[Ch. 1]Un départ tant attendu

Image
Répondre
Avatar du membre
Septimus
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 01:00
Date de naissance : 03 sept. 1977

[Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Septimus » mar. 22 oct. 2013 08:35

Voilà des années que vous vous connaissez. Certains connaissent même les autres depuis leur naissance. Pourtant, ce moment était attendu par chacun de vous : le jour où, enfin, vous partirez de Fezin pour partir dans le grand monde. Pour accomplir quoi ? Là, la réponse est différente. Pour avoir plus de richesses, pour être connus, pour devenir un héros ou retrouver un passé obscur, peu importe la raison, ce qui compte c'est que, en ce matin de la fin du mois des nomades, vous avez quitté, peut-être pour toujours, ce village que vous appelez "maison".

Non pas que ce soit douloureux d'y vivre. Au contraire même. Ce petit village est un endroit calme dans la vaste forêt de Charlios entre les monts des nains et les marais du sud. Les gens y vivent en bonne intelligence, en petite communauté certes, mais sans les problèmes de racisme vis à vis des non-humains qu'il peut avoir dans des villes plus grandes. Les deux familles naines, les deux familles halfling, et même la paire d'elfe résidant à Felize y vivent tranquillement, comme n'importe qui. Et plusieurs seraient malheureux à Fezin s'il n'était plus possible de trouver la cuvé du Père Tranchebec, le patriarche halfling de la ville et propriétaire d'une taverne de la ville. De même que la milice serait malheureuse dans les produits de la forge des familles Ferfeu et Selbarbe.

Seulement, pour des esprits jeunes et aventureux comme les vôtres, Fizen est trop petite. Pour Iandoli, la jeune elfe du groupe, elle est même petite depuis des décennies. Mais avec la maturation de ses amis humain, elle peut désormais compter sur la carrure d'Iras ou le puissant bras d'Héléna. Après des années à faire les 400 coups dans le village, vous vous sentez prêts à partir vers d'autres horizons. Alors, quand lors des premières neiges lors du mois de Moradin, vous avez entendu, pour la énième fois mais aussi avec des oreilles nouvelles, la légende de la citadelle en ruine de Khazad Gròr, vous vous êtes tous regardés et vous vous êtes compris.

Pendant les mois suivants, vous avez affutés vos esprits, êtes parvenu à rassembler un menu pécule pour vous acheter l'équipement nécessaire, et avez attendu avec impatience les beaux jours pour pouvoir partir. Car la légende raconte que Khazad Gròr était une citadelle naine sur les contreforts des monts des nains, à l'orée de la forêt. Elle aurait été utilisé comme avant poste de défense, mais aussi, d'après la légende, comme mine d'or. Lors de l'attaque des Rongemals il y a 200 ans, cette citadelle aurait résisté pendant une semaine, permettant aux royaumes alentours de s'organiser pour vaincre l'armée Rongemals. En réponse, les Rongemals auraient rasé la citadelle et l'auraient peuplé de créatures immondes pour garder ses trésors enfouis. Voilà ce qui vous intéresse : fouillez une ruine en quête de trésor oubliés et de monstres maléfiques à pourfendre.

Le 21 Gruumsh, vous êtes partis vers cette citadelle après avoir demandé aux aînés nains et au joailler elfe la direction. Elle devrait se situer à environ une semaine de marche dans la forêt en direction du nord-est, lors des premiers contreforts des monts des nains. Le coeur battant, vous êtes partis sans vous retourner (ou presque) pour vos aventures.

Vous regardez vos compagnons, comme pour vous rassurer sur leur capacités et, par là même, sur les vôtres.
- Il y a d'abord Artamos Ferfeu, nain de son état. S'il est assurément le plus mature et raisonnable du groupe, il n'en reste pas moins très pragmatique et n'est pas parti de Fizen sans son attelage spécial, avec bar intégré. Un énorme fusil sur son épaule complète le tableau.
- Il y a ensuite Gunthar, légèrement armuré par une cuirasse, mais avec une puissante épée à deux mains dans le dos. Une lance à la main complète le tableau du barbare jugée sur un petit cheval sec et nerveux.
- Vient la jeune et jolie Helena Drachenfelds, la paladine également montée sur sa jument. Protégée par une crevice de qualité, elle regarde loin devant comme s'il lui tardait de démontrer encore une fois les pouvoirs de sa foi et son coeur de justicière.
- Le puissant et charismatique Iras Nair, apprenti chevalier, vient derrière (probablement son étalon qui renifle la jument). À l'aise sur sa monture comme si c'était ses pieds à lui, c'est souvent lui qui montre des capacités d'organisation vu son temps passé dans la milice de Fizen.
- Également sur une jument, c'est la belle Iandoli Aiwendil, la fille du joaillier elfe de la ville. Même si elle vous a tous vu en couches à langer, cela n'a pas l'air de la déranger, de même qu'elle n'apporte pas grand importance à votre accoutrement. Elle chantonne une chanson en chemin pour vous donner du courage, et avec effets car elle a appris le métier de barde auprès de son père. Ses longs cheveux noirs relèvent bien la couleur émeraude de ses yeux. Même si elle parait insouciante, c'est aussi un puis de connaissances du fait des longues soirées d'hiver, et même d'été, qu'elle a du passer seule en compagnie de son père (ce qui explique aussi sont grand intérêt à ce départ).
- Enfin, c'est la monture étrange de Merialin qui ferme la marche, avec son jeune et petit propriétaire jugé dessus. Ressemblant à un mouton avec un long cou, vous avez appris à ne pas vous moquer de cet animal, du moins tant que vous n'êtes pas hors de distance de ses crachats. Le petit halfling, qui vous aimez tous mais dont vous vous demandez parfois d'où sortent ses possessions, est un joyeux compagnon dans votre groupe, et une aide précieuse tant sa capacité à ne pas être vu frise le domaine de la honnie magie.

C'est après 7 jours de marche au pas à cheval (ou assimilé), et avec une réserve de bière du "bar mouvant" d'Artamos déjà bien entamé que, au matin du 28 Gruumsh, vous arrivez en vu de la citadelle.

Image

Isawa
Manticore
Messages : 185
Enregistré le : mer. 17 avr. 2013 11:14
Date de naissance : 18 janv. 1978

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Isawa » mar. 22 oct. 2013 16:32

A la vue de la forteresse, je met pied à terre et commence à inspecter les horizons à la recherche de traces d'activités quelconques. Si les monstres ont peuplé cette forteresse, ils doivent bien se nourrir et s'abreuver quelque part, autant savoir où et aussi repérer les gardes éventuels pour que tous les habitants de la forteresse ne nous tombent pas dessus à la fois. Non pas que j'ai peur du nombre, mais je crains que mes compagnons ne survivent pas si nous sommes débordés par le nombre.

"Il serait plus prudent de laisser nos montures non loin et de continuer à pieds si nous ne voulons pas être remarqués."

Dis je à mes compagnons d'aventure

Avatar du membre
dante
Phénix
Messages : 731
Enregistré le : lun. 11 janv. 2010 01:00

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par dante » mar. 22 oct. 2013 22:24

Merialin Tranchebec:
"Hum, nous n'allons pas commencer à trembler avant d'avoir vu le moindre danger! C'est sûr qu'avec vos grandes carcasses, on va vous repérer de loin! Laissez moi aller voir devant si quelque chose se cache: ma petite taille et les ombres de la forêt me permettront de voir sans être vu"

Je démonte, j'attache mon lama hors de vue du chemin, près de jeunes pousses tendres, et j'avance prudemment en lisère de foret, dissimulé dans l'ombre jusqu'à la forteresse ou jusqu'à ce que je trouve quelque chose d'intéressant (trace, piège, créature, etc). Dès que je trouve quelque chose ou si j'arrive à la forteresse sans encombre, je reviens faire mon rapport à mes compagnons.
Dante

dharry00
Neurasien Bruyant
Messages : 126
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 07 févr. 1974

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par dharry00 » mer. 23 oct. 2013 01:43

helena drachensfeld

"allons Merialin, n'houspille pas nos camarades, c'est nullement de la peur mais de la prudence. Dracon est avec nous et nous protège. Allons débarrasser cette tour de toutes ses créatures"

je descends de ma jument et je cherche avec gunthar un coin pour les animaux et le minibar de notre ami, qu'ils puissent paitre paisiblement (les animaux, pas les nains ;)) . j'utilise la compétence dressage pour préparer les animaux quand merialin est revenu et si on continue à pied. Je reste prudente et l'affut du moindre bruit.

Avatar du membre
Artamos
Drider
Messages : 346
Enregistré le : jeu. 17 mars 2011 01:00
Localisation : Chengdu, Chine

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Artamos » mer. 23 oct. 2013 05:50

Alors que Meialin s'eloigne, Artamos regarde autour de lui.

"hum, effectivement les montures ne peuvent pas venir, mais j'aimerais autant eviter de les laisser si loin. Une forteresse en ruine dois definitivement avoir une etable ou une batisse qui puisse faire office d'enclos sur pour nos biens."

Ecthelion
BenScottiste obstiné
Messages : 470
Enregistré le : jeu. 16 juil. 2009 01:00

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Ecthelion » mer. 23 oct. 2013 06:07

Iandoli a conté des ballades ou des odes durant tout le trajet. Lors de notre arrivée, elle descend de sa jument et poursuit après l’intervention d’Artamos.

"Je ne compte pas non plus laisser Aliénor ici."

dharry00
Neurasien Bruyant
Messages : 126
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 07 févr. 1974

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par dharry00 » mer. 23 oct. 2013 10:58

" attendons le retour de merialin pour prendre un décision"

Avatar du membre
Septimus
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : mer. 7 sept. 2011 01:00
Date de naissance : 03 sept. 1977

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Septimus » mer. 23 oct. 2013 11:41

Alors que Merialin disparait de votre vue (sans nuage de fumée), vous vous occupez des chevaux. De votre point de vue, il semble que la forteresse soit vide et abandonnée. Vous n'êtes pas sûrs à cause de la distance, mais il semble que le toit du bâtiment principal se soit effondré, et que les tours soient à moitié tombées.
Environ une demi-heure plus tard, alors que vous commenciez à vous inquiéter, Merialin revient sans que vous le remarquiez, apparemment sans problème majeur.

Avatar du membre
dante
Phénix
Messages : 731
Enregistré le : lun. 11 janv. 2010 01:00

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par dante » mer. 23 oct. 2013 12:22

Merialin Tranchebec:

Le halflin surgit dans votre dos, vous faisant sursauter:
"Je reviens de la forteresse: rien à signaler en chemin. Nous pouvons y aller: il y a là bas de quoi poser nos affaires avant de l'explorer."
Je décris ce que j'ai vu de la forteresse:
Ce qui devait être la grande double porte en bois n'est maintenant qu'une arche en pierre branlante qui donne sur une cour ouverte aux quatre vents avec les trous béants dans les fortifications extérieures. Des pierres de taille sont éparpillés un peu partout autour et dans la tour, comme si les murs de la forteresse avaient explosé dans un lointain passé. Les nombreuses touffes d'herbes poussant ici et là dans la cour, mais aussi sur les murs encore debout prouve manifestement que la forteresse n'est pas habitée. Apparemment, seul le donjon principal concerne un semblant de durabilité, même s'il a perdu ses étages et son toit. Au moins lui a conservé un semblant de porte, même si le bois de la porte semble un peu vermoulu.
Dante

Avatar du membre
Artamos
Drider
Messages : 346
Enregistré le : jeu. 17 mars 2011 01:00
Localisation : Chengdu, Chine

Re: [Ch. 1]Un départ tant attendu

Message par Artamos » mer. 23 oct. 2013 13:00

Artamos : "Hum, on y va et on pose nos montures au moins dans la cours ?
Par contre, que la forteresse ne soit pas entretenue certes, mais pas habite, c'est un peu premature pour le dire.
"

Répondre

Retourner vers « Pathfinder "Le monde de Charlios" par Septimus »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités