[PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Image
Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 7 févr. 2017 11:31

Résumé des 2 dernières parties :

Torvak, Amasis et moi avons pour mission de pénétrer discrètement dans les bâtiments de la Source Unique tandis qu’Azeem et Ashraf occupent une partie de nos ennemis. Pendant des plombes, Amasis et moi prenons mille précautions pour rien : les murs sont aveugles, les portes inviolables et le toit sans ouverture. Torvak ne trouve pas plus d’issue discrète que nous sur les murs extérieurs. et on se résout à une attaque frontale dans la cour de l’entrepôt. Les tentacules d’Amasis et les flèches de Torvak font des coupes sombres parmi nos adversaires. Les esclaves se replient sans participer au combat. Les sorts d’invisibilité nous permettent de progresser facilement dans l’entrepôt encombré. Torvak abat deux cockatrices et pas mal de malandrins. Il flèche Rahdi et je l’achève avant d’avoir pu le faire parler : plus fragile que je le croyais !

Les malandrins prisonniers ne nous aident guère et sont incapables d’ouvrir les portes. Les coups de hache de Torvak en viendront finalement à bout. On visite les bureaux et trouve une trappe : Ashraf et Azeem sont dans les sous-sols et nous appellent à l’aide du sort de message d’Amasis.

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 21 févr. 2017 12:49

Me revoilà pour vous annoncer une triste nouvelle. Azeem a été tué au cours d’un des multiples combats qui nous attendaient dans le dédale caché sous les entrepôts de la Source Unique. Bêtement noyé et déchiqueté par une créature aquatique qui a réussi à nous neutraliser tous assez longtemps pour que nous ne puissions pas porter secours au paladin. Tous ?... allez savoir à quel moment Amasis est arrivé sur les lieux du combat... on ne le saura pas vraiment. Je veux croire qu’il serait intervenu plus tôt si j’avais été en danger mais dans ce cas cela signifierait…
Toujours est-il qu’il sort de son invisibilité alors qu’Azeem ne donne plus de signe de vie et qu’une large tache de sang s’étale à la surface de l’eau dans la crique souterraine. Amasis vient à bout de la créature avec un sortilège de peur.

Un autre combat s’engage avec d’autres créatures aquatiques. Et puis c’est le calme. Torvak, excellent nageur, repêche le corps d’Azeem, Amasis indique les endroits où récupérer les armes magiques. On se partage une partie du butin, on réserve les biens d’Azeem pour les remettre au temple de Sarenrae.

On se dirige vers la porte de pierre, de l’autre côté du pont ; j’avais presque terminé le crochetage et elle cède facilement. Un couloir, une porte qui nous résiste, des statues qui sonnent l’alerte, une autre porte et… un étrange halfing qui nous accueille naturellement comme si il nous attentait pour un tea-time. Il nous présente une sorte de créature entourée de bandages… surement pour donner une substance à un corps plus ou moins immatériel.

Alors là mes amis, je n’entrave absolument rien de son discours. Il veut qu’on tue le père Chacal à qui il aurait donné l’ordre de lui remettre le parchemin de Kakichon, histoire qu’il échoue. Mais il prétend ne rien avoir à cirer dudit parchemin. Il affirme que le Père Chacal nuit à son commerce avec les Maîtres du Pacte, lors de ses visites, tous les sept ans et que c’est la raison de sa demande. Alors pourquoi ce foutu Père Chacal lui obéirait-il pour ça et pourquoi cette obéissance n’irait pas jusqu’à le laisser commercer ? Bon, pas sûr que j’ai bien compris… en tout cas c’est salement tordu !

Trop compliqué pour moi et surtout je m’en fiche, Amasis est à mes côtés, qui cache pudiquement sa satisfaction car, à part notre bon et dévoué Torvak, personne n’est vraiment très affecté par la mort d’Azeem.

On va pouvoir commercer ! Yessss

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » jeu. 2 mars 2017 09:18

Le siège de La Source Unique - suite

Nous voilà en pleine discussion avec l’étrange Capitaine de la nef du crépuscule. Le Père Chacal chercherait l’œuf de Rovagug et le parchemin de Kakichon. Le capitaine nous donne un petit flacon rempli d’un liquide rouge pour vaincre la « larve de graine hirsute ». Il faut lui faire ingérer le liquide. C’est moi qui semble la plus apte à réaliser cet exploit mais, allez savoir pourquoi, je ne le sens pas : l’instinct féminin, surement !

La fameuse larve, nous la trouvons comme prévu dans une caverne nauséabonde, collante de bave. Beurk. La bestiole mesure dans les 3 mètres de haut et est franchement répugnante avec ses nombreux tentacules et sa tête de mort logée dans une sorte de globe gélatineux.
Torvak flèche comme un malade, mais la chance n’est pas avec lui aujourd’hui, et il rate sa cible la plupart du temps.
Ashraf se protège de l’acide et se rue courageusement (ou inconsciemment, c’est question de point de vue) sur le monstre et il est happé par les tentacules, projeté dans la gueule de la bête. Il s’en échappera in extremis.
Moi, je m’élance dans une tentative acrobatique pour verser le contenu de la fiole de rêve volé dans la gueule béante… et patatras, je me ramasse un méga gadin, (je le savais !). La fiole tombe au sol, ouverte. Le liquide n’a pas le temps de s’écouler que Torvak le ramasse et le lance. Tir au but ! Mais il ne se passe rien, à part que le led de la gélatine (façon entremet anglais), change doucement de couleur. La bestiole continue de nous attaquer.

Dans un éclair de génie, Amasis saisit Farouk le halfling et se téléporte derrière la larve. Surprise : la caverne ouvre sur une salle où se trouvent le Père Chacal et une momie. Farouk est pris d’une peur panique qui le paralyse… durablement. Amasis invoque une nuée de singes qui occupent un peu la momie puis il se dédouble pour tromper ses adversaires. Il sera pris de panique à son tour.

Entretemps la Graine hirsute a changé de camp et s’attaque au Père Chacal. J’ai échappé à la peur, Torvak également. On se concentre sur « Nubkaura Inyotef VII le loyal père », sinistre momie. La malchance de Torvak perdure. Je frappe à outrance et lacère les bandelettes. La momie s’écroule.
Pendant ce temps la larve frappe le père Chacal mais c’est Farouk, remis de sa peur qui l’achève sournoisement d’une attaque dans le dos.
Et merde, la larve n’ayant plus d’adversaire se retourne contre nous. Bon, hop, on s’y met tous et on en vient à bout.

Le Capitaine de la nef du crépuscule se précipite sur la dépouille du Père Chacal et disparait en emportant sa substance moelle. Bon débarras !

Voilà le calme revenu, on fouille et on trouve la clé de la geôle de Rayhan. On libère l’imprudent mage. On fouille le complexe sans trouver d’opposition sauf quelques gargouilles qui me fichent la trouille de ma vie… un vieux réflexe de survie !

Les bâtiments recèlent des stocks de valeur. Amasis et moi avons la même idée derrière la tête : ce complexe serait une bonne base pour notre future implantation sur Katapesch. Farouk va demander aux Maîtres du Pacte, ses employeurs, d’apposer nos noms sur l’acte de propriété que nous avons retrouvé.

Il reste du travail… résoudre le problème que représente le parchemin de Kakichon, s’approprier le complexe que nous venons d’investir, trouver l’œuf de Rovagug, déposer la dépouille d’Azeem au temple de Sarenrae, récupérer les esclaves de la Source Unique... et tout ce que j'oublie mais que mes compagnons vont me rappeler !

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 14 mars 2017 09:14

Epilogue et cliffhanger

Nous voilà débarrassés de la menace de la Source Unique ! Non seulement débarrassés mais nous les avons remplacés. Farouk a obtenu d’apposer nos trois noms sur l’acte de propriété des bâtiments que nous venons d’investir : Amasis, Farouk et moi en sommes les propriétaires désormais.
Tout est bien qui finit bien. La villa de Rahyan est remise en état, nous coulons quelques jours tranquilles chez le mage qui reprend l’étude du parchemin de Kakichon… jusqu’au jour où il aboutit enfin et nous convie tous pour sa première tentative d’ouverture du portail.

On est absolument confiants, c’est pour ça qu’on se rend tout équipés à son invitation, armes, sac à dos etc… (Non mais quoi, on les connait les bêtises de Rahyan !). Quelques mots incompréhensibles plus tard, le parchemin s’éclaire et il nous happe. Nous nous retrouvons tous pris dans un vortex de folie où nous croisons mille créatures inquiétantes, pour la plupart des créatures de feu, salamandres, génies et le fameux Jhavhul !

La prochaine saison en VO, toujours sur votre chaîne favorite. Vous y retrouverez vos héros préférés et notre bon MJ dans une aventure palpitante au sein du terrible monde de Kakichon.

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mer. 13 sept. 2017 17:06

Nous tombons dans un long tunnel, le temps est indéfinissable. Nous croisons Jhawul qui semble nous narguer brièvement et des créatures inquiétantes, toutes semblent monter alors que nous descendons… vont-ils à la rencontre de Rayan ? Je ne me pose pas la question bien longtemps : ce n’est pas notre priorité.
Puis c’est l’obscurité, la chute en douceur dans un monde idyllique : une longue plage de sable fin, une mer calme, une côte luxuriante.. Rien de bien inquiétant. Torvak grimpe dans un cocotier pour examiner les alentours et ne voit rien de remarquable… la forêt tropicale forme un écran végétal à sa vision. Nous explorons une petite cabane de pierre qui sent le poisson pourri pendant que Torvak parcourt une courte jetée.
Et puis surgit une hydre à neuf têtes. Le combat est rapide, les sortilèges d’Amasis s’abattent sur le monstre, les bénédictions et les soins soutiennent les combattants. Le lion de Torvak se lance dans la mêlée, les flèches mortelles pleuvent sur l’hydre et s’enfoncent dans son corps. Mes kukris s’abattent et tranchent les têtes. Farouk s’engage courageusement aussi. Ashraf nous soutient efficacement. La bête s’écroule dans l’eau. Morte ! Farouk explore sa tanière et y trouve les cadavres de gnolls… Mais c’est pas vrai, y’en a partout de ces fichues bestioles !

Bon, retour au calme jusqu’à l’arrivée d’une tortue géante. Elle a l’air sympa… je passe sur les détails pour pas vous saouler. Elle vomit un minuscule coffret dont on extrait un œuf bleu et un message qui reprennent une taille normale.

Une image vaut tous les discours.

Image


On trouve un ru qui se jette dans la mer et nous décidons de le remonter vers sa source. Pour le diner, Torvak décide de nous imposer le régime vegan… y’a que Tongha qui échappe à cette nouvelle lubie : il a de la chance, lui !
Allez hop, le ventre à moitié vide, nous entamons la nuit. Tours de garde distribués. Et ça loupe pas, on est attaqués par des Girallons. Amasis nous protège dans une sphère d’invisibilité mais Tongha se précipite sur les monstres et se fait éventrer. Aschraf le ramène à la vie in extremis. Moi je m’avance à découvert avec prudence : c’est que je suis à poil ou presque, et ces trois horribles girallons possèdent 6 pattes griffues et une gueule peu engageante. Heureusement, Amasis en a tué un qui est mort de peur devant ses illusions. Le second est sérieusement blessé par les flèches de Torvak. Bon, faut que j’y aille malgré ma tenue de nuit… j’aime vraiment pas me battre en nuisette !

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 19 sept. 2017 11:14

Les girallons

Ashraf s’emploie à maintenir Tongha en vie. Farouk en halfling étourdi, s’aperçoit qu’il n’a qu’une dague, il se lance malgré tout dans le combat, appâté par l’idée d’un steak de girallon. Mais le dernier girallon s’enfuit, grièvement blessé par les flèches de Torvak.

Retour au dodo.

Au petit matin, Amasis s’élève dans le ciel pour observer les alentours. Il aperçoit une fumée à l’ouest… non, l’autre ouest, celui qui est à l‘est. Ben non, il n’est pas idiot mon cher Amasis, c’est juste que l’est qu’il voit est fatalement à l’ouest de quelque part ! CQFD
On décide de rejoindre la côte qui semble plus propice à notre progression. Barbeuk sur la plage avec une pêche miraculeuse de Torvak (Farouk a renoncé aux grillades de girallon, trop coriace).

Les Rocs

On repart et devinez… ben oui, on se fait attaquer : ce coup-ci il s’agit d’un couple de rocs, énormes les bestioles ! J’attaque la première et mes kukris taillent dans le monstrueux volatile, jusqu’à ce qu’il me serre dans ses serres acérées : « ce serait assez avisé de viser ce bestiau car il a l’air de vouloir m’emmener dans son aire à travers les airs. ». Amasis l’aveugle et moi aussi par la même occasion mais l’affreux finit par lâcher prise sous les traits de Torvak et plaf, je chois !
Farouk n’écoutant que son courage s’est précipité sur le second monstre qui, hélas, l’a vu venir. Lui aussi est happé par le volatile. Amasis envoi un sort de graisse qui permet à notre pauvre Halfling de se dégager mais il chute d’une plus grande hauteur et se blesse sérieusement. Hashraf soigne, Torvak flèche et les rocs finissent par renoncer et ils disparaissent dans le ciel.

Massacre xénophobe

On arrive en vue d’un village gnoll : visiblement un pauvre hameau de pêcheurs. Ils vont peut-être nous donner des renseignements pour notre quête au bélier d’or. Je préconise de ligoter Torvak qui devient fou en présence des gnolls mais il est trop tard. Quand nous le rejoignons, nous ne pouvons que constater l’horrible carnage. Les femmes, les enfants, tous ces êtres sans défenses ont été massacrés par Torvak et son lion. Amasis est horrifié et le fait savoir. Torvak, loin de se justifier est fier de son acte barbare. Il ose comparer cette tuerie raciste monstrueuse à l’esclavage que nous pratiquons pourtant avec beaucoup de respect et d’humanité. Toute discussion est inutile. Notre désapprobation ne trouble pas Torvak qui ne parvient même pas à se faire obéir du lion qui déchiquette un cadavre d’enfant. Farouk achève un vieillard torturé avec sadisme par Torvak. Nous savons qu’après le massacre de son clan il ne parlera pas : nous ne pouvons qu’abréger ses souffrances.

La nuit passe mais une lourde chape pèse sur le groupe. Au matin Torvak repère de très anciennes traces d’un bélier géant. Nous reprenons notre chemin vers le sud de l’ile.

Jamais je ne pourrais plus regarder Torvak de la même façon.

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 26 sept. 2017 18:16

Poursuite du bélier d'or autour des Iles du serpent.

Au crépuscule nous atteignons la pointe sud de l’ile de Sarygamysh, pour apercevoir le monstrueux bélier. Il marche sur l’eau, tranquilos, et aborde ainsi l’ile suivante que nous appellerons au hasard l’ile d’Azabess (vu qu’on n’a pas de carte et qu’on ignore tout de ce lieu disons qu’une inspiration divine nous enseigne ces noms).

l’ile d’Azabess


Voilà, la côte voisine est à 5 km environ et on ne marche pas sur l’eau. Mais une nouvelle inspiration divine nous rappelle qu’il y avait des pirogues au village gnolle. Non mais quoi ! Hier j’avais suggéré de les utiliser pour contourner la côte mais elles étaient trop fragiles et pleines de puces et aujourd’hui elles deviennent le saint graal ! Un saint graal qui nous obligerait à passer une journée entière à remonter au nord de l’ile puis deux jours à pagayer sur 40 km… les voies des dieux sont impénétrables et un peu absurdes ; on va les faire taire et utiliser la magie pour marcher sur l’onde. Les magos ont l’idée géniale d’invoquer des montures et de leur lancer un sortilège de « marche sur l’onde ». Ils préparent les sorts ad-hoc. Après une nuit calme (ça arrive) nous décidons de passer au plus court, à la pointe sud. On a bien fait car des ailerons de requins se pointent juste au moment où nous mettons pied sur la plage.

Torvak voit le bélier doré au loin, Amasis entrevoit un immense oiseau qui plane à proximité. Cette ile est limite marécageuse et sa traversée n’est guère agréable, surtout qu’on est attaqués par des serpents constricteurs. Amasis manque de se faire broyer mais Farouk attaque le serpent pendant que mon héros se dégage à l’aide de ses sortilèges. Les autres reptiles sont vite éliminés par les crocs de Tongha, les flèches de Torvak, par mes kukris.


l’ile de Serror.


Rebelote : le bélier passe sur l’ile suivante que nous nommerons (au hasard) l’ile de Serror. Plage, dodo (agité pour moi par un étrange cauchemar), passage du bras de mer à pinces (si on peut dire) car la magie d'Amasis n'a pas fonctionné... Kakishon rend la magie assez aléatoire. Hop on finit quand même par rejoindre le bélier d’or.

Il est gigantesque et tout doré et a un sourire carnassier... quand je dis sourire...
Mes compagnons se dissimulent mais moi je tente l’approche pacifique, ce qui est franchement débile ! Je me mange le souffle de la bête mais parviens à résister à sa magie, ce n’est hélas pas le cas de Pique ni de Tongha qui sont dans le champ. Amasis me soutient de ses sorts et parvient, lui aussi, à résister à la magie qui a transformé Tongha et Pique en statues dorées. Je suis tout de même projetée à un bon mètre du monstre. Farouk le prend à revers, sournoisement et entame sérieusement la bête. Une pluie de flèches s’abat sur le bélier. Mes kukris taillent dans le monstre d’où s’échappe maintenant un flot de sang doré. Farouk subit une charge du monstre qui se retourne ensuite vers moi. Ashraf n’économise pas les charges de sa baguette. Le bélier n'a que le temps de jeter un second souffle, qui ne fait heureusement pas de nouvelle victime, avant d'agoniser sous nos coups conjugués.

Avatar du membre
Zazadelle
Orc Noir
Messages : 121
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » ven. 20 oct. 2017 11:10

Je suis de trop mauvaise humeur pour m’étaler sur nos aventures. Non seulement ce plan est démentiel, bourré de magie aléatoire… et vous savez combien je suis allergique à la magie ! Bon, oui, sauf celle d’Amasis que j’aime bien quand elle me fait voir des étoiles en plein jour ou qu’elle me soutient dans mes combats. Mais bref, la question n’est pas là !
On a tué le fichu bélier d’or. Tongha et Pique ont été transformés en statue d’or. Farouk, encore une fois, a échappé à la mort d’un poil. Le petit homme est courageux mais parfois bien imprudent.

Les Shaitans

La suite c’est quoi ? On reprend notre exploration. Arrivés près d’un nouveau rivage, je souffle dans la corne dorée et rapidement une nef se pointe. On montre l’œuf bleu à une sorte de navigateur mécanique. Le confort est spartiate mais la mer est belle. On est abordés par une nef similaire à la nôtre. Neshari nous invite à rejoindre sa maîtresse, Dilix Mahad au Dôme d’Airain sur l’ile centrale de Kakishon. Elle est accompagnée de quatre shaitans.

On sursoit à l’invitation pour continuer notre route.
Quelle idée ! Voilà notre embarcation qui se mange le bout du monde et patatras, une interminable chute verticale nous occasionne plaies et bosses. Surtout au pauvre Torvak qui se trouve dans la cale. Bah, je ne le plains pas, c’est une maigre punition après son génocide gnoll.

Les Protéens

On est dirigés dans un monde étrange - mi-brumeux, mi organique - vers de vagues elfes qui se disent Protéens. Lahapraset (la nana accompagnée de Chinoy) nous raconte l’histoire de Nex. Elle dit retenir leur chef, Thaianathan, qui serait incontrôlable. Elle prétend également que Magiyawala, leur maître d'œuvre, est emprisonné dans la pierre initiale par les Shaitans. Elle nous parle d’Andrati qui est enterré sur l’ile des morts et qui pourrait nous aider. Elle veut que nous tuions les Shaitans, moyennant quoi elle promet de nous permettre de retrouver notre monde et de sauver Tongha et nous met un contrat sous le nez. Quelles salades !!!!
Je me fiche de leur contrat, aussi magique qu’il puisse être. Je veux sortir de ce monde de fous ! Je signe (et je ferais ce que je jugerais bon), Ashraf et Torvak aussi. Et devinez ? Amasis refuse et entraine le pauvre Farouk dans son entêtement. Il m’agace ! Mais pourquoi suis-je attirée par une pareille bourrique ?

L'ile des morts

Torvak, Ashraf et moi sommes expédiés sur l’ile des morts. La bourrique et son toutou nous rejoignent alors qu’un combat s’engage (On apprendra que Farouk a failli se faire tuer par les protéens, Amasis s’étant bien gardé de combattre). Au final Lahapraset a cédé : on ne peut faire appel à la raison d’Amasis tant il est borné ; elle a fini par le comprendre. Moi aussi je commence à me lasser de ses dangereuses obstinations qui confèrent à l’aveuglement…

Combats divers et variés avant de retrouver un dragon amoureux de Nex qui garde la dépouille d'Andrati depuis des siècles. On apprend qu’Arten Norine (un aser) peut nous aider contre les shaitans et qu’il -se trouve à la Forge de feu.
Je recueille Spookie le chat d’Andrati.

Mais pas question de quitter l’ile sans aller fourrer notre nez au temple des élémentaires… et je foule une dalle qu’il aurait peut-être fallu éviter. Ouais mais quoi ? J’ai bien le droit d’aller voir cette sphère d’eau d’où émanent des voix… amicales ?
Voilà : 4 piliers et un élémentaire d’air qui nous attaque en premier. Une fois anéanti, un élémentaire de terre émerge du second pilier… diantre ! On a déjà claqué l’essentiel de nos ressources pour détruire le premier et ça nous promet un joli quatuor !

Répondre

Retourner vers « Pathfinder "L'Héritage du Feu" by Markjan »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités