Les Acolytes

Image
Répondre
Avatar du membre
dante
Phénix
Messages : 731
Enregistré le : lun. 11 janv. 2010 01:00

Les Acolytes

Message par dante » dim. 2 janv. 2011 15:16

Les personnages sont décrits ici, après la partie introductive qui fixera les choses.

Au minimum: nom, titre, image, une courte histoire qui présente quelques traits principaux.

Création du personnage

Carrière du livre de base
Moyenne pour les caractéristiques brutes à 11 (s'ajoutent les points d'origine et les progressions ou talents)
Planète d'origine: toute planète du secteur Calixis logique pour votre background, normale (pas spéciale, morte, interdite, ... sauf accord) et pas du sous secteur Malfian (ça laisse quand même du choix!!!)
Dante

Avatar du membre
Fab
Satyre
Messages : 234
Enregistré le : jeu. 16 déc. 2010 01:00
Date de naissance : 05 janv. 1975

Re: Les Acolytes

Message par Fab » dim. 16 janv. 2011 19:16

Flix Cutmore, Technoprêtre de l’Adeptus Mechanicus
[/size]
Image
L’Omnie-Messie était la seule entité consciente de l’Univers qui l’avait compris, lui, le jeune Flix Cutmore. La seule entité qui lui avait donné un peu de l’amour dont il avait tant manqué. Cet amour qu’une mère, morte trop tôt pour qu’il puisse en garder souvenir, n’avait pu lui donner. Cet amour qu’un père sans âme n’avait voulu lui donner. Père… Sans ce père qu’il avait appris à haïr, peut-être son destin aurait-il emprunté une autre route.

Les machines étaient bien moins perfides et faibles que les Hommes. Malgré sa jeunesse, Flix avait déjà des certitudes solidement établies. Sa foi en la supériorité de la Machine en était une fondamentale. Il l’avait compris très tôt, dès son enfance alors que seuls, les machines de IM-P78, étaient devenus ses seuls compagnes de jeu. Il avait appris à leur parler, à les aimer, à les ressentir. Il avait compris que l’on pouvait se fondre en elle, qu’en s’oubliant dans leurs mécanismes subtiles, on pouvait s’affranchir de sa médiocrité charnelle pour approcher un état d’extase et entrevoir les volontés de l’Omniemessie qui les habitait toutes.

Ainsi à travers les machines, Il avait parlé à Flix, lui indiquant la voie à suivre : fuir IM-P78, fuir son père, fuir l’Hégémonie qui avait fait de son père ce personnage fantoche et transparent. Il ne voulait pas de ce destin de technicien asservi à la Marine Impériale, enfermé à vie dans cette maudite station, obéissant sans discernement, ni volonté propre aux exigences absconses de l’Hégémonie. Il avait donc, dans Son Immense Sagesse, permis à Flix de s’introduire dans les réseaux Skaelen-Har interne à IM-P78. Du moins c’est ce que croyait Flix. Cela lui avait permis de détourner les milliers de trônes nécessaires à son évasion d’IM-P78. Fausse identité biogénétique et officiers de la Marine Impériale soudoyés lui avaient ouvert les portes de l’espace calixian.

C’est donc tout naturellement que Flix avait compris qu’il devait rejoindre les serviteurs de Dieu-Machine. Celui-ci l’avait guidé et ce n’était évidemment pas un hasard mais une étape du Plan. Ce qui fut confirmé par la facilité avec laquelle il fut accepté comme novice de l’Adeptus Mechanicus.

Mais il lui fallut vite déchanté. Intégré, le Mechanicus le confina à l’entretien de cogitateur pilote de Rob-Prod sur les chaînes de Kaaliota Inc.. Quotidien réglé, sans surprise, d’une lassitude effrayante, de l’usine à l’hab minable, bien loin des rêves de Flix fuyant IM-P78. Putain ! Par les batteries de l’Omnimessie, il avait pas fait tout çà pour avoir l’existence minable d’un ruchard, d’un gratte-composant de bas niveau. Il avait un autre destin, il le savait.

Etonnamment ce fut l’Hégémonie tant haï qui le délivra de cette nouvelle prison. Il l’avait retrouvé. Et d’autres aussi. Apparemment les données dérobées intéressaient beaucoup de monde. Flics de l’Hégémonie et Arbites se disputant la tablette où ses données dormaient sagement depuis sa fuite. Flix en souriait. Pas longtemps toutefois. On lui fait rapidement comprendre qu’il risquait gros pour ce vol, sa vie ne tenant plus à grand-chose.

A moins qu’il accepte sagement de se soumettre à la proposition que l’Inquisiteur lui fit. Il sut toutefois très bien cacher l’explosion de joie intérieure. Non seulement il sauvait sa peau, certes temporairement, mais en plus il échappait à son quotidien minable dans cette ruche pourrie. Tu m’étonnes qu’il allait accepter ! Enfin de l’inconnu, de l’aventure… Quels merveilles allait-il découvrir là où il serait emmené par cet immense croiseur noir où il fut embarqué ? Des mondes inconnus ou oubliés aux confins du secteur ? Peut-être verrait-il même des Xenos ? Découvrirait-il des machines antiques aux immenses pouvoirs ?

Ces rêves et ces espoirs permirent à Flix de subir les logues semaines d’entraînement impitoyables sur le croiseur de l’Inquisition. Surmotivé, il essayait de donner le meilleur de lui-même. Et apparemment cela fonctionnait plutôt bien car à chaque nouvelle étape il était parmi les sélectionnés. Les perdants eux disparaissaient, mais il avait la prudence de ne pas s’interroger là-dessus. Enfin, au cours d’une cérémonie grandiose, on leur annonça officiellement, avec quelques dizaines de nouveaux acolytes, qu’ils étaient prêts à servir la Sainte Inquisition pour la plus grande gloire de l’Empereur.

Flix était affecté à la cellule I939 sur la planète Alacra. Par les injecteurs micro-ioniques de l’Omnimessie, enfin de l’inconnu…

Description :

Flix a une allure étrange. Comme tous les Hors-Monde il est grand et maigre, le visage émacié. Peu de graisse, peu de muscle dans ce corps habitué aux faibles gravités des stations et vaisseaux. De toute façon son corps disparaît sous l'épaisse robe rouge des Adeptes du Mechanicus qui semble camoufler d'étranges mécanismes dont on entend parfois quelques bruits. Entièrement glabre, il est aussi très pâle, le teint presque grisâtre, n'ayant quasiment jamais connu d'autres lumières que celles artificielles des lumiglobes. Deux yeux verts curieux et moqueurs, une bouche fine, des traits peux expressifs et fermé complètent ce visage qui engage assez peu à la discussion. Flix est curieux mais méprisant, conscient qu'il est de sa supériorité sur l'immense majorité de ces pauvres êtres charnels qui forment cette pitoyable Humanité.

Braduck
Clapoteur Erikois
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 30 déc. 2010 01:00

Re: Les Acolytes

Message par Braduck » dim. 6 févr. 2011 21:06

Image


Où suis-je ?
Des odeurs de médicaments m’entourent, il y a au moins une personne à cotés de moi. J’ouvre les yeux, une forte lumière m’éblouit. Mes yeux s’habituent à la lumière ambiante et finalement je commence à distinguer où je suis. Je suis dans une chambre d’hôpital et l’homme à coté de moi doit surement être un médic.
Le Médic : Enfin vous vous réveillez. Comment vous sentez vous ?
Moi : A priori tous fonctionnent correctement. Mais qu’est ce que je fais ici ?
Le Médic : Vous vous souvenez pas ? C’est ce qu’on craignait. On vous à rafistolez au mieux mais malheureusement, il y avait de forte chance qu’avec le choc, il y est des séquelles mentales. Vous vous rappelez de votre nom ?
Moi : Heu……Oui je crois que c’est Haxtes.
Le Médic : Bien c’est un début. Quoi d’autre ? Votre métier peut être ?
Haxtes : J’étais…..Non je suis copiste pour l’Administratum sur…….Scintilla. Mais qu’est ce qui m’est arrivé ?
Le Médic: Vous avez eu un accident de navette lors de votre transfert vers un vaisseau noir de l’Inquisition.
H : L’Inquisition ????? Mais pourquoi ?
Le Médic : Il a besoin de vos talents, d’ailleurs maintenant que vous êtes rétabli, ils vous attendent.

En effet, une fois sorti de la chambre un adepte m’accueille et me demande de le suivre au nom de l’Inquisition. Comment refuser surtout qu’on ne sait jamais comment ils peuvent réagir.
L’adepte m’amène à une navette qui décolle aussitôt vers l’espace.
L’espace, est-ce-que j’y suis déjà allé ? Même sa je m’en souviens plus.
Au bout de plusieurs minutes le vaisseau de l’Inquisition apparait dans tous sa grandeur. Une fois à bord l’adepte m’accompagne dans une cellule et me demande de l’attendre. Il viendra me chercher pour le diner. A l’heure dite l’adepte m’escorte jusqu’à la cantine. Là plusieurs autres personnes mangent.
A : Ne leurs parlez pas.
On va faire ce qu’il me demande. Je ne vais pas commencer à les contrarier.
Pendant de longues semaines on nous fit passé tout une batterie de test, on a même était ausculté psychiquement par des psykers. A chaque fois on était de moins en moins nombreux. Mais je m’accroche Le servir est un honneur et peut être que grâce à l’Inquisition j’arriverai à retrouver mon passé.
A la fin des tests un homme nous donna notre affectation.
Je suis envoyé sur Alactra dans la cellule I939

Description : Haxtes fait dans les 1m70 plutôt efflanqué. Il a les cheveux gris, les yeux bruns et la peau pâle. Il a envie d’en savoir plus sur son passé et il se dit que servir l’Inquisition est un bon moyen pour ça et pour emmagasiner d’autres connaissances.
Modifié en dernier par Braduck le dim. 22 janv. 2012 18:35, modifié 1 fois.

warkry777
Pégase
Messages : 197
Enregistré le : lun. 21 déc. 2009 01:00

Re: Les Acolytes

Message par warkry777 » dim. 20 févr. 2011 15:15

Victus Khrell


Age: 24 ans
Taille: 1m81
Couleur cheveux: Noirs
Couleur yeux: Gris
Couleur peau: Bronzée
Signe distinctif: Cicatrice allant du coude droit jusqu'au milieu de la paume.

Victus est né sous le numéro 2 345 298 987 dans la citée ruche de Dantros , sur Larghos V. Heureusement pour lui, il faisait partis des privilégiés vivant dans les spires intermédiaires supérieures de la citée. Sa famille n'avait pas accès aux spires supérieures, mais elle en était assez proche pour ne pas souffrir de la pauvreté caractérisant les spires intermédiaires et inférieures.
Sa mère était et son père servait dans la milice.
Comme tous les enfants, Victus grandit dans les rues d'une villes immense, ne voyant le couple d'étoiles du système briller dans le ciel seulement à de très rares occasions, lors de ses escapades dans les spires supérieures. Certains disent même que cette vision ne serait que des images projettées sur des écrans géants disposés autours de la citée. En effet, loin de se préoccuper de la vie des habitants inférieurs, les maisons nobles tenaient absolument à garder les travailleur dans leur citée. Sur Larghos V, nombreuses sont les citées ruches à se faire la guerre pour un oui ou un non, et Dantros ne faisait pas exception. Tout était fait pour les empêcher de sortir, faisant passer le monde extérieur pour une zone hostile, mortelle.
En général, l'idée fonctionne et rares sont ceux qui se risquent à l'exterireur après avoir bravé la milice, les spires inférieures et, le plus difficile, sa propre peur.

Au fil des années, Victus prenait de plus en plus conscience de la perversion de la haute société, exécrant au plus au point ces nobles pédant ne pensant à rien d'autre qu'à leur petite personne.
A 18 ans, il tua son premier homme dans un accident, une bagarre qui tourna mal. Malheureusement pour Victus, l'homme était le fils d'un haut fonctionnaire de la ruche; l'affaire fit grand bruit, et pendant un moment on rechercha l'odieux meurtrier qui avait attenté à la stabilité de la citée.
Découvrant l'inefficacité de la milice locale, le jeune ruchard décida de renouveler l'experience, mais celle ci tourna court. Suite à une mauvaise chute alors qu'il suivait sa cible, il s'entailla le bras sur une pointe métallique, provoquant une longe plaie sur tout son avant bras. Pendant des semaines, il resta chez lui, entre la vie et la mort; l'hygiène et la propreté n'était pas la priorité principale, sa blessure fût très longue à guérir.

Rien n'arriva de spécial jusqu'à ce qu'un jour, la milice débarqua chez lui. Pour une raison inconnue, il avait été retrouvé et arrêté pour le meurtre commis des semaines auparavant. Il devait être conduit en justice puis condamné à mort..sauf que cela n'arriva jamais. Au détours d'une rue, ses gardes s'effondrèrent et des mains sorties de nul part se saisirent du jeune homme. C'est la dernière fois que l'on vit Victus dans la citée, du moins vivant. Parallèlement, depuis sa disparition, le taux de meurtre a augmenté parmi les grands de la cité de manière inquiétante....
Lundi :
Mardi :
Mercredi : Monsterheart,PJ (Eric)
Jeudi :
Vendredi :
Samedi :
Dimanche : Dark Heresy, PJ (via VirtuaJDR)

Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2179
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Re: Les Acolytes

Message par DarkTenebross » mer. 2 nov. 2011 19:53

Elena

Image

Immatricule X91148277213P de la Garde Impériale de Gamma 9
Classé dans les Commando Impériale de l'Inquisition, Elena est dévoué et d'une loyauté sans faille envers l'Impérium. Native du monde sauvage Penumbra. Jeune fille, elle a vécu l'enfer. Jusqu’à ce qu'un jour, un détachement de la Garde Impériale tomba sur son village et enrôla de force toute personne n'étant pas handicapé physiquement et capable de recevoir la formation. Son père était un chasseur qui n'avait eu qu'elle pour fille. Aucun fils. Elle fut donc élevé comme un garçon dans son enfance et était traité comme telle dans sa tribut. Lorsque la Garde l'enleva de ses proches, elle n'avait que neuf ans. Attentive et discipliné. Elle n'eut aucun mal à se frayer un chemin parmi les meilleurs de sa promotion. De sa grande force physique, elle fut formé comme la plupart de ceux qui viennent des mondes sauvages dans les régiments de corps à corps. De toute façon, son talent au tir laisser beaucoup à désirer. Intelligente, courageuse et en permanence sur ses gardes. Dès ses premiers pas sur le champ de bataille, elle se fit remarquer de ses supérieurs en tuant deux Eldars toute seule. Sans plus attendre, espérant qu'elle inspire aux autres hommes de son escouade son courage aux combat, elle fut monté au rang de Sergent alors qu'elle n'avait que dix-neuf ans.

Cependant, la vie sur Gamma neuf n'était pas la plus excitant qu'il y avait. A part quelques escarmouches avec les Eldars qui mettaient la Garde plus dans une mauvaise posture que dans une avantageuse la forçant à reculer peu à peu. Rien ne se produisait. Elena faisait partie des unités d'intervention en première ligne du combat contre les Xénos. Revenant souvent seule ou accompagné seulement d'un ou deux soldats. Elle se démarquée incontestablement comme une féroce guerrière malgré sa beauté incontestable. Elle ne s'adonner nullement aux plaisirs de la chair. Seulement avec les hommes qui avait montré autant de courage qu'elle. C'est à dire aucun sur Gamma neuf. Faisant d'elle une femme renfermée et ayant un sentiment d'inutilité se rendant compte de jour en jour que ce qu'elle réalisé ici était peu par rapport à ce qu'elle pourrait accomplir avec des Hommes ayant sa trempe. C'est ainsi qu'un jour arriva l'Inquisition sur Gamma neuf.

Etant apparemment à la poursuite d'un Hérétique qui aurait trouvé refuge ici. Le Commandant en charge de la garde de Gamma neuf leur expliqua leur situation peu avantageuse et notamment le manque de matériel incontestable qu'ils subissaient. Prouvant une raison de plus à leur soumission face aux Eldars, en plus que le moral des hommes étaient pour la plupart au plus bas. Refusant l'aide de la Garde dans un premier et empruntant seulement du matériel, ils avancèrent sur la planète. L'équipe d'Elena eu donc pour mission de les suivre discrètement et s'assuré que leur mission se passe pour le mieux. Ce ne fut apparemment pas le cas. Allant dans les profondeurs de la planète après avoir détruit un véhicule de la Garde. Elle les suivit et visiblement deux des acolytes de l'Inquisition périrent dans les mines où apparemment les puissances de la ruines avaient exercés leur pouvoir. Les interceptant sur leur fuite de la mine. L'escouade de la jeune garde les escortèrent jusqu’à l'avant poste de Gamma neuf. Prenant le rôle d'intermédiaire avec l'Inquisition, Elena les aida à planifier une opération de purification des mines.

Faisant preuve d'une bravoure surprenante lors des combats dans la mine et se démontrant plus efficace que les escouades de Commando spécialisé. La jeune garde fut intégré à l'Inquisition dans la cellule I939. Dans l'Inquisition, Elena fait preuve d'encore une plus grande discipline et applique les ordres à la lettre. Pas question, pour un soucis de morale de désobéir à n'importe quel ordre. Même si elle se lie peu à peu d'amitié avec ses camarades de la cellule. Pour elle si un jour il faut se débarrasser d'eux elle le fera. Ne connaissant que peu Dixios et trouvant qu'il manquait cruellement d'ambition. Elena fut fascinée par Lilith et accueilla avec joie le fait d'intégré la Cellule d'Acolyte personnel de Lilith. D'une loyauté sans faille maintenant pour son Interrogatrice également. Elle a enfin trouvé une femme de sa trempe. Ce qui est pour elle, un honneur de la servir. Lui confessant ses moindres doutes de mission ou sur ses camarades. Elle est l'exécutrice parfaite de l'Interrogatrice. En sa présence, l'hérésie est impensable.


Description :

Elena est la belle brune aux yeux verts. Des muscles saillant mais peu volumineux. Elle est la représentante parfaite de quelqu'un ayant eu condition physique irréprochable tout au long de sa vie. Possédant la force d'un Space Marine et la vigueur d'un Ours. Elle ne recule devant rien et est l'égide de ses compagnons. Mesurant un petit mètre soixante huit pour cinquante six kilos. Du haut de ses vingt et un ans. Elle est extrêmement svelte. Sa seule faiblesse étant ses capacités de communication. Ne mâchant jamais ses mots, elle est clair et intimidante. De plus, le fait d'avoir vécu en monde sauvage fait qu'elle ne parle pas le bas gothique de manière très soutenu et utilise des mots parfois un peu agressif pour se faire comprendre.[/color]



J'avais jamais vu ce poste et j'ai constaté qu'Elena n'était pas dedans. Voilà le problème réglé. :p

Répondre

Retourner vers « Dark Heresy par Dante »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités