Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Répondre
Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » ven. 25 juin 2010 21:12

5 - 6 Mai 1661

Avec les barques, une vingtaine d'homme de l'équipage, mené par Olivier et ses compagnons, décident de se rendre sur l'ile afin de s'y installer.

Arrivé en début d'après midi le 5 Mai, l'organisation se met en place petit à petit.

Olivier supervise le tout, Morgan dirige les hommes, Armand inspecte les plantes des alentours, Timoléon accompagne Morgan, et Florestan, dirige quelques hommes afin d'explorer les alentours.

Un camp provisoire est construit, et des sources d'eaux et de nourritures sont trouvées.

Le 6 Mai, une journée de deuil est organisée. Armand organise les rituels, et plusieurs heures de la journées sont consacrées aux prières. Au soir, une fête est organisée, et le rhum abreuve les hommes, afin de redonner du moral aux troupes.

Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Re: Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » ven. 25 juin 2010 21:16

7 -8 Mai 1661

Ayant trouvé un endroit au cœur de l'ile plus profitable pour le camp, celui ci est déplacé et amélioré afin d'être plus à l'abri.

L'exploration de l'île, menée par Florestan et le Canonnier continue, et l'organisation sur cette nouvelle terre semble fonctionner.

Morgan continue de s'affirmer auprès des hommes, qui sont maintenant tous arrivés, et Olivier de son coté, semble tomber légèrement malade.

Armand, continue ses offices et a fait installer un petit lieu de culte pour pratiquer.

Vaufort semble aller mieux, mais Joseh Paquel, est toujours inconscient et dans un piteux état.

Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Re: Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » ven. 25 juin 2010 21:26

9 - 10 Mai 1661

Continuant l'exploration de l'île avec quelques hommes, Florestan tombe à nez avec un africain qui tente de s'échapper. Un des hommes, bras d'acier, le rattrape, et celui ci est ramené au camp.

Identifié rapidement comme un ancien esclave, Timoléon tente de communiquer avec l'individu, nourri par Armand. Morgan de son coté rassure les hommes.

S'exprimant tant bien que mal avec Timoléon, Iman indique qu'il n'est pas seul, et qu'il est pret à montrer son campement et ses frères à cinq des blancs.

Timoléon, Morgan, Armand, Alfonso et Ebene partent donc à la rencontre des individus.

Intercepté par un groupe armé, ceux ci sont dans l'obligation de poser leurs armes pour pouvoir rencontre Jean, le chef des anciens esclaves.

Ce dernier parle francais, et raconte aux aventuriers que lui et ses frères de peau, ont profiter de la tempête pour prendre le dessus sur leurs maitres, et les capturer.

Un groupe de blanc est en effet capturé, et prisonnier au sein du campement.

Âpres différents échange, un accord est conclu entre les deux parties. Si les blanc aident à soigner les six blessés rescapés de la tempête, alors Jean réfléchira à travailler avec le reste de l'équipage.

Armand se met immédiatement au travail, tandis que le reste du groupe, à l'exception d'Ebene, rentre au camp afin de chercher le chirurgien si possible, et le matériel nécessaire. Iman, ainsi qu'un autre des noirs parlant espagnol accompagne le groupe.

Arrivé pendant la nuit, Timoléon fait visiter le camp aux deux invités, et Morgan réveille le chirurgien et quelques hommes afin de préparer le matériel. De son coté, Florestan continue de protéger le camp, et Armand soigne ses nouveaux fils.

Le 10 à l'aube, Morgan et son groupe ramene le chirurgien et le matériel au camp africain. Le chirurgien passe alors sa journée à exercer, en compagnie d'Armand, tandis que Morgan, épuisé, va se reposer.

Sur le camp, Timoléon explique la situation aux autres, et essaye de faire accepter les deux nouveaux arrivants. En fin de journée, tout le monde est de retour sur le campement à l'exception d'Armand et d'Ebene, restés chez les africains comme le stipulait le pacte.

Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Re: Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » ven. 17 sept. 2010 13:53

10 - 11 Mai 1661

Suite a la mort de Joseph Paquel, Olivier et Timoléon, organise une soirée sur le camp afin de rendre hommage au quartier-maitre. Certains matelots reprochent d'avoir envoyer le chirurgien soigner des noirs plutôt que de rester au camp. Armand de son coté, continue les soins avec le chirurgien pendant que Morgan se repose avant de reprendre la route du camp pendant la nuit.

Le 11 Mai au matin, Morgan raconte au camp la vie sur l'autre partie de l'ile, et Olivier décide de discuter avec les hommes lors du déjeuner. Armand de son coté tente de parler à Jean, qui décide d'offrir la liberté à un des captifs en échange que ce dernier tue son ancien maitre. Un volontaire renonce finalement avant de se faire exécuter par un ancien esclave. Après de longue discussion, Armand parvient à obtenir l'accès aux captifs, et entre en contact avec le seul parlant français. Aidé de ce dernier, il commence à soigner comme il peut les blessés.

Apres discussion sur le camp principal avec les matelots, et réponses aux différentes questions avancées, les dirigeants du moment décident de partir pour le camp africain afin d'en savoir plus sur l'avenir du groupe. Un sondage est effectué par Timoléon afin de connaitre les avis de l'équipage sur le groupe de noir.

Au soir, tout le monde est donc réunit au camp africain, et une discussion a lieu entre les différents parties. Les deux cotés décident de se laisser du temps pour réfléchir à une collaboration, ainsi qu'a l'avenir à donner aux captifs. Jean souhaite tout de même la mort de Silvio Pelma, l'armateur du négrier Santa Félicia.

Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Re: Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » dim. 10 oct. 2010 15:03

12 - 13 Mai

Le groupe revient du camp africain et annonce aux matelots ce qu'il s'est passé avec Jean et les siens. Les réactions ne se font pas attendre et différents groupes se forment au sein de l'équipage quand à l'avenir et les projets à entreprendre. Timoléon et Morgan voient émerger deux personnalités au sein des opposants, Paul Vilac, sur le devant de la scène et Honoré Baristan, bien plus posé.

Un conseil est organisé afin que chacun puisse rapporter ses informations et que les décisions nécessaires soient prises. Le premier point à traité selon tout le monde est la réorganisation de la hiérarchie afin de crédibiliser les actes entrepris. Afin d'être transparent vis à vis des matelots, un système équitable est mit en place, pour le lendemain. Chacun pourra alors se présenter pour le poste de son choix en commençant par le capitaine et pour les cinq autres place du conseil. Les autres postes seront alors choisis par ce nouveau conseil.

Cette organisation est alors expliqué à l'équipage, et les rumeurs commencent à circuler de part et d'autres, tandis que chacun tentent de savoir les intentions d'autrui. Certains matelots semblent demander à Timoléon d'inciter à choisir le père Armand comme capitaine en tant que messager de dieu, tandis que Morgan de son coté se rapproche du groupe de Baristan.

A 14h le 13 ont alors lieu les élections ou se présentent finalement Armand, Morgan, ainsi que Paul Vilac, énervé du comportement d'Honoré Baristan. Le religieux est finalement choisit avec une dizaine de voix d'avance sur Morgan. Vilac de son coté n'a qu'un seul supporter.

Le poste de second, destiné à Olivier lui revient malgré la candidature d'Ignace Vaufort comme représentant de son père, toujours gravement blessé. Florestan est le seul à se présenter au poste de canonnier tout comme Augustin Clautier qui devient maitre-canonnier.

Face à Timoléon, candidat au poste de quartier-maitre se présente Honoré Baristan, mais ce dernier échoue de quelques voix dans sa tentative. Ne reste alors que le place de maitre d'équipage, toujours occupé conjointement par Morgan et Charles Postales. A la surprise générale, Charles ne se représente pas, pour prendre selon les rumeurs, la place de timonier. Morgan que beaucoup attendaient alors ne s'avance pas nonplus et s'est finalement Alfonso Villa le premier à se décider. Honoré Baristan, fidèle a son attitude calme se décide à retenter sa chance et Charles au vue de cela s'avance sous les conseils de matelots pour ne pas laisser Barristan sans véritable opposition. Le vote est serré entre les trois, mais le premier éliminé est Alfonso, qui sera vite suivit de Charles, laissant quelques voix de plus à Honoré qui obtient finalement un poste au sein du conseil pour le plus grand plaisir de son groupe.

Une fête, est alors organisé par Timoléon pour célébrer le nouveau capitaine et ses officiers.

Pratax
Manticore
Messages : 186
Enregistré le : jeu. 1 oct. 2009 01:00

Re: Journal de Bord - Chapitre 3 - L'ile

Message par Pratax » ven. 15 oct. 2010 14:22

14 - 18 Mai 1661

Pendant ces quatre jours ce sont déroulées les nominations aux différents postes au sein de l'équipage. Le conseil des officiers composé de Armand, Olivier, Timoléon, Honoré, Florestan et Augustin s'est donc réunit afin de voir chaque prétendant pour chacun des postes.

Le poste de Timonier a été confié à Charles Postales, seule prétendant, avec la charge de formé Humphrey "Irish" Thomson en cas de nécessite. Edmond Plausel a été conformé au poste de chirurgien, assisté d'un jeune herboriste découvert lors de l'installation sur l'ile, le jeune Juste Blanchard.

A la cambuse, Ignace Vaufort a été également maintenu, le conseil étant satisfait de son travail, mais la recherche d'un nouveau coq s'est avérée plus délicate. Après différentes tentatives, c'est finalement Paul Vilac, moqué par Honoré Barristan, qui a récupéré la place.

Pour les maitres, François Bélanger s'est vu maintenir en place de voilier, fort de son charisme auprès des hommes, assisté de Guy Troubléant. Il a également recommandé le jeune Achile Gardoin en tant que charpentier, malgré son manque d'ampleur vis à vis de l'équipage.

La place de calfat a été au centre de polémique, le conseil ayant eut vent d'un différent entre l'actuel, Gabriel Tremblay, et son assistant, André Petit. Le Capitaine Armand, assisté de son Second De Lohnan, du Quartier-Maitre Couperin et du Maitre d'équipage Barristan, ont donc menés l'enquête afin d'en apprendre plus sur cette histoire.

Deux camps se sont alors fermement opposés, le premier, composé d'André Petit et d'un chef de pièce, Jean Carminot, et le second, mené par Guy Tremblay et deux servants de pièces, Julien Dupré et César Perac.

André Petit a de son coté ramené que son supérieur, Tremblay, avait tenté de le faire changer d'avis sur son vote, le matin de l'election, en choisissant Barristan plutot que Timoléon en tant que Quartier Maitre. Il a rajouté avoir été séparé par Jean Carminot et ses deux hommes alors que Tremblay l'agressait, ce qu'a confirmé Carminot.

De l'autre coté, Guy Tremblay a avancé s'être fait demandé par son assistant de lui laisser la place de Maitre lors des prochaines nomination. Il a rajouté avoir ensuite été agressé par Petit une fois son refus avancé, puis secouru avant le début d'une bagarre par Perac et Dupré. Les deux hommes ont confirmés les dires de Tremblay.

Le conseil a donc auditionné chacun plusieurs fois, s'est renseigné sur les différents liens entre chacun, et a finalement su, malgré le manque d'information fournit par Florestan de la Ramée, que le premier groupe disait vrai. En revanche et malgré les soupçons du capitaine, aucune trace de l'implication de Barristan dans cette affaire est apparue.

Après avoir mit au fer les trois coupables, Olivier en tant que second a réussit a obtenir les aveux de chacun, qui semblaient coïncider, en échange d'une intervention auprès du Capitaine. Ce dernier a alors suivit son second et a libéré les hommes, après un long discours et une sanction adaptée au fouet.

Le conseil a donc remit à l'ordre du jour la nomination du Calfat, et les deux hommes, malgré cette affaire se sont présentés. Tremblayt s'est expliqué sur cette affaire, mais la place est finalement allée à André Petit.

Répondre

Retourner vers « Pavillon Noir par Pratax »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité