6,7,8,9. Le trésor des Orcs

Image
Avatar du membre
BenScott
Doppleganger
Messages : 378
Enregistré le : ven. 14 nov. 2008 01:00
Date de naissance : 11 mai 1974

6,7,8,9. Le trésor des Orcs

Message par BenScott » sam. 3 nov. 2012 13:13

6. La Foret des Araignées
7. La Tour Pourpre
8. Les Hiéroglyphes de l'Horreur
9. Le Trésor des Orcs

Introduction :
Les heros quitte enfin l'ile d'Issa a bord d'un grand trois mat glissant sur l’océan toute voile dehors vers Thotgal la ville des mercenaires pirates. Un magnifique soleil les accompagnent faisant miroité les eaux de milles éclats ou bondissent les daufins qui semblent vouloir les accompagner. Ils méritent de prendre un peut repos après toutes leurs aventures. Mais ils apprennent bien vite auprès des marins que leurs destinations, Thorgal, est de livrer du matériel en vue d'une grande expédition que les magistrats de la ville ont organisés.

Le trésor des Orques: Épisode 1 La foret des araignées.

Image
L'Omanita est l'un des plus imposants dragonards qui ait jamais sillonné la mer des Sept Vents et les héros sont à bord, rassemblés à la proue. Cependant, ce n'est pas le plaisant spectacle de vagues couronnées d'embruns qui s'offre à leurs yeux, mais les flots jaunâtres et paresseux d'un fleuve gonflé par les crues de printemps. L'Omanita remonte lentement le Bodir, ce fleuve qui prend sa source quelque part sur le plateau des Orks.
Près des héros, Garhelt, Capitaine et Princesse douairière de Thorval, est appuyée pesamment sur sa canne. Son regard est dirigé vers les terres et, soudain, elle pointe le doigt vers l'Est, en direction d'une chaîne de montagnes à demi cachée dans la brume.
-La chaîne des Rouvres, chuchote-t-elle, c'est la frontière.
Vous savez bien de quelle frontière elle veut parler : la frontière entre l'Aventurie, ce pays que vous avez appris à connaître et à redouter, et la partie du continent dont le nom revient dans la bouche de maints conteurs mais dont pratiquement aucun héros n'a foulé le sol: le pays des Orks ! O combien d'horreurs évoque ce nom! Pas une ville de l'Empire qui n'ait été rançonnée ne serait-ce qu'une fois par une bande de pillards venus du plateau des Orks.
Et pourtant, combien d'Aventuriers ont rêvé des promesses contenues dans ce nom en convoitant le butin des pilleurs. Tout le monde se rappelle le pillage de Lowan, il n'y a pas si longtemps! Quel butin! Il avait bien fallu cinquante voitures attelées chacune de quatre chevaux pour transporter tout l'or, les balles d'étoffe, les coupes de cristal et les teintures précieuses que les Orks de la tribu d'Olol Kol avaient emportés... Qu'est-il advenu de tous ces trésors qui s'entassent au pays des Orks ? Chacun sait qu'un millième de ce trésor est suffisant pour assurer longue, riche et heureuse vie à un Aventurier, fut-il très ambitieux! Ah le trésor des Orks ! Mais il ne semble pas intéresser les marins présents sur le bateau. C'est autre chose qui les pousse, quelque chose de plus fort et de plus puissant que le vil attrait de l'or: la passion de l'exploration.
Image
La ville de Thorval recherche des jeunes gens et des jeunes filles sans attaches, prêts à consentir de grands sacrifices pour la science.
Le texte était bref et dépourvu des habituelles promesses, cependant il éveilla leur attention. Qu'est-ce qui pouvait bien, en effet, inciter la ville de Thorval, le port des Pirates si tristement célèbres, à convier des étrangers en ses murs ? Depuis quand les Pirates du Nord se préoccupaient-ils de science ? Vous vous êtes donc rendus à Thorval et vous vous êtes présentés aux gardes de la ville. On vous a conduits immédiatement à l'immense résidence d'été du Prince. Arrivés là-bas, vous avez eu la surprise de constater que ce n'était pas Tronde, le Capitaine des Pirates, qui vous attendait, mais sa mère, Garhelt, une femme aux cheveux blancs qui est vénérée par tous les Pirates de Thorval. Garhelt vous a accompagné jusqu'à un bâtiment de pierre proche du palais. Puis elle a allumé une lanterne et, d'un geste solennel, elle vous a montré la grande salle, l'unique pièce du bâtiment.
-Ceci est mon cadeau à l'Aventurie, a-t-elle déclaré.
Stupéfaits, vous scrutiez la salle plongée dans la pénombre sans parvenir à découvrir quoi que ce soit de précieux. Où que vous regardiez, il n'y avait que cartes et rayonnages chargés de parchemins.
-Ce que vous voyez ici, dit Garhelt qui devait avoir remarqué votre étonnement, a plus de valeur que l'or et les pierres précieuses. Vous avez devant vous la géographie complète du monde connu. Mon grand-père a commencé la collection d'écrits et de cartes, mon père l'a poursuivie et je l'achèverai. Tous ceux qui sont avides de savoir pourront y avoir accès. Et bientôt Thorval abritera en ses murs plus d'érudits que Gareth, Saltes et Tuzak réunies...
Elle réfléchit un instant, puis continua :
-Il ne reste plus qu'une seule partie de l'Aventurie pour laquelle nous n'ayons pas de carte: c'est le plateau des Orks. Voilà pourquoi je vous demande si vous êtes prêts à relier le cours supérieur du Bodir à Kitos, en relevant votre itinéraire pour établir des plans précis et en notant toutes les expériences que vous vivrez là-bas.
Pour les convaincre Garhelt a de bons arguments :
1. Vous allez vivre des expériences sans exemple en Aventurie.
2. Vous vous couvrirez de gloire et votre réputation sera sans égale, au point que partout où vous irez vous serez connus sous le nom de: Ceux-qui-ont-exploré-le-plateau-des-Orks .
3. Tous les trésors qui tomberont entre vos mains vous reviendront.
4. Vous emporterez dès le départ un cadeau d'une valeur inestimable. Et Garhelt se dirige vers une étagère où elle prend un objet épais comme le bras et long de 30 centimètres. La chose ressemble à une massue marron parsemée de quelques poils et garnie, à son extrémité la plus étroite, d'une surface lisse et transparente qui a la forme d'un fer de bêche.
-C'est le Pouce d'un Géant, explique simplement Garhelt, il a été tranché. Dès que vous rencontrerez une tribu d'Orks au cours de votre voyage, montrez-leur cet objet: vous serez traités comme des rois.
Ce pouce a été rapporté par un aïeul de Garhelt à l'issue d'une querelle avec un Géant du plateau des Orks. Les Orks redoutent plus que tout au monde les trois Géants qui vivent dans leur pays. Ils sont convaincus que seul un dieu est capable de se mesurer à ces monstres.

La princesse douairière vous accompagnera personnellement sur l'Omanita pour remonter le Bodir jusqu'à l'endroit où il cesse d'être navigable, quelque part au Nord de la chaîne des Rouvres. De là, vous devrez trouver seuls votre chemin vers Kitos et, pour cela, traverser le plateau des Orks. Vous aurez à parcourir cinq à six cents kilomètres dans des contrées sauvages et inexplorées où vous ne pourrez compter que sur votre courage. Vous noterez chaque jour la chronique de tous les événements importants survenus pendant l'expédition et vous établirez des cartes aussi détaillées que possible des régions que vous découvrirez.
Maintenant, vous savez ce qui vous vaut d'être à bord de l'Omanita et de mettre le cap sur une aventure qui peut vous mener à la gloire ou à la mort.
Entre temps, vous avez doublé les sommets de la chaîne des Rouvres, et devant vous s'étend la large vallée du Bodir. A cet endroit, le Bodir est encore un fleuve imposant, sa largeur est au moins de 500 mètres. Cependant la quille de l'Omanita a déjà heurté le fond une ou deux fois de façon menaçante. Ici, au Nord des Rouvres, rien n'arrête le fleuve dans sa course. Aussi ses flots ont-ils dédaigné de creuser un lit profond et les masses d'eau s'étalent dans la plaine.
Le Commandant arrive à l'avant du bateau et informe Garhelt que le voyage est terminé. Celle-ci prend congé de vous et vous quittez l'Omanita à bord de deux canots qui vous débarquent près de la rive sud. Votre paquetage sur les épaules et les pieds dans l'eau jusqu'aux chevilles, vous franchissez les derniers mètres qui vous séparent de la rive.
Ce n'est pas la vie qui est trop courte...
... c'est la mort qui est trop longue.

Avatar du membre
revengyl
Pégase
Messages : 198
Enregistré le : mar. 14 août 2012 21:17
Date de naissance : 08 févr. 1997

Re: 6.le tresor des Orques

Message par revengyl » dim. 11 nov. 2012 18:54

Voilà mon résumé :

Cher Maître du Jeu,

Je ne suis qu'un électron infime et inutile par rapport à la personne que je vais vous présenter. J’ai longtemps observé cet individu inqualifiable tellement sa puissance est dévastatrice. Cet être surnaturel se nomme Sylvarius, c’est un elfe, bien sûr me diriez-vous cette race est supérieure à toute les autres. Je ne parlerai point de moi, car j’ai honte de ma propre existence. Je vais commencer par une de ces magnifiques épopées, mais bien sûr aucun mot ne sera assez puissant pour décrire la divinité de Sylvarius le magnifique.

Tout commença quand il arriva sur le plateau des Orks, sont but n’était point de destruction mais plutôt de connaissance, il devait étudier accompagné de sa grande érudition ce lieu extrêmement hostile et vaste. Il commença à s’aventurer avec nous, ses compagnons dans une jungle hostile verdoyante. Après quelques heures nous nous retrouvâmes face à un cerf qui a été abattu à l’aide d’un trident. D’après les connaissances du grand elfe cela ne pouvait qu’être des hommes-lézards, bien sûr comme vous pouvez vous le douter il avait raison et pas un mais deux hommes-lézards apparurent. Grâce à sa grande diplomatie il installa un climat de paix. Sur les conseils de Sylvarius nous suivîmes les hommes-lézards, mais ils nous échappèrent dans cette forêt vierge. Nous décidâmes de poser notre humble campement au crépuscule, la nuit fut reposante mais courte à cause de l’attaque d’un Ours. Celui-ci n’a pas tardé à être abattu par l’une des flèches du grand archer Sylvarius. Le lendemain le groupe d’hommes-lézards revint voir leur élu. Ils nous emmenèrent dans une grotte sombre, ils étaient des centaines. Sylvarius grâce à grâce sa diplomatie légendaire remporte un trésor et la main de la somptueuse Tilikiki, la fille du grand chef. Après des longues heures de marches à travers de cette jungle, nous rencontrâmes une faune exceptionnelle et majestueuse comme des licornes. Puis pourchassé par un immense dragon, Sylvarius n’eût aucune frayeur. En suivant notre chemin Sylvarius déposa sa bien aimée pour qu’elle ne se blesse dans le marrai infesté de taons. Sylvarius décida d’affronter le danger qui avait été prévenu par les parents de sa princesse adorée. C’était un géant colossal. Sylvarius décidé de créer un piège pour l’affaiblir physiquement. Le géant arrive, nous étions prêts. La caverne se transforma en un véritable champ de bataille sanglant et terrifiant. Notre héro, Sylvarius lui envoya une boule de feu, des sorts magiques surpuissants, des flèches enflammées,… Il le terrifia. Nous décidâmes de fuir à cause de mes blessures. Sylvarius heureux d’avoir retrouvé son amour de toujours ne pouvait que lui tarder de passer une nouvelle nuit en sa compagnie.

Voilà une partie de ses capacités, je vous demande de la qualifier en tant que Dieu, merci.

Cordialement

Aldros

PS: bien sûr je ne pense pas du tout ce que je dis (quoi que.. lol), moi aussi je ne suis pas très doué. Aldros c'est une blague, c'est du second degrés :) ! Il me tarde des passer encore beaucoup d'heures avec vous mes compagnons. Et merci mes compagnons, merci Ben pour toutes ces parties :D ! A demain !
Modifié en dernier par revengyl le dim. 11 nov. 2012 19:39, modifié 1 fois.
Quand tu es poursuivi, l'important n'est pas de courir plus vite que tes poursuivants, mais plus vite que tes potes!

aldros
Skaven Sombre
Messages : 113
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 13:33
Date de naissance : 22 janv. 1981

Re: 6.le tresor des Orques

Message par aldros » dim. 11 nov. 2012 19:20

prépare ton cercueil sale elfe :twisted:

Avatar du membre
Wolf
Naïade Asiatique
Messages : 151
Enregistré le : dim. 23 sept. 2012 13:02
Date de naissance : 01 nov. 1979

Re: 6.le tresor des Orques

Message par Wolf » dim. 11 nov. 2012 19:35

Bon ben la mise en page me permet pas de faire une capture d'écran lisible d'une page entière . J'abandonne donc et vous plante simplement le lien en pdf.

désolé de l'attente
Best regards,
Wolf.
Modifié en dernier par Wolf le mar. 18 déc. 2012 19:29, modifié 1 fois.
Un jour, un jeune homme rêvait de devenir un Héro. Il se dirigea vers la lumière et cru qu'il pouvait vaincre les ténèbres. Mais finalement la lumière et les ténèbres furent toutes deux détruites. Là où il y a la lumière, il y a aussi les ténèbres. Quand le jeune homme comprit celà, ce fut le premier pas qui allait faire de lui un Héro...

aldros
Skaven Sombre
Messages : 113
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 13:33
Date de naissance : 22 janv. 1981

Re: 6.le tresor des Orques

Message par aldros » dim. 18 nov. 2012 11:37

1ere partie :

Alors que les 3 aventuriers débarquent du bateau qui les a amener à la vallée du Bodir.
Après quelques heures de marche, ils rentrent dans un foret. Les aventurier décident de partir au nord afin de découvrir les trésors de la faune et de la flore de cet endroit. Ils se retrouve tout d'un coup face a face avec un cerf avec un trident planter dans le corp. la bete s'éfondre et apparaissent 2 hommes lésard. Apres quelques secondes de discution par geste, ils emportent leur victime. Les aventuriers décident de les suivrent en espérant trouver leur village. Mais ils débarquent dans un marais, et perdent de vue les hommes lézard.
Apres quelques heures de marche difficile, les aventurier s'arretent pour la nuit en bordure de foret. un ours roux profite de l'obscurité pour attaquer, mais il se fait repousser .
Le lendemain, un groupe d'hommes lézard approche et fait signe aux aventuriers de les suivre. Les aventuriers acceptent par curiosité. Ils les emmenent dans une caverne sous marine, qui est leur village. Le chef parlant la langue commune, il demande qui est le chef et Revengyl répond aussitot oui, mais c'est un piege, il gagne un petit trésor matériel certe mais aussi la main de la fille du chef nommée tilikiki. Ne pouvant refuser sous peine de vexer leur chef, ils repartent avec elle.
Apres quelques heures, ils rencontrent différents animaux ( licornes, élan,...), mais aussi leurs premiers orcs, qui se font massacré. Ils rencontrent aussi des singes qui leurs volent un peu de matériel. Sortant de la foret, ils remarquent un troupeau de chevaux pris de panique, et ils ont de quoi, un dragon les survolent et cherche une bete bien grasse pour son déjeuné. Apres cette frayeur, ils décident de la suivre de loin et rentrent dans une nouvelle foret.
Ils retrouvent un chemin qui se divise en 2 branches qui vont au nord et a l'ouest. Ils choisissent l'ouest et se retrouve a nouveau dans un marais. A sa limite, ils font attendre tilikiki et les mules avant d'y entrer, apres un cours passage dans le marais et une rencontre avec des gros moustiques, le marais s’assèche et ils arrivent dans un paysage de steppe avec des collines au loin.
Ils avancent dans les collines et se retrouvent en face d'une caverne. Les Hommes lézard ont prévenu les aventuriers qu'il y avait un grand danger dans ces collines ils décident de faire un piege devant la caverne en esperant que la grosse bete tombera dedans, mais ils découvrent rapidement le danger, un géant apparait au loin et les remarque.
C'est alors qu'ils décident de le combattre. La bataille fait rage, mais apres divers tentative t'attaque, ils n'arrivent pas a l'abattre et décident de se replier dans la caverne, la vie d'aldros ne tenant plus qu'a un fil apres s'etre fait aplatir par un arbre de 3 M de haut. Le Géant les enferme avec un rocher ( un géant est intelligent, on dirait pas comme ca ). Apres avoir utiliser des potions pour redonner un semblant de forme à Aldros Ils tentent de pousser le rocher,Heureusement, apres plusieurs tentatives, ils arrivent a le faire bouger et ne demandent pas leurs restent. Ils fuient avec courage et se retrouve sur le chemin a l'entrée du marais avec tilikiki. Mais ils n'ont pas abandonné pour autant.

suite de l'aventure : partie 2 :

Les aventuriers repartent au nord et entrent dans la foret des araignées. ils continent au nord et trouvent une baraque abandonnée avec un homme et une chienne morts, ils les enterrent et découvrent un petit de la chienne, caché dans la maison. apres une nuit de someil, ils se retrouvent face a des sangliers lorsqu'ils ouvrent la porte au matin. Apres un bref combat, ils repartent et quelques temps plus tard une autre maison mais a l'interieur, une magicienne invisible les accueille, Aldros tres réticent refuse une potion étrange qui pourtant a des propriétés intéressantes ( il s'en rentra compte plus tard ) .
Apres un au revoir assez délicat, cela a faillit dégénérer, ils continuent leur route, ils passent alors pres de plantes agressives qui attaque Aldros alors que les autres sont immunisé grace a la potion de la magicienne. Du coup il en bois aussi. Ils continue en évitant les plantes toujours au nord et croisent la route d'un elfe alors que celui ci part a l'est les aventuriers continu leur route vers le nord.
Il finissent par se retrouver fasse a fasse avec un dragon qui veux qu'ils le suive. Les aventuriers toujours avidnet de nouvelles aventres acceptent et ils dévient vers l'est puis legerement au sud et arrivent au pied d'une montagne, ils laissent lerus bêtes respectives en bas ( mules et femmes ... ) et commence l’ascension et retrouve un dragon, mais beaucoup plus gros, ils se prépare a l'affrontement, mais voyant la bête craché des flammes de l'enfer, ils décident de ne pas faire la meme erreur d'avec le géant et fuient avant de commencer.
ils redescendent et repartent au nord ( et oui toujours au nord ). mais la route se termine. Ils regardent leur plan et voient qu'ils ont encore de nombreux endroit non explorer. Ils repartent donc dans la direction inverse pour de nouvelles aventures ....

Note de BenScott : Aldross encore une fois est le premier, bien qu'il ai zappé toute la partie du village abandonné envahit de gobelin (avec l'age la mémoire ce n'est plus ce que s'était). Bravo pour le travail en attendant et bonne lecture

Partie 3 :

Nos héros reprennent leur route et continuent l'exploration de cette terre. Ils recroisent l'elfe rencontré un peu plus tot. ce dernier les évitent sans meme les regarder et tue un orc un peu plus loin sur la route. Les aventuriers stupéfaits continuent en se emandant le pourquoi de cet acte.
Ils se retrouvent a l'entrée d'un village orc en feu. Apres une discution animés avec les orcs survivants, ils décident de battre en retraite.
quelques de temps apres, ils se retrouvent devant une baraque et a nouveau c'est l'elfe qui leur ouvre.
Il leur explique qu'il recrutent des orcs par la peur pour une grande armée situé au sud.
Il leur propose meme de se joindre a lui.
Les aventuriers refusent et continue leur promenade.
Mais a nouverau ils se retrouvent dans une clairière et vois un grand groupe d'orcs réuni et enchainés surveillé par un groupe d'hommes.
Alors que reven part occuper l'elfe dans un village orc, sylvarius part chercher du renfort pour libérer les orc pendant qu'aldros surveille l'avancé de l'armée orc.
Apres une âpre négociation, les orcs du village brulé décident de passer à l'action et tendent une embuscade aux gardes. Un combat rapide et meurtrier s'ensuit.
Les gardes éliminés, les orcs se libèrent et partent se venger.
Les aventuriers se félicitent de cette victoire.

Partie 4 :

Alors que nos aventuriers se repose dans la cabane de la magicienne, un nain frappe a la porte et débarque en suppliant de l'aider a sauver son pere, qui a disparu dans la foret aux araignées.
Apres une petite discussion les aventuriers acceptent, en laissant revengyl aux bon soins de la magicienne.
Apres quelques zigzag, ils arrivent à destination, s'ensuit plusieurs combats épiques contre une myriade d'araignées.
( J'ai un gros trou, je ne sais plus comment on a trouver le pere, enfin je crois que c'est le pere mdr).
Puis enfin ils arrivent dans une grande caverne avec en face d'eux l'enfant en train de lire un livre, les araignées en extase devant.
Sans réfléchir nos héros s'avancent et les araignées les attaquent. nouvelle bataille et nouvelle victoire écrasante.
Apres les retrouvailles, nos amis rebroussent chemin et repartent pour de nouvelles aventures.

partie 5

Alors que les aventuriers se reposent de leur bataille, une magicienne apparait avec a ces coté revengyl et une autre magicienne, une certaine Xena Parker, surpris Aldros sort les armes et se prépare a charger. goltor le précede en parlant à la magicienne avec humeur, celle ci n'apprécie pas et le lui fait sentir. Xena soigne le nain et nous voici reparti alors que la magicienne rentre de son coté.
Apres avoir suivi le chemin un moment, ils dévient à travers un champs de balsamine.
Goltor décide de partie en éclaireur. Mauvaise idée, il se retrouve face à des loups et décide lâchement de fuir heureusement ces compagnons arrivent à son aide. Apres ce combat, ils arrivent a une cabane et le nain défonce la porte sans réfléchir ( enfin, comme un nain...).
Il y a un tunnel a l'intérieur qui menne à une grotte avec une grand statue au centre, apres une recherche approfondie, ils ne trouvent rien. continuant leur chemin, ils voient l'entrée d'une grotte avec apparement des traces de combats et décident de rentrer voir ce qu'il y a a l'intérieur, il entendent alors un grognement et voient une ours penché sur son ourson, transpersé par des fleches.
voyant arrivé de nouveaux adversaires, elle se met en travers de leur route et grogne sa haine.
voyant cela, le groupe se divise en 2, certains veulent la soigner, d'autres la tuer.
voyant la bataille commencer, les non agressif préfere sortir de la grotte. le nain décide de monter sur le piton rocheux pour voir les alentours.
Le combat terminé, tous les aventuriers puis ou moins content du résultat décident de visiter ce qu'a découvert le nain.
Ils se retrouvent de nouveau dans une foret, et croisent la route un petit dragon. celui ci décide d'attaquer et se fait massacrer.
ils montent alors sur un 2eme piton rocheux ou ils décident de camper.

Avatar du membre
revengyl
Pégase
Messages : 198
Enregistré le : mar. 14 août 2012 21:17
Date de naissance : 08 févr. 1997

Re: 6.le tresor des Orques

Message par revengyl » lun. 19 nov. 2012 18:14

Nous partîmes à l'aventure dans une forêt,
Nous continuâmes vers le nord,
Nous découvrîmes une cabane abandonnée,
Nous vîmes un chien mort,
Nous enterrâmes cet animal,
Nous reprîmes la route,
Nous rentrâmes dans une maison,
Nous bûmes une potion,
Nous sentîmes des effets hallucinogènes,
Nous rencontrâmes un dragon,
Nous fuîmes avec classe,
Nous repartîmes pour de nouvelle aventures.

PS: je ferai mieux quand j'aurai plus de choses à dire :)
Quand tu es poursuivi, l'important n'est pas de courir plus vite que tes poursuivants, mais plus vite que tes potes!

Avatar du membre
BenScott
Doppleganger
Messages : 378
Enregistré le : ven. 14 nov. 2008 01:00
Date de naissance : 11 mai 1974

Re: 6.le tresor des Orques

Message par BenScott » sam. 1 déc. 2012 10:41

Garheltn regardait le soleil se couchant a l'horizon embrasant les cieux et teintant d'orange les steppes du plateau des orcs, sa longue chevelure blanche flottait au grès dune légère brise (ébouriffant ses cheveux...) elle se sentait fatigué et ses rhumatismes se faisait plus violent ses derniers jours, elle s’appuya sur sa canne en grimaçant pour faire quelques pas sur le pont de l'Ormata qui progressait lentement dans les bourbiers du Bodir, elle murmura pour elle même :
- J’espère qu'il vont bien, et qu'il s'émerveille comme moi de ces lieux mystérieux, j'ai hâte de lire leurs rapports et quelles aventures ils ont bien pu vivre...
Elle fit signe a un matelots pour qu'il la raccompagne a sa cabine elle se sentait si las, et son vieux corps avait du mal a la porter. Elle jeta un dernier regard sur ce paysage magnifique comme pour en graver son image dans sa mémoire.

-Au boulot bande de fainiasse, vous avez du retard, hurla le timonier, ramenez vite la grand voile, tous a vos poste pour la manoeuvre.
Image

Sur la lointaine ile d’issa, un petit garçon du nom de Kort avait les fesses brulantes de la dernière correction que lui avait donné son père, il essuya d’un revers de manche les larmes de ses joues, puis, sortie de sa poche deux pièces d’or qu’un aventurier lui avait donné il y’avait cela quelques semaine, lui faisant promettre d’être plus sage.
Bon cela n’était pas gagné mais en regardant son trésor il se mit a se demander ce que devenait ces héros qui en quelques sorte était devenus les amis de toutes cette petite ile. Un frisson lui parcourut l’échine, un terrible pressentiment vint a son esprit, ils étaient en danger, quelques choses de terrible allait leurs arriver…
Image

Bien plus loin, vers le sud,u ne petite créature abjecte se précipité en toute hâte vers une grande tentes rouge dressé au milieu d’un gigantesque camp militaire. Ses grotesques pieds crottés faisaient clapoter de la boue au loin, il avait le souffle court et tenait à la main un morceau de parchemin qu’il avait détaché quelques minutes plus tôt de la patte d’un corbeau. Il préféra faire un léger détour pour éviter de passer trop prés de monstre musculeux a tète de taureau, un rien agaçait les minotaures et il préférait éviter de finir en bouillie aujourd’hui, il apercevait au delà des remparts de bois entourant le château de casimir, des nuages de fumée de la cité en flamme, sûr que ces pitoyables humains devait passer un sale quart d’heure face au troupes monstrueuses de son maitre.
Deux Trolls gardaient l’entrée de la tente, il leurs fit un rapide signe de tête en leur montrant le parchemin, puis, écarta un pan de la toile et entra dans le pavillon de son tyrannique chef en se prosternant si bas que son long nez crochu toucha presque ses orteils noir de crasse.
Le conte Greifax fronça les sourcils quand le gnome lui tendit la missive et marmonna pour lui-même :
- Des nouvelles du plateau des orques, Avendil aura donc eu des ennuis…
Il survola rapidement les lignes d’écriture élégamment penché de son plus fidèle serviteur, Avendil, un Ranger qui recruter en ce moment même une armée destinée à servir de chair à canon pour cet interminable siège qu’il avait dressé contre le roi Casimir.
Il lut comment trois hommes l’avaient berné libérant un demi-millier d’orcs qui, les imbéciles, avaient voulu porter secours a leurs frère captif rassemblés plus loin au sud prés de pitons rocheux, mais sous la bonne garde d’une garnison d’élite.
Un véritable massacre, l’herbe restera rouge de ses viles créatures pour des jours et des jours et leurs corps verdâtre se décomposeront lentement sur ces terres désormais maudites pour tous les orcs. Avidel poursuivait en expliquant que l’opération se déroulée bien, les pertes avaient été minime et, près de 4 000 orcs réduit en esclavage et rendu docile par le fouet et le feu ferait bientôt route et rejoindrais les terres du sud et son armée. Il finissait sa lettre par la description des trois libérateurs …
Greifax déchira violement le parchemin avant de rouler les morceaux en boule et de les jeter avec rage sur le sol
- Encore eux, d’abord il manque de me faire perdre ma mine, puis s’empare du parchemin d’hérédité qui m’aurait permis de revendiquer le trône, et les coupes magique que ces idiots on détruite me privant de l’arme démoniaque la plus puissante d’Aventurie…
Greifax s’installa vivement à son bureau faisant claquer sa longue cape, griffonna rapidement ses instructions sur un parchemin, puis le tendis au Gnomes toujours courbé devant son maitre :
- Qu’un corbeau apporte cela à Avidel, et que l’on recharge les catapultes, aujourd’hui une pluie de pierre va s’abattre sur Casimir et il maudira ce jour pour le restant de sa misérable existence.
Image

Quand enfin il fut seul, Greifax se tourna vers un coffre en bois finement sculpté de formes occultes, l’ouvrit, puis posa un genou a terre, a l’intérieur une boule d’un noir d’encre se mit à briller.
- Tout ce passe celons vos plans dit Greifax solennellement, mon maitre, …
Une voie gutturale surgis du coffre :
- Je n’en attendais pas moins de vous, vous me servez bien, disciple. Il est temps de passer à la seconde phase de notre grand projet, les dieux eux même ne s’en relèverons pas, et enfin je retrouverais la place qui m’est due…
Image

Pendant ce temps là, bien au chaud dans la maison de la magicienne, trois héros sortaient plumes et encres, il était grand temps pour eux de relater les derniers événements sur parchemin, tant de chose a écrire, tant de choses a raconter...
Aldross grogna et se gratta vivement la tête, tandis que Rowin portait sa plume au coin de sa bouche les yeux perdues dans le vague, seul Sylvarius griffonnait a toute vitesse. Aldross tenta de regarder discrètement ce que noter l'elfe pour s'en inspirer, mais celui ci cacha sa copie de son bras, ce qui arracha un nouveau grognement au guerrier frustré, alors que Rowin ressortait son carnet de croquis et commençait lui aussi a écrire...
Ce n'est pas la vie qui est trop courte...
... c'est la mort qui est trop longue.

Avatar du membre
Xena Parker
Salamandre Darko-Ténébrossée
Messages : 208
Enregistré le : jeu. 29 nov. 2012 12:17
Date de naissance : 01 oct. 1981
Localisation : loiret

Re: 6.le tresor des Orques

Message par Xena Parker » mer. 12 déc. 2012 03:09

Résumé de l’aventure du 11/12/2012
Mon arrivé au saint de ce groupe d’aventurier fut des plus soudain.
En effet je me trouvais tranquillement prêt de la fontaine du village quand soudain j’entendis une voix.
C’était celle de mon ancien mentor, une magicienne très puissante qui me disait de la rejoindre pour aider une troupe de valeureux aventurier.
Tout à coup je fus téléporté dans un halo de lumière intense et je me retrouve l’instant d’après au prêt d’elle et de l’un des aventuriers de la troupe.
La magicienne nous téléporta à nouveau cette fois ci tous les trois au prêt de la troupe d’aventurier.
Ces dernier visiblement très troubler et surpris de notre apparition soudaine dégénères leur armes.
Je fis alors la connaissance de l’ensemble de la troupe.
Ma première prise de contact avec cette dernière ne fut pas sans quelque évènement fâcheux.
En effet au saint de ce groupe se trouvait un nain qui répondait au nom de goltor l’intrépide, ce dernier ne manqua pas de parler à la magicienne sur un ton des plus désagréable ce qui lui couta en représailles la quasi-totalité de sa vie.
Les maitre nain changea alors complètement de comportement et demanda à la magicienne avec une certaine courtoisie qui est rare chez les nain ci il pouvait récupérer les quelque bien qu’il avis entreposer dans sa maison.
Cette dernière leur répondit que non en l’échange de l’aide quelle leur a apporter elle garderait leur biens.
Etend nouvelle au saint du groupe je ne tarda pas à utiliser mes pouvoir afin de prodigué quelque soin à notre infortuné nain qui était au plus mal.
Une foi notre petite équipe prêt à partir nous nous somme engager sur un chemin en direction du nord.
Nous arrivâmes très vite a une intersection la majorité du groupe décida que nous irions à l’ouest, ce que nous fîmes.
Soudain notre compagnon nain décida de couper à travers champs afin de rejoindre un autre chemin nous le suivisme donc a traversé un champ de balsamine. Plante que je ne connaissais pas jusqu’au moment je ressenti une énorme brulure qui me supprima la moitié de ma vie.
Forte de cette malencontreuse rencontre je me dis que plus jamais je ne traverserais un champ ou se trouve cette variété de fleur.
Une fois celui-ci traversé nous avançons donc sur le chemin en direction du nord, quand tout à coup goltor décide de partir en éclaireur. Apres un court instant il revint vite vers nous poursuivi par une meute de loup des plus dangereux. S’en suivie alors un combat épique. Une fois le combat terminer et le butin récupérer sur les pauvre bêtes, nous reprenons notre route. Apres un long moment de marche et de discussion nous arrivons a nouveau a une intersection ou se trouve une vielle bâtisse à l’abandon. Apres une courte concertation notre ami nain décida d’enfoncer la porte afin de voir ce qu’il se passait à l’intérieur. Notre troupe entra donc dans la cabane et découvrit un tunnel qui donnais sur une très grande salle souterraine ou trônais au milieu une grande statue à l’effigie d’un loup, ainsi qu’un nombre incalculable de petite statuette en guise d’offrande a cette divinité quelconque. Deux de nos compagnons décide alors de faire à leur tour une offrande.
Nous sortîmes en suite de la cabane pour nous diriger vers le sud. En chemin nous nous retrouvâmes face à l’entrée d’une grotte, ou visiblement quelqu’un était déjà passer. A l’intérieur une femelle ours d’une taille impressionnante se trouvait la et derrière elle se trouvait son petit qui venais d’être l’achement tuer par vile personnage. Voyant la détresse de cette pauvre créature je décida donc avec l’appui de goltor de de soigné cette pauvre bêtes qui sablais être blesser. Mais face a la férocité de mes autre compagnons je ne pus la soigner et il foncière dessus comme des enrager pour achever la pauvre bête. Ne cautionnant absolument pas cette acte barbare je sortie de la grotte n’osant imaginer le cruelle destin de l’animal.
Notre amis nain pendant ce temps grimpa au sommet de la grotte afin d’apercevoir les alentour.
Une fois la boucherie terminée nos compagnons couver de sang tripe et boyaux ressortir de la grotte tout fière.
Nous décidâmes donc tous d’aller explorer les environ découvert par goltor.
Sais alors que nous quitton un chemin pour nous enfoncer dans une zone boiser.
Quand soudain un petit dragon des bois se précipita sur moi et dans un mouvement fluide et rapide, j’esquivai l’attaque de la bête. Mais compagnons et moi-même engageons alors le combat contre cette créature. Apres un court moment de combat et une victoire bien acquise nous décidons donc de camper sur un sommet afin de nous reposer pour pouvoir repartir à l’aventure dès le lendemain.
Xena Parker

Avatar du membre
BenScott
Doppleganger
Messages : 378
Enregistré le : ven. 14 nov. 2008 01:00
Date de naissance : 11 mai 1974

Re: 6.le tresor des Orques

Message par BenScott » mar. 18 déc. 2012 15:55

Tant d’épreuve traversée, tant de chemin parcourus…
Nos aventuriers étaient las, réunis autours d’un feu de camps qui faisait rôtir leurs maigre pitance, il ne leurs resté plus grand-chose et leurs groupe s’étoffant, il serait vite à court de victuaille
Aldross remua les braises, regardant ses deux amis du coin de l’œil, ceux-ci se goinfré de leur viande d’ours, une mère abattu alors qu’elle tentée de protéger son petit. Lui qui était si brave, qui avait montré par le passé tant de dureté s’était laissé attendrir, que lui arrivait-il ?
Revengyl, plus insouciant passa son bras autour des épaules de sa ‘femme’ qui poussa un grognement de satisfaction en se blottissant contre lui. Il tentait de lui apprendre quelques rudiments du langage commun, mais celle-ci semblait guère douée
Rowin quand à lui trouver son repas bien amère, il avait remarqué qu’Aldross l’observé, il ne comprenait plus son compagnon, il fallait bien se nourrir, mais il est vrai que d’habitude c’est lui qui est le plus raisonnable, plus tendre, il s’en voulait un peu d ‘avoir abattu cette ours, il mastiqua une autre bouché bien que son appétit ai disparut.
- En plus elle est coriace cette sale bête, grommela t’il.
Adross fronça les sourcils, et Rowin regretta ses paroles, il ne voulait pas se fâcher avec son vieux frère d’arme, il posa son écuelle et se leva, s’éloigna du petit groupe afin de rassembler ses esprits à l’ écart.
Goltor ne tarissait pas de parole, abreuvant la magicienne de mille parole, a-t-elle point que celle-ci fut soulée bien rapidement et se retira pour se coucher.
Rowin fixait l’horizon, ce pays était bien étrange, et du haut du plateau des orcs il pouvait apercevoir l’étendue sauvage filer à perte de vue dans le soleil couchant. Comment en étaient-ils arrivé là ?

Image

Pour trois d’entre eux ils étaient en mission d’exploration, Aldross, Rowin et Revengyl en avaient vu de bien belle, des hommes lézard amicaux qui avaient marié la fille du chef a l’elfe, plus ou moins ravis de la situation mais celui-ci s’en était accommodé éprouvant même a la longue un certaine affection pour la tendre créature ; un redoutable géant, qui avait bien faillit causer leur perte éprouvant leur excès de confiance ; un dragon prétentieux assoiffé de combat épique, sagement ils avait refusé l’hospitalité de celui-ci et battu en retraite ; une inhospitalière foret empli de danger et de monstres redoutables ; des orques réduit en esclavage par l’un des redoutable sbire du conte Greifax, un village abandonné au main des gobelins, fuient par les anciens habitants car envahit de balsamine une saloperie de plante qui balance de petit projectiles acide que nos aventuriers préfèrent dorénavant éviter le plus possible ; une mystérieuse magicienne, pas une simple sorcière , une puissante archimage, vivant recluse, les avait accueilli alors qu’il frôler encore la mort après de multiple combat contre les créatures hostile qui peuplaient la foret.

Image

Puis vint, un matin, un nain, Goltor, partis à la recherche de son père, ce curieux individus n’avait jamais connu la civilisation et vivait, en ermite, dans les environs avec son paternel, il manquait cruellement d’éducation et se comportait d’étrange façon, il embrigada les héros plus ou moins contre leur grès jusqu'à la tanière des araignée d’émeraude, saleté de bestiole qui avait grâce à leur lien télépathique avaient une curieuse coutume, en effet celle-ci aimaient à ce qu’on leur fasse la lecture et enlevaient régulièrement de nouveau conteur quand le dernier finissait dans l’estomac de la reine insatisfaite de l’histoire ou mort d’épuisement. Le nain sauva son père, ou plutôt fut sauver par lui, sa témérité suicidaire l’aillant poussé à se battre seul contre la reine des araignée.

Image

A leur sortie des profondeurs, ils furent tous rejoint par la magicienne accompagnée d’une jeune disciple. Xena Parker coulait des jours paisible parmi les siens quand elle fut appelée par son ancienne maitresse, ses dons devait se développé et quoi de mieux que de se joindre à de courageux héros pour faire ses preuves.
Ils étaient donc maintenant cinq, plus une jeune femme lézarde, Tili-Kiti et deux mules un peu crétine, parties pour explorer les mystères et les dangers du :

Épisode 2 : La tour pourpre

Image
Ce n'est pas la vie qui est trop courte...
... c'est la mort qui est trop longue.

Avatar du membre
Xena Parker
Salamandre Darko-Ténébrossée
Messages : 208
Enregistré le : jeu. 29 nov. 2012 12:17
Date de naissance : 01 oct. 1981
Localisation : loiret

Re: 6.le tresor des Orques

Message par Xena Parker » mer. 26 déc. 2012 11:27

Résumer de l’aventure du 18/12/2012

Notre troupe d’aventurier fut invité à passer un petit moment chez le père de goltor.
Apres nous être restauré nous nous somme remis en route nous avons suivie un chemin qui nous menais ver l’est arrivé à une intersection nous avons décidé de nous diriger vers le nord, ou nous arrivons peu de temps après a un village orque.
Nous étions loin de nous nous douter que des orques pouvais être civilisé mais a notre grande surprise ce village semblais avoir reçus une certaine éducation.
En effet un homme enseignais la civilisation a sais créature ce qui réussissais plutôt bien.
Apres deux ou trois faut pas de notre amis goltor nous décidions donc de trouver une échoppe dans ce village afin de parfaire notre équipement et de prendre des rations pour la route à suivre.
Une fois nos course terminer nous nous somme remis en route afin d’explorer la région.
Celle-ci était constituer essentiellement de colline, quand soudain une meute de loup nous pris par surprise sais alors que s’engagea un combat sans précédent terroriser par le combat tilikiti pris la poudre d’escampette et essaya de rattraper une de nos mule qui pris de panique s’échappa.
Les coups d’épée et de hache fusaient de partout. Tandis que la deuxième mule tenta de s’enfuir, je me rendis invisible afin de ne pas être sauvagement attaqué par ces loups.
Je rattrapai la mule fuyarde quand soudain un loup se préparais a se getter sur elle.
Sais alors que je lança un envoutement animal afin qui ne nous face aucun mal.
Le combat faisais toujours rage mais une des mules était saine et sauve tandis que la deuxième continuais à s’échapper, je demandai à mon loup de ramener la mule fuyarde avant quel ne sois trop loin pour la rattrapé.
Juste après tilikiti attrapa la mule, je rappelai donc mon loup à mes coté.
Une fois le combat terminé je du relâché mon loup afin de lui rendre sa liberté.
Forte de ce combat notre troupe repris leur exploration quand peu de temps après nous nous retrouvions face à deux tigre dents de sabre.
Un combat s’engager alors et par maladresse notre amis goltor brisa sa hache. Notre petit compagnon se retrouva alors sans arme enfin presque, il lui restait le manche de sa hache dont il pouvait se servir comme gourdin.
Ce dernier pris de colère d’avoir brisé sa hache ce jeta sur l’un des tigres et le mordit a la gorge puis il tenta de lui arracher sais dents à main nue mais l’animal ne comptais pas se laisser faire il referma fortement sa mâchoire et mordu profondément goltor qui y avais laissé sa main.
Une fois le combat terminé notre troupe décida alors de continuer leur exploration quand un sommet se profila a l’horizon.
Notre amis nain décida alors de grimpe au sommet, ce qu’il fit parfaitement afin de dévoilé une bonne partie de la zone où nous nous trouvions. Apres une petite pause nous décidions donc de reprendre nous route de de nous divisé en deux groupe afin d’explorer la carte un peu plus rapidement.
Apres nous être séparer chacun des groupe tomba nez à nez avec un petit ours. Un court combat s’en suivie et nous décidions donc de nous réunir a nouveau afin de campé et de nous reposer pour les aventure à venir.

Résume de l’aventure du 27/12/2012

Notre troupe se réveilla doucement et après un court petit déjeuner repris leur exploration après une longue journée de marche notre troupe d’aventurier décida de monter un camp pour la nuit de bonne heure car le ciel se faisais de plus en plus menacent.
L’abri fut monté, le feu fut allumer et les tours de garde commencèrent.
Quand soudain nous fumes tous réveiller en pleine nuit par l’attaque de 4 loups. S’engagea alors un combat bref mais intense.
Une fois cet évènement terminé et la zone redevenue calme, mes compagnons se rendormir.
Au petit matin le soleil était haut dans le ciel je décidai de leur préparer un solide petit déjeuner à base de blé soufflé.
Apres ce long petit déjeuner un grondement énorme se fit entendre de plus en plus près nous décidions donc de nous cacher. Pour ma part je grimpa dans un arbre ainsi que l’un de mes compagnon goltor notre nain quant à lui décida de ce rouler dans la terre et de se dissimuler dans un buisson. Les autres se cachère derrière des arbres. Sais alors que nous vimes un géant qui faisais au moins 7mertre de haut, il lança sa main vert l’arbre ou je me trouvais ainsi que l’un de mes compagnon et attrapa ce dernier, le mis dans son sac, et en attrapa 2 autre qu’il déposa également au fond de son sac. Le monstre continuait à chercher dans l’arbre ou je me trouvais.
Grace à ma magie je me fis disparaitre afin de ne pas être prise. Je décidai donc de m’élancer du haut de mon arbre vers le sac du géant qu’il tenait en bandoulière, afin de libérer mes compagnons mais cela était sans compter que je pouvais me louper et me faire mal ce qui bien sur arriva.
je me ramassa par terre lamentablement dans un fracas de branche des plus bruillant.
Le géant se retourna alors et ne me voyant pas vue que j’étais invisible lança sa main sur le sol au hasard et me loupa.
Puis il fit demi-tour et s’éloigna en direction du sud. N’écoutant que mon courage moi goltor, tilikiti et les mules nous partîmes vers le sud a grande enjambé afin de poursuivre le géant. Une fois arriver à l’entrée de la grotte du monstre, je décidai de mis introduire en toute discrétion afin de ne pas me faire repérer et de tenter de localiser mes compagnons. Une fois arrivé au font de la 1ere salle j’aperçue un immense rocher qui me barrais le passage, je décidai donc de creuser le sol afin de crée un passage pour que mes compagnons sorte.
Pendant ce temps goltor décida de pénétrer lui aussi dans la caverne du géant en toute discrétion afin de lui dérober quelque trésor. Il ne tarda pas a se faire repérer par la bête et se fit attrapé aussi tôt.
Goltor tenta de négocier avec la créature mais en vain impressionner par la bête il ne sut quoi dire.
Quand soudain il décida de vouloir se libérer de l’étreinte du géant en lui infligent un coup de toutes ses force, ce qui ne fut pas l’effet es conter le géant resserra la main et dans un bruit macabre de craquement d’os, broya notre compagnon goltor.
Il se dirigea donc ver le grand rocher qui bouchait l’arrière salle et m’aperçut en train de creuser. Il tenta de m’attraper et dans un dernier sort je me rendis encore invisible. Le géant poussa alors le rocher et jeta la carcasse inanimé de notre compagnon dans l’arrière salle tendit que ce dernier rembougeais le rocher afin de refermer l’arrière salle je me faufilai a l’intérieur afin de retrouver mes compagnons.
Une fois à l’intérieur nous constatâmes que notre amis goltor était belle et bien mort.
Peu de temps après le géant ouvrit le passage pour venir nous manger sais alors que nous nous sommes tous pris la main et nous nous somme rendu invisible afin de nous échapper. Nous longions la paroi ouest de la grotte quand soudain tilikiti fut son entré dans cette dernière, brandissant un pouce de géant et engagea une discussion avec ce dernier.
Pendant se temps nous somme sortie de la caverne, et l’un de mes compagnon appela discrètement tilikiti.
Cette dernière se retourna, se précipita ver notre compagnon et l’invita a entrée.
Apres une longue discussion il sait avérer que le géant ne savais pas qui nous étions et ne nous voulait aucun mal étant donner que nous étions les amis d’un certain guérisseur.
Ce dernier nous invita donc a prendre un bon repas en sa compagnie et nous donna des provisions pour la suite de notre aventure.
Apres un bon repas nous décidions donc d’enterrer nous compagnon de route goltor et de lui faire une cérémonie digne d’un grand combattant.
Une fois se lourd moment à passer nous demandons au géant de bien vouloir nous conduire au nord afin de continuer notre quête, ce qu’il fit avec gentillesse.
Une fois arrivé à la limite nord de son territoire il nous déposa et se retourna chez lui.
Nous décidions donc d’avancer quand soudain une licorne majestueuse fit son entrer.
Elle nous guida vers un piton rocheux ou se trouva une magnifique guerrière du nom de junivera
Nous fîmes les présentations et sais alors que nous comprenions que nous avion un intérêt en commun, trouver le trésor des orques. Sais alors quel nous montra une partie de carte et nous expliqua que ceci donnais la route pour accéder au trésor des orques et que connaissais le chemin et en l’échange de sais service elle ne voulait qu’une hache spécial.
Nous acception donc de l’aider, la nuit commençais à tomber et nous décidions de nous reposer ici après quelque soins afin d’être au mieux de nos capacité pour aller chercher la deuxième partie de la carte.

Résumé de l’aventure du 01/01/2013

Mes compagnons et moi-même une fois bien reposer, nous nous somme diriger vers le camp des gnolmes, qui ce situais plus au nord de notre position actuelle.
Une fois arrivé devant le flanc de la montagne, nous nous retrouvâmes devant cinq entrées.
Nous décidions donc de prendre la plus à gauche, ce qui fut vite un cul de sac, quand soudain le sol ce déroba sous les pieds de l’un de mes compagnon, par chance il se rattrapa au bord du trou.
Une fois sortie de ce mauvais pas nous rencontrons un gnolme.
On aurait dit un petit enfant déguisé en lutin tout mignon et tout gentil. Apres avoir fait connaissance il nous invita dans sa cité. Une fois à l’intérieur nous passons sou une chute d’eau a priori magique sensé détecter les bon des mauvais. Se nais que peut de temps après que nous avons compris que nous étions tombé dans un piège des plus malin. En effet l’eau était bien magique mais elle servait uniquement à contrôlé les personne qui passais en dessous. Une fois pris au piège par c’est vilain petit gnolmes joufflus, nous avons cherché un moyen de nous évader et de contré les effets de ce contrôle mental. Apres une journée de recherche nous avons été convoqué chez le chef de sais misérable, qui après mainte négociation a accepté de nous libérer en échange de notre aide. Nous devions récupérer une partie de la carte dans la mystérieuse tour pourpre. Une fois reconduit à la sortie, nous nous sommes alors dirigés vers cette mystérieuse tour.
Elle était faite toute de métal avec des boutons et plain d’autre truc qui nous échappais complétement. Une fois à l’intérieur nous nous somme retrouver face a de nombreuse petite créature qui s’avère être des aliens. S’engagea alors un fort combat contre sais créatures.
Une fois ce dernier terminé nous avons commencé à explorer la zone quand nous somme arrivé dans une salle ou trônais un magicien mort depuis un bon bout de temps. Nous décidions donc de fouiller afin de voir si il avait que chose d’intéressant. En effet il tenait un bâton magique bien plus puissant que le mien ainsi que des potions un parchemin et un anneau magique également.
Mais compagnons et moi décidions de ce partager les potions astral et ils me firent cadeau du reste, que je ne tardai pas à m’équiper ! Puis nous continuons notre exploration quand nous aperçûmes de drôle de caractères que nous devions décrypter afin de continuer notre aventure.

Résumé de l’aventure du 08/01/2013
Mes compagnons et moi-même continuons notre exploration de la tour pourpre quand nous tombons sur une salle qui ressemblait fort à un laboratoire. En cherchant dans la pièce nous avons trouvé quelques potions bien intéressantes.
Puis nous avons repris notre route et nous somme tomber sur un alien adulte, qui en sentant sylvarius fit demis tour et s’éloigna. Peu de temps après nous tombons à nouveau sur une salle ou visiblement il y a avais eu une bataille. Mais compagnons récupèrent divers arme et objet afin de continuer notre chemin. Quand peu de temps après l’un de mes compagnons tomba à terre pris d’une violente douleur à la poitrine, soudain une créature sortie du fin fond de ces entrailles, qui se rependit sur le sol et la bête disparue dans les couloirs. Notre avis venais de tomber connaissant sa destiner depuis quelque temps il avait pris le temps au pare avant de nous écrire une lettre des plus poignante.
Emu et bien décider à ne pas perdre à nouveau un autre compagnon nous utilisâmes donc l’amulette de résurrection, qui pris un moment avant de faire effet car notre compagnon était dans un bien triste etat.
Une fois notre amis rétablis et nous rassurer nous décidions de continuer notre exploration de la tour.
Xena Parker

Répondre

Retourner vers « L'Oeil Noir par BenScott »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité