observant le tableau. La jeune fille en pleure, l'enfant à l'apparence grotesque, l'homme mûr lui tenant la main.
Ce dernier pousse l'enfant en direction du barbu.
«Tenez ! Vous êtes des prêtres. Vous prenez soin des necessiteux et des pauvres. Occupez vous de ce monstre. Il n'a que trop gaché la vie de ma famille. »
Le barbu ouvre la bouche pour parler mais l'homme ne lui en laisse pas le temps. Il lui tourne déjà le dos. En trois pas il atteint sa fille la soulève par le bras et l'emmène avec lui.
« Allez, viens. C'est fini. »
La fille sanglote toujours mais elle suit son père. L'enfant se retourne il les voit partir. Même s'il ne comprend pas tout ce qu'il se passe un noeud se forme dans sa gorge. Il tente d'appeler sa mère.
Cinq ans plus tard.
« MAMAN ! »
Il se réveille en hurlant, encore le même rêve. Dans la chambre Donovan se retourne en grognant après ce gosse. Le matin est là et le gosse a des tâches à accomplir. Balayer la chapelle. Préparer le déjeuner. Prier avec le Chapelain. S'entrainer aux armes avec Donavan. Suivre les leçons de frère Stephen. Entretenir le jardin. Tout ça dans la matinée.

Le Chapelain Gregoire est un vieil homme à la voix calme et posée.
«Donovan avait encore l'air d'avoir été réveillé en sursaut. Tu as encore rêvé d'elle ? »
Le gosse baisse les yeux marmonnent. Gregoire soupir. Ne fais pas ça. Regarde les gens dans les yeux et parlent clairement. Le gosse obéis. Il parle clairement malgré les défenses qui commencent à lui pousser hors de la bouche.
« Elle m'a abandonnée. Elle ne s'est même pas retourner. Pourquoi ? »
« Je ne sais pas... Je ne sais pas tout. Tu es arrivé comme ça. Nous savons à peine d'où tu viens. Tu ... Tu es le fruit d'un viol. L'hiver où tu es arrivé a été très rude. Ta famille devait manquer de vivre. Se débarrasser d'un ... De toi. Devait être nécessaire.
_ Et facile...
_ Pas pour ta mère. »
Le gosse grogne puis baisse la tête. Il demande.
« Pourquoi ? Pourquoi des choses mal arrivent ?
_ Je ne sais pas non plus. Ce que je sais, c'est que nous, nous sommes là pour soigner ce mal...
_ Donovan le combat lui.
_ Oui, Donovan est ... Particulier. Il porte le combat contre le mal. Il chasse le chaos. Rétablit l'ordre. »
Le chapelain Gregoire se tait. Le gosse le regarde déterminé. Sa voix est clair quand il dit :
«Je veux être comme lui. Je veux être un paladin.»

Donovan se tient droit sa garde est parfaite. Le soleil frappe fort. Le gosse et lui sont en sueur.
« Alors tu veux servir notre dieu Gosse ? Tu tiens à peine droit. »
Le gosse brandit son épée et attaque en grognant. Donovan pare l'attaque sans effort.
« Tu attaques comme une brute. Sans finesse. Un animal .. »
Le gosse grogne. Il attaque violemment mais ses coups sont parés encore et encore.
« Contrôle-toi. Tu n'es pas une bête. Tu es un homme. Agis en tant que tel. Sers-toi de ta tête. »

Frère Stephen est quelque peu perdu. Le gosse se s'intègre pas avec les autres enfants. Il s'est encore battu. Le petit Denis est repartit chez lui avec un oeil au beurre noir.
«Tu ne peux pas régler tes problèmes par la violence. »
Le gosse baisse la tête. Son regard est noir.
«Il a commencé. Il m'a insulté. Il m'a traité d'animal. Ils me détestent tous. Je les hais. »
Stephen soupire. Le gosse a raison. Ses camarades le détestent. Son ascendance est visible, les gens le détesteront pour ça. Parcerqu'il ressemble à son géniteur. La franchise lui semble une bonne option.
«Ils te détestent oui. Pour un crime que tu n'as pas commis. Mais à chaque fois que tu réagis ainsi, tu confirmes ce qu'ils pensent de toi. Tu penses te défendre. En vérité tu leurs prouves que tu es un ... »
Le gosse regarde son tuteur droit dans les yeux et termine sa phrase pour lui.
« Un monstre. Je me souviens, mon grand-père m'appelait comme ça. Je suis un Monstre. Mais je serais un bon monstre. Je combattrais le mal.»

Monstre a quinze ans maintenant. Devant l'autel il prie avec concentration. Le Chapelain est derrière lui.
«Mo', Il est temps. »
Mo' se signe puis se relève. Il dépasse le chapelain de la tête et des épaules. Stephen et Donovan les attendent à la porte principale. Avant de sortir Mo' est prit d'un doute.
«Pourquoi est-ce que je dois y aller ? Je ne l'ai pas revu depuis dix ans. »
Le Chapelain réponds.
« C'était ton grand-père. Ta famille. Ta mère a écrit elle souhaite que tu sois là. »
Beaucoup de gens sont présent à l'enterrement. Le Chapelain récite les prières d'usage tandis que frère Stephen signe le cercueil. Mo' se tien droit, à côté de Donovan. Sa mère est de l'autre côté du cercueil. Les yeux rougit elle est la seule à le regarder. Les autres détournent le regard. Quand le cercueil est mis en terre Monstre s'empare d'une pelle et le recouvre. Les gens s'en vont. Seul sa mère reste. Elle ne cesse de le regarder. Mo' est gêné.
« Tu as grandi. Teppek. » Mo' ne réponds pas tout de suite. Il pose sa pelle. Puis se retourne. Il regarde sa mère. Tachant de trouver quelque chose à dire. L'apparition d'un enfant venant tirer sur les jupes de sa mère l'en empêche.
«Jeremy, je te présente ton frere. Teppek. »
Mo' regarde la petite chose. Elle est parfaite. Le bébé lui sourit. Mo' ne sait quoi penser, il a un petit frère. Il n'a une fois de plus le temps de rien dire. Un homme appelle sa mère et son frère au loin.
«Molly, Jeremy ! Il est temps de rentrer. »
Sa mère et son petit frère s'en vont. Lui se retourne et s'agenouille sur la tombe fraichement recouverte. Il lit le nom. « Ci gît Henry Bremond. ».
Mo' a vingt ans. Il est temps pour lui de partir prouver sa foi. Servir son dieu, châtier le mal. Il part seul. Donovan, Le Chapelain Gregoire et frère Stephen le regarde avec fierté. Ils se serrent la main.
Avant de partir Donovan le rattrape. Il le prend dans ses bras.
« Adieu fils.
_ Adieu ... Père. »
CE PERSONNAGE EST MORT.

Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2179
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Re: 3. Présentation des personnages

Message par DarkTenebross » sam. 10 janv. 2015 15:34

Drake
Image
« Vous avez demandez le meilleur service de la ville, ça ne sera pas gratuit. Mais vous le savez déjà. »
Homme d'un peu moins d'un mètre quatre vingt pour une corpulence visiblement mince, Drake possède cependant de très bonnes épaules qui témoigne d'une condition physique exemplaire. Il n'est pas excessivement beau de base, de plus la moitié de son visage droit est brûlé et sa joue lourdement renfoncé signe d'un éclat venant d'une arme de siège. Il a les yeux vert et les cheveux bruns, des yeux légèrement bridés venant probablement d'un parent oriental.

Il porte une armure de cuir cloutée, une lame longue sans garde et une lame plus courte faisant office d'arme de parade à la lame particulièrement fine et longue. L'ensemble de son matériel semble être en cuir et provenant de la région d'Eauprofonde. Il semble être bon vivant et consommateur d'alcool et de femme régulier.

Pour son histoire.. On verra en jeu.


CE PERSONNAGE EST MORT.
Parties actuelles :
Lundi [MJ] Deadlands Reloaded
Mercredi [PJ] The Sprawl (Cyberpunk)
Dimanche [PJ] Deadlans Reloaded

Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2179
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Re: 3. Présentation des personnages

Message par DarkTenebross » jeu. 2 avr. 2015 23:51

Kurtz Mackensen
Image
« Le pouvoir s'obtient toujours dans la mort du plus fort »
Description physique :

Homme de petite taille selon les standards humain, il est surtout, extrêmement maigre. En permanence bien habillé, portant des atours luxueux, une magnifique bague et une sacoche de voyage qui ne laisse en rien supposer que c’est un magicien. Il ressemble à un de ces nobles chefs d’une maison marchande. A sa ceinture se trouve une dague avec un manche ouvragé à la lame visiblement très fine, un peu comme une sorte de rapière miniature. La couleur de ses vêtements varient de jour en jour bien que son chapeau est toujours le même. En dessous se trouve des cheveux courts avec une mèche bien coiffée sur le côté. Bien qu’en apparence, il puisse donner bonne mine, Kurtz reste un homme moche qui inspire une certaine méfiance permanente. Il semble difficile de lui accorder sa confiance. Sa moustache elle, est une de ses plus grandes fiertés et semble ne jamais changer, aucun doute qu’il dispose d’une solution miracle (ou magique !) pour l’entretenir de cette manière. L’apparence dérangeante n’est pas que physique, c’est un individu atteint de soliloquie et de toc permanent, ses expressions de visage ne sont jamais fixes et ça crée un malaise les premières fois qu’on lui parle. Et tout de même, quelqu’un ayant de tels attributs conserve toujours une relation « spéciale » avec ceux qui l’entoure.



Le BG est uniquement pour le MJ, comme pour Drake ! On verra d'ici quelques séances si vous êtes sage.. :)
Parties actuelles :
Lundi [MJ] Deadlands Reloaded
Mercredi [PJ] The Sprawl (Cyberpunk)
Dimanche [PJ] Deadlans Reloaded

Avatar du membre
Ooka
Manticore
Messages : 187
Enregistré le : lun. 27 janv. 2014 17:18
Date de naissance : 15 oct. 1985

Re: 3. Présentation des personnages

Message par Ooka » mar. 26 mai 2015 16:28

Hellokard
Image


Homme dans la force de l'âge. Grand, musculature prononcée mais pas imposante. Peau noire. Regard sombre. Voix douce et calme. Cheveux brun. Il porte une fine armure ouvragée de bonne qualité et de facture elfique recouverte par une cape légère faites en un cuir étrange et doublée de lin blanc. Il n'a pas d'arme visible si ce n'est un carquois remplis de javeline. Il se déplace avec assurance et fait penser à un fauve.
Il ne porte qu'un bijou. Un anneau en fer de facture archaïque.

J'ai été esclave, gladiateur puis mercenaire. Ma vie a toujours été voué à la violence. Je ne l'ai pas choisi. C'est ce que je suis. Le sang qui coule en moi est de glace. Je ne crois en rien si ce n'est en mon talent. L'expérience m'a appris qu'il était mauvais de trop s'attacher, que ce soit à un compagnon d'arme ou à un endroit. Les gens comme moi voient la vie comme ce qu'elle est vraiment. Ce n'est pas une chose sacrée et elle n'a aucun but profond. Je ne vis pas, je survis, jusqu'au prochain coombat. Quand je ne me bat pas les jours me semblent ternes. Il n'y a que la peur au ventre, l'odeur de sang et le cris des déchus m'entourant au coeur d'une bataille que je me sens vivant. Là, l'espace d'un instant je sais quelle est ma place.

Spoiler :

Je suis né en Thay, d'une mère esclave. J'ai été retiré à elle trés tôt. Je ne me souviens pas du nom qu'elle m'avait donné. J'ai été vendu à une compagnie minière qui avait besoin de jeune enfant pour seglisser dans les crevasses à la recherche de minerais. la bas, on m'appellait Chien.
En grandissant je me suis montré aggressif et bagareur. Le propriétaire de la mine décida de me vendre aux arènes.
Là bas, je découvrit ma place. Encore enfant on me fit combattre des bêtes. Chien, loup, sanglier. Je faillis mourrir plusieur fois et, commeà la mine, je vis nombre de mes camarades moins doué déchiquetée par les animaux sauvage. Un étranger me vis combattre et décida de m'acheter. Je n'étais sensé n'être que de la chair à canon mais je survivais à chaque rencontre et tué des créatures plus chères que moi. Mon maitre de l'époque fut ravi de me vendre.
C'était un homme assez vieux venant de la côte des dragons. Il me dit que j'allais devenir un vrai Gladiateur, à Port Ponan. Je ne savais même pas ou c'était.
Il me demanda mon nom et paru surpris lorsque je lui répondit. Lui donnant le seul nom que je me connaissais. Chien. Il me demanda alors comment ma mère m'appellait. Je ne savais pas. Il me baptisa "Petit" et me donna son nom : Bargan.

Sur le trajet jusque chez lui Bargan commença à m'éduqué. Chaque matin je devais courrir et accomplir une série d'exercice physique avant que nous nous remettions en route. Bien nourri pour la première fois de ma vie et soumis à cet entrainement je commençais à étoffer ma carrure. Il m'expliqua qu'il allait faire de moi un homme libre, me demanda si je voulais devenir un gladiateur ou si je préferais peut-être travailler ailleurs, il m'aiderait dit-il. Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire par libre ou le fait que j'avais le choix. Déja peu loquace à l'époque je répondit que je ferais comme mon maitre le désirait.
Cette réponse ne sembla pas lui plaire et il cracha par terre en maudissant Thay. A Port Ponan Bargan vivait dans une immense maison, aux abord de la ville, il m'expliqua que c'était sa demeure mais aussi un centred'entrainement pour les gladiateurs qui se battaient pour lui. Il leurs offrait un entrainement, le gîte et le couvert et eux partageaient une partie de leurs gains avec lui.

J'ai passé dix ans à m'entrainer. Sous la houlette du Forgeron, l'entraineur des Gladiateurs de Bargan. J'acquis un nouveau nom : Stoïque. Parceque je ne souriais jamais et me contentait d'obeir aux ordres. Lorsque mes camarades se servaient de leurs temps libre pour s'amuser, je continuais à m'entrainer. J'étais froid distant, sauf quand je me battais. Là, je restais calme mais tout était clair et mon coeur s'emballlait comme jamais.
Mon premier combat fut en aprés-midi. Une mêlée, brutale, sanglante. a la fin j'étais toujours debout. Je gagnais d'autre combat mais je ne devins jamais un grand gladiateur. Je ne faisais pas dans le spectacle, je ne criais pas ma joie d'avoir vaincu ni ne jettait d'objet dans la foule. Personne ne scanda jamais le nom que Bargan avait trouvé pour moi : Gladius, le glaive.

C'est à cet époque que je rencontrais Dùvendis. Je l'aurais suivie partout. Elle enflammait mon corps comme lors d'un combat. C'était une aventurière et lorsqu'elle quitta Port Ponan je décidais de la suivre. Bargan était heureux, c'était la première fois que j'agissais avec des comme un homme doué de sentiment.

Dùvendis et moi explorèrent des cavernes à la recherche de trésors. Vendirent nos services à des villages en proie aux attaques de créatures maléfiques. Je me battais, j'aimais. Ce fût de bon moment. Dùvendis décida bientôt que nous avions assez d'argent pour nous arreter, acheter des terres et vivre heureux. Je l'aurais suivi en enfer et je la suivi dans celui-ci. Je n'étais pas heureux dans cette maison. Dùvendis s'en rendait compte et les disputes se firent de plus en plus fréquente.
Un jour je l'ai surprise au lit avec un autre homme. Je n'ai pas hurlé, je n'ai pleuré. J'ai tourné les talons, enfilé mon armure prit mes armes et suis partit.

Ne sachant ou aller, je suis rentré à Port Ponan. Bargan m'aida à trouver du travail. Comme garde du corps puis comme escorte.
Au fil des années j'ai souvent travaillé pour un contact et ami de Bargan. Rill Maîtreloquet. Même avec les années je n'ai toujours pas vraiment compris quel était sa profession. Je m'en moque un peu, sa compagnie est agréable et j'ai souvent l'occasion de faire ce que j'aime, combattre.
J'appris que mon vieux maître d'arme, le Forgeron, avait acquis une excellente réputation au fil des années. En tant que l'un de ses anciens disciples je fût ammené à participer à la formation des nouveaux apprentit gladiateur. Cherchant toujours à élargir mon cercle relationnel et jouant sur la réputation du Forgeron, Bargan vends maintenant mes services en tant que maître d'arme, pour quiconque a les moyens de payer. Mon élève le plus doué est le fils d'un ami de Maîtreloquet : Turin.

Alors que j'escortait Maîtreloquet nous sommes tombé dans un get appens ou l'on usa de magie contre nous. A notre reveille nous étions porteur d'une marque maléfique. Depuis nous courrons contre la montre pour nous en débarasser.

Dùvendis l'appelait Demion. Grossièrement traduit en fils de tristesse /Obscurité
Modifié en dernier par Ooka le sam. 11 juil. 2015 21:02, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Stam
Nymphe Frileuse
Messages : 141
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 19 oct. 1987
Localisation : Paris

Rill Maîtreloquet

Message par Stam » dim. 31 mai 2015 15:57

RILL MAÎTRELOQUET

Image
"Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation."
-----------------------------------Sun Tzu - "L'Art de la guerre"

Nom & Prénom : Inconnu
Age : 26 ans
Taille : 1m78
Poids : 68kg
Yeux : Verts
Cheveux : Châtains
Identité Faêrun : Rill Maîtreloquet
Réputation : Côte des Dragons (Connu), Port-Ponant (Très connu), Autres régions (Inconnu)
Surnoms : Maîtreloquet, Maître Rill, Rill, Le Serrurier.

Histoire :

Propriétaire d’une boutique spécialisée dans les « mécanismes complexes ». Plus couramment appelée : « Chez Maîtreloquet ». Rill y travaille depuis maintenant cinq ans.
Avant c’était un bouge qu’il rénova entièrement. Accessoirement son lieu privilégié pour blanchir l’argent de ses autres activités plus lucratives. Comme le « Cambriolage, Compromission, Délestage, Espionnage… ».
Sinon il pratique son métier d’expert en sécurité pour de nombreux paranoïaques (il y’a de quoi !) et riches marchands. Il est souvent aussi « légalement » embauché pour son habilité dans la découverte de vestiges souvent piégés.

Sa double compétence d’Expert et de Magie (compétence inconnue du grand public) font de lui un individu indispensable dans de nombreux domaines, tant en exploration que en recherches sur différents lieux antiques de la Côte des Dragons.
Bénéficiaire de nombreux certificats de linguistes et diverses qualifications dans des domaines comme le « Draconien », Rill est ainsi souvent absent de son commerce qu’il laisse entre les mains avisés de son comparse Bursin Pattezèle.
Rill entretient de très bon lien avec Les Ménestrels, étant donné leur penchant réciproque pour les mystères et vestiges oubliés.
Il n’est pas rare que Elias Dressaigle fasse appel à Maîtreloquet pour diverses missions d’accompagnement des membres des Ménestrels durant leur recherche dans des ruines ou autres vestiges.
Il est vrai que les pièges tant mécaniques et magiques se sont avérés très souvent meurtriers pour ses membres. Un coût qu’il anticipe dorénavant de bonne grâce, en ajoutant à ses frais le concours de Rill Maîtreloquet.

Rill a cependant la lucidité de ne pas intervenir dans la rivalité politique qui oppose Elias Dressaigle et le Chef actuel des Masques de la Nuit : Orbakh (Pour lequel il travaille volontiers).
En effet la boutique « Chez Maîtreloquet » garde une totale neutralité, qui lui vaut des taxes des plus onéreuses à Port-Ponant. Chose qui a l’art d’agacer Rill, mais il se prête au jeu pour l’instant.

Car il a l’ambition de créer sa propre organisation. Pour l’instant il gère un petit groupuscule à savoir Bursin, son associé, Mylène, une orpheline spécialiste de l’escamotage, Hellokard un garde du corps lors des expéditions,
Turin fils de Bursin(et élève de Hellokard): un gros bras au grand cœur et Ryn son amante et talentueuse intermédiaire.

Apparence :

Grand et doré par le soleil, Rill masque sous son air sympathique et sa barbe de jais, semblable à celle d'un vieux sage, une rare force de caractère.
Sa poigne est peu commune, son oeil vif comme nul autre ; et la stature athlétique et les muscles nerveux qui se dessinent sous ses modestes vêtements de voyageur le trahissent,
en fait, dans tout ce qu'il a de plus batailleur. Sa voix qui s'élève est un songe caverneux qu'on ne connaît pas et qui, pourtant, nous parle profondément.

Image Image
(La Ville de Port-Ponant) ------------------------------(Chez Maîtreloquet)

Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2179
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Re: 3. Présentation des personnages

Message par DarkTenebross » sam. 6 juin 2015 03:00

Théo de Uthel
Image
« L’honneur est souverain. La chevalerie est reine. J’en fais le serment sur mon sang et sur mon souffle. »
Né dans le Cormyr dans le Bourg de Soirétoile, Théo vient de la Noble famille Uthelien, il est le troisième fils d’une fratrie de six et fut vite destinée à une position militaire dans la famille. Bien que d’une morphologie assez fine, il développe très vite une force hors du commun au détriment d’une endurance physique dans la bataille. Très doué dans la lutte, il apprend à utiliser à outrance cet art de combat lorsqu’il manie l’épée. Il est fait Chevalier lors de son quinzième anniversaire. Lorsqu’il a dix-sept ans, il noue une histoire d’amour avec la quatrième née d’une branche mineure de la famille Obarskyr, Anna Obarskyr. Lui prenant son pucelage alors qu’elle était promise à autrui, son père possède deux choix, l’exiler ou rentrer en guerre. C’est ainsi qu’à dix-sept ans, Théo est exilé du Cormyr.

Il fera du mercenariat pendant un moment avant de tomber sur Cahelo Shebrel, un homme qui le formera à l’art des Archamanach Suellois après deux ans passé ensemble sur les routes principalement sur la Cote des épées et les iles Moonshae. Suite à sa formation, Theo regagne le Cormyr où il ira chercher vengeance par rapport à son déshonneur et provoquera en duel le Mari d’Anna en l’humiliant publiquement dans une taverne. Réalisant sa spécialité et prenant l’adversaire au dépourvu avec sa magie, il tue l’homme lors du premier coup alors qu’il le chargeait avec sa terrible épée à deux mains. Terminant sa fureur, il lança une hache en plein dans le crane du père de la pauvre Anna qui avait été la source de son exil avant de repartir, grâce à sa magie et en ayant volé un cheval. Anna avait refusé de l’accompagner, n’étant plus aussi sensible à lui. La tête du Chevalier est désormais mise à prix dans le Cormyr.

Ainsi, il continua son existence en tant que Mercenaire, il effectua énormément de boulot de Champion de Justice de par son aptitude en duel. Il visita à ces occasions également la région d’Eauprofonde et de l’Amn. Il a de nombreux anciens frères d’armes avec qui il a noué des liens profonds avant que leurs chemins ne se séparent pour une raison ou une autre. Théo suit l’appel de l’aventure, il va là où sa destinée semble le mener, c’est un individu très honorable et qui essaye la diplomatie dans la limite du possible. Mais lorsque l’appel de la bataille retentit, il est le premier à charger.

Théo est un disciple de Tempus.
Parties actuelles :
Lundi [MJ] Deadlands Reloaded
Mercredi [PJ] The Sprawl (Cyberpunk)
Dimanche [PJ] Deadlans Reloaded

Avatar du membre
Stam
Nymphe Frileuse
Messages : 141
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 19 oct. 1987
Localisation : Paris

Message par Stam » sam. 29 août 2015 21:22

Désolé d'avance, je savais pas trop où posté ça !!

Mais bon c'est une déprésentation, oui j'invente un nouveau mot !!

Je tenais à remercier tout le monde, les joueurs et le MJ pour cette superbe aventure.
Je quitte la campagne, car le feeling peu pas passer avec tout le monde c'est la vie.

Je poste ici car j'ai pas pu dire aurevoir à Alrion et Ooka vu que j'ai pas leur Skype je crois.

C'était sympas les gars de jouer avec vous et bonne continuation à vous tous.

Vhali
Timonier Korrigan Timide
Messages : 30
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 06:05
Date de naissance : 20 juin 1993

Re: 3. Présentation des personnages

Message par Vhali » mer. 2 sept. 2015 15:20

Bonne continuation à toi !

Répondre

Retourner vers « D&D 3.5, "Les Damnés de la 13ème Marque" par Saergaras »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité